ARTICLE 159

Article R-159

Tout au long de l'année 2013, les collèges combinés de la Première Présidence, du Collège des Douze et du Collège des Soixante-dix ont tenu plusieurs réunions de conseil conjointes dans le but de discuter et de clarifier les procédures et les normes opérationnelles affectant ces trois principaux collèges de dirigeants de l'Église Restante. En novembre de cette année-là, à la demande expresse du Collège des soixante-dix, Frederick N. Larsen a sollicité l'esprit et la volonté du Seigneur pour plus de perspicacité et de direction. Le 20 février 2014, il a présenté ce document comme la réponse de Dieu concernant les points de préoccupation identifiés dans le message lui-même. En raison de la nature de ce qui a été partagé avec ces trois collèges et de l'impact que ce document a sur l'Église Restante dans son ensemble, il a été recommandé que cette idée soit présentée à la Conférence générale d'avril 2015 comme l'esprit et la volonté de Dieu et, s'il est ainsi accepté, pour être inclus dans les Révélations du Reste comme contraignant pour l'Église dans son ensemble. Cette mesure a été prise et approuvée le 4 avril 2015. La préface du document fournit le récit du président Larsen quant à la pleine intention de la perspicacité qu'il a reçue de notre Père céleste.

DÉCLARATION SUR L'OFFICE DE LA PRÊTRISE ET LES QUESTIONS DE LIBÉRATION
20 février 2014

Alors que je suis assis ici dans ma tanière ce soir, contemplant le fardeau d'apporter l'Esprit de révélation à ce Conseil conjoint, mes Écritures et mon esprit sont ouverts à la direction de l'Esprit d'en haut. J'ai lu la première lettre de Paul aux Corinthiens au chapitre 12, parlant de l'unité du corps de Christ et des officiers de l'Église : « Car le corps n'est pas un membre, mais plusieurs… maintenant ils sont plusieurs membres, mais mais un seul corps… il ne devrait pas y avoir de schisme dans le corps ;… Maintenant, vous êtes le corps de Christ, et ses membres en particulier.
Également tiré des Doctrine et Alliances, section 136:3b : « Les querelles, les querelles et les querelles sont inconvenantes, entravent l'œuvre de l'Église et ne devraient pas trouver place parmi les saints. Ce n'est que dans la paix de la fraternité et de l'unité de ceux qui sont pris dans l'esprit de la rédemption sioniste que l'œuvre du Seigneur peut être accomplie. À cette tâche, que l'Église consacre ses énergies.
Dans quelle mesure est-il absolument important pour nous de considérer l'unité au sein de l'Église du Reste ?
À quel point est-il absolument important pour nous de trouver la paix, et non les conflits ?
Et puis j'ai lu dans les Révélations du Reste, R-147:5a : "L'Esprit dirige plus loin : J'ai établi dans mon Église les offices de la prêtrise nécessaires pour mener à bien l'édification de mon royaume terrestre - même Sion."
Et de R-151:4b : « Les différences entre ceux dont le devoir et la vocation spéciale est de répandre mon Evangile doivent être réconciliées. S'ils avancent dans l'humilité et la douceur, ma puissance et ma dotation seront sur eux.
Nous, la Première Présidence, les Douze et les Soixante-dix, nous sommes réunis à plusieurs reprises pour discuter de nos appels, de notre autorité, de nos responsabilités et de nos prérogatives de collège, sans toujours parvenir à une compréhension commune.
À cette situation devant ce Conseil, j'ai pris ce conseil et cette déclaration trouvés dans nos Doctrine et Alliances, Section 122:1, 2 : « Mes serviteurs ont été durs les uns avec les autres ; et certains n'ont pas été assez disposés à entendre ceux dont le devoir est d'enseigner les révélations que mon église a déjà reçues.
« Tant que mon peuple n'aura pas entendu et écouté ceux qui sont établis dans l'église pour enseigner les révélations, il y aura des malentendus et de la confusion parmi les membres.
« Le fardeau et les soins de l'Église incombent à celui qui est appelé à présider la haute prêtrise de l'Église, et à ceux qui sont appelés à être ses conseillers ; et ils enseigneront selon l'esprit de sagesse et d'intelligence, et comme ils seront dirigés par révélation, de temps en temps.
En 1894, le Conseil conjoint de la Première Présidence, des Douze et des Grands Prêtres, qui avait tenu des sessions pendant cette conférence, présenta le rapport suivant qui fut alors adopté par cette conférence :
"Les membres de la présidence sont des interprètes et des enseignants de premier plan des lois des révélations de Dieu, et sont de bons présidents des assemblées générales de l'Église." (RCM 386:9)
Alors que je terminais ma préparation et que je sentais la présence du Saint-Esprit, ce qui suit m'a été donné.

1. Ainsi dit l'Esprit aux frères des Collèges des Douze et des Soixante-dix : Vous avez en effet, dans le passé, été durs les uns envers les autres et j'ai retiré mon Esprit loin de vous à de nombreuses reprises. C'est maintenant que vous devez vous réconcilier, préférant vos frères, et aller de l'avant, main dans la main, les uns avec les autres et avec Mon Fils qui désire vous conduire et vous diriger vers ces âmes perdues qui attendent autour de vous.

2. Abandonnez vos tentatives de lutter avec mes paroles dans les Écritures et les règles gouvernementales de mon Église et concentrez-vous sur l'œuvre à laquelle vous avez été appelé. Vous avez perdu un temps précieux à chercher celui qui est le plus grand d'entre vous. Tous appartiennent à un seul sacerdoce, mais à des offices différents. La prêtrise est ce que vous recevez de moi pour servir avec autorité. Vos fonctions d'apôtre et de soixante-dix sont ce que vous utilisez dans vos différents travaux auprès des hommes sur la terre. Votre sacerdoce est éternel ; votre bureau peut être à vie, mais il est souvent transitoire.

3. Les divers collèges et ordres de l'Église sont mis en place pour répondre aux divers besoins de mon peuple et doivent fonctionner comme « ... l'édifice convenablement encadré grandit pour devenir un temple saint dans le Seigneur » et non pour agir de manière indépendante.

4. Comme il est clairement indiqué dans la loi de l'Église (Doctrine et Alliances), l'office d'apôtre est sous la direction de la Première Présidence et l'office de soixante-dix est sous la direction de l'apôtre. L'autorité dans l'organisation de l'Église doit être reconnue ou la confusion et l'incompréhension existeront. À cette fin, que les frères des douze et des soixante-dix reconnaissent et acceptent que le droit d'appeler et de libérer tous les officiers généraux de l'Église réside dans la Première Présidence de l'Église. La libération d'un office particulier signifie la perte d'un domaine de travail spécifique mais ne signifie pas nécessairement le silence de l'autorité de la prêtrise.

5. Il est également inhérent au Collège des soixante-dix, sous la direction du Conseil des présidents des soixante-dix, de libérer les hommes de leur collège. Cependant, pour le moment, laissons la GCR 996 telle quelle, mais laissons la Première Présidence, en consultation avec les douze et les soixante-dix, préparer une politique pour la « libération des officiers généraux des bureaux spécifiques », y compris la libération honorable, libération pour juste motif, libération administrative, procédures de réconciliation, etc., à porter devant la conférence de 2015.
6. Ceci termine le conseil donné. On pourrait en dire beaucoup plus, mais laissez ce qui précède suffire pour
le présent. Soyons vraiment unis et unissons-nous dans cette fraternité bénie de paix, d'humilité et de douceur.

Votre serviteur,

Frederick N.Larsen
Président de l'Église

Bibliothèque des Ecritures :

Astuce de recherche

Tapez un seul mot ou utilisez des guillemets pour rechercher une phrase entière (par exemple "car Dieu a tant aimé le monde").

The Remnant Church Headquarters in Historic District Independence, MO. Church Seal 1830 Joseph Smith - Church History - Zionic Endeavors - Center Place

Pour des ressources supplémentaires, veuillez visiter notre Ressources pour les membres page.