La page des enfants

La page des enfants

Juil/Août/Sept 2016

Chaque automne, la famille de Jésus célébrait la Fête des Tabernacles. C'était l'une des fêtes les plus heureuses d'Israël. C'était un moment, fixé par Dieu, où tout le peuple d'Israël se souvenait de le remercier de les avoir amenés en toute sécurité à travers le désert depuis l'Égypte jusqu'à leur maison en Israël. Ils ramassaient la moisson et en jouissaient avec actions de grâces et louanges.

Jésus aurait probablement aidé son père et sa mère à cueillir des feuilles de palmier et des branches de saule pour les draper sur une cabane ou une habitation à trois côtés appelée soucca. Là, ils mangeaient le fruit de la récolte et célébraient pendant sept jours. Le huitième jour, ils auraient une journée tranquille de repos.

Pour les enfants de l'époque de Jésus, c'était un moment qu'ils attendaient avec bonheur. Ils savaient que ce serait un moment où leurs familles s'arrêteraient assez longtemps pour s'aimer et profiter les unes des autres et de tout ce que Dieu avait créé. Les pères avaient le temps de jouer avec eux et les mères avaient le temps de les regarder dans les yeux et de les écouter. Ils ont tous eu le temps de chanter et de prier ensemble.

Ils auraient probablement dormi sous le dais de branches où ils pourraient voir et profiter du beau ciel nocturne que Dieu leur avait fourni. Pouvez-vous imaginer le garçon Jésus se reposer sur une couverture étendue sur le sol de la cabine en regardant les étoiles scintiller à travers les branches ? Cela aurait été comme camper! Pensez-vous qu'il a vu la Grande Ourse et l'étoile polaire ?

Le père terrestre de Jésus, Joseph, était charpentier. Mais, il aurait rangé ses outils de menuiserie pour les sept jours suivants car c'était un jour férié et personne ne travaillait. Lorsque le premier jour de la fête a commencé, ils ont apporté un fruit etrog qui ressemble à un citron, que Dieu a appelé le «beau fruit». Ils ont également apporté des dattes, des figues, des grenades, des raisins, des olives et des pains spéciaux à manger avec du miel. Ils aimaient partager ces bons plats avec leurs amis et leur famille qui seraient également en fête.

La musique des lyres (harpes) et des flûtes aurait rempli l'air. Il y aurait eu des danses de louange et des histoires racontées sur le tabernacle dans le désert. Et ils auraient offert le meilleur de leur récolte à Dieu.

Chaque matin, ils versaient de l'eau pour représenter le déversement de la protection et des soins de Dieu, et chaque soir, ils allumaient de nombreuses bougies et lampes à huile pour représenter la lumière de Dieu qui leur était fournie dans le désert.

Le garçon Jésus vivait dans un endroit appelé Nazareth en Galilée. De nombreux habitants de Galilée, et en particulier la famille de Jésus, étaient différents des pharisiens de Jérusalem à cette époque. Ils étaient plus justes et obéissants que les Pharisiens, parce qu'ils comprenaient que la Fête des Tabernacles avait pour but de les aider à se rapprocher de Dieu et les uns des autres en se souvenant de tout ce qu'Il avait fait pour eux.

Il a dû y avoir beaucoup d'amour et de joie partagés entre les bonnes gens de Nazareth à cette époque, un peu comme l'amour que nous partageons lors de nos camps et réunions. Jésus a dû se sentir très proche de ses amis, de sa famille et de son Père céleste.

En devenant un jeune homme, Jésus a étudié toutes ces choses. Il en est venu à comprendre et à se souvenir de la véritable signification et du but de la Fête des Tabernacles et des autres fêtes. Il a compris que nous ne pouvons pas nous rapprocher de notre Père céleste sans réaliser tout ce qu'il a fait pour nous et sans le remercier. Jésus savait qu'il était celui qui avait été envoyé pour être la véritable eau vive qui est versée pour nous et la vraie lumière qui est allumée pour nous. Il utiliserait ces expériences de fête pour enseigner à ses disciples l'amour et la vérité de Dieu.

Avant le retour de Jésus, si nous sommes obéissants, nous nous rassemblerons dans l'amour, un peu comme la Fête des Tabernacles, et aussi comme nos camps et nos réunions. Mais ce sera encore mieux ! Et nous le louerons et serons reconnaissants, car il sera notre lumière.

Publié dans