Conférence 5

Conférence 5

Conférence 5:1a Dans nos conférences précédentes, nous avons traité de l'être, du caractère, des perfections et des attributs de Dieu.

Lecture 5:1b Ce que nous entendons par perfections, ce sont les perfections qui appartiennent à tous les attributs de sa nature.

Conférence 5:1c Dans cette conférence, nous parlerons de la Divinité ; nous entendons le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

Conférence 5: 2a Il y a deux personnages qui constituent le grand pouvoir incomparable, gouvernant et suprême sur toutes choses - par qui toutes choses ont été créées et faites qui sont créées et faites, qu'elles soient visibles ou invisibles;

Conférence 5:2b que ce soit dans le ciel, sur la terre, ou dans la terre, sous la terre, ou dans toute l'immensité de l'espace.

Lecture 5:2c Ils sont le Père et le Fils : Le Père étant un personnage d'esprit, de gloire et de puissance, possédant toute perfection et plénitude.

Lecture 5: 2d Le Fils, qui était dans le sein du Père, personnage de tabernacle, fait ou façonné comme l'homme, ou ayant la forme et la ressemblance de l'homme - ou plutôt, l'homme a été formé à sa ressemblance et dans son image.

Lecture 5:2e Il est aussi l'image expresse et la ressemblance du personnage du Père, possédant toute la plénitude du Père, ou la même plénitude avec le Père, étant engendré de lui;

Lecture 5:2f et a été ordonné dès avant la fondation du monde pour être une propitiation pour les péchés de tous ceux qui croiraient en son nom ;

Lecture 5:2g et est appelé le Fils à cause de la chair - et est descendu dans la souffrance au-dessous de ce que l'homme peut souffrir, ou en d'autres termes, a souffert de plus grandes souffrances et a été exposé à des contradictions plus puissantes qu'aucun homme ne peut l'être.

Lecture 5:2h Mais malgré tout cela, il a gardé la loi de Dieu et est resté sans péché; montrant ainsi qu'il est au pouvoir de l'homme d'observer la loi et de rester aussi sans péché.

Lecture 5:2i Et aussi, afin que par lui un juste jugement vienne sur toute chair, et que tous ceux qui ne marchent pas dans la loi de Dieu soient justement condamnés par la loi et n'aient aucune excuse pour leurs péchés.

Lecture 5:2j Et lui étant le Fils unique du Père, plein de grâce et de vérité, et ayant vaincu, reçut une plénitude de la gloire du Père – possédant la même pensée que le Père ;

Lecture 5:2k quel Entendement est le Saint-Esprit, qui rend témoignage du Père et du Fils ;

Lecture 5:2L et ces trois sont un, ou en d'autres termes, ces trois constituent le grand pouvoir incomparable, gouvernant et suprême sur toutes choses ; par qui toutes choses ont été créées et faites, qui ont été créées et faites :

Lecture 5:2m et ces trois constituent la Divinité et sont un : le Père et le Fils possédant le même esprit, la même sagesse, gloire, puissance et plénitude ;

Lecture 5:2n remplissant tout en tous - le Fils étant rempli de la plénitude de l'Entendement, de la gloire et de la puissance ; ou en d'autres termes l'Esprit, la gloire et la puissance du Père – possédant toute connaissance et gloire, et le même royaume ;

Conférence 5:2o assis à la droite du pouvoir, à l'image expresse et à la ressemblance du Père - un Médiateur pour l'homme - étant rempli de la plénitude de l'Esprit du Père, ou en d'autres termes, de l'Esprit du Père ;

Lecture 5:2p quel Esprit est répandu sur tous ceux qui croient en son nom et gardent ses commandements ;

Lecture 5:2q et tous ceux qui gardent ses commandements grandiront de grâce en grâce et deviendront héritiers du royaume des cieux et cohéritiers de Jésus-Christ ;

Conférence 5:2r possédant le même esprit, étant transformé en la même image ou ressemblance, même l'image expresse de celui qui remplit tout en tous ;

Lecture 5:2 est rempli de la plénitude de sa gloire et devient un en lui, comme le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont un.

Lecture 5:3a D'après le récit précédent de la Divinité, qui est donné dans ses révélations, les saints ont un fondement sûr posé pour l'exercice de la foi pour la vie et le salut,

Lecture 5: 3b par l'expiation et la médiation de Jésus-Christ, par le sang duquel ils ont le pardon des péchés, et aussi une récompense certaine qui leur est réservée dans les cieux -

Lecture 5:3c même celui de participer à la plénitude du Père et du Fils, par l'Esprit.

Lecture 5:3d Comme le Fils participe à la plénitude du Père par l'Esprit, ainsi les saints doivent, par le même Esprit, participer à la même plénitude, pour jouir de la même gloire ;

Lecture 5:3e car, comme le Père et le Fils sont un, de même les saints doivent être un en eux par l'amour du Père, la médiation de Jésus-Christ et le don du Saint-Esprit;

Lecture 5:3f ils doivent être héritiers de Dieu et cohéritiers avec Jésus-Christ.

 

Conférence 5 Questions

1. De quoi traitent les leçons précédentes ?

De l'être, des perfections et des attributs de la Divinité (Lecture 5:1).

2. Que devons-nous entendre par les perfections de la Divinité ?

Les perfections qui appartiennent à ses attributs.

3. Combien y a-t-il de personnages dans la Divinité ?

Deux : le Père et le Fils (Leçon 5 :1).

4. Comment prouvez-vous qu'il y a deux personnages dans la Divinité ?

un. Par les Ecritures: Gen. 1:27 (Version Inspirée)å; (aussi Conférence 2:6); « Et moi, Dieu, j'ai dit à mon Fils unique, qui était avec moi dès le commencement : Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance ; et c'était ainsi.

b. Gen. 3:28 (Version inspirée)å, "Et moi, le Seigneur Dieu, j'ai dit à mon Fils unique: Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour connaître le bien et le mal."

c. Jean 17:5, « Et maintenant, ô Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde fût » (Lecture 5:2).

5. Qu'est-ce que le Père ?

C'est un personnage de gloire et de puissance (Leçon 5:2).

6. Comment prouvez-vous que le Père est un personnage de gloire et de puissance ?

un. Premièrement, de la gloire : Ésaïe 60:19, « Le soleil ne sera plus ta lumière pendant le jour ; la lune ne t'éclairera pas non plus pour son éclat; mais l'Éternel sera pour toi une lumière éternelle, et ton Dieu sera ta gloire.

b. Premier Chr. 29 : 11 : « A toi, Seigneur, la grandeur, la puissance et la gloire ».

c. Ps. 29:3, "La voix du Seigneur est sur les eaux: le Dieu de gloire tonne."

ré. Ps. 79:9, « Aide-nous, ô Dieu de notre salut, pour la gloire de ton nom. »

e. ROM. 1:23, "Et changea la gloire du Dieu incorruptible en une image semblable à l'homme corruptible."

F. Deuxièmement, du pouvoir. 1 ch. 29 : 11 : « A toi, Seigneur, la grandeur, la puissance et la gloire ».

g. Jér. 32:17, "Ah Seigneur Dieu! voici, tu as fait le ciel et la terre par ta grande puissance et ton bras étendu, et il n'y a rien de trop dur pour toi.

h. Deut. 4:37, "Et parce qu'il a aimé tes pères, il a donc choisi leur postérité après eux, et t'a fait sortir sous ses yeux par sa grande puissance."

je. 2 Samuel 22 :33, « Dieu est ma force et ma puissance ».

J. Job 26, en commençant par le verset 7, jusqu'à la fin du chapitre,

k. « Il étend le nord sur le lieu vide, et suspend la terre à rien. Il lie les eaux dans ses nuages épais ; et le nuage n'est pas déchiré sous eux.

l. « Il retient la face de son trône et y étend sa nuée.

M. « Il a encerclé les eaux avec des limites, jusqu'à ce que le jour et la nuit soient finis.

n.m. « Les colonnes du ciel tremblent et s'étonnent de sa réprimande.

o. « Il divise la mer par sa puissance, et par son intelligence il frappe les orgueilleux.

p. « Par son Esprit, il a orné les cieux ; sa main a formé le serpent tordu.

Q. «Voici, ce sont des parties de ses voies: mais combien peu est-on entendu parler de lui? mais le tonnerre de sa puissance, qui peut comprendre ?

7. Qu'est-ce que le Fils ?

Premièrement, il est un personnage de tabernacle (Leçon 5 2).

8. Comment le prouver ?

un. Jean 14 : 9-11 : « Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ? celui qui m'a vu a vu le Père; et comment dis-tu donc : Montre-nous le Père ? Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? les paroles que je vous dis, je ne parle pas de moi-même; mais le Père qui habite en moi, c'est lui qui fait les oeuvres. Croyez-moi que je suis dans le Père, et le Père en moi.

b. Deuxièmement, et étant un personnage de tabernacle, a été fait ou façonné comme l'homme, ou ayant la forme et la ressemblance de l'homme (Lecture 5:2).

c. Phil. 2:5-8, "Que cette pensée soit en vous, qui était aussi en Jésus-Christ : qui, étant sous la forme de Dieu, n'a pas pensé que ce n'était pas un vol d'être égal à Dieu ; mais s'est fait sans réputation, et a pris lui la forme d'un serviteur, et a été fait à la ressemblance des hommes: et étant trouvé à la mode comme un homme, il s'est humilié et est devenu obéissant jusqu'à la mort, même la mort de la croix.

ré. Héb. 2:14,16, "Puisque donc les enfants ont part à la chair et au sang, il a aussi lui-même participé à la même chose. . . . Car en vérité, il n'a pas pris sur lui la nature des anges; mais il prit sur lui la semence d'Abraham.

e. Troisièmement, il est aussi à l'image du personnage du Père (Leçon 5:2).

F. Héb. 1:1-3, "Dieu, qui à plusieurs reprises et de diverses manières a parlé autrefois à nos pères par les prophètes, nous a parlé dans ces derniers jours par son Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses, par à qui il a aussi fait les mondes; qui, étant l'éclat de sa gloire, et l'image expresse de sa personne.

g. Encore une fois, Phil. 2:5-6, "Que cette pensée soit en vous, qui était aussi en Jésus-Christ: qui, étant sous la forme de Dieu, n'a pas pensé que ce n'était pas un vol d'être égal à Dieu."

9. Est-ce par le Père et le Fils que toutes choses ont été créées et faites, qui ont été créées et faites ?

un. C'était. Col. 1: 15-17, "Qui est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute créature; car par lui ont été créées toutes choses, qui sont dans les cieux et sur la terre, visibles et invisibles, qu'elles soient trônes, ou dominations, ou principautés, ou puissances : toutes choses ont été créées par lui et pour lui ; et il est avant toutes choses, et par lui toutes choses subsistent.

b. Gen. 1:1, « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.

c. Héb. 1:2 : « Dieu, dans ces derniers jours, nous a parlé par son Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses, par qui aussi il a fait les mondes.

10. Possède-t-il la plénitude du Père ?

un. Il fait. Col. 1:19 ; 2 : 9 : « Car il a plu au Père qu'habite en lui toute plénitude. . . . Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la Divinité.

b. Éph. 1:23, "Ce qui est son corps de Christ, la plénitude de celui qui remplit tout en tous."

11. Pourquoi a-t-il été appelé le Fils ?

un. A cause de la chair. Luc 1:35, "Cette chose sainte qui naîtra de toi sera appelée Fils de Dieu."

b. Mat. 3:16-17, "Et Jésus, lorsqu'il fut baptisé, sortit aussitôt de l'eau. Et voici, les cieux s'ouvrirent pour lui, et Jean vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. : et voici une voix du ciel, disant : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute ma complaisance.

12. A-t-il été ordonné par le Père, dès avant la fondation du monde, pour être une propitiation pour les péchés de tous ceux qui croiraient en son nom ?

un. Il était. 1 Pierre, 1:18-20, « Puisque vous savez que vous n'avez pas été rachetés par des choses corruptibles, comme l'argent et l'or, de votre vaine conversation reçue par la tradition de vos pères ; mais avec le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache, qui en vérité a été prédestiné avant la fondation du monde, mais qui s'est manifesté pour vous dans ces derniers temps.

b. Apoc. 13:8, "Et tous les habitants de la terre l'adoreront, la bête, dont les noms ne sont pas écrits dans le livre de vie de l'Agneau immolé depuis la fondation du monde."

c. Premier Cor. 2:7, "Mais nous disons la sagesse de Dieu dans un mystère, même la sagesse cachée, que Dieu a ordonnée devant le monde pour notre gloire."

13. Le Père et le Fils possèdent-ils le même esprit ?

un. Ils font. Jean 5 : 30 : « Moi, le Christ, je ne peux rien faire de moi-même : selon que j'entends, je juge ; et mon jugement est juste ; car je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté du Père qui m'a envoyé.

b. Jean 6 :38 : « Car moi, le Christ, je suis descendu du ciel, pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. »

c. Jean 10:30, "Moi Christ et mon Père sont un."

14. Quel est cet esprit ?

un. Le Saint-Esprit. Jean 15:26, "Mais quand sera venu le Consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l'Esprit de vérité, qui procède du Père, il rendra témoignage de moi Christ."

b. Fille. 4:6, "Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé l'Esprit de son Fils dans vos cœurs."

15. Le Père, le Fils et le Saint-Esprit constituent-ils la Divinité ?

Ils le font (Lecture 5:2). Laissez l'élève mémoriser ce paragraphe.

16. Le croyant en Jésus-Christ, par le don de l'Esprit, devient-il un avec le Père et le Fils, comme le Père et le Fils sont un ?

Ils font. Jean 17:20-21, « Je ne prie pas non plus pour ceux-ci (les apôtres) seuls, mais aussi pour ceux qui croiront en moi par leur parole ; qu'ils soient tous un; comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi, afin qu'eux aussi soient un en nous, afin que le monde croie que tu m'as envoyé.

17. Le récit précédent de la Divinité pose-t-il un fondement sûr pour l'exercice de la foi en lui pour la vie et le salut ?

Cela fait.

18. Comment le prouvez-vous ?

Par le troisième paragraphe de cette conférence. Laissez l'élève s'y engager également.

Bibliothèque des Ecritures :

Astuce de recherche

Tapez un seul mot ou utilisez des guillemets pour rechercher une phrase entière (par exemple "car Dieu a tant aimé le monde").

scripture

Pour des ressources supplémentaires, veuillez visiter notre Ressources pour les membres page.