Le livre d'Alma

Le livre d'Alma
Le Fils d'Alma
Chapitre 1

Le récit d'Alma, qui était le fils d'Alma, le premier et grand juge du peuple de Néphi, et aussi le grand prêtre de l'Église. Un récit du règne des juges, des guerres et des querelles parmi le peuple. Et aussi le récit d'une guerre entre les Néphites et les Lamanites, selon les annales d'Alma le premier et grand juge1. Or, il arriva que la première année du règne des juges sur le peuple de Néphi, à partir de ce moment, le roi Mosiah ayant suivi le chemin de toute la terre; ayant fait un bon combat, marchant droit devant Dieu, ne laissant personne régner à sa place;
2 Néanmoins il établit des lois, et elles furent reconnues par le peuple ; ils étaient donc obligés de se conformer aux lois qu'il avait faites.
3 Et il arriva que la première année du règne d'Alma au siège du jugement, un homme fut amené devant lui pour être jugé ; un homme qui était grand, et a été noté pour sa beaucoup de force ;
4 Et il s'était promené parmi le peuple, lui prêchant ce qu'il appelait être la parole de Dieu, s'acharnant contre l'Église ;
5 Déclarant au peuple que tout prêtre et enseignant doit devenir populaire ; et qu'ils ne doivent pas travailler de leurs propres mains, mais qu'ils doivent être soutenus par le peuple ;
6 Et il témoigna aussi au peuple que toute l'humanité serait sauvée au dernier jour, et qu'elle n'avait pas besoin de craindre ni de trembler, mais qu'elle pouvait relever la tête et se réjouir ;
7 Car le Seigneur avait créé tous les hommes, et avait aussi racheté tous les hommes ; et à la fin, tous les hommes devraient avoir la vie éternelle.
8 Et il arriva qu'il enseigna tellement ces choses, que beaucoup crurent à ses paroles, même si nombreux qu'ils commencèrent à le soutenir et à lui donner de l'argent ;
9 Et il commença à s'élever dans l'orgueil de son cœur, et à porter des vêtements très coûteux ; oui, et commença même à établir une église, à la manière de sa prédication.
10 Et il arriva, alors qu'il allait prêcher à ceux qui croyaient en sa parole, qu'il rencontra un homme qui appartenait à l'Église de Dieu, oui, même un de leurs instructeurs ;
11 Et il se mit à le combattre avec acharnement, afin d'entraîner le peuple de l'Église ; mais l'homme lui résista, l'exhortant par les paroles de Dieu.
12 Le nom de cet homme était Gédéon ; et ce fut lui qui fut un instrument entre les mains de Dieu, pour délivrer le peuple de Limhi de la servitude.
13 Or, parce que Gédéon lui avait résisté avec les paroles de Dieu, il s'irrita contre Gédéon, et tira son épée et se mit à le frapper.
14 Or Gédéon étant frappé depuis de nombreuses années, il ne put résister à ses coups, c'est pourquoi il fut tué par l'épée ;
15 Et l'homme qui l'avait tué fut pris par le peuple de l'Église, et amené devant Alma, pour être jugé selon le crime qu'il avait commis.
16 Et il arriva qu'il se tint devant Alma et plaida pour lui-même avec beaucoup d'audace.
17 Mais Alma lui dit : Voici, c'est la première fois que la prêtrise est introduite parmi ce peuple.
18 Et voici, non seulement tu es coupable de prêtrise, mais tu as essayé de la faire respecter par l'épée ; et si les intrigues de prêtres étaient imposées parmi ce peuple, cela prouverait leur entière destruction.
19 Et tu as versé le sang d'un homme juste, oui, d'un homme qui a fait beaucoup de bien parmi ce peuple ; et si nous t'épargnions, son sang viendrait sur nous pour se venger;
20 C'est pourquoi tu es condamné à mourir, selon la loi qui nous a été donnée par Mosiah, notre dernier roi ;
21 Et ils ont été reconnus par ce peuple; donc ce peuple doit respecter la loi.
22 Et il arriva qu'ils le prirent ; et son nom était Néhor; et ils le portèrent sur le sommet de la colline Manti,
23 Et là, il fut fait, ou plutôt il reconnut, entre les cieux et la terre, que ce qu'il avait enseigné au peuple était contraire à la parole de Dieu ; et là, il a subi une mort ignominieuse.
24 Néanmoins, cela ne mit pas fin à la propagation des intrigues sacerdotales dans le pays ; car il y en avait beaucoup qui aimaient les choses vaines du monde, et ils allaient prêcher de fausses doctrines, et cela ils le faisaient à cause de la richesse et de l'honneur.
25 Néanmoins, ils n'osaient pas mentir, s'ils le savaient, par crainte de la loi, car les menteurs étaient punis ; c'est pourquoi ils feignirent de prêcher selon leur croyance :
26 Et maintenant, la loi ne pouvait avoir de pouvoir sur aucun homme pour sa croyance.
27 Et ils n'osaient pas voler, par crainte de la loi; car ceux-là étaient punis ; ils n'osaient ni voler, ni assassiner, car celui qui assassinait était puni à mort.
28 Mais il arriva que quiconque n'appartenait pas à l'Église de Dieu commença à persécuter ceux qui appartenaient à l'Église de Dieu et avaient pris sur eux le nom de Christ ;
29 Oui, ils les persécutèrent et les affligèrent de toutes sortes de paroles, et cela à cause de leur humilité ;
30 Parce qu'ils n'étaient pas fiers à leurs propres yeux, et parce qu'ils se communiquaient la parole de Dieu les uns aux autres, sans argent et sans prix.
31 Or il y avait une loi stricte parmi le peuple de l'Église, qu'aucun homme, appartenant à l'Église, ne se lèverait pour persécuter ceux qui n'appartenaient pas à l'Église, et qu'il n'y aurait pas de persécution entre eux.
32 Néanmoins, il y en eut beaucoup parmi eux qui commencèrent à être fiers, et commencèrent à lutter chaudement avec leurs adversaires, jusqu'aux coups ; oui, ils se frappaient les uns les autres avec leurs poings.
33 Or, c'était la deuxième année du règne d'Alma, et ce fut une cause de beaucoup d'affliction pour l'Église ; oui, ce fut la cause de beaucoup d'épreuves avec l'église ;
34 Car le coeur de beaucoup s'est endurci, et leurs noms ont été effacés, de sorte qu'on ne se souvenait plus d'eux parmi le peuple de Dieu.
35 Et aussi beaucoup se retirèrent du milieu d'eux.
36 Or, c'était une grande épreuve pour ceux qui tenaient ferme dans la foi ; néanmoins, ils étaient fermes et inébranlables dans l'observation des commandements de Dieu, et ils supportaient avec patience la persécution qui s'abattait sur eux.
37 Et lorsque les sacrificateurs cessèrent de travailler pour annoncer la parole de Dieu au peuple, le peuple aussi cessa de travailler pour entendre la parole de Dieu.
38 Et lorsque le sacrificateur leur eut communiqué la parole de Dieu, ils retournèrent tous diligemment à leurs travaux ;
39 Et le sacrificateur, ne s'estimant pas au-dessus de ses auditeurs; car le prédicateur n'était pas meilleur que l'auditeur, ni l'enseignant n'était meilleur que l'apprenant : et ainsi ils étaient tous égaux, et ils travaillaient tous, chacun selon sa force ;
40 Et ils donnèrent de leurs biens à chacun selon ce qu'il possédait, aux pauvres, aux nécessiteux, aux malades et aux affligés ;
41 Et elles ne portaient pas de vêtements coûteux, mais elles étaient propres et belles ;
42 Et c'est ainsi qu'ils établirent les affaires de l'Église ; et ainsi ils recommencèrent à avoir une paix continuelle, malgré toutes leurs persécutions.
43 Et maintenant, à cause de la fermeté de l'Église, ils commencèrent à être extrêmement riches ; ayant en abondance tout ce dont ils avaient besoin ;
44 Une abondance de menues et de boeufs, et de bêtes grasses de toute espèce, et aussi une abondance de grain, et d'or, et d'argent, et de choses précieuses ; et abondance de soie et de fin lin retors, et toutes sortes de bonnes étoffes de maison.
45 Et ainsi, dans leur situation prospère, ils n'ont renvoyé personne qui était nu, ou qui avait faim, ou qui avait soif, ou qui était malade, ou qui n'avait pas été nourri ;
46 Et ils n'ont pas fixé leurs coeurs sur les richesses; c'est pourquoi ils étaient libéraux envers tous, jeunes et vieux, esclaves et libres, hommes et femmes, qu'ils soient hors de l'église ou dans l'église, n'ayant aucun respect pour les personnes comme pour ceux qui étaient dans le besoin ;
47 Et ainsi ils prospérèrent et devinrent beaucoup plus riches que ceux qui n'appartenaient pas à leur église.
48 Car ceux qui n'appartenaient pas à leur Église se livraient à la sorcellerie, à l'idolâtrie ou à l'oisiveté, au bavardage, à la jalousie et aux querelles;
49 Et portant des vêtements coûteux; être élevé dans la fierté de leurs propres yeux; persécuter, mentir, voler, voler, commettre des fornications, et assassiner, et toutes sortes de méchanceté ;
50 Néanmoins, la loi fut imposée à tous ceux qui la transgressèrent, dans la mesure du possible.
51 Et il arriva qu'en exerçant ainsi la loi sur eux, chacun souffrant selon ce qu'il avait fait, ils devinrent encore plus, et n'osèrent commettre aucune méchanceté, si elle était connue :
52 C'est pourquoi il y eut beaucoup de paix parmi le peuple de Néphi, jusqu'à la cinquième année du règne des Juges.
53 Et il arriva qu'au commencement de la cinquième année de leur règne, il commença à y avoir une querelle parmi le peuple, au sujet d'un certain homme, appelé Amlici ; lui étant un homme très rusé, oui, un homme sage quant à la sagesse du monde ; il était selon l'ordre de l'homme qui a tué Gédéon par l'épée, qui a été exécuté selon la loi.
54 Or cet Amlici avait, par sa ruse, entraîné beaucoup de monde après lui ; même tellement qu'ils ont commencé à être très puissants; et ils commencèrent à s'efforcer d'établir Amlici pour être un roi sur le peuple.
55 Or cela était alarmant pour les gens de l'Église, et aussi pour tous ceux qui n'avaient pas été attirés par les persuasions d'Amlici :
56 Car ils savaient que, selon leur loi, de telles choses devaient être établies par la voix du peuple ;
57 Par conséquent, s'il était possible qu'Amlici obtienne la voix du peuple, étant un homme méchant, il le priverait de ses droits et privilèges de l'église, etc.; car c'était son intention de détruire l'église de Dieu.
58 Et il arriva que le peuple se rassembla dans tout le pays, chacun selon sa volonté, que ce soit pour ou contre Amlici, en corps séparés, ayant beaucoup de disputes et de merveilleuses querelles les uns avec les autres ;
59 Et ainsi ils s'assemblèrent pour faire entendre leur voix concernant l'affaire, et ils furent déposés devant les juges.
60 Et il arriva que la voix du peuple se fit entendre contre Amlici, qu'il ne fut pas établi roi sur le peuple.
61 Or cela causa beaucoup de joie dans le cœur de ceux qui étaient contre lui ; mais Amlici excita ceux qui étaient en sa faveur, à la colère contre ceux qui n'étaient pas en sa faveur.
62 Et il arriva qu'ils se rassemblèrent et consacrèrent Amlici pour être leur roi.
63 Lorsqu'Amlici fut établi roi sur eux, il leur ordonna de prendre les armes contre leurs frères ; et cela, il le fit, afin de les lui assujettir.
64 Or les gens d'Amlici se distinguaient par le nom d'Amlici, étant appelés Amlicites ; et les autres étaient appelés Néphites, ou le peuple de Dieu :
65 C'est pourquoi le peuple des Néphites était conscient de l'intention des Amlicites, et c'est pourquoi il se prépara à les rencontrer ;
66 Oui, ils s'armèrent d'épées, et de cimètres, et d'arcs, et de flèches, et de pierres, et de frondes, et de toutes sortes d'armes de guerre, de toutes sortes ;
67 Et ainsi ils étaient préparés à rencontrer les Amlicites au moment de leur venue.
68 Et il y avait des capitaines nommés, et des capitaines supérieurs, et des capitaines en chef, selon leur nombre.
69 Et il arriva qu'Amlici arma ses hommes de toutes sortes d'armes de guerre, de toutes sortes ; et il nomma aussi des gouverneurs et des chefs sur son peuple, pour les conduire à la guerre contre leurs frères.
70 Et il arriva que les Amlicites arrivèrent sur la colline d'Amnihu, qui était à l'est du fleuve Sidon, qui longeait le pays de Zarahemla, et là ils commencèrent à faire la guerre aux Néphites.
71 Or Alma, étant le grand juge et le gouverneur du peuple de Néphi, il monta donc avec son peuple, oui, avec ses capitaines et ses capitaines en chef, oui, à la tête de ses armées, contre les Amlicites pour combattre ; et ils commencèrent à tuer les Amlicites sur la colline à l'est de Sidon.
72 Et les Amlicites combattirent les Néphites avec une grande force, de sorte que beaucoup de Néphites tombèrent devant les Amlicites ;
73 Néanmoins, le Seigneur renforça la main des Néphites, de sorte qu'ils tuèrent les Amlicites dans un grand massacre, et qu'ils commencèrent à fuir devant eux.
74 Et il arriva que les Néphites poursuivirent les Amlicites tout ce jour-là, et les tuèrent avec beaucoup de carnage, de sorte qu'il y eut parmi les Amlicites douze mille cinq cent trente et deux âmes tuées ;
75 Et parmi les Néphites, six mille cinq cent soixante-deux âmes furent tuées.
76 Et il arriva que lorsqu'Alma ne put plus poursuivre les Amlicites, il fit dresser ses tentes par son peuple dans la vallée de Gédéon, la vallée étant appelée d'après ce Gédéon qui fut tué par la main de Néhor avec l'épée. ; et dans cette vallée, les Néphites dressèrent leurs tentes pour la nuit.
77 Et Alma envoya des espions pour suivre le reste des Amlicites, afin qu'il puisse connaître leurs plans et leurs complots, par lesquels il pourrait se garder contre eux, afin d'empêcher son peuple d'être détruit.
78 Or ceux qu'il avait envoyés pour surveiller le camp des Amlicites s'appelaient Zeram, et Amnor, et Manti, et Limher ; ce sont eux qui sortirent avec leurs hommes pour surveiller le camp des Amlicites.
79 Et il arriva que le lendemain, ils retournèrent au camp des Néphites, en grande hâte, étant très étonnés et frappés d'une grande frayeur, disant :
80 Voici, nous avons suivi le camp des Amlicites, et à notre grand étonnement, dans le pays de Minon, au-dessus du pays de Zarahemla, dans le cours du pays de Néphi, nous avons vu une nombreuse armée de Lamanites ;
81 Et voici, les Amlicites se sont joints à eux, et ils sont sur nos frères dans ce pays-là ; et ils fuient devant eux avec leurs troupeaux, leurs femmes et leurs enfants, vers notre ville.
82 Et si nous ne nous dépêchons pas, ils prennent possession de notre ville ; et que nos pères, nos femmes et nos enfants soient tués.
83 Et il arriva que le peuple de Néphi prit ses tentes et partit de la vallée de Gédéon vers leur ville, qui était la ville de Zarahemla.
84 Et voici, alors qu'ils traversaient le fleuve Sidon, les Lamanites et les Amlicites, étant presque aussi nombreux, pour ainsi dire, que les sables de la mer, vinrent sur eux pour les détruire ;
85 Néanmoins, les Néphites, étant fortifiés par la main du Seigneur, l'ayant prié puissamment de les délivrer des mains de leurs ennemis ;
86 C'est pourquoi le Seigneur entend leurs cris et les fortifie, et les Lamanites et les Amlicites tombent devant eux.
87 Et il arriva qu'Alma combattit Amlici avec l'épée, face à face ; et ils combattirent puissamment l'un contre l'autre.
88 Et il arriva qu'Alma, étant un homme de Dieu, exercé avec beaucoup de foi, cria en disant : Ô Seigneur, aie pitié et épargne ma vie, afin que je sois un instrument entre tes mains pour sauver et protéger ce peuple. .
89 Or, quand Alma eut dit ces paroles, il contesta de nouveau Amlici ; et il fut fortifié, de sorte qu'il tua Amlici par l'épée.
90 Et il combattit aussi le roi des Lamanites ; mais le roi des Lamanites s'enfuit devant Alma et envoya ses gardes combattre Alma.
91 Mais Alma, avec ses gardes, combattit les gardes du roi des Lamanites, jusqu'à ce qu'il les tua et les repoussa ;
92 Et ainsi, il défricha le terrain, ou plutôt la rive, qui était à l'ouest de la rivière Sidon, jetant les corps des Lamanites qui avaient été tués, dans les eaux de Sidon, afin que son peuple ait ainsi de la place pour traverser et lutter contre les Lamanites et les Amlicites du côté ouest du fleuve Sidon.
93 Et il arriva que lorsqu'ils eurent tous traversé le fleuve Sidon, les Lamanites et les Amlicites commencèrent à fuir devant eux, bien qu'ils fussent si nombreux qu'on ne pouvait les dénombrer ;
94 Et ils s'enfuirent devant les Néphites, vers le désert qui était à l'ouest et au nord, loin au-delà des frontières du pays ;
95 Et les Néphites les poursuivirent de toute leur force et les tuèrent ; oui, ils ont été rencontrés de toutes parts, et tués et chassés, jusqu'à ce qu'ils aient été dispersés à l'ouest et au nord, jusqu'à ce qu'ils aient atteint le désert, qui s'appelait Hermounts;
96 Et c'était cette partie du désert qui était infestée de bêtes féroces et voraces.
97 Et il arriva que beaucoup moururent dans le désert à cause de leurs blessures, et furent dévorés par ces bêtes, et aussi par les vautours du ciel ; et leurs os ont été retrouvés, et ont été entassés sur la terre.
98 Et il arriva que les Néphites, qui n'étaient pas tués par les armes de guerre, après avoir enterré ceux qui avaient été tués : alors le nombre des tués n'était pas compté, à cause de la grandeur de leur nombre ; après qu'ils eurent fini d'enterrer leurs morts, ils retournèrent tous dans leurs terres, et dans leurs maisons, et leurs femmes, et leurs enfants.
99 Or beaucoup de femmes et d'enfants avaient été tués par l'épée, et aussi beaucoup de leurs brebis et de leurs boeufs;
100 Et aussi beaucoup de leurs champs de blé furent détruits, car ils étaient foulés aux pieds par les armées des hommes.
101 Et alors, autant de Lamanites et d'Amlicites qui avaient été tués sur la rive du fleuve Sidon, furent jetés dans les eaux de Sidon ; et voici, leurs os sont dans les profondeurs de la mer, et ils sont nombreux.
102 Et les Amlicites se distinguaient des Néphites ; car ils s'étaient marqués de rouge au front, à la manière des Lamanites; néanmoins, ils ne s'étaient pas rasé la tête comme les Lamanites.
103 Or, les têtes des Lamanites étaient tondues ; et ils étaient nus, sauf la peau qui était ceinte autour de leurs reins, et aussi leur armure, qui était ceinte autour d'eux, et leurs arcs, et leurs flèches, et leurs pierres, et leurs frondes, etc.
104 Et les peaux des Lamanites étaient sombres, selon la marque qui avait été mise sur leurs pères, qui était une malédiction sur eux à cause de leur transgression et de leur rébellion contre leurs frères, qui étaient Néphi, Jacob, Joseph et Sam. , qui étaient des hommes justes et saints.
105 Et leurs frères cherchaient à les détruire ; donc ils ont été maudits; et le Seigneur Dieu a mis une marque sur eux, oui, sur Laman et Lémuel, et aussi sur les fils d'Ismaël, et les femmes ismaélites;
106 Et cela fut fait, afin que leur semence puisse être distinguée de la semence de leurs frères, afin que le Seigneur Dieu puisse préserver son peuple, afin qu'ils ne se mélangent pas et ne croient pas à des traditions incorrectes qui prouveraient leur destruction.
107 Et il arriva que quiconque mêla sa semence à celle des Lamanites, fit tomber la même malédiction sur sa semence.
108 C'est pourquoi quiconque se laissait entraîner par les Lamanites était appelé sous ce chef, et une marque était mise sur lui.
109 Et il arriva que quiconque ne voulait pas croire à la tradition des Lamanites, mais croire aux annales qui avaient été apportées du pays de Jérusalem, et aussi à la tradition de leurs pères, qui étaient correctes, qui croyaient aux commandements de Dieu, et les gardaient, furent appelés les Néphites, ou le peuple de Néphi, à partir de ce moment-là;
110 Et ce sont eux qui ont tenu les annales qui sont vraies pour leur peuple, et aussi pour le peuple des Lamanites.
111 Maintenant, nous reviendrons aux Amlicites, car ils avaient aussi une marque placée sur eux ; oui, ils ont mis la marque sur eux-mêmes, oui, même une marque de rouge sur leur front.
112 Ainsi la parole de Dieu s'accomplit, car voici les paroles qu'il dit à Néphi :
113 Voici, j'ai maudit les Lamanites; et je mettrai une marque sur eux, afin qu'eux et leur semence soient séparés de toi et de ta semence, à partir de maintenant et pour toujours, à moins qu'ils ne se repentent de leur méchanceté et ne se tournent vers moi, afin que j'aie pitié d'eux.
114 Et encore : Je mettrai une marque sur celui qui mêle sa semence à tes frères, afin qu'ils soient aussi maudits.
115 Et encore : Je mettrai une marque sur celui qui combat contre toi et ta postérité.
116 Et je dis encore : Celui qui s'éloigne de toi ne sera plus appelé ta semence ; et je te bénirai, etc., ainsi que quiconque sera appelé ta postérité, désormais et pour toujours : et telles étaient les promesses du Seigneur à Néphi et à sa postérité.
117 Or les Amlicites ne savaient pas qu'ils accomplissaient les paroles de Dieu, lorsqu'ils commencèrent à se marquer sur leur front ;
118 Néanmoins, ils étaient sortis en rébellion ouverte contre Dieu ; il était donc opportun que la malédiction tombe sur eux.
119 Maintenant, je voudrais que vous voyiez qu'ils ont attiré sur eux la malédiction ;
120 Et de même, tout homme maudit attire sur lui sa propre condamnation.
121 Or, il arriva que peu de jours après la bataille qui eut lieu au pays de Zarahemla, entre les Lamanites et les Amlicites, une autre armée de Lamanites vint sur le peuple de Néphi au même endroit, où la première armée rencontra les Amlicites.
122 Et il arriva qu'une armée fut envoyée pour les chasser de leur pays.
123 Or, Alma lui-même étant affligé d'une blessure, ne monta pas en ce moment au combat contre les Lamanites ; mais il envoya une nombreuse armée contre eux;
124 Et ils montèrent et tuèrent beaucoup de Lamanites, et chassèrent le reste d'entre eux hors des frontières de leur pays ;
125 Et alors ils revinrent, et commencèrent à établir la paix dans le pays, n'étant plus troublés pour un temps avec leurs ennemis.
126 Or, toutes ces choses furent faites, oui, toutes ces guerres et ces querelles furent commencées et terminées, la cinquième année du règne des Juges ;
127 Et en une année, des milliers et des dizaines de milliers d'âmes furent envoyées dans le monde éternel,
128 Afin qu'ils puissent récolter leurs récompenses selon leurs œuvres, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, pour récolter le bonheur éternel ou le malheur éternel, selon l'esprit auquel ils ont décidé d'obéir, que ce soit un esprit bon ou mauvais. ;
129 Car chacun reçoit un salaire de celui à qui il veut obéir, et cela selon les paroles de l'esprit de prophétie ; qu'il en soit donc selon la vérité.
130 Et ainsi se termina la cinquième année du règne des Juges.

 

Alma, Chapitre 2

1 Or, il arriva que la sixième année du règne des juges sur le peuple de Néphi, il n'y eut ni querelles ni guerres dans le pays de Zarahemla ;
2 Mais le peuple fut affligé, oui, grandement affligé de la perte de ses frères, et aussi de la perte de ses brebis et boeufs, et aussi de la perte de ses champs de céréales, qui avaient été foulés aux pieds et détruits par les Lamanites. ,
3 Et si grandes étaient leurs afflictions, que chaque âme avait des raisons de se lamenter ; et ils croyaient que c'étaient les jugements de Dieu envoyés sur eux, à cause de leur méchanceté et de leurs abominations; c'est pourquoi ils furent éveillés au souvenir de leur devoir.

4 Et ils commencèrent à affermir davantage l'Église ; oui, et beaucoup furent baptisés dans les eaux de Sidon, et se joignirent à l'église de Dieu ;
5 Oui, ils furent baptisés par la main d'Alma, qui avait été consacré souverain sacrificateur du peuple de l'Église, par la main de son père Alma.
6 Et il arriva, la septième année du règne des Juges, qu'il y eut environ trois mille cinq cents âmes qui s'unirent à l'Église de Dieu et furent baptisées.
7 Et ainsi finit la septième année du règne des juges sur le peuple de Néphi ; et il y eut une paix continuelle pendant tout ce temps.
8 Et il arriva, la huitième année du règne des juges, que le peuple de l'Église commença à s'enorgueillir, à cause de ses richesses excessives, de ses fines soies et de son fin lin retors,
9 Et à cause de leurs nombreux brebis et boeufs, et de leur or, et de leur argent, et de toutes sortes de choses précieuses, qu'ils avaient obtenues par leur industrie ;
10 Et dans toutes ces choses ils étaient exaltés dans l'orgueil de leurs yeux, car ils commençaient à porter des vêtements très coûteux.
11 Or, ce fut la cause de beaucoup d'affliction pour Alma, oui, et pour beaucoup de gens qu'Alma avait consacrés pour être des instructeurs, des prêtres et des anciens de l'Église ;
12 Oui, beaucoup d'entre eux furent profondément affligés de la méchanceté dont ils virent qu'elle commençait à être parmi leur peuple.
13 Car ils virent et virent avec une grande tristesse que le peuple de l'Église commençait à s'élever dans l'orgueil de ses yeux et à fixer son cœur sur les richesses et sur les choses vaines du monde ;
14 Qu'ils commencèrent à se mépriser les uns envers les autres, et qu'ils commencèrent à persécuter ceux qui ne croyaient pas selon leur volonté et leur plaisir.
15 Et ainsi, en cette huitième année du règne des juges, il commença à y avoir de grandes querelles parmi le peuple de l'Église ;
16 Oui, il y avait des jalousies, et des querelles, et de la malice, et des persécutions, et de l'orgueil, au-delà même de l'orgueil de ceux qui n'appartenaient pas à l'Église de Dieu.
17 Et ainsi finit la huitième année du règne des Juges ; et la méchanceté de l'église était une grande pierre d'achoppement pour ceux qui n'appartenaient pas à l'église ; et ainsi l'église a commencé à échouer dans son progrès.
18 Et il arriva qu'au commencement de la neuvième année, Alma vit la méchanceté de l'Église, et il vit aussi que l'exemple de l'Église commençait à conduire ceux qui étaient incroyants, d'une iniquité à l'autre, ainsi provoquer la destruction du peuple;
19 Oui, il a vu une grande inégalité parmi le peuple, certains s'élevant avec leur orgueil, méprisant les autres, tournant le dos aux nécessiteux, et aux nus, et à ceux qui avaient faim, et à ceux qui avaient soif, et à ceux qui étaient malades et affligé.
20 Or c'était une grande cause de lamentations parmi le peuple, tandis que d'autres s'humiliaient, secourant ceux qui avaient besoin de leur secours, comme en donnant leurs biens aux pauvres et aux nécessiteux ; nourrir les affamés; et souffrant de toutes sortes d'afflictions, à cause de Christ, qui viendrait selon l'esprit de prophétie, attendant ce jour avec impatience, conservant ainsi la rémission de leurs péchés;
21 étant remplis d'une grande joie, à cause de la résurrection des morts, selon la volonté, et la puissance, et la délivrance de Jésus-Christ des liens de la mort.
22 Et alors, il arriva qu'Alma, ayant vu les afflictions des humbles disciples de Dieu et les persécutions qui leur étaient infligées par le reste de son peuple, et voyant toute leur inégalité, commença à être très attristé ; néanmoins l'Esprit du Seigneur ne l'a pas déçu.
23 Et il choisit un homme sage qui était parmi les anciens de l'Église, et lui donna le pouvoir selon la voix du peuple, afin qu'il ait le pouvoir d'édicter des lois selon les lois qui avaient été données, et de les mettre en force, selon la méchanceté et les crimes du peuple.
24 Or, le nom de cet homme était Nephihah, et il fut nommé grand juge ; et il s'assit au siège du jugement, pour juger et gouverner le peuple.
25 Or, Alma ne lui accorda pas l'office de grand prêtre sur l'Église, mais il conserva l'office de grand prêtre pour lui-même ; mais il livra le siège du jugement à Néphihah :
26 Et il fit ceci, afin d'aller lui-même parmi son peuple, ou parmi le peuple de Néphi, afin de leur prêcher la parole de Dieu, pour les exciter au souvenir de leur devoir,
27 Et afin qu'il puisse abattre, par la parole de Dieu, tout l'orgueil et la ruse, et toutes les querelles qui étaient parmi son peuple, ne voyant aucun moyen de le reprendre, si ce n'était en portant contre lui en pur témoignage ,
28 Et ainsi, au commencement de la neuvième année du règne des juges sur le peuple de Néphi, Alma livra le siège du jugement à Néphihah et se confina entièrement à la haute prêtrise du saint ordre de Dieu, au témoignage de la parole, selon l'esprit de révélation et de prophétie.

 

Alma, chapitre 3

Les paroles qu'Alma, le Souverain Sacrificateur, selon le saint ordre de Dieu, prononcèrent au peuple dans ses villes et ses villages dans tout le pays1. Or, il arriva qu'Alma commença à transmettre la parole de Dieu au peuple, au pays de Zarahemla, et de là dans tout le pays.
2 Et voici les paroles qu'il adressa au peuple de l'église qui était établie dans la ville de Zarahemla, selon ses propres annales, disant :
3 Moi, Alma, ayant été consacré par mon père Alma pour être grand prêtre de l'Église de Dieu, ayant reçu de Dieu le pouvoir et l'autorité de faire ces choses, voici, je vous le dis, il a commencé à établir une Église dans le pays qui était dans les frontières de Néphi ;
4 Oui, le pays qui était appelé le pays de Mormon ; oui, et il baptisa ses frères dans les eaux de Mormon.
5 Et voici, je vous le dis, ils ont été délivrés des mains du peuple du roi Noé, par la miséricorde et la puissance de Dieu.
6 Et voici, après cela, ils furent réduits en servitude par les mains des Lamanites, dans le désert ; oui, je vous le dis, ils étaient en captivité, et de nouveau le Seigneur les a délivrés de la servitude par le pouvoir de sa parole ;
7 Et nous avons été amenés dans ce pays et ici nous avons commencé à établir l'Église de Dieu dans tout ce pays aussi.
8 Et maintenant, voici, je vous le dis, mes frères, vous qui appartenez à cette Église, avez-vous suffisamment gardé en mémoire la captivité de vos pères ?
9 Oui, et avez-vous suffisamment gardé en mémoire sa miséricorde et sa longanimité envers eux ?
10 Et de plus, avez-vous suffisamment retenu en mémoire qu'il a délivré leurs âmes de l'enfer ?
11 Voici, il a changé leur cœur; oui, il les a réveillés d'un profond sommeil, et ils se sont réveillés pour Dieu.
12 Voici, ils étaient au milieu des ténèbres ; néanmoins, leurs âmes étaient illuminées par la lumière de la parole éternelle ;
13 Oui, ils étaient encerclés par les liens de la mort et les chaînes de l'enfer, et une destruction éternelle les attendait.
14 Et maintenant je vous demande, mes frères, ont-ils été détruits ?
15 Voici, je vous le dis, non, ils ne l'étaient pas.
16 Et je demande encore : Les liens de la mort ont-ils été brisés, et les chaînes de l'enfer qui les entouraient, ont-elles été déliées ?
17 Je vous le dis, oui, ils ont été déliés, et leurs âmes se sont développées, et ils ont chanté l'amour rédempteur.
18 Et je vous dis qu'ils sont sauvés.
19 Et maintenant je vous demande à quelles conditions sont-ils sauvés ? Oui, quelles raisons avaient-ils d'espérer le salut ?
20 Quelle est la cause de leur détachement des liens de la mort ? Ouais, et aussi, les chaînes de l'enfer ?
21 Voici, je peux vous dire : Mon père Alma n'a-t-il pas cru aux paroles qui ont été prononcées par la bouche d'Abinadi ? Et n'était-il pas un saint prophète ?
22 N'a-t-il pas prononcé les paroles de Dieu, et mon père Alma les a-t-il crues ?
23 Et selon sa foi, un grand changement s'opéra dans son cœur.
24 Voici, je vous le dis, tout cela est vrai.
25 Et voici, il a prêché la parole à vos pères, et un grand changement s'est aussi produit dans leurs cœurs ; et ils se sont humiliés et ont placé leur confiance dans le Dieu vrai et vivant.
26 Et voici, ils furent fidèles jusqu'à la fin ; donc ils ont été sauvés.
27 Et maintenant, voici, je vous demande, mes frères de l'Église, êtes-vous spirituellement nés de Dieu ?
28 Avez-vous reçu son image sur vos visages ?
29 Avez-vous connu ce grand changement dans vos cœurs ?
30 Avez-vous foi en la rédemption de celui qui vous a créés ?
31 Regardez-vous en avant avec un œil de foi, et voyez-vous ce corps mortel ressuscité dans l'immortalité, et cette corruption ressuscitée dans l'incorruptibilité, pour se tenir devant Dieu, pour être jugés selon les actions qui ont été commises dans le corps mortel ?
32 Je vous le dis, pouvez-vous vous imaginer que vous entendez la voix du Seigneur, vous disant, en ce jour-là : Venez à moi, vous les bénis, car voici, vos œuvres ont été des œuvres de justice sur la face du la terre?
33 Ou vous imaginez-vous pouvoir mentir au Seigneur en ce jour-là, et dire : Seigneur, nos œuvres ont été des œuvres justes sur la face de la terre, et qu'il vous sauvera ?
34 Ou autrement, pouvez-vous vous imaginer amenés devant le tribunal de Dieu, avec vos âmes remplies de culpabilité et de remords ; avoir un souvenir de toute votre culpabilité;
35 Oui, un souvenir parfait de toute votre méchanceté ; oui, un souvenir que vous avez défié les commandements de Dieu ?
36 Je vous dis : Pouvez-vous regarder vers Dieu en ce jour-là avec un cœur pur et des mains pures ?
37 Je vous dis : Pouvez-vous lever les yeux, ayant l'image de Dieu gravée sur vos visages ?
38 Je vous le dis : Pouvez-vous penser à être sauvés alors que vous vous êtes soumis pour devenir sujets au diable ?
39 Je vous le dis, vous saurez en ce jour-là que vous ne pouvez pas être sauvés, car nul ne peut être sauvé si ses vêtements ne sont lavés à blanc.
40 Oui, ses vêtements doivent être purifiés jusqu'à ce qu'ils soient lavés de toute souillure, par le sang de celui dont il a été parlé par nos pères, qui viendrait racheter son peuple de ses péchés.
41 Et maintenant, je vous demande, mes frères, comment l'un de vous se sentira-t-il, si vous vous tenez devant la barre de Dieu, ayant vos vêtements souillés de sang et de toutes sortes de souillures ?
42 Voici, que témoigneront ces choses contre vous ?
43 Voici, ne témoigneront-ils pas que vous êtes des meurtriers, oui, et aussi que vous êtes coupables de toutes sortes de méchancetés ?
44 Voici, mes frères, pensez-vous qu'un tel homme puisse avoir une place pour s'asseoir dans le royaume de Dieu, avec Abraham, avec Isaac et avec Jacob, et aussi tous les saints prophètes, dont les vêtements sont purifiés et sont impeccable, pur et blanc?
45 Je vous le dis, non, si vous ne faites pas de notre Créateur un menteur dès le début, ou si vous ne supposez pas qu'il est un menteur dès le début, vous ne pouvez pas supposer que de tels hommes puissent avoir place dans le royaume des cieux, mais ils seront jetés dehors, car ils sont les enfants du royaume du diable.
46 Et maintenant, voici, je vous dis, mes frères, si vous avez connu un changement de cœur, et si vous avez eu envie de chanter le cantique de l'amour rédempteur, je demanderais : Pouvez-vous ressentir cela maintenant ?
47 Avez-vous marché en vous gardant irréprochables devant Dieu ?
48 Pourriez-vous dire, si vous étiez appelés à mourir en ce moment, en vous-mêmes, que vous auriez été suffisamment humbles ?
49 Que vos vêtements ont été purifiés et blanchis par le sang de Christ, qui viendra racheter son peuple de ses péchés ?
50 Voici, êtes-vous dépouillés de votre orgueil ? Je vous le dis, si vous ne l'êtes pas, vous n'êtes pas préparés à rencontrer Dieu.
51 Voici, vous devez vous préparer rapidement, car le royaume des cieux est bientôt proche, et un tel n'a pas la vie éternelle.
52 Voici, dis-je, y en a-t-il un parmi vous qui ne soit pas dépourvu d'envie ?
53 Je vous dis qu'un tel n'est pas préparé, et je voudrais qu'il se prépare rapidement, car l'heure est proche, et il ne sait pas quand le temps viendra ; car un tel n'est pas innocent.
54 Et je vous dis encore : Y en a-t-il un parmi vous qui se moque de son frère, ou qui accable de persécutions contre lui ?
55 Malheur à un tel, car il n'est pas préparé, et le temps est proche où il doit se repentir, ou il ne peut pas être sauvé ;
56 Oui, malheur à vous tous, ouvriers d'iniquité ; repentez-vous, repentez-vous, car le Seigneur Dieu l'a dit.
57 Voici, il envoie une invitation à tous les hommes ; car les bras de la miséricorde sont étendus vers eux, et il dit : Repentez-vous, et je vous recevrai ;
58 Oui, il dit : Venez à moi et vous mangerez du fruit de l'arbre de vie ; oui, vous mangerez et boirez du pain et des eaux de la vie librement;
59 Oui, venez à moi et produisez des œuvres de justice, et vous ne serez pas coupés et jetés au feu ;
60 Car voici, le temps est proche où quiconque ne produit pas de bons fruits, ou qui ne fait pas les oeuvres de justice, celui-là aura lieu de se lamenter et de se lamenter.
61 Ô ouvriers d'iniquité ! vous qui vous enflez dans les choses vaines du monde; vous qui avez professé avoir connu les voies de la justice; néanmoins, vous vous êtes égarés, comme des brebis sans berger, bien qu'un berger vous ait appelé, et vous appelle encore, mais vous n'écoutez pas sa voix.
62 Voici, je vous dis que le bon berger vous appelle ; oui, et en son propre nom il vous appelle, qui est le nom de Christ;
63 Et si vous n'écoutez pas la voix du bon berger, le nom par lequel vous êtes appelés, voici, vous n'êtes pas les brebis du bon berger.
64 Et maintenant, si vous n'êtes pas les brebis du bon berger, de quelle bergerie êtes-vous ?
65 Voici, je vous dis que le diable est votre berger, et vous êtes de sa bergerie ; et maintenant qui peut le nier ?
66 Voici, je vous le dis, quiconque nie cela est un menteur et un enfant du diable ;
67 Car je vous dis que tout ce qui est bon vient de Dieu, et tout ce qui est mal vient du diable ;
68 C'est pourquoi, si un homme produit de bonnes oeuvres, il écoute la voix du bon berger; et il le suit;
69 Mais quiconque produit de mauvaises œuvres devient un enfant du diable ; car il écoute sa voix et le suit.
70 Et quiconque fait cela doit recevoir de lui son salaire ; c'est pourquoi, pour son salaire, il reçoit la mort, quant aux choses qui se rapportent à la justice, étant mort à toutes les bonnes œuvres.
71 Et maintenant, mes frères, je voudrais que vous m'entendiez, car je parle avec l'énergie de mon âme ;
72 Car voici, je vous ai dit clairement que vous ne pouvez pas vous tromper, ou que vous avez parlé selon les commandements de Dieu.
73 Car je suis appelé à parler de cette manière, selon le saint ordre de Dieu, qui est en Jésus-Christ :
74 Oui, il m'a été commandé de me tenir debout et de rendre témoignage à ce peuple des choses qui ont été dites par nos pères, concernant les choses à venir.
75 Et ce n'est pas tout. Ne pensez-vous pas que je suis moi-même au courant de ces choses ?
76 Voici, je vous témoigne que je sais que ces choses dont j'ai parlé sont vraies.
77 Et comment pensez-vous que je connaisse leur caution ?
78 Voici, je vous le dis, ils me sont révélés par le Saint-Esprit de Dieu.
79 Voici, j'ai jeûné et prié plusieurs jours, afin de connaître ces choses par moi-même.
80 Et maintenant, je sais par moi-même qu'ils sont vrais ; car le Seigneur Dieu me les a manifestées par son Saint-Esprit; et c'est l'esprit de révélation qui est en moi.
81 Et de plus, je vous dis que, comme il m'a été ainsi révélé, que les paroles qui ont été prononcées par nos pères sont vraies,
82 De même, selon l'esprit de prophétie qui est en moi, qui est aussi par la manifestation de l'Esprit de Dieu, je vous dis que je sais par moi-même que tout ce que je vous dirai concernant ce qui doit venir , est vrai,
83 Et je vous dis que je sais que Jésus-Christ viendra ; oui, le Fils, le seul engendré du Père, plein de grâce, de miséricorde et de vérité.
84 Et voici, c'est lui qui vient ôter les péchés du monde; oui, les péchés de tout homme qui croit fermement en son nom.
85 Et maintenant, je vous dis que c'est l'ordre après lequel je suis appelé ; oui, pour prêcher à mes frères bien-aimés; oui, et tous ceux qui habitent dans le pays;
86 Oui, pour prêcher à tous, jeunes et vieux, esclaves et libres ; oui, je vous le dis, les personnes âgées, et aussi les personnes d'âge moyen, et la génération montante ; oui, leur crier qu'ils doivent se repentir et naître de nouveau;
87 Oui, ainsi dit l'Esprit : Repentez-vous, toutes les extrémités de la terre, car le royaume des cieux est bientôt proche ; oui, le Fils de Dieu vient dans sa gloire, dans sa force, sa majesté, sa puissance et sa domination.
88 Oui, mes frères bien-aimés, je vous dis que l'Esprit dit : Voici la gloire du Roi de toute la terre ; et aussi le Roi des cieux brillera très bientôt parmi tous les enfants des hommes;
89 Et aussi l'Esprit me dit : oui, il me crie d'une voix puissante, disant : Va et dis à ce peuple : Repentez-vous, car si vous ne vous repentez, vous ne pouvez en aucune façon hériter le royaume des cieux.
90 Et je vous le dis encore, l'Esprit dit : Voici, la cognée est mise à la racine de l'arbre ; c'est pourquoi tout arbre qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu; oui, un feu qui ne peut être consumé ; même un feu inextinguible.
91 Voici, et souvenez-vous, le Saint l'a dit.
92 Et maintenant, mes frères bien-aimés, je vous dis : Pouvez-vous résister à ces paroles ; oui, pouvez-vous mettre ces choses de côté et fouler aux pieds le Saint;
93 Oui, pouvez-vous être enflés dans l'orgueil de votre cœur ; oui, persisterez-vous encore à porter des vêtements coûteux, et à fixer vos cœurs sur les choses vaines du monde, sur vos richesses ;
94 Oui, persisterez-vous à croire que vous êtes meilleurs l'un que l'autre ;
95 Oui, persisterez-vous dans les persécutions de vos frères, qui s'humilient et marchent selon le saint ordre de Dieu, avec lequel ils ont été amenés dans cette Église, ayant été sanctifiés par le Saint-Esprit ; et ils produisent des œuvres dignes de la repentance ;
96 Oui, et persisterez-vous à tourner le dos aux pauvres et aux nécessiteux, et à leur priver de vos biens ?
97 Et enfin, vous tous qui persisterez dans votre méchanceté, je vous le dis, ce sont eux qui seront abattus et jetés au feu, à moins qu'ils ne se repentent rapidement.
98 Et maintenant, je vous le dis, vous tous qui désirez suivre la voix du bon berger, sortez des méchants, et séparez-vous, et ne touchez pas à leurs choses impures ;
99 Et voici, leurs noms seront effacés, afin que les noms des méchants ne soient pas comptés parmi les noms des justes, afin que la parole de Dieu soit accomplie, qui dit : Les noms des méchants ne seront pas mêlés à les noms de mon peuple.
100 Car les noms des justes seront écrits dans le livre de vie ; et je leur accorderai un héritage à ma droite.
101 Et maintenant, mes frères, qu'avez-vous à dire contre cela ?
102 Je vous le dis, si vous parlez contre cela, cela n'a pas d'importance, car la parole de Dieu doit s'accomplir.
103 Car quel berger parmi vous ayant beaucoup de brebis, ne veille pas sur elles, afin que les loups n'entrent pas et ne dévorent son troupeau ?
104 Et voici, si un loup entre dans son troupeau, ne le chasse-t-il pas ? Oui, et à la fin, s'il le peut, il le détruira.
105 Et maintenant, je vous dis que le bon berger vous appelle ; et si vous écoutez sa voix, il vous amènera dans sa bergerie, et vous êtes ses brebis;
106 Et il vous commande de ne laisser entrer aucun loup vorace parmi vous, afin que vous ne soyez pas détruits.
107 Et maintenant, moi, Alma, je te commande dans la langue de celui qui me l'a commandé, que tu veilles à mettre en pratique les paroles que je t'ai dites.
108 Je vous parle par ordre à vous qui appartenez à l'Église; et à ceux qui n'appartiennent pas à l'Église, je parle en guise d'invitation, disant : Venez et soyez baptisés pour la repentance, afin que vous aussi vous participiez au fruit de l'arbre de vie.

 

Alma, chapitre 4

1 Et alors, il arriva qu'après qu'Alma eut cessé de parler au peuple de l'Église, qui était établie dans la ville de Zarahemla, il ordonna des prêtres et des anciens, en leur imposant les mains selon l'ordre de Dieu, présider et veiller sur l'église.
2 Et il arriva que tous ceux qui n'appartenaient pas à l'Église et qui se repentaient de leurs péchés, étaient baptisés pour la repentance et étaient reçus dans l'Église.
3 Et il arriva aussi que quiconque appartenait à l'Église, qui ne se repentait pas de sa méchanceté et ne s'humiliait pas devant Dieu ;
4 Je veux dire ceux qui ont été élevés dans l'orgueil de leur cœur ; les mêmes étaient
rejetés, et leurs noms ont été effacés, de sorte que leurs noms n'ont pas été comptés parmi ceux des justes; et ainsi ils ont commencé à établir l'ordre de l'église dans la ville de Zarahemla.
5 Maintenant, je voudrais que vous compreniez que la parole de Dieu était libérale pour tous ; que nul n'était privé du privilège de se réunir pour entendre la parole de Dieu ;
6 Néanmoins, les enfants de Dieu reçurent l'ordre de se rassembler souvent et de se joindre au jeûne et à la prière fervente, en faveur du bien-être des âmes de ceux qui ne connaissaient pas Dieu.
7 Et alors, il arriva que lorsqu'Alma eut établi ces règlements, il les quitta, oui, de l'Église qui était dans la ville de Zarahemla,
8 Et il passa à l'est du fleuve Sidon, dans la vallée de Gédéon, et il y eut une ville bâtie qui fut appelée la ville de Gédéon, qui était dans la vallée qui fut appelée Gédéon, étant appelée du nom de l'homme qui avait été tué. par la main de Néhor avec l'épée.
9 Et Alma s'en alla et commença à annoncer la parole de Dieu à l'Église qui était établie dans la vallée de Gédéon, selon la révélation de la vérité de la parole qui avait été dite par ses pères,
10 Et selon l'esprit de prophétie qui était en lui, selon le témoignage de Jésus-Christ, le Fils de Dieu, qui viendrait pour racheter son peuple de ses péchés, et le saint ordre par lequel il a été appelé. Et c'est ainsi qu'il est écrit. Amen.

 

Alma, chapitre 5

Les paroles d'Alma qu'il a transmises au peuple de Gédéon, selon ses propres annales1. Voici, mes frères bien-aimés, vu qu'il m'a été permis de venir vers vous, j'essaie donc de m'adresser à vous dans ma langue ;
2 Oui, par ma propre bouche, vu que c'est la première fois que je vous parle par les paroles de ma bouche, ayant été entièrement confiné au siège du jugement, ayant eu beaucoup d'affaires que je ne pouvais pas venir à vous ;
3 Et même je n'aurais pas pu venir maintenant à ce moment-là, si le siège du jugement n'avait été donné à un autre pour régner à ma place ; et le Seigneur, en grande miséricorde, a accordé que je vienne à vous.
4 Et voici, je suis venu, ayant de grands espoirs et un grand désir de découvrir que vous vous êtes humiliés devant Dieu, et que vous avez persévéré dans la supplication de sa grâce, afin que je découvre que vous étiez irréprochables devant lui ;
5 Que je découvre que vous n'étiez pas dans l'affreux dilemme dans lequel se trouvaient nos frères à Zarahemla :
6 Mais béni soit le nom de Dieu, qu'il m'a donné à connaître, oui, il m'a donné la très grande joie de savoir qu'ils sont de nouveau affermis dans la voie de sa justice.
7 Et j'espère, selon l'Esprit de Dieu qui est en moi, que j'aurai aussi de la joie à votre sujet ;
8 Néanmoins, je ne désire pas que ma joie à ton sujet provienne de la cause de tant d'afflictions et de chagrins que j'ai eus pour les frères à Zarahemla ;
9 Car voici, ma joie vient sur eux après avoir pataugé à travers beaucoup d'afflictions et de chagrin.
10 Mais voici, j'espère que vous n'êtes pas dans un état aussi incrédule que l'étaient vos frères :
11 J'espère que vous ne vous élevez pas dans l'orgueil de votre cœur ; oui, j'espère que vous n'avez pas fixé votre cœur sur les richesses et les choses vaines du monde;
12 Oui, j'espère que vous n'adorez pas les idoles, mais que vous adorez le Dieu vrai et vivant, et que vous attendez la rémission de vos péchés avec une foi éternelle qui est à venir.
13 Car voici, je vous le dis, il y aura beaucoup de choses à venir ; et voici, il y a une chose qui est plus importante que toutes :
14 Car voici, le temps n'est pas éloigné où le Rédempteur vit et vient parmi son peuple.
15 Voici, je ne dis pas qu'il viendra parmi nous au moment de sa demeure dans son tabernacle mortel ; car voici, l'Esprit ne m'a pas dit que cela devait être le cas.
16 Maintenant, quant à cette chose, je ne sais pas; mais ce que je sais, c'est que le Seigneur Dieu a le pouvoir de faire tout ce qui est selon sa parole.
17 Mais voici, l'Esprit m'a dit ceci, disant : Criez à ce peuple, en disant : Repentez-vous, repentez-vous et préparez le chemin du Seigneur, et marchez dans ses sentiers qui sont droits.
18 Car voici, le royaume des cieux est proche, et le Fils de Dieu vient sur la face de la terre.
19 Et voici, il naîtra de Marie à Jérusalem, qui est le pays de nos ancêtres, elle étant une vierge, un vase précieux et élu, qui sera couverte de son ombre, et concevra par le pouvoir du Saint-Esprit, et enfantera un fils, oui, le Fils de Dieu;
20 Et il sortira, subissant des douleurs, et des afflictions, et des tentations de toutes sortes ;
21 Et cela afin que s'accomplisse la parole qui dit : Il prendra sur lui les douleurs et les maladies de son peuple ; et il prendra sur lui la mort, afin de délier les liens de la mort qui lient son peuple.
22 Et il prendra sur lui leurs infirmités, afin que ses entrailles soient remplies de miséricorde, selon la chair, afin qu'il sache selon la chair comment secourir son peuple selon ses infirmités.
23 Or l'Esprit connaît toutes choses ; néanmoins le Fils de Dieu souffre selon la chair, afin de prendre sur lui les péchés de son peuple, afin d'effacer leurs transgressions, selon la puissance de sa délivrance ; et maintenant voici, c'est le témoignage qui est en moi.
24 Maintenant, je vous dis que vous devez vous repentir et naître de nouveau, car l'Esprit
dit : Si vous ne naissez pas de nouveau, vous ne pouvez pas hériter le royaume des cieux ;
25 C'est pourquoi venez et soyez baptisés pour la repentance, afin d'être lavés de vos péchés, afin que vous ayez foi en l'Agneau de Dieu, qui ôte les péchés du monde, qui est puissant pour sauver et purifier de toute iniquité ;
26 Oui, je vous le dis : Venez et ne craignez rien, et mettez de côté tout péché qui vous assaille facilement, qui vous lie à la destruction ;
27 Oui, venez et sortez, et montrez à votre Dieu que vous êtes disposés à vous repentir de vos péchés, et concluez une alliance avec lui pour garder ses commandements, et témoignez-lui en ce jour, en entrant dans les eaux du baptême. ;
28 Et quiconque fait cela et garde désormais les commandements de Dieu, celui-là se souviendra que je lui dis, oui, il se souviendra que je lui ai dit, il aura la vie éternelle, selon le témoignage du Saint Esprit, qui rend témoignage en moi.
29 Et maintenant, mes frères bien-aimés, croyez-vous ces choses ?
30 Voici, je vous dis : Oui, je sais que vous les croyez ; et la façon dont je sais que vous les croyez, c'est par la manifestation de l'Esprit qui est en moi.
31 Et maintenant, parce que votre foi est forte à ce sujet, oui, concernant les choses que j'ai dites, grande est ma joie.
32 Car, comme je vous l'ai dit dès le début, que j'avais un grand désir que vous ne soyez pas dans l'état de dilemme comme vos frères, de même j'ai trouvé que mes désirs ont été satisfaits.
33 Car je vois que vous êtes dans les sentiers de la justice : je vois que vous êtes dans le sentier qui conduit au royaume de Dieu ;
34 Oui, je vois que vous aplanissez ses sentiers, je vois qu'il vous a été révélé par le témoignage de sa parole qu'il ne peut pas marcher dans des sentiers tortueux ;
35 Il ne s'écarte pas non plus de ce qu'il a dit, il n'a pas non plus l'ombre de se détourner de la droite vers la gauche, ni de ce qui est juste vers ce qui est faux ; par conséquent, son parcours est un tour éternel.
36 Et il n'habite pas dans des temples profanes ; ni la souillure, ni rien de ce qui est impur ne peut être reçu dans le royaume de Dieu;
37 C'est pourquoi je vous dis : Le temps viendra, oui, et ce sera au dernier jour, que celui qui est souillé demeurera dans sa souillure.
38 Et maintenant, mes frères bien-aimés, je vous ai dit ces choses, afin de vous éveiller au sens de votre devoir envers Dieu, afin que vous puissiez marcher irréprochables devant lui ; afin que vous marchiez selon le saint ordre de Dieu, après lequel vous avez été reçus.
39 Et maintenant, je voudrais que vous soyez humbles, et que vous soyez soumis et doux ; facile à être supplié; plein de patience et de longue souffrance; être tempéré en toutes choses; être diligent à garder les commandements de Dieu en tout temps;
40 Demander tout ce dont vous avez besoin, spirituel et temporel ; rendant toujours grâces à Dieu pour tout ce que vous recevez,
41 Et veillez à ce que vous ayez la foi, l'espérance et la charité, et alors vous abonderez toujours en bonnes œuvres ;
42 Et que le Seigneur vous bénisse et garde vos vêtements sans tache, afin que vous puissiez enfin être amenés à vous asseoir avec Abraham, Isaac et Jacob, et les saints prophètes qui ont été depuis le commencement du monde, ayant vos vêtements sans tache, comme leurs vêtements sont sans tache dans le royaume des cieux, pour ne plus sortir.
43 Et maintenant, mes frères bien-aimés, je vous ai dit ces paroles, selon l'Esprit qui rend témoignage en moi ; et mon âme se réjouit extrêmement, à cause de la diligence et de l'attention extrêmes que vous avez accordées à ma parole.
44 Et maintenant, que la paix de Dieu repose sur vous, et sur vos maisons et vos terres, et sur vos brebis et boeufs, et sur tout ce que vous possédez ; vos femmes et vos enfants, selon votre foi et vos bonnes oeuvres, dès maintenant et à jamais. Et ainsi j'ai parlé. Amen.

 

Alma, chapitre 6

1 Et alors, il arriva qu'Alma revint du pays de Gédéon, après avoir enseigné au peuple de Gédéon beaucoup de choses qui ne peuvent être écrites, ayant établi l'ordre de l'Église, comme il l'avait fait auparavant au pays de Zarahemla. ;
2 Oui, il retourna dans sa propre maison à Zarahemla pour se reposer des travaux qu'il avait accomplis.
3 Et ainsi finit la neuvième année du règne des juges sur le peuple de Néphi.
4 Et il arriva, au commencement de la dixième année du règne des juges sur le peuple de Néphi, qu'Alma partit de là et entreprit son voyage dans le pays de Melek, à l'ouest du fleuve Sidon, à l'ouest par les frontières du désert;
5 Et il commença à instruire le peuple du pays de Melek, selon le saint ordre de Dieu par lequel il avait été appelé ; et il se mit à enseigner le peuple dans tout le pays de Melek.
6 Et il arriva que le peuple vint à lui dans toutes les frontières du pays qui était du côté du désert.
7 Et ils furent baptisés dans tout le pays, de sorte que lorsqu'il eut achevé son œuvre à Melek, il partit de là, et fit trois jours de marche au nord du pays de Melek ; et il arriva dans une ville qui s'appelait Ammonihah.
8 Or, c'était la coutume du peuple de Néphi d'appeler leurs terres, et leurs villes, et leurs villages, oui, même tous leurs petits villages, du nom de celui qui les posséda le premier ; et il en fut ainsi du pays d'Ammonihah.
9 Et il arriva que lorsqu'Alma fut arrivé à la ville d'Ammonihah, il commença à leur prêcher la parole de Dieu.
10 Or Satan avait une grande emprise sur le cœur des habitants de la ville d'Ammonihah ; c'est pourquoi ils n'écoutaient pas les paroles d'Alma.
11 Néanmoins, Alma travailla beaucoup dans l'esprit, luttant avec Dieu dans une prière acharnée, afin qu'il déverse son Esprit sur le peuple qui était dans la ville, afin qu'il accorde aussi de le baptiser pour le repentir ;
12 Néanmoins, ils s'endurcirent le cœur, lui disant : Voici, nous savons que tu es Alma ; et nous savons que tu es souverain sacrificateur de l'église que tu as établie dans de nombreuses parties du pays, selon ta tradition;
13 Et nous ne sommes pas de ton église, et nous ne croyons pas à de telles traditions insensées.
14 Et maintenant, nous savons que, parce que nous ne sommes pas de ton Église, nous savons que tu n'as aucun pouvoir sur nous ;
15 Et tu as livré le siège du jugement à Néphihah ; c'est pourquoi tu n'es pas notre grand juge.
16 Lorsque le peuple eut dit cela, et qu'il eut résisté à toutes ses paroles, qu'il l'insulta, qu'il cracha sur lui et le fit chasser de sa ville, il partit de là et prit son chemin vers la ville qui s'appelait Aaron.
17 Et il arriva que pendant qu'il y voyageait, accablé de chagrin, pataugeant dans beaucoup de tribulations et d'angoisse d'âme, à cause de la méchanceté du peuple qui était dans la ville d'Ammonihah,
18 Il arriva que pendant qu'Alma était ainsi accablé de chagrin, voici, un ange du Seigneur lui apparut, disant : Tu es béni, Alma ; C'est pourquoi lève la tête et réjouis-toi, car tu as de grandes raisons de te réjouir.
19 Car tu as été fidèle à garder les commandements de Dieu depuis le moment où tu as reçu de lui ton premier message.
20 Voici, c'est moi qui vous l'ai livré; et voici, je suis envoyé pour te commander de retourner à la ville d'Ammonihah, et de prêcher de nouveau au peuple de la ville; oui, prêchez-leur.
21 Oui, dis-leur que s'ils ne se repentent, le Seigneur Dieu les détruira.
22 Car voici, ils étudient en ce moment afin de détruire la liberté de ton peuple (car ainsi dit le Seigneur), qui est contraire aux statuts, aux ordonnances et aux commandements qu'il a donnés à son peuple.
23 Or, il arriva qu'après avoir reçu son message de l'ange du Seigneur, Alma retourna rapidement au pays d'Ammonihah.
24 Et il entra dans la ville par un autre chemin, oui, par le chemin qui est au sud de la ville d'Ammonihah.
25 Et comme il entrait dans la ville, il avait faim, et il dit à un homme : Donneras-tu à manger à un humble serviteur de Dieu ?
26 Et l'homme lui dit : Je suis un Néphite, et je sais que tu es un saint prophète de Dieu, car tu es l'homme à qui un ange a dit dans une vision : Tu recevras ;
27 Viens donc avec moi dans ma maison, et je te donnerai de ma nourriture; et je sais que tu seras une bénédiction pour moi et ma maison.
28 Et il arriva que l'homme le reçut dans sa maison ; et l'homme s'appelait Amulek; et il apporta du pain et de la viande, et s'assit devant Alma.
29 Et il arriva qu'Alma mangea du pain et fut rassasié; et il bénit Amulek et sa maison, et il rendit grâces à Dieu.
30 Et après avoir mangé et été rassasié, il dit à Amulek : Je suis Alma, et je suis le souverain sacrificateur de l'Église de Dieu dans tout le pays.
31 Et voici, j'ai été appelé à prêcher la parole de Dieu à tout ce peuple, selon l'esprit de révélation et de prophétie ;
32 Et j'étais dans ce pays, et ils n'ont pas voulu me recevoir, mais ils m'ont chassé, et j'étais sur le point de tourner le dos à ce pays pour toujours.
33 Mais voici, il m'a été commandé de me retourner et de prophétiser à ce peuple, oui, et de témoigner contre lui concernant ses iniquités.
34 Et maintenant Amulek, parce que tu m'as nourri et que tu m'as accueilli, tu es béni ; car j'avais faim, car j'avais jeûné plusieurs jours.
35 Et Alma resta plusieurs jours avec Amulek, avant qu'il ne commence à prêcher au peuple.
36 Et il arriva que le peuple devint de plus en plus grossier dans ses iniquités.
37 Et la parole vint à Alma, disant : Va ; et dis aussi à mon serviteur Amulek : Va et prophétise à ce peuple, en disant : Repentez-vous, car ainsi dit le Seigneur : Si vous ne vous repentez, je visiterai ce peuple dans ma colère ; oui, et je ne détournerai pas mon ardente colère.
38 Et Alma sortit, ainsi qu'Amulek, parmi le peuple pour lui annoncer les paroles de Dieu ; et ils furent remplis du Saint-Esprit;
39 Et un pouvoir leur fut donné, de sorte qu'ils ne pouvaient pas être enfermés dans des cachots ; il n'était pas non plus possible qu'un homme puisse les tuer;
40 Néanmoins, ils n'exercèrent leur pouvoir qu'après avoir été liés par des liens et jetés en prison.
41 Or cela fut fait afin que le Seigneur puisse manifester en eux sa puissance.
42 Et il arriva qu'ils sortirent et commencèrent à prêcher et à prophétiser au peuple, selon l'esprit et la puissance que le Seigneur leur avait donnés.

 

Alma, chapitre 7

Les paroles d'Alma, et aussi les paroles d'Amulek qui ont été annoncées au peuple qui était au pays d'Ammonihah. Et aussi ils sont jetés en prison et délivrés par le pouvoir miraculeux de Dieu qui était en eux, selon les annales d'Alma.1 Et encore : Moi, Alma, ayant reçu l'ordre de Dieu de prendre Amulek et d'aller prêche encore à ce peuple, ou au peuple qui était dans la ville d'Ammonihah, il arriva que lorsque je commençai à leur prêcher, ils commencèrent à me disputer, disant : Qui es-tu ?
2 Supposez-vous que nous croyions au témoignage d'un seul homme, bien qu'il nous prêche que la terre devrait passer ?
3 Or ils ne comprenaient pas les paroles qu'ils prononçaient, car ils ne savaient pas que la terre passerait.
4 Et ils dirent aussi : Nous ne croirons pas tes paroles, si tu prophétisais que cette grande ville serait détruite en un seul jour.
5 Or ils ne savaient pas que Dieu pouvait accomplir de telles merveilles, car ils étaient un peuple au cœur dur et au cou raide.
6 Et ils dirent : Qui est Dieu, qui n'envoie pas plus d'autorité qu'un seul homme parmi ce peuple, pour lui annoncer la vérité de choses si grandes et si merveilleuses ?
7 Et ils s'avancèrent pour mettre la main sur moi ; mais voici, ils ne l'ont pas fait.
8 Et je me tenais avec hardiesse pour leur déclarer, oui, je leur témoignai hardiment, disant : Voici, ô génération méchante et perverse, comment avez-vous oublié la tradition de vos pères ; oui, combien de temps avez-vous oublié les commandements de Dieu.
9 Ne vous souvenez-vous pas que notre père Léhi a été fait sortir de Jérusalem par la main de Dieu ?
10 Ne vous souvenez-vous pas qu'ils ont tous été conduits par lui à travers le désert ?
11 Et avez-vous oublié si tôt combien de fois il a délivré nos pères des mains de leurs ennemis, et les a préservés de la destruction, même par les mains de leurs propres frères ?
12 Oui, et s'il n'y avait pas eu sa puissance incomparable, et sa miséricorde, et sa longue souffrance envers nous, nous aurions inévitablement été retranchés de la surface de la terre, bien avant cette période de temps, et peut-être à un état de misère et de malheur sans fin.
13 Voici, maintenant je vous dis qu'il vous commande de vous repentir ; et à moins que vous ne vous repentiez, vous ne pouvez en aucune façon hériter le royaume de Dieu.
14 Mais voici, ce n'est pas tout : il t'a commandé de te repentir, ou il te détruira entièrement de dessus la face de la terre ; oui, il vous visitera dans sa colère, et dans son ardente colère il ne se détournera pas.
15 Voici, ne vous souvenez-vous pas des paroles qu'il a dites à Léhi, disant que si vous gardez mes commandements, vous prospérerez dans le pays ?
16 Et encore il est dit que si vous ne gardez pas mes commandements, vous serez retranchés de la présence du Seigneur.
17 Maintenant, je voudrais que vous vous souveniez que, dans la mesure où les Lamanites n'ont pas gardé les commandements de Dieu, ils ont été retranchés de la présence du Seigneur.
18 Maintenant, nous voyons que la parole du Seigneur a été vérifiée à cet égard, et les Lamanites ont été retranchés de sa présence, depuis le début de leurs transgressions dans le pays.
19 Néanmoins, je vous dis qu'il leur sera plus tolérable au jour du jugement que pour vous, si vous demeurez dans vos péchés ;
20 Oui, et encore plus tolérable pour eux dans cette vie que pour vous, à moins que vous ne vous repentiez, car il y a de nombreuses promesses qui sont faites aux Lamanites :
21 Car c'est à cause des traditions de leurs pères qui les font rester dans leur état d'ignorance ; c'est pourquoi le Seigneur sera miséricordieux envers eux et prolongera leur existence dans le pays.
22 Et à un moment donné, ils seront amenés à croire en sa parole et à connaître l'inexactitude des traditions de leurs pères ;
23 Et beaucoup d'entre eux seront sauvés, car le Seigneur fera miséricorde à tous ceux qui invoqueront son nom.
24 Mais voici, je vous dis que si vous persistez dans votre méchanceté, vos jours ne se prolongeront pas dans le pays, car les Lamanites seront envoyés contre vous ;
25 Et si vous ne vous repentez pas, ils viendront à un moment où vous ne le saurez pas, et vous serez visités d'une destruction totale ;
26 Et il en sera selon l'ardeur de la colère du Seigneur ; car il ne vous laissera pas vivre dans vos iniquités pour détruire son peuple.
27 Je vous dis : non ; il souffrirait plutôt que les Lamanites détruisent tout ce peuple qu'on appelle le peuple de Néphi, s'il était possible qu'il tombe dans des péchés et des transgressions, après avoir reçu tant de lumière et tant de connaissance du Seigneur leur Dieu;
28 Oui, après avoir été un peuple si hautement favorisé du Seigneur ; oui, après avoir été favorisé au-dessus de toute autre nation, parenté, langue ou peuple;
29 Après leur avoir fait connaître toutes choses, selon leurs désirs, et leur foi, et leurs prières, de ce qui a été, et qui est, et qui est à venir ;
30 Ayant été visité par l'Esprit de Dieu; ayant conversé avec des anges, et ayant été contacté par la voix du Seigneur ;
31 et ayant l'esprit de prophétie et l'esprit de révélation, et aussi de nombreux dons ; le don de parler en langues, et le don de prédication, et le don du Saint-Esprit, et le don de traduction :
32 Oui, et après avoir été délivrés par Dieu du pays de Jérusalem, par la main du Seigneur ;
33 Ayant été sauvés de la famine, et de la maladie, et de toutes sortes de maladies
de toutes sortes;
34 Et ils s'étaient fortifiés dans le combat, afin de ne pas être détruits ; ayant été tiré de l'esclavage maintes et maintes fois, et ayant été gardé et préservé jusqu'à maintenant ; et ils ont prospéré jusqu'à ce qu'ils soient riches de toutes sortes de choses.
35 Et maintenant, voici, je vous dis que si ce peuple, qui a reçu tant de bénédictions de la main du Seigneur, devait transgresser, contrairement à la lumière et à la connaissance qu'il possède ;
36 Je vous dis que si tel est le cas; que s'ils tombaient dans la transgression, cela serait beaucoup plus tolérable pour les Lamanites que pour eux.
37 Car voici, les promesses du Seigneur sont étendues aux Lamanites, mais elles ne s'appliquent pas à vous, si vous transgressez ;
38 Car le Seigneur n'a-t-il pas expressément promis et fermement décrété que si vous vous rebellez contre lui, vous serez entièrement détruits de dessus la surface de la terre ?
39 Et maintenant, à cause de cela, afin que vous ne soyez pas détruits, le Seigneur a envoyé son ange visiter plusieurs de son peuple, leur déclarant qu'ils devaient sortir et crier puissamment à ce peuple, en disant : Repentez-vous, repentez-vous, car le royaume des cieux est proche;
40 Et dans peu de jours, le Fils de Dieu viendra dans sa gloire ; et sa gloire sera la gloire du Fils unique du Père, plein de grâce, d'équité et de vérité, plein de patience, de miséricorde et de longue souffrance, prompt à entendre les cris de son peuple et à répondre à ses prières.
41 Et voici, il vient racheter ceux qui seront baptisés pour la repentance, par la foi en son nom ;
42 C'est pourquoi préparez le chemin du Seigneur, car le temps est proche où tous les hommes récolteront la récompense de leurs œuvres, selon ce qu'ils ont été.
43 S'ils ont été justes, ils récolteront le salut de leurs âmes, selon la puissance et la délivrance de Jésus-Christ ;
44 Et s'ils ont été méchants, ils récolteront la damnation de leurs âmes, selon la puissance et la captation du diable.
45 Voici, c'est ici la voix de l'ange qui crie au peuple.
46 Et maintenant, mes frères bien-aimés, car vous êtes mes frères, et vous deviez être aimés, et vous deviez produire des œuvres dignes de la repentance, puisque vos cœurs se sont grossièrement endurcis contre la parole de Dieu, et vu que vous êtes un peuple perdu et déchu.
47 Or, il arriva que lorsque moi, Alma, j'eus dit ces paroles, voici, le peuple était en colère contre moi, parce que je leur avais dit qu'ils étaient un peuple au cœur dur et au cou raide ;
48 Et aussi parce que je leur ai dit qu'ils étaient un peuple a perdu et déchu, ils se sont mis en colère contre moi et ont cherché à mettre la main sur moi afin de me jeter en prison;
49 Mais il arriva que le Seigneur ne permit pas qu'ils me prennent à ce moment-là et me jettent en prison.
50 Et il arriva qu'Amulek s'en alla et se leva, et commença à leur prêcher aussi.
51 Et maintenant les paroles d'Amulek ne sont pas toutes écrites ; néanmoins une partie de ses paroles est écrite dans ce livre.

 

Alma, chapitre 8

1 Or, ce sont ici les paroles qu'Amulek prêcha au peuple qui était au pays d'Ammonihah, disant : Je suis Amulek ; Je suis le fils de Giddonah, qui était le fils d'Ismaël, qui était un descendant d'Aminadi :
2 Et ce fut le même Aminadi qui interpréta l'écriture qui était sur le mur du temple, qui fut écrite par le doigt de Dieu.
3 Et Aminadi était un descendant de Néphi, qui était le fils de Léhi, qui était sorti du pays de Jérusalem, qui était un descendant de Manassé, qui était le fils de Joseph, qui avait été vendu en Égypte par les mains de ses frères. .
4 Et voici, je suis aussi un homme de réputation non négligeable parmi tous ceux qui me connaissent ;
5 Oui, et voici, j'ai beaucoup de parents et d'amis, et j'ai aussi acquis beaucoup de richesses par la main de mon industrie ;
6 Néanmoins, après tout cela, je n'ai jamais connu grand-chose des voies du Seigneur, de ses mystères et de sa merveilleuse puissance.
7 J'ai dit que je n'avais jamais connu grand-chose de ces choses; mais voici, je me trompe, car j'ai vu beaucoup de ses mystères et de sa puissance miraculeuse; oui, même dans la préservation de la vie de ce peuple ;
8 Néanmoins, j'ai endurci mon coeur, car j'ai été appelé plusieurs fois, et je n'ai pas voulu entendre; c'est pourquoi je savais ces choses, mais je ne voulais pas savoir;
9 C'est pourquoi j'ai continué à me rebeller contre Dieu, dans la méchanceté de mon coeur, jusqu'au quatrième jour de ce septième mois, qui est la dixième année du règne des Juges.
10 Comme je voyageais pour voir une parenté très proche, voici, un ange du Seigneur m'apparut et dit : Amulek, retourne dans ta maison, car tu nourriras un prophète du Seigneur ; oui, un saint homme, qui est un homme choisi de Dieu;
11 Car il a jeûné plusieurs jours à cause des péchés de ce peuple, et il a a faim, et tu le recevras dans ta maison et tu le nourriras, et il te bénira, toi et ta maison ; et la bénédiction du Seigneur reposera sur toi et sur ta maison.
12 Et il arriva que j'obéis à la voix de l'ange, et je retournai vers ma maison.
13 Et comme j'y allais, je trouvai l'homme à qui l'ange m'avait dit: Tu recevras dans ta maison; et voici, c'était ce même homme qui vous parlait des choses de Dieu.
14 Et l'ange me dit : C'est un saint homme ; c'est pourquoi je sais qu'il est un saint homme, parce que cela a été dit par un ange de Dieu.
15 Et de plus, je sais que les choses dont il a témoigné sont vraies ; car voici, je vous dis que, de même que le Seigneur vit, de même il a envoyé son ange pour me manifester ces choses; et c'est ce qu'il a fait pendant que cet Alma demeurait dans ma maison;

16 Car voici, il a béni ma maison, il m'a béni, ainsi que mes femmes, et mes enfants, et mon père, et mes parents;
17 Oui, il a béni toute ma parenté, et la bénédiction du Seigneur a reposé sur nous selon les paroles qu'il a prononcées.
18 Et alors, quand Amulek eut dit ces paroles, le peuple commença à être étonné, voyant qu'il y avait plus d'un témoin qui témoignait des choses dont ils étaient accusés, et aussi des choses à venir, selon l'esprit de la prophétie. qui était en eux;
19 Néanmoins, il y en avait parmi eux qui pensaient les interroger, afin de les surprendre dans leurs paroles, afin de trouver des témoins contre eux, afin de les livrer aux juges,
20 afin qu'ils soient jugés selon la loi, et qu'ils soient tués ou jetés en prison, selon le crime qu'ils pourraient faire paraître ou témoigner contre eux.
21 Or, ce sont ces hommes qui cherchaient à les détruire, qui étaient des hommes de loi, qui étaient engagés ou nommés par le peuple pour administrer la loi lors de leurs procès, ou lors des procès des crimes du peuple, devant les juges.
22 Or ces hommes de loi étaient instruits dans tous les arts et la ruse du peuple ; et c'était pour leur permettre d'être habiles dans leur profession.
23 Et il arriva qu'ils commencèrent à interroger Amulek, afin de lui faire contredire ses paroles ou contredire les paroles qu'il devait prononcer.
24 Or ils ne savaient pas qu'Amulek pouvait connaître leurs desseins.
25 Mais il arriva qu'ils commencèrent à l'interroger, il perçut leurs pensées, et il leur dit : Ô génération méchante et perverse ; vous avocats et hypocrites; car vous posez les fondations du diable;
26 Car vous tendez des pièges et des pièges pour attraper les saints de Dieu ; vous préparez des plans pour pervertir les voies des justes et pour faire tomber la colère de Dieu sur vos têtes, jusqu'à la destruction totale de ce peuple ;
27 Oui, Mosiah a bien dit, qui était notre dernier roi, quand il était sur le point de livrer le royaume, n'ayant personne à qui le conférer, faisant que ce peuple soit gouverné par sa propre voix ;
28 Oui, il a bien dit que si le temps venait où la voix de ce peuple choisirait l'iniquité ; c'est-à-dire que si le temps venait où ce peuple tombait dans la transgression, il serait mûr pour la destruction.
29 Et maintenant, je vous dis que le Seigneur juge bien vos iniquités ; il crie bien à ce peuple, par la voix de ses anges : Repentez-vous, repentez-vous, car le royaume des cieux est proche.
30 Oui, il crie bien, par la voix de ses anges, que je descendrai parmi mon peuple, avec l'équité et la justice entre mes mains.
31 Oui, et je vous dis que, s'il n'y avait pas les prières des justes, qui sont maintenant dans le pays, vous seriez dès maintenant visités d'une destruction totale ;
32 Mais ce ne serait pas par le déluge, comme le peuple du temps de Noé, mais ce serait par la famine, la peste et l'épée.
33 Mais c'est par les prières des justes que vous êtes épargnés ; maintenant donc, si vous chassez le juste du milieu de vous, l'Éternel n'arrêtera pas sa main, mais dans son ardente colère il sortira contre vous;
34 Alors vous serez frappés de famine, de peste et d'épée; et le temps est bientôt proche, à moins que vous ne vous repentiez.
35 Et alors, il arriva que le peuple fut encore plus en colère contre Amulek, et il cria en disant : Cet homme insulte nos lois, qui sont justes, et nos sages avocats que nous avons choisis.
36 Mais Amulek étendit la main et leur cria le plus fort, disant : Ô génération méchante et perverse ! pourquoi Satan a-t-il une si grande emprise sur vos cœurs ?
37 Pourquoi vous abandonnerez-vous à lui, afin qu'il ait pouvoir sur vous, pour aveugler vos yeux, afin que vous ne compreniez pas les paroles qui sont dites, selon leur vérité ?
38 Car voici, ai-je témoigné contre ta loi ?
39 Vous ne comprenez pas ; vous dites que j'ai parlé contre votre loi; mais je n'ai pas; mais j'ai parlé en faveur de ta loi, à ta condamnation.
40 Et maintenant, voici, je vous dis que le fondement de la destruction de ce peuple commence à être posé par l'iniquité de vos avocats et de vos juges.
41 Et alors, il arriva que lorsqu'Amulek eut dit ces paroles, le peuple cria contre lui, disant : Maintenant, nous savons que cet homme est un enfant du diable, car il nous a menti ; car il a parlé contre notre loi.
42 Et maintenant il dit qu'il n'a pas parlé contre cela.
43 Et encore; il a insulté nos avocats, et nos juges, etc.
44 Et il arriva que les avocats mettaient dans leur cœur de se souvenir de ces choses contre lui.
45 Et il y en avait un parmi eux dont le nom était Zeezrom.
46 Or il était le premier à accuser Amulek et Alma, étant l'un des plus experts d'entre eux, ayant beaucoup d'affaires à faire parmi le peuple.
47 Or, le but de ces hommes de loi était d'obtenir du gain ; et ils gagnaient selon leur emploi.
48 Or, c'était dans la loi de Mosiah que tout homme qui était juge de la loi, ou ceux qui étaient nommés pour être juges, devaient recevoir un salaire selon le temps qu'ils travaillaient pour juger ceux qui étaient amenés devant eux pour être jugés.
49 Or, si un homme devait à un autre, et qu'il ne payait pas ce qu'il devait, on le plaignait au juge ;
50 Et le juge exécuta l'autorité, et envoya des officiers pour amener l'homme devant lui ;
51 Et il jugea l'homme selon la loi et les preuves qui étaient apportées contre lui, et ainsi l'homme fut contraint de payer ce qu'il devait, ou d'être rayé, ou d'être chassé du milieu du peuple, comme un voleur et un voleur.
52 Et le juge recevait pour son salaire selon son temps : une sénine d'or par jour, ou un sénum d'argent, qui est égal à une sénine d'or ; et cela est selon la loi qui a été donnée.
53 Voici les noms des différentes pièces de leur or et de leur argent, selon leur valeur.
54 Et les noms sont donnés par les Néphites ; car ils ne comptaient pas à la manière des Juifs qui étaient à Jérusalem; ils ne mesurèrent pas non plus à la manière des Juifs,
55 Mais ils changèrent leur calcul et leur mesure, selon les pensées et les circonstances du peuple, à chaque génération, jusqu'au règne des Juges ; ils ont été établis par le roi Mosiah.
56 Or le compte est ainsi : une sénine d'or, un séon d'or, un shum d'or, et une limna d'or.
57 Un senum d'argent, un amnor d'argent, un ezrom d'argent et un onti d'argent.
58 Un senum d'argent valait une senine d'or; et soit pour une mesure d'orge, et aussi pour une mesure de toute espèce de grain.
59 La valeur d'un séon d'or était le double de la valeur d'une sénine ; et un shum d'or valait le double d'un séon; et un limnah d'or était la valeur de tout cela;
60 Et un amnor d'argent était aussi grand que deux senums; et un ezrom d'argent valait quatre senums; et un onti était aussi bon qu'eux tous.
61 Maintenant, c'est la valeur des moindres nombres de leur calcul, un shiblon est la moitié d'un senum : donc un shiblon pour une demi-mesure d'orge ; et un shiblum est la moitié d'un shiblon ; et un leah est la moitié d'un shiblum.
62 Or une antition d'or est égale à trois shiblons.
63 Or, voici leur nombre, selon leur calcul.
64 Or c'était dans le seul but d'obtenir du gain, parce qu'ils recevaient leur salaire selon leur emploi ;
65 C'est pourquoi ils excitèrent le peuple à des émeutes, et à toutes sortes de troubles et de méchanceté, afin qu'ils aient plus d'emploi ;
66 Afin qu'ils obtiennent de l'argent selon les procès qui leur sont présentés ; c'est pourquoi ils excitèrent le peuple contre Alma et Amulek.
67 Et ce Zeezrom se mit à interroger Amulek, en disant : Voulez-vous me répondre à quelques questions que je vais vous poser ?
68 Or Zeezrom était un homme expert dans les desseins du diable, afin de détruire ce qui était bon ; c'est pourquoi il dit à Amulek : Voulez-vous répondre aux questions que je vais vous poser ?
69 Et Amulek lui dit : Oui, je le ferai, s'il en est selon l'Esprit du Seigneur qui est en moi ; car je ne dirai rien qui soit contraire à l'Esprit du Seigneur.
70 Et Zeezrom lui dit : Voici, voici six onties d'argent, et je te les donnerai tous si tu veux nier l'existence d'un être suprême.
71 Or Amulek dit : Ô toi, enfant de l'enfer, pourquoi me tentes-tu ?
72 Sais-tu que le juste ne cède pas à de telles tentations ?
73 Crois-tu qu'il n'y a pas de Dieu ?
74 Je vous dis : non ; tu sais qu'il y a un Dieu, mais tu aimes ce lucre plus que lui.
75 Et maintenant tu m'as menti devant Dieu.
76 Tu m'as dit : Voici ces six onties qui sont d'une grande valeur, je te les donnerai, quand tu auras eu à cœur de me les retenir ;
77 Et c'était seulement ton désir que je renie le Dieu vrai et vivant, afin que tu puisses avoir une cause de me détruire.
78 Et maintenant, voici, tu auras ta récompense pour ce grand mal.
79 Et Zeezrom lui dit : Tu dis qu'il y a un Dieu vrai et vivant ?
80 Et Amulek dit : Oui, il y a un Dieu vrai et vivant.
81 Or Zeezrom dit : Y a-t-il plus d'un Dieu ?
82 Et il répondit : Non.
83 Zeezrom lui dit encore : Comment sais-tu ces choses ?
84 Et il dit : Un ange me les a fait connaître.
85 Et Zeezrom dit encore : Qui est celui qui viendra ? Est-ce le Fils de Dieu ?
86 Et il lui dit : Oui.
87 Et Zeezrom dit encore : Sauvera-t-il son peuple dans ses péchés ?
88 Et Amulek répondit et lui dit : Je te dis qu'il ne le fera pas, car il lui est impossible de renier sa parole.
89 Or Zeezrom dit au peuple : Veillez à vous souvenir de ces choses ; car il a dit qu'il n'y a qu'un seul Dieu; pourtant il dit que le Fils de Dieu viendra, mais qu'il ne sauvera pas son peuple, comme s'il avait le pouvoir de commander à Dieu.
90 Amulek lui dit encore : Voici, tu as menti, car tu dis que j'ai parlé comme si j'avais le pouvoir de commander à Dieu, parce que j'ai dit qu'il ne sauvera pas son peuple dans ses péchés.
91 Et je vous le dis encore, qu'il ne peut pas les sauver dans leurs péchés ; car je ne peux renier sa parole, et il a dit que rien d'impur ne peut hériter le royaume des cieux;
92 Comment donc pouvez-vous être sauvés, si vous n'héritez pas le royaume des cieux ? Vous ne pouvez donc pas être sauvés dans vos péchés.
93 Maintenant Zeezrom lui dit encore : Le Fils de Dieu est-il vraiment le Père éternel ?
94 Et Amulek lui dit : Oui, il est le Père éternel même du ciel et de la terre, et de tout ce qui est en eux ;
95 Il est le commencement et la fin, le premier et le dernier ;
96 Et il viendra dans le monde pour racheter son peuple; et il prendra sur lui les transgressions de ceux qui croient en son nom; et ce sont eux qui auront la vie éternelle, et le salut ne vient à personne d'autre;
97 C'est pourquoi les méchants demeurent comme s'il n'y avait pas eu de rédemption, si ce n'est le détachement des liens de la mort ;
98 Car voici, le jour vient où tous ressusciteront d'entre les morts et se tiendront devant Dieu, et seront jugés selon leurs œuvres.
99 Or il y a une mort qui s'appelle une mort temporelle ; et la mort de Christ déliera les liens de cette mort temporelle, afin que tous soient ressuscités de cette mort temporelle;
100 L'esprit et le corps seront réunis à nouveau, dans sa forme parfaite ; à la fois le membre et l'articulation seront restaurés dans leur cadre approprié, comme nous le sommes maintenant en ce moment ;
101 Et nous serons amenés à nous tenir devant Dieu, sachant comme nous le savons maintenant, et ayant un souvenir brillant de toute notre culpabilité.
102 Maintenant cette restauration viendra à tous, jeunes et vieux, esclaves et libres, hommes et femmes, méchants et justes ;
103 Et même là, pas même un cheveu de leur tête ne sera perdu ; mais toutes choses seront restaurées à leur cadre parfait, tel qu'il est maintenant, ou dans le corps,
104 Et seront amenés et traduits devant la barre de Christ le Fils, et de Dieu le Père, et du Saint-Esprit, qui est un seul Dieu éternel, pour être jugés selon leurs œuvres, qu'elles soient bonnes ou qu'elles soient mauvaises.
105 Maintenant, voici, je vous ai parlé de la mort du corps mortel, et aussi de la résurrection du corps mortel.
106 Je vous dis que ce corps mortel est ressuscité en un corps immortel ; c'est de la mort; même depuis la première mort jusqu'à la vie, qu'ils ne peuvent plus mourir; leurs esprits s'unissant à leurs corps, pour ne jamais être divisés;
107 Ainsi le tout devenant spirituel et immortel, ils ne peuvent plus voir la corruption.
108 Lorsqu'Amulek eut achevé ces paroles, le peuple recommença à être étonné, et Zeezrom se mit aussi à trembler.
109 Et ainsi s'achevèrent les paroles d'Amulek, ou c'est tout ce que j'ai écrit.

 

Alma, chapitre 9

1 Or Alma, voyant que les paroles d'Amulek avaient fait taire Zeezrom, car il vit qu'Amulek l'avait surpris en train de mentir et de tromper, pour le détruire, et voyant qu'il commençait à trembler sous la conscience de sa culpabilité, il ouvrit la bouche et commença à lui parler, et à établir les paroles d'Amulek, et à expliquer les choses au-delà, ou à dévoiler les écritures au-delà de ce qu'Amulek avait fait.
2 Or, les paroles qu'Alma dit à Zeezrom furent entendues par le peuple d'alentour ; car la multitude était grande, et il parlait ainsi :
3 Maintenant Zeezrom, voyant que tu as été pris dans ton mensonge et ta ruse, car tu n'as pas menti aux hommes seulement, mais tu as menti à Dieu ;
4 Car voici, il connaît toutes tes pensées ; et tu vois que tes pensées nous sont révélées par son Esprit ;
5 Et tu vois que nous savons que ton plan était un plan très subtil, quant à la subtilité du diable, pour mentir et tromper ce peuple, afin de le monter contre nous, de nous insulter et de nous chasser.
6 Or c'était un plan de ton adversaire, et il a exercé son pouvoir en toi.
7 Maintenant, je voudrais que vous vous souveniez que ce que je vous dis, je le dis à tous.
8 Et voici, je vous dis à tous que c'était là un piège de l'adversaire, qu'il a tendu pour attraper ce peuple,
9 afin qu'il vous soumette à lui, qu'il vous enserre de ses chaînes, qu'il vous enchaîne à une perdition éternelle, selon la puissance de sa captivité.
10 Or, lorsqu'Alma eut prononcé ces paroles, Zeezrom se mit à trembler de plus en plus, car il était de plus en plus convaincu de la puissance de Dieu ;
11 Et il était aussi convaincu qu'Alma et Amulek le connaissaient, car il était convaincu qu'ils connaissaient les pensées et les intentions de son cœur :
12 Car le pouvoir leur a été donné de connaître ces choses, selon l'esprit de prophétie.
13 Et Zeezrom se mit à les interroger avec diligence, afin d'en savoir davantage sur le royaume de Dieu.
14 Et il dit à Alma : Que signifie ce qu’Amulek a dit concernant la résurrection des morts, que tous ressusciteront d’entre les morts, tant les justes que les injustes, et seront amenés à se tenir devant Dieu, pour être jugés selon leurs oeuvres ?
15 Et alors, Alma commença à lui expliquer ces choses, disant : Il est donné à beaucoup de connaître les mystères de Dieu ;
16 Néanmoins, ils sont placés sous un commandement strict, qu'ils ne doivent pas donner seulement selon la portion de sa parole, qu'il accorde aux enfants des hommes ; selon l'attention et la diligence qu'ils lui donnent;
17 Et c'est pourquoi celui qui s'endurcit le cœur, celui-là même reçoit la moindre portion de la parole ;
18 Et à celui qui ne s'endurcit pas le cœur, il lui est donné la plus grande part de la parole, jusqu'à ce qu'il lui soit donné de connaître les mystères de Dieu, jusqu'à ce qu'ils les connaissent dans leur intégralité ;
19 Et à ceux qui s'endurcissent le cœur, la moindre portion de la parole leur est donnée, jusqu'à ce qu'ils ne sachent rien de ses mystères ;
20 Et alors ils sont pris captifs par le diable, et conduits par sa volonté à la perdition.
21 Or, c'est ce qu'on entend par les chaînes de l'enfer ; et Amulek a parlé clairement de la mort, et d'être ressuscité de cette condition mortelle à un état d'immortalité, et d'être amené devant la barre de Dieu, pour être jugé selon nos œuvres.
22 Alors si nos cœurs se sont endurcis, oui, si nous nous sommes endurcis contre la parole, au point qu'elle n'a pas été trouvée en nous, alors notre état sera affreux, car alors nous serons condamnés ;
23 Car nos paroles nous condamneront, oui, toutes nos œuvres nous condamneront ; nous ne serons pas trouvés sans tache :
24 Et nos pensées nous condamneront aussi ; et dans cet état affreux, nous n'oserons pas lever les yeux vers notre Dieu ;
25 Et nous voudrions nous réjouir si nous pouvions ordonner aux rochers et aux montagnes de tomber sur nous, pour nous cacher de sa présence.
26 Mais cela ne peut pas être : nous devons nous présenter et nous tenir devant lui dans sa gloire, et dans sa puissance, et dans sa force, sa majesté et sa domination, et reconnaître à notre honte éternelle, que tous ses jugements sont justes :
27 Qu'il est juste dans toutes ses œuvres, et qu'il est miséricordieux envers les enfants des hommes, et qu'il a tout pouvoir pour sauver tout homme qui croit en son nom, et qui produit du fruit digne de la repentance.
28 Et maintenant, voici, je vous le dis, alors vient une mort, oui une seconde mort, qui est une mort spirituelle ;
29 Alors il y a un temps où quiconque meurt dans ses péchés, comme d'une mort temporelle, mourra aussi d'une mort spirituelle : oui, il mourra comme de choses se rapportant à la justice ;
30 Alors viendra le temps où leurs tourments seront comme un étang de feu et de soufre, dont les flammes montent aux siècles des siècles ;
31 Et alors vient le temps où ils seront enchaînés à une destruction éternelle, selon la puissance et la captivité de Satan, lui les ayant soumis selon sa volonté.
32 Alors je vous dis qu'il en sera comme s'il n'y avait pas eu de rachat ; car ils ne peuvent être rachetés selon la justice de Dieu; et ils ne peuvent pas mourir, vu qu'il n'y a plus de corruption.
33 Or, il arriva que lorsqu'Alma eut fini de prononcer ces paroles, le peuple commença à être plus étonné ;
34 Mais il y avait un Antionah, qui était un chef parmi eux, s'avança et lui dit: Qu'est-ce que tu as dit, que l'homme devrait ressusciter d'entre les morts et être changé de cet état mortel à un état immortel, que le l'âme ne peut jamais mourir?
35 Que signifie l'Écriture, qui dit que Dieu a placé des chérubins et une épée flamboyante à l'orient du jardin d'Eden, de peur que nos premiers parents n'entrent et ne prennent du fruit de l'arbre de vie, et ne vivent éternellement ?
36 Et ainsi nous voyons qu'il n'y avait aucune chance qu'ils vivent éternellement.
37 Alors Alma lui dit : C'est la chose que j'allais expliquer.
38 Maintenant, nous voyons qu'Adam tomba en mangeant du fruit défendu, selon la parole de Dieu ; et ainsi nous voyons que, par sa chute, toute l'humanité est devenue un peuple perdu et déchu.
39 Et maintenant, voici, je vous dis que s'il avait été possible à Adam d'avoir mangé du fruit de l'arbre de vie à ce moment-là, il n'y aurait pas eu de mort, et la parole aurait été vaine, rendant Dieu un menteur, car il a dit: Si tu manges, tu mourras certainement.
40 Et nous voyons que la mort vient sur l'humanité, oui, la mort dont a parlé Amulek, qui est la mort temporelle ; néanmoins il y avait un espace accordé à l'homme, dans lequel il pouvait se repentir ;
41 C'est pourquoi cette vie est devenue un état probatoire; un temps pour se préparer à rencontrer Dieu; un temps pour se préparer à cet état sans fin, dont nous avons parlé, qui est après la résurrection des morts.
42 Or, s'il n'y avait pas eu le plan de rédemption, qui a été établi dès la fondation du monde, il n'y aurait pas eu de résurrection des morts ;
43 Mais il y avait un plan de rédemption établi, qui réalisera la résurrection des morts, dont il a été parlé.
44 Et maintenant, voici, s'il était possible que nos premiers parents fussent sortis et aient mangé de l'arbre de vie, ils auraient été à jamais malheureux, n'ayant aucun état préparatoire ;
45 Et ainsi le plan de rédemption aurait été contrecarré, et la parole de Dieu aurait été nulle, sans effet.
46 Mais voici, il n'en était pas ainsi; mais il a été réservé à l'homme qu'il doit mourir; et après la mort, ils doivent venir en jugement; même ce même jugement dont nous avons parlé, qui est la fin.
47 Et après que Dieu eut désigné que ces choses devaient arriver à l'homme, voici, alors il vit qu'il était opportun que l'homme sache ce qu'il avait désigné pour eux ;
48 C'est pourquoi il envoya des anges pour converser avec eux, qui firent voir aux hommes sa gloire.
49 Et dès lors ils commencèrent à invoquer son nom ; c'est pourquoi Dieu conversa avec les hommes et leur fit connaître le plan de rédemption qui avait été préparé dès la fondation du monde ;
50 Et cela, il leur fit connaître selon leur foi et leur repentance, et leurs œuvres saintes ;
51 C'est pourquoi il donna des commandements aux hommes, ceux-ci ayant d'abord transgressé les premiers commandements quant aux choses temporelles, et devenant comme des dieux, connaissant le bien du mal, se mettant en état d'agir, ou étant mis en état d'agir selon leurs volontés et leurs plaisirs, soit de faire le mal, soit de faire le bien ;
52 C'est pourquoi Dieu leur donna des commandements, après leur avoir fait connaître le plan de rédemption, qu'ils ne devaient pas faire le mal, la peine en étant une seconde mort, qui était une mort éternelle quant aux choses se rapportant à la justice ;
53 Car sur de telles personnes, le plan de rédemption ne pouvait avoir aucun pouvoir, car les œuvres de justice ne pouvaient être détruites, selon la suprême bonté de Dieu.
54 Mais Dieu a appelé les hommes, au nom de son Fils, (ceci étant le plan de rédemption qui a été établi), disant : Si vous vous repentez et n'endurcissez pas vos cœurs, alors j'aurai pitié de vous, par ma Fils unique.
55 C'est pourquoi, quiconque se repent et n'endurcit pas son cœur, il aura droit à la miséricorde par mon Fils unique engendré, pour la rémission de ses péchés ; et ceux-ci entreront dans mon repos.
56 Et quiconque endurcira son cœur et commettra l'iniquité, voici, je jure dans ma colère qu'il n'entrera pas dans mon repos.
57 Et maintenant, mes frères, voici, je vous dis que si vous endurcissez votre cœur, vous n'entrerez pas dans le repos du Seigneur ;
58 C'est pourquoi votre iniquité l'irrite, de sorte qu'il fait descendre sa colère sur vous comme lors de la première provocation,
59 Oui, selon sa parole dans la dernière provocation, aussi bien que la première, à la destruction éternelle de vos âmes ; donc, selon sa parole, jusqu'à la dernière mort aussi bien que la première.
60 Et maintenant, mes frères, voyant que nous savons ces choses, et qu'elles sont vraies, repentons-nous et n'endurcissons pas nos cœurs, afin que nous n'incitions pas le Seigneur notre Dieu à attirer sur nous sa colère par ces seconds commandements qu'il a donné à nous;
61 Mais entrons dans le repos de Dieu, qui est préparé selon sa parole.
62 Et encore : mes frères, je citerais vos pensées au moment où le Seigneur Dieu a donné ces commandements à ses enfants ;
63 Et je voudrais que vous vous souveniez que le Seigneur Dieu a ordonné des prêtres, selon son saint ordre, qui était selon l'ordre de son Fils, pour enseigner ces choses au peuple ;
64 Et ces prêtres ont été ordonnés selon l'ordre de son Fils, de manière à ce que le peuple sache de quelle manière attendre son Fils pour la rédemption.
65 Et voici la manière dont ils ont été ordonnés : étant appelés et préparés dès la fondation du monde, selon la prescience de Dieu, à cause de leur foi extrême et de leurs bonnes œuvres ; en premier lieu être laissé à choisir le bien ou le mal;
66 C'est pourquoi, ayant choisi le bien et exerçant une foi extrêmement grande, ils sont appelés d'un saint appel, oui, de ce saint appel qui a été préparé avec et selon une rédemption préparatoire pour ceux-là ;
67 Et ainsi ils ont été appelés à ce saint appel à cause de leur foi, tandis que d'autres rejetteraient l'Esprit de Dieu à cause de l'endurcissement de leur cœur et de l'aveuglement de leur esprit, tandis que, s'il n'y avait pas eu cela, ils auraient pu avoir autant de privilèges que leurs frères.
68 Ou enfin : premièrement, ils étaient sur le même pied que leurs frères ; ainsi ce saint appel étant préparé dès la fondation du monde pour ceux qui ne s'endurciraient pas le cœur, étant dans et par l'expiation du Fils unique, qui a été préparé ;
69 Et ainsi étant appelé par son saint appel, et ordonné à la haute prêtrise du saint ordre de Dieu, pour enseigner ses commandements aux enfants des hommes, afin qu’eux aussi puissent entrer dans son repos,
70 Cette haute prêtrise étant selon l'ordre de son Fils, lequel ordre était depuis la fondation du monde :
71 Ou en d'autres termes, étant sans commencement de jours ni fin d'années, étant préparé d'éternité à toute éternité, selon sa prescience de toutes choses.
72 Or, ils furent ordonnés de cette manière : étant appelés d'un saint appel, et ordonnés d'une sainte ordonnance, et prenant sur eux la haute prêtrise du saint ordre, lequel appel, et ordonnance, et haute prêtrise, est sans commencement ni fin. ;

73 Ainsi ils deviennent souverains sacrificateurs pour toujours, selon l'ordre du Fils, l'unique engendré du Père, qui est sans commencement de jours ni fin d'années, qui est plein de grâce, d'équité et de vérité. Et c'est ainsi. Amen.

 

Alma, chapitre 10

1 Or, comme je l'ai dit concernant le saint ordre de ce souverain sacerdoce : il y en eut beaucoup qui furent ordonnés et devinrent souverains sacrificateurs de Dieu ;
2 Et c'était à cause de leur foi et de leur repentance excessives, et de leur justice devant Dieu, qu'ils ont choisi de se repentir et de pratiquer la justice, plutôt que de périr ;
3 C'est pourquoi ils furent appelés selon ce saint ordre, et furent sanctifiés, et leurs vêtements furent lavés en blanc, par le sang de l'Agneau.
4 Or, après avoir été sanctifiés par le Saint-Esprit, ayant blanchi leurs vêtements, étant purs et sans tache devant Dieu, ils ne pouvaient regarder le péché qu'avec horreur ;
5 Et il y en eut beaucoup, un très grand nombre, qui furent purifiés et entrèrent dans le repos de l'Éternel, leur Dieu.
6 Et maintenant, mes frères, je voudrais que vous vous humiliiez devant Dieu et que vous produisiez du fruit digne de la repentance, afin que vous puissiez aussi entrer dans ce repos ;
7 Oui, humiliez-vous comme le peuple du temps de Melchisédek, qui était aussi souverain sacrificateur selon ce même ordre dont j'ai parlé, qui a aussi pris sur lui la haute prêtrise pour toujours.
8 Et c'était ce même Melchisédek à qui Abraham payait la dîme : oui, même notre père Abraham payait la dîme d'un dixième de tout ce qu'il possédait.
9 Or, ces ordonnances ont été données de cette manière, afin que par là le peuple puisse envisager le Fils de Dieu, c'est un type de son ordre, ou c'est son ordre ;
10 Et cela, afin qu'ils s'attendent à lui pour la rémission de leurs péchés, afin qu'ils puissent entrer dans le repos du Seigneur.
11 Or ce Melchisédek était roi sur le pays de Salem ; et son peuple s'était fortifié dans l'iniquité et les abominations; oui, ils s'étaient tous égarés : ils étaient pleins de toutes sortes de méchanceté ;
12 Mais Melchisédek, ayant exercé une grande foi et reçu l'office de la haute prêtrise, selon le saint ordre de Dieu, prêcha la repentance à son peuple.
13 Et voici, ils se repentirent ; et Melchisédec établit la paix dans le pays de son temps;
14 C'est pourquoi il fut appelé le prince de la paix, car il était le roi de Salem ; et il régna sous son père.
15 Or il y en avait beaucoup avant lui, et il y en eut aussi beaucoup après, mais aucun n'était plus grand ; c'est pourquoi ils ont plus particulièrement fait mention de lui.
16 Maintenant, je n'ai pas besoin de répéter l'affaire; ce que j'ai dit peut suffire.
17 Voici, les Écritures sont devant vous ; si vous les arrachez, ce sera pour votre propre perte.
18 Et alors, il arriva que lorsqu'Alma leur eut dit ces paroles, il étendit la main vers eux et cria d'une voix puissante, disant : C'est maintenant le moment de se repentir, car le jour du salut approche ;
19 Oui, et la voix du Seigneur, par la bouche des anges, le déclare à toutes les nations : oui, le déclare, afin qu'elles aient la bonne nouvelle d'une grande joie ;
20 Oui, et il annonce ces bonnes nouvelles parmi tout son peuple, oui, même parmi ceux qui sont dispersés sur la face de la terre ; c'est pourquoi ils sont venus à nous.
21 Et ils nous sont révélés en termes clairs, afin que nous puissions comprendre, afin que nous ne puissions pas nous tromper ; et cela parce que nous sommes des vagabonds dans un pays étranger :
22 C'est pourquoi nous sommes ainsi hautement favorisés, car nous avons cette bonne nouvelle qui nous est annoncée dans toutes les parties de notre vigne.
23 Car voici, des anges l'annoncent à plusieurs en ce moment dans notre pays; et ceci dans le but de préparer le cœur des enfants des hommes à recevoir sa parole, au moment de sa venue dans sa gloire.
24 Et maintenant, nous attendons seulement d'entendre la joyeuse nouvelle qui nous est annoncée par la bouche des anges, de sa venue ; car le temps vient, nous ne savons pas combien de temps.
25 Plaît à Dieu qu'il en fût de mon temps; mais que ce soit tôt ou tard, je m'en réjouirai.
26 Et il sera révélé aux hommes justes et saints, par la bouche des anges, au moment de sa venue, que les paroles de nos pères s'accompliront, selon ce qu'ils ont dit à son sujet, ce qui était selon l'esprit de prophétie qui était en eux.
27 Et maintenant, mes frères, je souhaite du plus profond de mon cœur, oui, avec une grande anxiété, jusqu’à la douleur, que vous écoutiez mes paroles, que vous rejetiez vos péchés et que vous ne remettiez pas à plus tard le jour de votre repentir ;
28 mais afin que vous vous humiliiez devant le Seigneur, et invoquiez son saint nom, et veilliez et priiez continuellement afin de ne pas être tentés au-delà de ce que vous pouvez supporter, et ainsi conduits par le Saint-Esprit, devenant humbles, doux, soumis, patient, plein d'amour et de longue souffrance; avoir foi au Seigneur;
29 Espérant que vous recevrez la vie éternelle ; ayant toujours l'amour de Dieu dans vos cœurs, afin que vous puissiez être élevés au dernier jour et entrer dans son repos ;
30 Et que le Seigneur vous accorde la repentance, afin que vous n'attiriez pas sa colère sur vous, que vous ne soyez pas liés par les chaînes de l'enfer, afin que vous ne souffriez pas la seconde mort.
31 Et Alma dit beaucoup plus de paroles au peuple qui ne sont pas écrites dans ce livre.
32 Et il arriva qu'après qu'il eut fini de parler au peuple, beaucoup d'entre eux crurent à ses paroles, et commencèrent à se repentir et à sonder les Écritures ;
33 Mais la plus grande partie d'entre eux désirait détruire Alma et Amulek ; car ils étaient en colère contre Alma, à cause de la clarté de ses paroles à Zeezrom;
34 Et ils dirent aussi qu'Amulek leur avait menti et avait insulté leur loi, et aussi leurs avocats et leurs juges.
35 Et ils étaient aussi en colère contre Alma et Amulek ; et parce qu'ils avaient témoigné si clairement contre leur méchanceté, ils cherchaient à les répudier en secret.
36 Mais il arriva qu'ils ne le firent pas ; mais ils les prirent, les lièrent avec de fortes cordes, et les conduisirent devant le grand juge du pays.
37 Et le peuple sortit et témoigna contre eux, témoignant qu'ils avaient insulté la loi, et leurs avocats et juges du pays, et aussi tout le peuple qui était dans le pays ;
38 Et témoigna aussi qu'il n'y avait qu'un seul Dieu, et qu'il enverrait son Fils parmi le peuple, mais qu'il ne le sauverait pas ; et le peuple témoigne contre Alma et Amulek de nombreuses choses de ce genre.
39 Or cela se fit devant le grand juge du pays.
40 Et il arriva que Zeezrom fut étonné des paroles qui avaient été dites ; et il connaissait aussi l'aveuglement des esprits qu'il avait causé parmi le peuple, par ses paroles mensongères;
41 Et son âme commença à être déchirée, sous la conscience de sa propre culpabilité ; oui, il commença à être encerclé par les douleurs de l'enfer.
42 Et il arriva qu'il se mit à crier au peuple, disant : Voici, je suis coupable, et ces hommes sont sans tache devant Dieu.
43 Et il commença à plaider pour eux, à partir de ce moment-là ; mais ils l'injurièrent en disant : Es-tu aussi possédé du diable ?
44 Et ils crachèrent sur lui, et le chassèrent du milieu d'eux, ainsi que tous ceux qui croyaient aux paroles qui avaient été dites par Alma et Amulek ; et ils les chassèrent, et envoyèrent des hommes pour leur jeter des pierres.
45 Et ils rassemblèrent leurs femmes et leurs enfants, et quiconque crut ou avait appris à croire en la parole de Dieu, ils le firent jeter au feu ;
46 Et ils apportèrent aussi leurs annales, qui contenaient les saintes écritures, et les jetèrent aussi au feu, afin qu'elles soient brûlées et détruites par le feu.
47 Et il arriva qu'ils prirent Alma et Amulek et les emmenèrent au lieu du martyre, afin qu'ils puissent être témoins de la destruction de ceux qui étaient consumés par le feu.
48 Et quand Amulek vit les douleurs des femmes et des enfants qui brûlaient dans le feu, il fut aussi peiné ; et il dit à Alma : Comment pouvons-nous assister à cette scène affreuse ?
49 Etendons donc nos mains, et exerçons la puissance de Dieu qui est en nous, et sauvons-les des flammes.
50 Mais Alma lui dit : L'Esprit me contraint à ne pas étendre ma main ; car voici, le Seigneur les reçoit auprès de lui, dans la gloire;
51 Et il souffre qu'ils fassent cela, ou que le peuple leur fasse cela, selon l'endurcissement de leur cœur, afin que les jugements qu'il exercera sur eux dans sa colère soient justes ;
52 Et le sang des innocents servira de témoin contre eux, oui, et criera puissamment contre eux au dernier jour.
53 Or Amulek dit à Alma : Voici, peut-être vont-ils nous brûler aussi.
54 Et Alma dit : Qu'il en soit selon la volonté du Seigneur. Mais voici, notre travail n'est pas terminé; c'est pourquoi ils ne nous brûlent pas.
55 Or, il arriva que lorsque les corps de ceux qui avaient été jetés au feu furent consumés, ainsi que les annales qui avaient été jetées avec eux, le grand juge du pays vint et se tint devant Alma et Amulek, comme ils Étaient liés;
56 Et il les frappa de la main sur les joues et leur dit : Après ce que vous avez vu, prêcherez-vous encore à ce peuple qu'il sera jeté dans un étang de feu et de soufre ?
57 Voici, vous voyez que vous n'aviez pas le pouvoir de sauver ceux qui avaient été jetés au feu ; Dieu ne les a pas non plus sauvés parce qu'ils étaient de ta foi.
58 Et le juge les frappa sur les joues, et demanda : Que dites-vous de vous-mêmes ?
59 Or ce juge suivait l'ordre et la foi de Néhor, qui avait tué Gédéon.
60 Et il arriva qu'Alma et Amulek ne lui répondirent rien ; et il les frappa de nouveau, et les livra aux officiers pour être jetés en prison.
61 Et lorsqu'ils eurent été jetés en prison pendant trois jours, vinrent plusieurs hommes de loi, et juges, et prêtres, et docteurs, qui étaient de la profession de Néhor ;
62 Et ils entrèrent dans la prison pour les voir, et ils les interrogeaient sur beaucoup de paroles ; mais ils ne leur répondirent rien.
63 Et il arriva que le juge se tint devant eux, et dit : Pourquoi ne répondez-vous pas aux paroles de ce peuple ?
64 Ne savez-vous pas que j'ai le pouvoir de vous livrer aux flammes ?
65 Et il leur commanda de parler ; mais ils ne répondirent rien.
66 Et il arriva qu'ils partirent et s'en allèrent, mais revinrent le lendemain ; et le juge les frappa de nouveau sur les joues.
67 Et beaucoup s'avancèrent aussi et les frappèrent, en disant : Voulez-vous encore vous tenir debout et juger ce peuple, et condamner notre loi ?
68 Si vous avez un si grand pouvoir, pourquoi ne vous livrez-vous pas ?
69 Et ils leur dirent beaucoup de choses semblables, grinçant des dents contre eux, et crachant contre eux, et disant : De quoi verrons-nous quand nous serons damnés ?
70 Et beaucoup de telles choses, oui, toutes sortes de telles choses, ils leur dirent ; et ainsi ils se moquèrent d'eux pendant plusieurs jours.
71 Et ils leur retirèrent de la nourriture, afin qu'ils aient faim, et de l'eau, afin qu'ils aient soif;
72 Et ils leur ôtèrent aussi leurs vêtements, qu'ils étaient nus; et ainsi ils furent liés avec de fortes cordes, et enfermés en prison.
73 Et il arriva qu'après qu'ils eurent ainsi souffert pendant de nombreux jours (et ce fut le douzième jour, le dixième mois, la dixième année du règne des juges sur le peuple de Néphi), le grand juge sur le pays d'Ammonihah, et beaucoup de leurs instructeurs et de leurs avocats entrèrent dans la prison où Alma et Amulek étaient liés avec des cordes.
74 Et leur grand juge se tint devant eux, les frappa de nouveau et leur dit : Si vous avez le pouvoir de Dieu, délivrez-vous de ces liens, et alors nous croirons que le Seigneur détruira ce peuple selon vos paroles.
75 Et il arriva qu'ils sortirent tous et les frappèrent, disant les mêmes paroles, jusqu'à la fin ;
76 Et quand le dernier leur eut parlé, le pouvoir de Dieu était sur Alma et Amulek, et ils se levèrent et se tinrent sur leurs pieds ; et Alma s'écria, disant : Jusques à quand souffrirons-nous ces grandes afflictions, ô Seigneur ?
77 Ô Seigneur, donne-nous la force selon notre foi qui est en Christ, jusqu'à la délivrance ; et ils brisent les cordes avec lesquelles ils étaient liés; et quand le peuple a vu cela, il a commencé à fuir, car la peur de la destruction était venue sur lui.
78 Et il arriva que leur crainte était si grande qu'ils tombèrent à terre et n'obtinrent pas la porte extérieure de la prison ;
79 Et la terre trembla fortement, et les murs de la prison se déchirent en deux, de sorte qu'ils tombèrent à terre.
80 Et le grand juge, et les avocats, et les prêtres, et les docteurs, qui frappèrent Alma et Amulek, furent tués par leur chute.
81 Et Alma et Amulek sortirent de la prison, et ils n'étaient pas blessés ; car le Seigneur leur avait accordé le pouvoir, selon leur foi qui était en Christ.
82 Et ils sortirent aussitôt de la prison ; et ils furent déliés de leurs liens :
83 Et la prison était tombée à terre, et toutes les âmes qui se trouvaient dans ses murs, à l'exception d'Alma et d'Amulek, furent tuées ; et ils sortirent aussitôt dans la ville.
84 Le peuple, ayant entendu un grand bruit, accourut par multitudes, pour en connaître la cause ;
85 Et quand ils virent Alma et Amulek sortir de la prison, et que les murs de celle-ci étaient tombés à terre, ils furent frappés d'une grande peur et s'enfuirent de la présence d'Alma et d'Amulek, comme une chèvre s'enfuit avec son petit de deux lions; et ainsi ils s'enfuirent de la présence d'Alma et d'Amulek.
86 Et il arriva qu'Alma et Amulek reçurent l'ordre de quitter cette ville ; et ils partirent, et sortirent même dans le pays de Sidom;
87 Et voici, ils trouvèrent là tout le peuple qui était parti du pays d'Ammonihah, qui avait été chassé et lapidé, parce qu'il croyait aux paroles d'Alma :
88 Et ils leur racontèrent tout ce qui était arrivé à leurs femmes et à leurs enfants, et aussi concernant eux-mêmes, et concernant leur pouvoir de délivrance.
89 Et aussi Zeezrom était malade à Sidom, avec une fièvre brûlante, qui était causée par les grandes tribulations de son esprit, à cause de sa méchanceté, car il supposait qu'Alma et Amulek n'étaient plus ; et il supposa qu'ils avaient été tués à cause de son iniquité.
90 Et ce grand péché, et ses nombreux autres péchés, ont déchiré son esprit, jusqu'à ce qu'il devienne extrêmement douloureux, n'ayant aucune délivrance; c'est pourquoi il commença à être brûlé par une chaleur brûlante.
91 Or, lorsqu'il apprit qu'Alma et Amulek étaient au pays de Sidom, son cœur commença à prendre courage ; et il leur envoya immédiatement un message, les priant de venir à lui.
92 Et il arriva qu'ils s'en allèrent immédiatement, obéissant au message qu'il leur avait envoyé ; et ils entrèrent dans la maison de Zeezrom;
93 Et ils le trouvèrent sur son lit malade, étant très bas avec une fièvre ardente; et son esprit aussi était extrêmement endolori, à cause de ses iniquités ;
94 Et quand il les vit, il étendit la main et les supplia de le guérir.
95 Et il arriva qu'Alma lui dit, le prenant par la main : Crois-tu au pouvoir du Christ pour le salut ?
96 Et il répondit et dit : Oui, je crois toutes les paroles que tu as enseignées.
97 Et Alma dit : Si tu crois à la rédemption du Christ, tu peux être guéri.
98 Et il dit : Oui, je crois selon tes paroles.
99 Et alors Alma cria au Seigneur, disant : Ô Seigneur notre Dieu, aie pitié de cet homme et guéris-le selon sa foi qui est au Christ.
100 Et quand Alma eut dit ces paroles, Zeezrom sauta sur ses pieds et se mit à marcher ;
101 Et cela fut fait au grand étonnement de tout le peuple ; et la connaissance de cela se répandit dans tout le pays de Sidom.
102 Et Alma baptisa Zeezrom pour le Seigneur ; et il commença dès lors à prêcher au peuple.
103 Et Alma établit une église dans le pays de Sidom, et consacra des prêtres et des instructeurs dans le pays, pour baptiser pour le Seigneur quiconque désirait être baptisé.
104 Et il arriva qu'ils furent nombreux ; car ils affluèrent de toute la région autour de Sidom, et furent baptisés;
105 Mais quant au peuple qui était dans le pays d'Ammonihah, il resta encore un peuple au cœur dur et au cou raide ;
106 Et ils ne se repentirent pas de leurs péchés, attribuant tout le pouvoir d'Alma et d'Amulek au diable : car ils étaient de la profession de Néhor et ne croyaient pas au repentir de leurs péchés.
107 Et il arriva qu'Alma et Amulek, Amulek ayant abandonné tout son or, et son argent, et ses choses précieuses, qui étaient au pays d'Ammonihah, à cause de la parole de Dieu, il fut rejeté par ceux qui étaient autrefois ses amis. , ainsi que par son père et sa parenté ;
108 C'est pourquoi, après qu'Alma eut établi l'Église à Sidom, voyant un grand échec, oui, voyant que le peuple était arrêté quant à l'orgueil de son cœur et commençait à s'humilier devant Dieu,
109 Et commencèrent à se rassembler dans leurs sanctuaires pour adorer Dieu devant l'autel, veillant et priant continuellement, afin qu'ils soient délivrés de Satan, de la mort et de la destruction.
110 Or, comme je l'ai dit, Alma ayant vu toutes ces choses, il prit Amulek et vint au pays de Zarahemla, et l'emmena dans sa propre maison, et le administra dans ses tribulations, et le fortifia dans le Seigneur.
111 Et ainsi se termina la dixième année du règne des Juges sur le peuple de Néphi.

 

Alma, chapitre 11

1 Et il arriva, la onzième année du règne des juges sur le peuple de Néphi, le cinquième jour du deuxième mois, qu'il y eut beaucoup de paix dans le pays de Zarahemla ; il n'y a pas eu de guerres ni de conflits depuis un certain nombre d'années ; jusqu'au cinquième jour du deuxième mois, la onzième année, un cri de guerre se fit entendre dans tout le pays;
2 Car voici, les armées des Lamanites étaient entrées du côté du désert, dans les frontières du pays, même dans la ville d'Ammonihah, et avaient commencé à tuer le peuple et à détruire la ville.
3 Et alors, il arriva avant que les Néphites aient pu lever une armée suffisante pour les chasser du pays, ils avaient détruit le peuple qui était dans la ville d'Ammonihah, et aussi certains autour des frontières de Noé, et avaient emmené d'autres captifs dans la nature sauvage.
4 Or, il arriva que les Néphites désiraient obtenir ceux qui avaient été emmenés captifs dans le désert ;
5 C'est pourquoi celui qui avait été nommé capitaine en chef des armées des Néphites (et son nom était Zoram, et il avait deux fils, Léhi et Aha) :
6 Or Zoram et ses deux fils, sachant qu'Alma était grand prêtre de l'Église, et ayant entendu dire qu'il avait l'esprit de prophétie,
7 C'est pourquoi ils allèrent vers lui et lui demandèrent de savoir si le Seigneur voulait qu'ils aillent dans le désert à la recherche de leurs frères, qui avaient été faits captifs par les Lamanites.
8 Et il arriva qu'Alma interrogea le Seigneur à ce sujet.
9 Et Alma revint et leur dit : Voici, les Lamanites vont traverser la rivière Sidon, dans le désert du sud, au-delà des frontières du pays de Manti.
10 Et voici, vous les rencontrerez là, à l'orient du fleuve Sidon, et là le Seigneur vous livrera vos frères qui ont été faits captifs par les Lamanites,
11 Et il arriva que Zoram et ses fils traversèrent le fleuve Sidon avec leurs armées, et s'éloignèrent au-delà des frontières de Manti, dans le désert du sud, qui était du côté est du fleuve Sidon.
12 Et ils vinrent sur les armées des Lamanites, et les Lamanites furent dispersés et chassés dans le désert ; qu'ils ont pris leurs frères qui avaient été faits captifs par les Lamanites, et qu'il n'y avait pas une seule âme d'entre eux qui avait été perdue, qui ait été faite captive.
13 Et ils furent amenés par leurs frères pour posséder leurs propres terres.
14 Et ainsi se termina la onzième année des juges, les Lamanites ayant été chassés du pays, et le peuple d'Ammonihah fut détruit ;
15 Oui, toute âme vivante des Ammonihahites fut détruite, ainsi que leur grande ville, qu'ils disaient que Dieu ne pouvait pas détruire, à cause de sa grandeur.
16 Mais voici, en un seul jour, elle était déserte ; et les carcasses ont été mutilées par des chiens et des bêtes sauvages du désert;
17 Néanmoins, après plusieurs jours, leurs cadavres furent entassés sur la face de la terre, et ils furent couverts d'une couverture peu profonde.
18 Et maintenant, son odeur était si grande que le peuple n'entra pas pour posséder le pays d'Ammonihah pendant de nombreuses années.
19 Et on l'appela Désolation de Néhors ; car ils étaient de la profession de Néhor, qui ont été tués; et leurs terres sont restées désolées.
20 Et les Lamanites ne revinrent faire la guerre aux Néphites que la quatorzième année du règne des juges sur le peuple de Néphi.
21 Et ainsi, pendant trois ans, le peuple de Néphi eut une paix continuelle dans tout le pays.
22 Et Alma et Amulek s'en allèrent prêcher la repentance au peuple dans leurs temples, et dans leurs sanctuaires, et aussi dans leurs synagogues, qui étaient bâties à la manière des Juifs.
23 Et tous ceux qui entendaient leurs paroles, ils leur communiquaient continuellement la parole de Dieu, sans aucun respect de personnes.
24 Et c'est ainsi qu'Alma et Amulek sortirent, ainsi que beaucoup d'autres qui avaient été choisis pour l'œuvre, pour prêcher la parole dans tout le pays.
25 Et l'établissement de l'Église devint général dans tout le pays, dans toute la région environnante, parmi tout le peuple des Néphites.
26 Et il n'y avait pas d'inégalité entre eux, car le Seigneur déversa son Esprit sur toute la surface du pays, pour préparer l'esprit des enfants des hommes, ou pour préparer leur cœur à recevoir la parole qui devait être enseignée parmi eux. au moment de sa venue,
27 Afin qu'ils ne s'endurcissent pas contre la parole, afin qu'ils ne deviennent pas incrédules et n'aillent pas à la perdition,
28 Mais afin qu'ils reçoivent la parole avec joie, et qu'ils soient greffés comme un sarment au vrai cep, afin d'entrer dans le repos de l'Éternel, leur Dieu.
29 Or, ces sacrificateurs qui allaient parmi le peuple, prêchaient contre tous les mensonges, et les tromperies, et les envies, et les querelles, et la malice, et les injures, et le vol, le pillage, le pillage, le meurtre, l'adultère et toutes sortes de lascivité. , criant que ces choses ne doivent pas être ainsi ;
30 annonçant des choses qui doivent arriver bientôt; oui, annonçant la venue du Fils de Dieu, ses souffrances et sa mort, et aussi la résurrection des morts.
31 Et plusieurs parmi le peuple s'informaient du lieu où le Fils de Dieu devait venir ; et on leur enseigna qu'il leur apparaîtrait après sa résurrection; et cela, le peuple l'entendit avec grande joie et allégresse.
32 Et maintenant, après que l'Église eut été établie dans tout le pays, ayant remporté la victoire sur le diable, et la parole de Dieu étant prêchée dans sa pureté dans tout le pays ; et le Seigneur déversant ses bénédictions sur le peuple;
33 Ainsi se termina la quatorzième année du règne des Juges sur le peuple de Néphi.

 

Alma, chapitre 12

Récit des fils de Mosiah, qui ont rejeté leurs droits au royaume, à cause de la parole de Dieu, et sont montés au pays de Néphi, pour prêcher aux Lamanites. Leurs souffrances et leur délivrance, selon les annales d'Alma1. Et alors, il arriva que, alors qu'Alma voyageait du pays de Gédéon, vers le sud, au pays de Manti, voici, à son grand étonnement, il rencontra les fils de Mosiah, voyageant vers le pays de Zarahemla.
2 Or, ces fils de Mosiah étaient avec Alma au moment où l'ange lui apparut pour la première fois ; c'est pourquoi Alma se réjouit extrêmement de voir ses frères;
3 Et ce qui ajoutait encore à sa joie, c'est qu'ils étaient encore ses frères dans le Seigneur ; oui, et ils étaient devenus forts dans la connaissance de la vérité;
4 Car c'étaient des hommes d'une saine intelligence, et ils avaient scrupuleusement sondé les Écritures, afin de connaître la parole de Dieu.
5 Mais ce n'est pas tout : ils s'étaient adonnés à beaucoup de prières et de jeûnes, c'est pourquoi ils avaient l'esprit de prophétie et l'esprit de révélation, et lorsqu'ils enseignaient, ils enseignaient avec puissance et autorité, comme avec la puissance et autorité de Dieu.
6 Et ils avaient enseigné la parole de Dieu pendant quatorze ans, parmi les Lamanites, ayant eu beaucoup de succès en amenant beaucoup à la connaissance de la vérité ;
7 Oui, par la puissance de leurs paroles, beaucoup furent amenés devant l'autel de Dieu, pour invoquer son nom et confesser leurs péchés devant lui.
8 Or, ce sont là les circonstances qui les accompagnaient dans leur voyage, car ils avaient beaucoup d'afflictions ;
9 Ils ont beaucoup souffert, tant dans leur corps que dans leur esprit ; comme la faim, la soif et la fatigue, et aussi beaucoup de travail dans l'esprit.
10 Or voici leurs voyages : Ayant pris congé de leur père Mosiah, la première année du règne des Juges ; ayant refusé le royaume que leur père voulait leur conférer ; et c'était aussi l'esprit du peuple;
11 Néanmoins, ils partirent du pays de Zarahemla, et prirent leurs épées, et leurs lances, et leurs arcs, et leurs flèches, et leurs frondes ;
12 Et ils firent cela pour se procurer de la nourriture pendant qu'ils étaient dans le désert.
13 Et ainsi ils partirent dans le désert, avec le nombre qu'ils avaient choisi, pour monter au pays de Néphi, pour prêcher la parole de Dieu aux Lamanites.
14 Et il arriva qu’ils voyagèrent plusieurs jours dans le désert, et ils jeûnèrent beaucoup et prièrent beaucoup, afin que le Seigneur leur accorde une portion de son Esprit pour aller avec eux et demeurer avec eux,
15 Afin qu'ils soient un instrument entre les mains de Dieu, pour amener, si cela était possible, leurs frères, les Lamanites, à la connaissance de la vérité ;
16 A la connaissance de la bassesse des traditions de leurs pères, qui n'étaient pas justes.
17 Et il arriva que le Seigneur les visita de son Esprit, et leur dit : Soyez consolés ; et ils ont été consolés.
18 Et le Seigneur leur dit aussi : Allez parmi les Lamanites, vos frères, et affermis ma parole ;
19 Pourtant, vous serez patients dans les longues souffrances et les afflictions, afin de leur montrer de bons exemples en moi, et je ferai de vous un instrument entre mes mains, pour le salut de beaucoup d'âmes.
20 Et il arriva que le cœur des fils de Mosiah, et aussi ceux qui étaient avec eux, prirent le courage d'aller vers les Lamanites, pour leur annoncer la parole de Dieu.
21 Et il arriva, lorsqu'ils furent arrivés aux confins du pays des Lamanites, qu'ils se séparèrent et s'éloignèrent les uns des autres, se confiant au Seigneur, qu'ils se reverraient à la fin de leur moisson, car ils supposé que grand était le travail qu'ils avaient entrepris.
22 Et assurément, c'était grand, car ils avaient entrepris de prêcher la parole de Dieu à un peuple sauvage, a endurci et féroce ; un peuple qui prenait plaisir à tuer les Néphites, à les voler et à les piller;
23 Et leurs cœurs étaient attachés aux richesses, ou à l'or, à l'argent et aux pierres précieuses ;
24 Pourtant, ils cherchaient à obtenir ces choses par le meurtre et le pillage, afin de ne pas travailler pour eux de leurs propres mains.
25 Ainsi ils étaient un peuple très indolent, dont beaucoup adoraient des idoles, et la malédiction de Dieu était tombée sur eux à cause des traditions de leurs pères ; néanmoins, les promesses du Seigneur leur furent étendues, sous condition de repentance ;
26 C'était donc la cause pour laquelle les fils de Mosiah avaient entrepris l'œuvre, afin peut-être de les amener au repentir ; afin qu'ils puissent peut-être leur faire connaître le plan de rédemption :
27 C'est pourquoi ils se séparèrent les uns des autres, et allèrent au milieu d'eux, chacun seul, selon la parole et la puissance de Dieu qui lui avaient été données.
28 Or Ammon étant le chef parmi eux, ou plutôt il les servait ; et il les quitta, après les avoir bénis selon leurs différentes stations, leur avoir communiqué la parole de Dieu, ou leur avoir administré avant son départ: et ainsi ils firent leurs divers voyages à travers le pays.
29 Et Ammon alla au pays d'Ismaël, le pays portant le nom des fils d'Ismaël, qui devinrent aussi des Lamanites.
30 Et comme Ammon entrait dans le pays d'Ismaël, les Lamanites le prirent et le lièrent, selon leur coutume, pour lier tous les Néphites qui tombaient entre leurs mains et les porter devant le roi ;
31 Et ainsi il fut laissé au plaisir du roi de les tuer, ou de les retenir en captivité, ou de les jeter en prison, ou de les chasser de son pays, selon sa volonté et son plaisir ;
32 Et ainsi Ammon fut porté devant le roi qui était sur le pays d'Ismaël ; et son nom était Lamoni; et il était descendant d'Ismaël.
33 Et le roi demanda à Ammon s'il désirait habiter le pays parmi les Lamanites, ou parmi son peuple ?
34 Et Ammon lui dit : Oui, je désire habiter parmi ce peuple pendant un certain temps ; oui, et peut-être jusqu'au jour de ma mort.
35 Et il arriva que le roi Lamoni fut très satisfait d'Ammon, et fit délier ses liens ; et il voulait qu'Ammon prenne une de ses filles pour femme.
36 Mais Ammon lui dit : Non, mais je serai ton serviteur ; c'est pourquoi Ammon devint serviteur du roi Lamoni.
37 Et il arriva qu'il fut établi, parmi d'autres serviteurs, pour garder les troupeaux de Lamoni, selon la coutume des Lamanites.
38 Et après avoir été trois jours au service du roi, comme il était avec les serviteurs lamanites, sortant avec leurs troupeaux vers le point d'eau, qui était appelé l'eau de Sébus ; (et tous les Lamanites conduisent leurs troupeaux ici, afin qu'ils aient de l'eau;)
39 C'est pourquoi, pendant qu'Ammon et les serviteurs du roi poussaient leurs troupeaux vers ce lieu d'eau, voici, un certain nombre de Lamanites qui avaient été avec leurs troupeaux pour abreuver, se tinrent et dispersèrent les troupeaux d'Ammon, et les serviteurs des roi, et ils les dispersèrent au point qu'ils s'enfuirent de plusieurs façons.
40 Alors les serviteurs du roi se mirent à murmurer, disant : Maintenant le roi va nous tuer, comme il a tué nos frères, parce que leurs troupeaux ont été dispersés par la méchanceté de ces hommes.
41 Et ils se mirent à pleurer abondamment, disant : Voici, nos troupeaux sont déjà dispersés.
42 Et ils pleurèrent de peur d'être tués.
43 Or, quand Ammon vit cela, son cœur se gonfla en lui de joie ; car, dit-il, je montrerai mon pouvoir à mes compagnons de service, ou le pouvoir qui est en moi, en rendant ces troupeaux au roi, afin de gagner le cœur de mes compagnons de service, afin de les conduire croire en mes paroles.
44 Or, telles étaient les pensées d'Ammon, lorsqu'il vit les afflictions de ceux qu'il appelait ses frères.
45 Et il arriva qu'il les flatta par ses paroles, disant : Mes frères, prenez courage et partons à la recherche des troupeaux, et nous les rassemblerons et les ramènerons au point d'eau ;
46 Et ainsi nous réserverons les troupeaux au roi, et il ne nous tuera pas.
47 Et il arriva qu'ils allèrent à la recherche des troupeaux, et ils suivirent Ammon, et ils se précipitèrent avec beaucoup de rapidité, et prirent la tête des troupeaux du roi, et les rassemblèrent de nouveau, au point d'eau. .
48 Et ces hommes se levèrent de nouveau pour disperser leurs troupeaux ; mais Ammon dit à ses frères : Encerclez les troupeaux d'alentour afin qu'ils ne s'enfuient pas ; et je vais combattre ces hommes qui dispersent nos troupeaux.
49 C'est pourquoi ils firent comme Ammon le leur avait commandé, et il sortit et se tint pour combattre ceux qui se tenaient près des eaux de Sébus ;
50 Et ils n'étaient pas peu nombreux ; c'est pourquoi ils ne craignaient pas Ammon, car ils pensaient qu'un de leurs hommes pourrait le tuer, selon leur bon plaisir, car ils ne savaient pas que le Seigneur avait promis à Mosiah qu'il délivrerait ses fils de leurs mains; ils ne savaient rien non plus concernant le Seigneur;
51 C'est pourquoi ils ont pris plaisir à la destruction de leurs frères ; et c'est pourquoi ils se levèrent pour disperser les troupeaux du roi.
52 Mais Ammon s'avança et se mit à leur lancer des pierres avec sa fronde ; oui, avec une grande puissance, il lança des pierres parmi eux;
53 Et ainsi il en tua un certain nombre, au point qu'ils commencèrent à être étonnés de sa puissance ;
54 Néanmoins, ils étaient en colère à cause de la mort de leurs frères, et ils étaient déterminés à ce qu'il tombe;
55 C'est pourquoi, voyant qu'ils ne pouvaient pas le frapper avec leurs pierres, ils sortirent avec des gourdins pour le tuer.
56 Mais voici, tout homme qui levait sa massue pour frapper Ammon, il frappait leurs bras avec son épée ;
57 Car il a résisté à leurs coups en frappant leurs bras avec le tranchant de son épée, de sorte qu'ils ont commencé à être étonnés et ont commencé à fuir devant lui;
58 Oui, et ils n'étaient pas peu nombreux, et il les fit fuir à force de bras.
59 Or six d'entre eux étaient tombés par la fronde, mais il n'en tua aucun, si ce n'est leur chef, avec son épée ; et il trancha tous leurs bras qui étaient levés contre lui, et ils n'étaient pas peu nombreux.
60 Et quand il les eut chassés au loin, il revint, et ils abreuvèrent leurs troupeaux et les ramenèrent au pâturage du roi, puis allèrent vers le roi, portant les armes qui avaient été abattues par l'épée d'Ammon, de ceux qui cherchaient à le tuer;
61 Et ils furent apportés au roi, en témoignage des choses qu'ils avaient faites.
62 Et il arriva que le roi Lamoni ordonna à ses serviteurs de se présenter et de témoigner de tout ce qu'ils avaient vu à ce sujet.
63 Et quand ils eurent tous témoigné des choses qu'ils avaient vues, et qu'il eut appris la fidélité d'Ammon à préserver ses troupeaux, et aussi sa grande puissance à lutter contre ceux qui cherchaient à le tuer, il fut extrêmement étonné, et dit: Certes, c'est plus qu'un homme.
64 Voici, n'est-ce pas le Grand Esprit qui envoie de si grands châtiments sur ce peuple, à cause de ses meurtres ?
65 Et ils répondirent au roi, et dirent : Que ce soit le Grand Esprit ou un homme, nous ne le savons pas, mais nous savons ce qu'il ne peut pas être tué par les ennemis du roi ;
66 Ils ne peuvent pas non plus disperser le troupeau du roi quand il est avec nous, à cause de son savoir-faire et de sa grande force ; par conséquent, nous savons qu'il est un ami du roi.
67 Et maintenant, ô roi, nous ne croyons pas qu'un homme ait un si grand pouvoir, car nous savons qu'il ne peut être tué.
68 Et alors, quand le roi entendit ces paroles, il leur dit : Maintenant, je sais que c'est le Grand Esprit ; et il est descendu en ce moment pour préserver vos vies, afin que je ne vous tue pas comme j'ai tué vos frères.
69 Or, c'est le Grand Esprit dont nos pères ont parlé.
70 Or, c'était la tradition de Lamoni, qu'il avait reçue de son père, qu'il y avait un Grand Esprit.
71 Bien qu'ils croyaient en un Grand Esprit, ils pensaient que tout ce qu'ils faisaient était juste ;
72 Néanmoins, Lamoni commença à craindre extrêmement, craignant d'avoir fait le mal en tuant ses serviteurs ;
73 Car il en avait tué beaucoup, parce que leurs frères avaient dispersé leurs troupeaux au point d'eau ; et ainsi, parce qu'ils avaient dispersé leurs troupeaux, ils furent tués.
74 Or, c'était la pratique des Lamanites de se tenir près des eaux de Sebus, pour disperser les troupeaux du peuple, afin qu'ainsi ils puissent chasser beaucoup de ceux qui étaient dispersés dans leur propre pays, c'était une pratique de pillage parmi eux.
75 Et il arriva que le roi Lamoni interrogea ses serviteurs, disant : Où est cet homme qui a un si grand pouvoir ?
76 Et ils lui dirent : Voici, il fait paître tes chevaux.
77 Or, le roi avait commandé à ses serviteurs, avant le moment de l'abreuvement de leurs troupeaux, de préparer ses chevaux et ses chars, et de le conduire au pays de Néphi :
78 Car il y avait eu une grande fête fixée au pays de Néphi, par le père de Lamoni, qui était roi de tout le pays.
79 Or, quand le roi Lamoni apprit qu'Ammon préparait ses chevaux et ses chars, il fut encore plus étonné, à cause de la fidélité d'Ammon, disant :
80 Certes, il n'y a pas eu de serviteur parmi tous mes serviteurs qui ait été aussi fidèle que cet homme; car lui aussi se souvient de tous mes commandements pour les exécuter.
81 Maintenant, je sais sûrement que c'est le Grand Esprit; et je voudrais qu'il vienne vers moi, mais je n'osais pas.
82 Et il arriva que lorsqu'Ammon eut préparé les chevaux et les chars pour le roi et ses serviteurs, il entra vers le roi, et il vit que le visage du roi avait changé ; c'est pourquoi il était sur le point de sortir de sa présence ;
83 Et l'un des serviteurs du roi lui dit : Rabbanah, qui est, par interprétation, puissant ou grand roi, considérant leurs rois comme puissants.
84 Et il lui dit ainsi : Rabbanah, le roi désire que tu restes ;
85 C'est pourquoi Ammon se tourna vers le roi et lui dit : Que veux-tu que je fasse pour toi, ô roi ?
86 Et le roi ne lui répondit pas pendant l'espace d'une heure, selon leur temps, car il ne savait pas ce qu'il devait lui dire.
87 Et il arriva qu'Ammon lui dit de nouveau : Que veux-tu de moi ? Mais le roi ne lui répondit pas.
88 Et il arriva qu'Ammon, étant rempli de l'Esprit de Dieu, perçut donc les pensées du roi.
89 Et il lui dit : Est-ce parce que tu as entendu que j'ai défendu tes serviteurs et tes troupeaux, et que j'ai tué sept de leurs frères avec la fronde et avec l'épée, et que j'ai coupé les bras des autres, afin de défendre ton troupeaux et tes serviteurs : voici, est-ce cela qui cause tes émerveillements ?
90 Je te le dis, qu'est-ce que tes émerveillements sont si grands ?
91 Voici, je suis un homme, et je suis ton serviteur; c'est pourquoi, tout ce que tu désires de juste, je le ferai.
92 Lorsque le roi eut entendu ces paroles, il s'étonna de nouveau, car il vit qu'Ammon pouvait discerner ses pensées ;
93 Mais malgré cela, le roi Lamoni ouvrit la bouche ; et lui dit : Qui es-tu ? Es-tu ce Grand Esprit qui connaît toutes choses ?
94 Ammon répondit et lui dit : Je ne le suis pas.
95 Et le roi dit : Comment connais-tu les pensées de mon cœur ?
96 Tu peux parler avec hardiesse, et me parler de ces choses ; et dites-moi aussi par quel pouvoir vous avez tué et abattu les bras de mes frères, qui ont dispersé mes troupeaux.
97 Et maintenant, si tu me dis ces choses, tout ce que tu désires, je te le donnerai :
98 Et s'il le fallait, je te garderais avec mes armées; mais je sais que tu es plus puissant qu'eux tous : néanmoins, tout ce que tu désires de moi, je te l'accorderai.
99 Or Ammon étant sage, mais inoffensif, il dit à Lamoni : Écouteras-tu mes paroles, si je te dis par quel pouvoir je fais ces choses ? Et c'est la chose que je désire de toi.
100 Et le roi lui répondit et dit : Oui, je croirai toutes tes paroles ; et ainsi il a été attrapé avec la ruse.
101 Et Ammon commença à lui parler avec assurance, et lui dit : Crois-tu qu'il y a un Dieu ?
102 Et il répondit, et lui dit : Je ne sais pas ce que cela veut dire.
103 Et alors Ammon dit : Crois-tu qu'il y a un Grand Esprit ?
104 Et il a dit : Oui.
105 Et Ammon dit : C'est Dieu.
106 Et Ammon lui dit encore : Crois-tu que ce Grand Esprit, qui est Dieu, a créé toutes choses qui sont dans les cieux et sur la terre ?
107 Et il dit : Oui, je crois qu'il a créé toutes les choses qui sont sur la terre ; mais je ne connais pas les cieux.
108 Et Ammon lui dit : Les cieux sont un lieu où Dieu habite et tous ses saints anges.
109 Et le roi Lamoni dit : Est-ce au-dessus de la terre ?
110 Et Ammon dit : Oui, et il regarde de haut tous les enfants des hommes ; et il connaît toutes les pensées et les intentions du cœur ; car par sa main ils ont tous été créés dès le commencement.
111 Et le roi Lamoni dit : Je crois toutes ces choses que tu as dites. Es-tu envoyé de Dieu ?
112 Ammon lui dit : Je suis un homme ; et l'homme au commencement a été créé à l'image de Dieu, et je suis appelé par son Saint-Esprit à enseigner ces choses à ce peuple, afin qu'il soit amené à la connaissance de ce qui est juste et vrai;
113 Et une portion de cet Esprit habite en moi, ce qui me donne la connaissance, et aussi la puissance, selon ma foi et mes désirs qui sont en Dieu.
114 Or, quand Ammon eut dit ces paroles, il commença par la création du monde, et aussi la création d'Adam, et lui raconta tout ce qui concernait la chute de l'homme,
115 Et il répéta et lui présenta les annales et les saintes écritures du peuple, qui avaient été annoncées par les prophètes, jusqu'au moment où leur père Léhi avait quitté Jérusalem ;
116 Et il leur raconta aussi, (car c'était au roi et à ses serviteurs), tous les voyages de leurs pères dans le désert, et toutes leurs souffrances avec la faim et la soif, et leur voyage, etc. :
117 Et il leur répéta aussi les rébellions de Laman et de Lémuel et des fils d'Ismaël, oui, il leur raconta toutes leurs rébellions ;
118 Et il leur expliqua toutes les annales et les Écritures, depuis le moment où Léhi quitta Jérusalem, jusqu'au temps présent ;
119 Mais ce n'est pas tout; car il leur exposait le plan de rédemption, qui avait été préparé dès la fondation du monde ;
120 Et il leur fit aussi connaître la venue de Christ ; et il leur fit connaître toutes les oeuvres du Seigneur.
121 Et il arriva qu'après avoir dit toutes ces choses et les avoir expliquées au roi, le roi crut toutes ses paroles.
122 Et il se mit à crier vers le Seigneur, disant : Ô Seigneur, aie pitié ; selon l'abondante miséricorde que tu as eue sur le peuple de Néphi, aie sur moi et mon peuple.
123 Et alors, après avoir dit cela, il tomba à terre, comme s'il était mort.
124 Et il arriva que ses serviteurs le prirent et le portèrent à sa femme, et le couchèrent sur un lit ; et il resta comme s'il était mort, pendant deux jours et deux nuits ;
125 Et sa femme, et ses fils, et ses filles pleurèrent sur lui, à la manière des Lamanites, se lamentant beaucoup sur sa perte.
126 Et il arriva qu'après deux jours et deux nuits, ils étaient sur le point de prendre son corps et de le déposer dans un sépulcre qu'ils avaient fait dans le but d'enterrer leurs morts.
127 Or la reine ayant entendu parler de la renommée d'Ammon, elle envoya donc demander qu'il vienne vers elle.
128 Et il arriva qu'Ammon fit comme il lui avait été commandé, et alla vers la reine, et demanda à savoir ce qu'elle voulait qu'il fît.
129 Et elle lui dit : Les serviteurs de mon mari m'ont fait savoir que tu es un prophète d'un Dieu saint, et que tu as le pouvoir de faire beaucoup de miracles en son nom ;
130 C'est pourquoi, s'il en est ainsi, je voudrais que vous entriez voir mon mari, car il est couché sur son lit depuis deux jours et deux nuits ;
131 Et certains disent qu'il n'est pas mort, mais d'autres disent qu'il est mort, et qu'il pue, et qu'il devrait être mis dans un sépulcre ; mais quant à moi, il ne pue pas pour moi.
132 Or, c'était ce qu'Ammon désirait, car il savait que le roi Lamoni était sous le pouvoir de Dieu ;
133 Il savait que le voile sombre de l'incrédulité était jeté loin de son esprit, et la lumière qui illuminait son esprit, qui était la lumière de la gloire de Dieu, qui était une merveilleuse lumière de sa bonté;
134 Oui, cette lumière avait infusé une telle joie dans son âme, le nuage des ténèbres ayant été dissipé, et la lumière de la lumière éternelle s'était allumée dans son âme ;
135 Oui, il savait que cela avait vaincu son cadre naturel, et il fut emporté en Dieu ; donc, ce que la reine désirait de lui, était son seul désir.
136 Il entra donc pour voir le roi, selon que la reine le lui avait demandé ; et il vit le roi, et il sut qu'il n'était pas mort.
137 Et il dit à la reine : Il n'est pas mort, mais il dort en Dieu, et demain il ressuscitera ; ne l'enterre donc pas.
138 Et Ammon lui dit : Crois-tu cela ?
139 Et elle lui dit : Je n'ai eu de témoin que ta parole et la parole de nos serviteurs ; néanmoins, je crois qu'il en sera comme tu l'as dit.
140 Et Ammon lui dit : Tu es bénie à cause de ta foi extrême ; Je te le dis, femme, il n'y a pas eu une si grande foi parmi tout le peuple des Néphites.
141 Et il arriva qu'elle veilla sur le lit de son mari, depuis ce moment jusqu'à l'heure du lendemain qu'Ammon avait fixée pour qu'il se lève.
142 Et il arriva qu'il se leva, selon les paroles d'Ammon ; et comme il se levait, il étendit la main vers la femme, et dit : Béni soit le nom de Dieu, et tu es bénie ;
143 Car aussi sûr que tu es vivant, voici, j'ai vu mon Rédempteur; et il sortira et naîtra d'une femme, et il rachètera toute l'humanité qui croit en son nom.
144 Lorsqu'il eut dit ces paroles, son cœur se gonfla en lui, et il retomba de joie, et la reine aussi tomba, vaincue par l'Esprit.
145 Or Ammon voyant l'Esprit du Seigneur se déverser selon ses prières sur les Lamanites, ses frères ; qui avait été la cause de tant de deuil parmi les Néphites, ou parmi tout le peuple de Dieu, à cause de leurs iniquités et de leurs traditions,
146 Il tomba à genoux et se mit à répandre son âme dans la prière et l'action de grâces à Dieu pour ce qu'il avait fait pour ses frères.
147 Et lui aussi fut comblé de joie ; et ainsi tous trois s'étaient effondrés sur la terre.
148 Lorsque les serviteurs du roi virent qu'ils étaient tombés, ils se mirent aussi à crier à Dieu, car la crainte de l'Éternel était aussi venue sur eux.
149 Car c'étaient eux qui s'étaient tenus devant le roi et lui avaient témoigné de la grande puissance d'Ammon.
150 Et il arriva qu'ils invoquèrent le nom du Seigneur, dans leur force, jusqu'à ce qu'ils fussent tous tombés à terre, sauf l'une des femmes lamanites, dont le nom était Abish, elle ayant été convertie en le Seigneur pendant de nombreuses années, à cause d'une vision remarquable de son père; ainsi s'étant converti au Seigneur, ne l'avait jamais fait connaître ;
151 C'est pourquoi, lorsqu'elle vit que tous les serviteurs de Lamoni étaient tombés à terre, ainsi que sa maîtresse, la reine et le roi, et qu'Ammon était étendu sur la terre, elle sut que c'était le pouvoir de Dieu ;
152 Et supposant que cette occasion, en faisant connaître au peuple ce qui s'était passé parmi eux, qu'en voyant cette scène, cela les amènerait à croire en la puissance de Dieu,
153 Elle courut donc de maison en maison, le faisant savoir au peuple ; et ils commencèrent à se rassembler dans la maison du roi.
154 Et il vint une multitude, et à leur étonnement, ils virent le roi, et la reine, et leurs serviteurs, prosternés sur la terre, et ils étaient tous étendus là comme s'ils étaient morts ;
155 Et ils virent aussi Ammon, et voici, c'était un Néphite.
156 Et alors le peuple se mit à murmurer entre eux ; certains disant que c'était un grand mal qui était venu sur eux, ou sur le roi et sa maison, parce qu'il avait souffert que le Néphite reste dans le pays.
157 Mais d'autres les reprennent, disant : Le roi a fait venir ce mal sur sa maison, parce qu'il a tué ses serviteurs qui avaient dispersé leurs troupeaux aux eaux de Sébus.
158 Et ils furent aussi réprimandés par ces hommes qui s'étaient tenus aux eaux de Sébus et avaient dispersé les troupeaux qui appartenaient au roi,
159 Car ils étaient en colère contre Ammon à cause du nombre qu'il avait tué de leurs frères aux eaux de Sébus, tout en défendant les troupeaux du roi.
160 Or l'un d'eux, dont le frère avait été tué par l'épée d'Ammon, étant extrêmement en colère contre Ammon, tira son épée et sortit pour la laisser tomber sur Ammon, pour le tuer ; et comme il levait l'épée pour le frapper, voici, il tomba mort.
161 Maintenant, nous voyons qu'Ammon ne pouvait pas être tué, car le Seigneur avait dit à Mosiah, son père : Je l'épargnerai, et il lui en sera selon ta foi ; c'est pourquoi Mosiah le confia au Seigneur.
162 Et il arriva que lorsque la multitude vit que l'homme était tombé mort, qui avait levé l'épée pour tuer Ammon, la peur s'empara d'eux tous, et ils n'osèrent pas étendre leurs mains pour le toucher, ni aucun de ceux qui avaient déchu,
163 Et ils recommencèrent à s'étonner entre eux de ce qui pouvait être la cause de cette grande puissance, ou de ce que toutes ces choses pouvaient signifier.
164 Et il arriva qu'il y en eut beaucoup parmi eux qui disaient qu'Ammon était le Grand Esprit, et d'autres disaient qu'il avait été envoyé par le Grand Esprit ;
165 Mais d'autres les réprimandaient tous, disant que c'était un monstre, qui avait été envoyé par les Néphites pour nous tourmenter ;
166 Et il y en avait qui disaient qu'Ammon avait été envoyé par le Grand Esprit pour les affliger, à cause de leurs iniquités ; et que c'était le Grand Esprit qui avait toujours accompagné les Néphites; qui les avait jamais délivrés de leurs mains;
167 Et ils dirent que c'était ce Grand Esprit qui avait détruit tant de leurs frères, les Lamanites; et ainsi la discorde commença à être excessivement vive entre eux.
168 Et pendant qu'ils se disputaient ainsi, la servante qui avait fait rassembler la multitude arriva; et quand elle a vu la dispute qui était parmi la multitude, elle était extrêmement attristée, jusqu'aux larmes.
169 Et il arriva qu'elle alla prendre la reine par la main, afin peut-être de la relever de terre ; et dès qu'elle lui toucha la main, elle se leva et se tint sur ses pieds, et cria d'une voix forte , en disant,
170 Ô Jésus béni, qui m'a sauvé d'un enfer affreux ! Ô Dieu béni, aie pitié de ce peuple.
171 Et quand elle eut dit cela, elle frappa dans ses mains, étant remplie de joie, disant beaucoup de paroles qui ne furent pas comprises ;
172 Et quand elle eut fait cela, elle prit le roi, Lamoni, par la main, et voici, il se leva et se tint sur ses pieds ;
173 Et aussitôt, voyant la querelle parmi son peuple, il s'avança et commença à les reprendre, et à leur enseigner les paroles qu'il avait entendues de la bouche d'Ammon ; et tous ceux qui entendirent ses paroles crurent et se convertirent au Seigneur.
174 Mais il y en avait beaucoup parmi eux qui n'entendaient pas ses paroles ; donc ils ont suivi leur chemin.
175 Et il arriva que lorsqu'Ammon se leva, il les administra aussi, et fit aussi tous les serviteurs de Lamoni ;
176 Et ils annonçaient tous au peuple la même chose; que leurs cœurs avaient été changés ; qu'ils n'avaient plus envie de faire le mal.
177 Et voici, beaucoup déclarèrent au peuple qu'ils avaient vu des anges et avaient conversé avec eux ; et ainsi ils leur avaient dit des choses de Dieu et de sa justice.
178 Et il arriva que beaucoup crurent à leurs paroles ; et tous ceux qui crurent furent baptisés ; et ils devinrent un peuple juste, et ils établirent une Église parmi eux;
179 Et c'est ainsi que l'œuvre du Seigneur commença parmi les Lamanites ; ainsi le Seigneur commença à répandre son Esprit sur eux ;
180 Et nous voyons que son bras est étendu à tous ceux qui se repentiront et croiront en son nom.
181 Et il arriva que lorsqu'ils eurent établi une Église dans ce pays, le roi Lamoni demanda qu'Ammon aille avec lui au pays de Néphi, afin de le montrer à son père.
182 Et la voix du Seigneur parvint à Ammon, disant : Tu ne monteras pas au pays de Néphi, car voici, le roi cherchera ta vie ; mais tu iras au pays de Middoni; car voici, ton frère Aaron, ainsi que Muloki et Ammah sont en prison.
183 Or, il arriva que lorsqu'Ammon eut entendu cela, il dit à Lamoni : Voici, mon frère et mes frères sont en prison à Middoni, et je vais les délivrer.
184 Or Lamoni dit à Ammon : Je sais que tu peux tout faire avec la force du Seigneur. Mais voici, j'irai avec toi au pays de Middoni, car le roi du pays de Middoni, dont le nom est Antiomno, est mon ami;
185 C'est pourquoi je vais au pays de Middoni, afin de flatter le roi du pays; et il fera sortir tes frères de prison.
186 Or Lamoni lui dit : Qui t'a dit que tes frères étaient en prison ?
187 Et Ammon lui dit : Personne ne me l'a dit, si ce n'est Dieu ; et il me dit: Va et délivre tes frères, car ils sont en prison au pays de Middoni.
188 Or, quand Lamoni eut entendu cela, il ordonna à ses serviteurs de préparer ses chevaux et ses chars.
189 Et il dit à Ammon : Viens, je descendrai avec toi au pays de Middoni, et là je supplierai le roi de faire sortir tes frères de prison.
190 Et il arriva que pendant qu'Ammon et Lamoni s'y rendaient, ils rencontrèrent le père de Lamoni, qui était roi sur tout le pays.
191 Et voici, le père de Lamoni lui dit : Pourquoi n'êtes-vous pas venus au festin, ce grand jour où j'ai donné un festin à mes fils et à mon peuple ?
192 Et il dit aussi : Où vas-tu avec ce Néphite, qui est l'un des enfants d'un menteur ?
193 Et il arriva que Lamoni lui répéta où il allait, car il craignait de l'offenser.
194 Et il lui raconta aussi toute la cause de son séjour dans son propre royaume, qu'il n'allait pas vers son père, à la fête qu'il avait préparée.
195 Et alors, quand Lamoni lui eut répété toutes ces choses, voici, à son grand étonnement, son père se mit en colère contre lui, et dit : Lamoni, tu vas délivrer ces Néphites, qui sont fils d'un menteur.
196 Voici, il a volé nos pères; et maintenant ses enfants sont aussi venus parmi nous, afin qu'ils puissent, par leur ruse et leurs mensonges, nous tromper, afin qu'ils nous volent de nouveau notre propriété.
197 Or le père de Lamoni lui ordonna de tuer Ammon par l'épée.
198 Et il lui commanda aussi de ne pas aller au pays de Middoni, mais de retourner avec lui au pays d'Ismaël.
199 Mais Lamoni lui dit : Je ne tuerai pas Ammon, et je ne retournerai pas non plus au pays d'Ismaël, mais je vais au pays de Middoni, afin de relâcher les frères d'Ammon, car je sais que ce sont des hommes justes, et les saints prophètes du vrai Dieu.
200 Or, quand son père eut entendu ces paroles, il se mit en colère contre lui, et il tira son épée pour le frapper à terre.
201 Mais Ammon s'avança et lui dit : Voici, tu ne tueras pas ton fils, néanmoins il valait mieux qu'il tombe que toi.
202 Car voici, il s'est repenti de ses péchés; mais si tu tombais en ce moment, dans ta colère, ton âme ne pourrait être sauvée.
203 Et encore, il est préférable que tu t'abstiennes; car si tu tuais ton fils, (celui-ci étant un homme innocent), son sang crierait du sol à l'Éternel, son Dieu, pour que la vengeance vienne sur toi; et peut-être perdriez-vous votre âme.
204 Or, quand Ammon lui eut dit ces paroles, il lui répondit en disant : Je sais que si je tuais mon fils, je verserais le sang innocent ; car c'est toi qui as cherché à le faire périr, et il étendit la main pour tuer Ammon.
205 Mais Ammon résista à ses coups et lui frappa aussi le bras, de sorte qu'il ne put s'en servir.
206 Lorsque le roi vit qu'Ammon pouvait le tuer, il se mit à implorer Ammon d'épargner sa vie.
207 Mais Ammon leva son épée et lui dit : Voici, je vais te frapper, à moins que tu ne m'accordes que mes frères soient chassés de prison.
208 Or le roi, craignant de perdre la vie, dit : Si tu veux m'épargner, je t'accorderai tout ce que tu demanderas, jusqu'à la moitié du royaume.
209 Alors, quand Ammon vit qu'il avait agi contre le vieux roi selon son désir, il lui dit : Si tu accordes que mes frères soient jetés hors de prison, et aussi que Lamoni conserve son royaume, et que tu sois pas mécontent de lui, mais accorde-lui de faire selon ses propres désirs, en tout ce qu'il pense, alors je t'épargnerai; autrement je te frapperai à terre.
210 Or, quand Ammon eut dit ces paroles, le roi commença à se réjouir à cause de sa vie.
211 Et quand il vit qu'Ammon n'avait aucun désir de le détruire, et quand il vit aussi le grand amour qu'il avait pour son fils Lamoni, il fut extrêmement étonné et dit :
212 Parce que c'est tout ce que tu as désiré, que je relâche tes frères et que je souffre que mon fils Lamoni conserve son royaume, voici, je t'accorderai que mon fils puisse conserver son royaume dès maintenant et pour toujours ; et je ne le gouvernerai plus.
213 Et je t'accorderai aussi que tes frères soient jetés hors de prison, et que toi et tes frères puissiez venir à moi, dans mon royaume, car je désirerai ardemment te voir :
214 Car le roi était très étonné des paroles qu'il avait dites, et aussi des paroles qui avaient été dites par son fils Lamoni ; c'est pourquoi il désirait les apprendre.
215 Et il arriva qu'Ammon et Lamoni poursuivirent leur voyage vers le pays de Middoni.
216 Et Lamoni trouva grâce aux yeux du roi du pays ; c'est pourquoi les frères d'Ammon furent tirés de prison.
217 Et quand Ammon les rencontra, il était extrêmement attristé, car voici, ils étaient nus, et leur peau était extrêmement usée, parce qu'ils étaient liés par de fortes cordes.
218 Et eux aussi avaient souffert la faim, la soif et toutes sortes d'afflictions ; néanmoins ils ont été patients dans toutes leurs souffrances.
219 Et en l'occurrence, c'était leur lot d'être tombés entre les mains d'un peuple plus endurci et plus raide ;
220 C'est pourquoi ils n'avaient pas écouté leurs paroles, et ils les avaient chassés, et les avaient frappés, et les avaient chassés de maison en maison, et de lieu en lieu, jusqu'à ce qu'ils soient arrivés au pays de Middoni ;
221 Et là, ils furent pris et jetés en prison, et liés avec de fortes cordes, et gardés en prison pendant plusieurs jours ; et furent délivrés par Lamoni et Ammon.

 

Alma, chapitre 13

Récit de la prédication d'Aaron et de Muloki et de leurs frères aux Lamanites.1 Or, quand Ammon et ses frères se séparèrent aux confins du pays des Lamanites, voici, Aaron entreprit son voyage vers le pays appelé par les Lamanites, Jérusalem; l'appelant après la terre de la nativité de leurs pères; et il rejoignait les frontières de Mormon.
2 Or les Lamanites, et les Amalécites, et le peuple d'Amulon avaient bâti une grande ville, qui s'appelait Jérusalem.
3 Or, les Lamanites, par eux-mêmes, étaient suffisamment endurcis, mais les Amalécites et les Amulonites étaient encore plus durs ; c'est pourquoi ils poussèrent les Lamanites à s'endurcir le cœur, à s'affermir dans la méchanceté et dans leurs abominations.
4 Et il arriva qu'Aaron vint à la ville de Jérusalem, et commença premièrement à prêcher aux Amalécites.
5 Et il se mit à leur prêcher dans leurs synagogues, car ils avaient bâti des synagogues selon l'ordre des Néhors ; car beaucoup d'Amalekites et d'Amulonites appartenaient à l'ordre des Nehors.
6 C'est pourquoi, comme Aaron entrait dans l'une de leurs synagogues pour prêcher au peuple, et qu'il leur parlait, voici, un Amalékite se leva, et commença à lutter contre lui, en disant :
7 De quoi as-tu témoigné ? As-tu vu un ange ? Pourquoi les anges ne nous apparaissent-ils pas ? Voici, ce peuple n'est-il pas aussi bon que ton peuple? Tu dis aussi que si nous ne nous repentons, nous périrons.
8 Comment connais-tu la pensée et l'intention de notre cœur ? Comment sais-tu que nous avons des raisons de nous repentir ? Comment sais-tu que nous ne sommes pas un peuple juste ?
9 Voici, nous avons bâti des sanctuaires, et nous nous assemblons pour adorer Dieu. Nous croyons que Dieu sauvera tous les hommes.
10 Aaron lui dit : Crois-tu que le Fils de Dieu viendra racheter l'humanité de ses péchés ?
11 Et l'homme lui dit : Nous ne croyons pas que tu saches une telle chose. Nous ne croyons pas à ces traditions insensées.
12 Nous ne croyons pas que tu saches les choses à venir, et nous ne croyons pas non plus que tes pères, et aussi que nos pères aient su ce qu'ils ont dit, ce qui est à venir.
13 Or Aaron commença à leur ouvrir les Écritures, concernant la venue de Christ, et aussi concernant la résurrection des morts, et qu'il ne pouvait y avoir de rédemption pour l'humanité, si ce n'était par la mort et les souffrances de Christ, et l'expiation. de son sang.
14 Et il arriva que comme il commençait à leur exposer ces choses, ils furent en colère contre lui, et commencèrent à se moquer de lui ; et ils n'entendraient pas les paroles qu'il prononçait;
15 C'est pourquoi, lorsqu'il vit qu'ils n'entendraient pas ses paroles, il sortit de leur synagogue, et vint dans un village qui s'appelait Ani-anti, et là il trouva Muloki qui leur prêchait la parole ; et aussi Ammah et ses frères. Et ils se sont disputés avec beaucoup au sujet du mot.
16 Et il arriva qu'ils virent que le peuple s'endurcirait le cœur ; ils partirent donc et passèrent au pays de Middoni.
17 Et ils prêchèrent la parole à beaucoup, et peu crurent aux paroles qu'ils enseignaient.
18 Néanmoins, Aaron et un certain nombre de ses frères furent pris et jetés en prison, et le reste d'entre eux s'enfuit du pays de Middoni, dans les régions environnantes.
19 Et ceux qui ont été jetés en prison ont souffert beaucoup de choses, et ils ont été délivrés par la main de Lamoni et d'Ammon ; et ils étaient nourris et vêtus.
20 Et ils sortirent de nouveau pour annoncer la parole ; et c'est ainsi qu'ils furent délivrés pour la première fois de prison ; et ainsi ils avaient souffert.
21 Et ils allaient partout où ils étaient conduits par l'Esprit du Seigneur, prêchant la parole de Dieu dans chaque synagogue des Amalécites, ou dans chaque assemblée de Lamanites où ils pouvaient être admis.
22 Et il arriva que le Seigneur commença à les bénir, de sorte qu'ils en amenèrent beaucoup à la connaissance de la vérité ; oui, ils ont convaincu beaucoup de leurs péchés et de la tradition de leurs pères, qui n'étaient pas correctes.
23 Et il arriva qu'Ammon et Lamoni revinrent du pays de Middoni, au pays d'Ismaël, qui était le pays de leur héritage.
24 Et le roi Lamoni ne souffrirait pas qu'Ammon le serve ou soit son serviteur ; mais il fit bâtir des synagogues dans le pays d'Ismaël; et il fit que son peuple, ou le peuple qui était sous son règne, se rassemblât.
25 Et il se réjouit à leur sujet, et il leur enseigna beaucoup de choses.
26 Et il leur annonça aussi qu'ils étaient un peuple qui était sous lui, et qu'ils étaient un peuple libre ; qu'ils étaient libres des oppressions du roi, son père; car son père lui avait accordé de régner sur le peuple qui était au pays d'Ismaël et dans tout le pays d'alentour.
27 Et il leur déclara aussi qu'ils pourraient avoir la liberté d'adorer le Seigneur leur Dieu, selon leurs désirs, en quelque lieu qu'ils se trouvaient, si c'était dans le pays qui était sous le règne du roi Lamoni.
28 Et Ammon prêcha au peuple du roi Lamoni. Et il arriva qu'il leur enseigna tout ce qui concernait la justice.
29 Et il les exhortait chaque jour, en toute diligence ; et ils prêtèrent attention à sa parole, et ils furent zélés à garder les commandements de Dieu.
30 Or, comme Ammon enseignait ainsi continuellement le peuple de Lamoni, nous reviendrons au récit d'Aaron et de ses autres frères ;
31 Car après avoir quitté le pays de Middoni, il fut conduit par l'Esprit au pays de Néphi ; jusqu'à la maison du roi qui était sur tout le pays, sauf que c'était le pays d'Ismaël et qu'il était le père de Lamoni.
32 Et il arriva qu'il entra vers lui dans le palais du roi, avec ses frères, et se prosterna devant le roi, et lui dit : Voici, ô roi, nous sommes les frères d'Ammon, que tu as délivrés de prison. Et maintenant, ô roi, si tu veux épargner nos vies, nous serons tes serviteurs.
33 Et le roi leur dit : Levez-vous, car je vous accorderai la vie, et je ne souffrirai pas que vous soyez mes serviteurs ; mais j'insisterai pour que vous m'administriez;
34 Car j'ai été quelque peu troublé d'esprit à cause de la générosité et de la grandeur des paroles de ton frère Ammon ; et je désire savoir pourquoi il n'est pas sorti de Middoni avec toi.
35 Et Aaron dit au roi : Voici, l'Esprit de l'Éternel l'a appelé par un autre chemin ; il est allé au pays d'Ismaël, pour instruire le peuple de Lamoni.
36 Le roi leur dit : Qu'avez-vous dit au sujet de l'Esprit du Seigneur ? Voici, c'est la chose qui me trouble.
37 Et aussi, qu'est-ce qu'Ammon a dit : Si vous vous repentez, vous serez sauvés, et si vous ne vous repentez pas, vous serez rejetés au dernier jour ?
38 Et Aaron lui répondit et lui dit : Crois-tu qu'il y a un Dieu ?
39 Et le roi dit : Je sais que les Amalécites disent qu'il y a un Dieu, et je leur ai accordé de bâtir des sanctuaires, afin qu'ils se rassemblent pour l'adorer. Et si maintenant tu dis qu'il y a un Dieu, voici, je croirai.
40 Et alors, quand Aaron entendit cela, son cœur commença à se réjouir, et il dit : Voici, assurément, aussi tu vis, ô roi, il y a un Dieu.
41 Et le roi dit : Est-ce Dieu ce Grand Esprit qui a fait sortir nos pères du pays de Jérusalem ?
42 Et Aaron lui dit : Oui, il est ce Grand Esprit, et il a créé toutes choses, tant dans le ciel que sur la terre : crois-tu cela ?
43 Et il dit : Oui, je crois que le Grand Esprit a créé toutes choses, et je désire que vous me parliez de toutes ces choses, et je croirai à vos paroles.
44 Et il arriva que quand Aaron vit que le roi croirait ses paroles, il commença par la création d'Adam, lisant les Écritures au roi ; comment Dieu a créé l'homme à son image, et que Dieu lui a donné des commandements, et qu'à cause de la transgression, l'homme était tombé.
45 Et Aaron lui expliqua les Écritures, depuis la création d'Adam, exposant la chute de l'homme devant lui, et leur état charnel, et aussi le plan de rédemption, qui avait été préparé depuis la fondation du monde, par Christ, car tous ceux qui croiraient en son nom.
46 Et puisque l'homme était tombé, il ne pouvait rien mériter de lui-même; mais les souffrances et la mort de Christ expient leurs péchés, par la foi et la repentance, etc. :
47 Et qu'il brise les liens de la mort, que la tombe n'aura pas de victoire, et que l'aiguillon de la mort sera englouti dans les espérances de la gloire ; et Aaron expliqua toutes ces choses au roi.
48 Et il arriva qu'après qu'Aaron lui eut expliqué ces choses, le roi dit : Que dois-je faire pour avoir cette vie éternelle dont tu as parlé ?
49 Oui, que dois-je faire pour naître de Dieu, ayant cet esprit méchant déraciné de ma poitrine, et recevoir son Esprit, afin que je sois rempli de joie, afin de ne pas être rejeté au dernier jour ?
50 Voici, dit-il, je donnerai tout ce que je possède; oui, j'abandonnerai mon royaume, afin de recevoir cette grande joie.
51 Mais Aaron lui dit : Si tu le désires, si tu te prosternes devant Dieu, oui, si tu te repens de tous tes péchés, et que tu te prosternes devant Dieu, et que tu invoques son nom avec foi, croyant que tu recevras, alors tu recevras l'espérance que tu désires.
52 Et il arriva que lorsqu'Aaron eut dit ces paroles, le roi se prosterna devant l'Éternel, à genoux ; oui, même il se prosterna sur la terre, et cria puissamment, disant : Ô Dieu, Aaron m'a dit qu'il y a un Dieu ;
53 Et s'il y a un Dieu, et si tu es Dieu, te feras-tu connaître à moi, et je renoncerai à tous mes péchés pour te connaître, et que je puisse être ressuscité des morts, et être sauvé à la fin journée.
54 Et alors, quand le roi eut dit ces paroles, il fut frappé comme s'il était mort.
55 Et il arriva que ses serviteurs coururent et racontèrent à la reine tout ce qui était arrivé au roi.
56 Et elle vint vers le roi ; et quand elle le vit étendu comme s'il était mort, et aussi Aaron et ses frères debout comme s'ils avaient été la cause de sa chute, elle se mit en colère contre eux, et ordonna à ses serviteurs, ou aux serviteurs du roi, de prenez-les et tuez-les.
57 Or les serviteurs avaient vu la cause de la chute du roi, c'est pourquoi ils n'osèrent pas porter la main sur Aaron et ses frères.
58 Et ils plaidèrent auprès de la reine, disant : Pourquoi ordonnes-tu que nous tuions ces hommes, alors que voici, l'un d'eux est plus puissant que nous tous ? C'est pourquoi nous tomberons devant eux.
59 Or, quand la reine vit la crainte des serviteurs, elle aussi commença à craindre extrêmement, de peur qu'un mal ne vienne sur elle.
60 Et elle ordonna à ses serviteurs d'aller appeler le peuple, afin qu'ils tuent Aaron et ses frères.
61 Or, quand Aaron vit la résolution de la reine, et qu'il connaissait aussi l'endurcissement du cœur du peuple, il craignit qu'une multitude ne se rassemble, et qu'il n'y ait une grande querelle et un trouble parmi eux ;
62 C'est pourquoi il étendit la main, et leva le roi de terre, et lui dit : Tiens-toi ; et il se tint sur ses pieds, recevant sa force.
63 Or cela se fit en présence de la reine et de beaucoup de serviteurs. Et quand ils le virent, ils furent très étonnés et commencèrent à avoir peur.
64 Et le roi se leva et commença à les servir. Et il les servit au point que toute sa maison fut convertie au Seigneur.
65 Or il y avait une foule rassemblée à cause de l'ordre de la reine, et il commença à y avoir de grands murmures parmi eux, à cause d'Aaron et de ses frères.
66 Mais le roi se tenait au milieu d'eux et leur administrait. Et ils furent pacifiés envers Aaron et ceux qui étaient avec lui.
67 Et il arriva que lorsque le roi vit que le peuple était apaisé, il fit qu'Aaron et ses frères se tinrent au milieu de la multitude, et qu'ils leur prêchassent la parole.
68 Et il arriva que le roi envoya une proclamation dans tout le pays, parmi tout son peuple qui était dans tout son pays, qui était dans toutes les régions alentour, qui bordaient même la mer, à l'est, et à l'ouest, et qui était séparé du pays de Zarahemla par une étroite bande de désert,
69 Qui s'étendait de la mer à l'orient, jusqu'à la mer à l'occident, et tout autour sur les confins du rivage de la mer, et les confins du désert qui était au nord, près du pays de Zarahemla, à travers les confins de Manti, par la tête de la rivière Sidon, allant de l'est vers l'ouest; et ainsi les Lamanites et les Néphites furent divisés.
70 Or, la partie la plus oisive des Lamanites vivait dans le désert et habitait dans des tentes ; et ils se répandirent dans le désert, à l'ouest, dans le pays de Néphi :
71 Oui, et aussi à l'ouest du pays de Zarahemla, dans les frontières, au bord de la mer, et à l'ouest, dans le pays de Néphi, au lieu du premier héritage de leurs pères, et bordant ainsi par le bord de mer.
72 Et il y avait aussi beaucoup de Lamanites à l'est, au bord de la mer, où les Néphites les avaient chassés. Et ainsi les Néphites étaient presque encerclés par les Lamanites;
73 Néanmoins, les Néphites avaient pris possession de toutes les parties septentrionales du pays, bordant le désert, à la tête du fleuve Sidon, de l'est à l'ouest, tout autour du côté du désert ; au nord, jusqu'à ce qu'ils arrivèrent au pays qu'ils appelaient Abondance.
74 Et elle bordait le pays qu'ils appelaient Désolation ; il était si loin vers le nord qu'il entra dans le pays qui avait été peuplé et détruit, dont nous avons parlé les os, qui a été découvert par le peuple de Zarahemla; c'est le lieu de leur premier débarquement. Et ils montèrent de là dans le désert du sud.
75 Ainsi le pays du côté du nord s'appelait Désolation, et le pays du côté du sud s'appelait Abondance ; c'est le désert qui est rempli de toutes sortes d'animaux sauvages de toutes sortes; dont une partie était venue du pays du nord, pour se nourrir.
76 Et alors, ce n'était que la distance d'un jour et demi de voyage pour un Néphite, sur la ligne d'Abondance et le pays de la Désolation, de l'est à la mer de l'ouest ;
77 Et ainsi, le pays de Néphi et le pays de Zarahemla étaient presque entourés d'eau ; il y a une petite bande de terre entre la terre au nord et la terre au sud.
78 Et il arriva que les Néphites habitèrent le pays d'Abondance, depuis la mer de l'est jusqu'à la mer de l'ouest,
79 Et ainsi, les Néphites, dans leur sagesse, avec leurs gardes et leurs armées, avaient encerclé les Lamanites au sud, afin qu'ainsi ils n'aient plus de possession au nord, afin de ne pas envahir le pays vers le nord ;
80 C'est pourquoi les Lamanites ne pouvaient plus avoir de possessions que dans le pays de Néphi et dans le désert alentour.
81 Or, c'était la sagesse chez les Néphites ; comme les Lamanites leur étaient ennemis, ils ne souffriraient pas leurs afflictions de toutes parts, et aussi pour avoir un pays où ils pourraient fuir, selon leurs désirs.
82 Et maintenant, ayant dit cela, je reviens encore au récit d'Ammon, d'Aaron, d'Omner, d'Himni et de leurs frères.

 

Alma, chapitre 14

1 Voici, alors il arriva que le roi des Lamanites envoya une proclamation à tout son peuple, pour qu'ils ne mettent pas la main sur Ammon, ou Aaron, ou Omner, ou Himni, ni sur aucun de leurs frères qui sortiraient prêchant la parole de Dieu, où qu'ils soient, dans n'importe quelle partie de leur pays;
2 Oui, il envoya un décret parmi eux, qu'ils ne devaient pas mettre la main sur eux pour les lier, ou pour les jeter en prison ; ils ne doivent pas non plus cracher sur eux, ni les frapper, ni les chasser de leurs synagogues, ni les fouetter;
3 Ils ne devaient pas non plus leur jeter des pierres, mais qu'ils aient libre accès à leurs maisons, ainsi qu'à leurs temples et à leurs sanctuaires ;
4 Et ainsi ils pouvaient sortir et prêcher la parole selon leurs désirs, car le roi s'était converti au Seigneur, et toute sa maison :
5 C'est pourquoi il envoya cette proclamation à son peuple dans tout le pays, afin que la parole de Dieu n'ait pas d'obstacle, mais qu'elle se répande dans tout le pays, afin que son peuple soit convaincu des mauvaises traditions de ses pères,
6 Et afin qu'ils fussent convaincus qu'ils étaient tous frères, et qu'ils ne devaient ni assassiner, ni piller, ni voler, ni commettre d'adultère, ni commettre aucune espèce de méchanceté.
7 Et alors, il arriva que lorsque le roi eut envoyé cette proclamation, Aaron et ses frères allèrent de ville en ville, et d'une maison d'adoration à une autre,
8 Établissant des églises et consacrant des prêtres et des instructeurs dans tout le pays parmi les Lamanites, pour prêcher et enseigner la parole de Dieu parmi eux; et ainsi ils ont commencé à avoir un grand succès.
9 Et des milliers furent amenés à la connaissance du Seigneur, oui, des milliers furent amenés à croire aux traditions des Néphites ; et on leur enseigna les annales et les prophéties qui ont été transmises jusqu'à nos jours;
10 Et aussi sûr que le Seigneur est vivant, aussi sûr que tous ceux qui ont cru, ou tous ceux qui ont été amenés à la connaissance de la vérité, par la prédication d'Ammon et de ses frères, selon l'esprit de révélation et de prophétie, et la puissance de Dieu, faisant des miracles en eux;
11 Oui, je vous le dis : Tant que le Seigneur vit, autant de Lamanites qui ont cru en leur prédication et se sont convertis au Seigneur n'ont jamais succombé, car ils sont devenus un peuple juste :
12 Ils déposèrent les armes de leur rébellion, de sorte qu'ils ne combattirent plus contre Dieu, ni contre aucun de leurs frères.
13 Or, voici ceux qui furent convertis au Seigneur : le peuple des Lamanites qui étaient au pays d'Ismaël, et aussi du peuple des Lamanites qui étaient au pays de Middoni, et aussi du peuple des Lamanites qui étaient dans la ville de Néphi, et aussi du peuple des Lamanites qui étaient dans le pays de Shilom, et qui étaient dans le pays de Shemlon, et dans la ville de Lémuel, et dans la ville de Shimnilon ;
14 Et ce sont les noms des villes des Lamanites qui ont été converties au Seigneur ; et ce sont eux qui ont déposé les armes de leur rébellion, oui, toutes leurs armes de guerre; et ils étaient tous des Lamanites.
15 Et les Amalécites ne se convertirent qu'un seul ; aucun des Amulonites non plus; mais ils endurcirent leur cœur, ainsi que le cœur des Lamanites dans la partie du pays où ils habitaient; oui, et tous leurs villages et toutes leurs villes;
16 C'est pourquoi nous avons nommé toutes les villes des Lamanites dans lesquelles ils se sont repentis et sont parvenus à la connaissance de la vérité, et se sont convertis.
17 Et alors, il arriva que le roi et ceux qui étaient convertis désiraient qu'ils aient un nom, afin qu'ils puissent ainsi être distingués de leurs frères ;
18 C'est pourquoi le roi consulta Aaron et plusieurs de leurs sacrificateurs, concernant le nom qu'ils devaient prendre sur eux, afin qu'ils soient distingués.
19 Et il arriva qu'ils appelèrent leur nom Anti-Néphi-Léhis ; et ils furent appelés de ce nom, et ne furent plus appelés Lamanites.
20 Et ils commencèrent à être un peuple très industrieux ; oui, et ils étaient amis avec les Néphites; c'est pourquoi ils ouvrirent une correspondance avec eux, et la malédiction de Dieu ne les suivit plus.
21 Et il arriva que les Amalécites, et les Amulonites, et les Lamanites qui étaient au pays d'Amulon, et aussi au pays d'Hélam, et qui étaient au pays de Jérusalem, et enfin, dans tout le pays tout autour, qui n'avaient pas été convertis et n'avaient pas pris sur eux le nom d'Anti-Néphi-Léhi, furent excités par les Amalécites et par les Amulonites à la colère contre leurs frères;
22 Et leur haine s'accrut contre eux, au point même qu'ils commencèrent à se rebeller contre leur roi, au point qu'ils ne voulurent pas qu'il fût leur roi ; c'est pourquoi ils prirent les armes contre le peuple d'Anti-Néphi-Léhi.
23 Or le roi conféra le royaume à son fils et il appela son nom Anti-Néphi-Léhi.
24 Et le roi mourut la même année où les Lamanites commencèrent à faire des préparatifs de guerre contre le peuple de Dieu.
25 Alors, quand Ammon et ses frères, et tous ceux qui étaient montés avec lui, virent les préparatifs des Lamanites pour détruire leurs frères, ils sortirent au pays de Madian, et là Ammon rencontra tous ses frères ;
26 Et de là, ils vinrent au pays d'Ismaël, afin de tenir un conseil avec Lamoni, et aussi avec son frère Anti-Néphi-Léhi, sur ce qu'ils devaient faire pour se défendre contre les Lamanites.
27 Or, il n'y avait pas une seule âme parmi tout le peuple qui s'était converti au Seigneur, qui aurait pris les armes contre ses frères ;
28 Non, ils ne voulaient même pas faire de préparatifs de guerre, oui, et aussi leur roi leur avait ordonné de ne pas le faire.
29 Or, voici les paroles qu'il dit au peuple à ce sujet : Je remercie mon Dieu, mon peuple bien-aimé, que notre grand Dieu nous ait envoyé par bonté nos frères, les Néphites, pour nous prêcher et pour convaincre nous des traditions de nos pères méchants.
30 Et voici, je remercie mon grand Dieu de nous avoir donné une portion de son Esprit pour adoucir notre cœur, de ce que nous avons ouvert une correspondance avec ces frères, les Néphites ;
31 Et voici, je remercie aussi mon Dieu de ce qu'en ouvrant cette correspondance nous avons été convaincus de nos péchés ; et des nombreux meurtres que nous avons commis ;
32 Et je remercie aussi mon Dieu, oui, mon grand Dieu, de ce qu’il nous a accordé que nous puissions nous repentir de ces choses, et aussi de nous avoir pardonné les nombreux péchés et meurtres que nous avons commis, et nous a enlevés la culpabilité de nos cœurs, par les mérites de son Fils.
33 Et maintenant, voici, mes frères, puisque c'est tout ce que nous pouvions faire (puisque nous étions les plus perdus de toute l'humanité) de nous repentir de tous nos péchés et des nombreux meurtres que nous avons commis, et d'amener Dieu à ôtez-les de nos cœurs, car c'était tout ce que nous pouvions faire pour nous repentir suffisamment devant Dieu, qu'il ôterait notre tache.
34 Maintenant, mes frères bien-aimés, puisque Dieu a ôté nos taches et que nos épées sont devenues brillantes, ne tachons plus nos épées du sang de nos frères.
35 Voici, je vous le dis : Non, gardons nos épées, afin qu'elles ne soient pas souillées du sang de nos frères :
36 Car peut-être que si nous devions encore tacher nos épées, elles ne pourraient plus être lavées par le sang du Fils de notre grand Dieu, qui sera répandu pour l'expiation de nos péchés.
37 Et le grand Dieu a eu pitié de nous, et nous a fait connaître ces choses, afin que nous ne périssions pas :
38 Oui, et il nous a fait connaître ces choses à l'avance, parce qu'il aime nos âmes aussi bien qu'il aime nos enfants ; c'est pourquoi, dans sa miséricorde, il nous visite par ses anges, afin que le plan du salut nous soit révélé ainsi qu'aux générations futures. O combien notre Dieu est miséricordieux !
39 Et maintenant, voici, puisque nous avons fait tout ce que nous pouvions faire pour que nos souillures soient ôtées de dessus nous, et que nos épées soient rendues brillantes,
40 Cachons-les afin qu'ils soient gardés brillants, comme un témoignage à notre Dieu au dernier jour, ou au jour où nous serons amenés à nous tenir devant lui pour être jugés, que nous n'avons pas souillé nos épées dans le sang de nos frères depuis qu'il nous a communiqué sa parole, et nous a ainsi purifiés.
41 Et maintenant, mes frères, si nos frères cherchent à nous détruire, voici, nous cacherons nos épées ; oui, même nous les enterrerons profondément dans la terre, afin qu'ils soient gardés brillants, en témoignage que nous ne les avons jamais utilisés, au dernier jour; et si nos frères nous détruisent, voici, nous irons vers notre Dieu et nous serons sauvés.
42 Et alors, il arriva que lorsque le roi eut fini de dire ces paroles, et que tout le peuple fut assemblé, ils prirent leurs épées et toutes les armes qui servaient à verser le sang de l'homme, et ils enterrèrent les enfoncer profondément dans la terre ;
43 Et ce qu'ils firent, c'était à leurs yeux un témoignage à Dieu, et aussi aux hommes, qu'ils n'utiliseraient plus jamais d'armes pour verser le sang de l'homme ;
44 Et ils firent cela, se portant garant et faisant alliance avec Dieu, qu'au lieu de verser le sang de leurs frères, ils donneraient leur propre vie ;
45 Et plutôt que d'enlever à un frère, on lui donnerait ; et plutôt que de passer leurs journées dans l'oisiveté, ils travailleraient abondamment de leurs mains ;
46 Et ainsi, nous voyons que lorsque ces Lamanites ont été amenés à croire et à connaître la vérité, ils étaient fermes et souffriraient même jusqu'à la mort, plutôt que de commettre le péché :
47 Et ainsi nous voyons qu'ils ont enterré les armes de la paix, ou ils ont enterré les armes de guerre, pour la paix.
48 Et il arriva que leurs frères les Lamanites firent des préparatifs de guerre et montèrent au pays de Néphi dans le but de détruire le roi et d'en placer un autre à sa place, et aussi de détruire le peuple d'Anti-Néphi. -Léhi hors du pays.
49 Lorsque le peuple vit qu'il venait à sa rencontre, il sortit à sa rencontre, se prosterna devant lui à terre et se mit à invoquer le nom de l'Éternel.
50 Et ils étaient ainsi dans cette attitude lorsque les Lamanites commencèrent à fondre sur eux et commencèrent à les tuer par l'épée ; et ainsi sans rencontrer aucune résistance, ils en tuèrent mille cinq; et nous savons qu'ils sont bénis, car ils sont allés habiter avec leur Dieu.
51 Alors, quand les Lamanites virent que leurs frères ne fuiraient pas devant l'épée, ils ne se détournèrent pas non plus à droite ou à gauche, mais qu'ils allaient se coucher et périr, et louèrent Dieu même dans l'acte même de périr sous l'épée; alors, quand les Lamanites virent cela, ils s'abstinrent de les tuer;
52 Et il y en avait beaucoup dont le cœur s'était enflé pour ceux de leurs frères qui étaient tombés sous l'épée, car ils se repentaient des choses qu'ils avaient faites.
53 Et il arriva qu'ils jetèrent leurs armes de guerre, et ils ne voulurent plus les reprendre, car ils avaient été piqués pour les meurtres qu'ils avaient commis ; et ils descendirent comme leurs frères, comptant sur la miséricorde de ceux dont les bras ont été levés pour les tuer.
54 Et il arriva que le peuple de Dieu fut rejoint ce jour-là par plus que le nombre de ceux qui avaient été tués ; et ceux qui avaient été tués étaient des gens justes; nous n'avons donc aucune raison de douter de ce qu'ils sont sauvés.
55 Et il n'y eut pas un méchant tué parmi eux; mais il y en eut plus de mille amenés à la connaissance de la vérité ; ainsi nous voyons que le Seigneur travaille de plusieurs manières au salut de son peuple.
56 Or, le plus grand nombre de ceux des Lamanites qui tuèrent tant de leurs frères, étaient des Amalécites et des Amulonites, dont le plus grand nombre était d'après l'ordre des Néhors.
57 Or, parmi ceux qui se joignirent au peuple de l'Éternel, il n'y en eut aucun qui fût Amalékite ou Amulonite ou qui fût de l'ordre de Néhor, mais ils étaient de véritables descendants de Laman et de Lémuel :
58 Et ainsi, nous pouvons clairement discerner qu'après qu'un peuple a été une fois éclairé par l'Esprit de Dieu et a eu une grande connaissance des choses relatives à la justice, puis est tombé dans le péché et la transgression, il s'endurcit, et ainsi leur état devient pire que s'ils n'avaient jamais connu ces choses.
59 Et voici, alors il arriva que ces Lamanites furent plus en colère, parce qu'ils avaient tué leurs frères ; c'est pourquoi ils jurèrent de se venger des Néphites;
60 Et ils n'essayèrent plus de tuer le peuple d'Anti-Néphi-Léhi à ce moment-là ; mais ils prirent leurs armées et passèrent dans les frontières du pays de Zarahemla, et fondirent sur le peuple qui était dans le pays d'Ammonihah et les détruisirent.
61 Et après cela, ils eurent de nombreuses batailles avec les Néphites, au cours desquelles ils furent chassés et tués ;
62 Et parmi les Lamanites qui furent tués, il y avait presque toute la semence d'Amulon et ses frères, qui étaient les prêtres de Noé, et ils furent tués par les mains des Néphites ;
63 Et le reste, s'étant enfui dans le désert de l'est, et ayant usurpé le pouvoir et l'autorité sur les Lamanites, fit que beaucoup de Lamanites périssent par le feu, à cause de leur croyance :
64 Car beaucoup d'entre eux, après avoir subi tant de pertes et tant d'afflictions, commencèrent à s'éveiller au souvenir des paroles qu'Aaron et ses frères leur avaient prêchées dans leur pays :
65 C'est pourquoi ils commencèrent à ne pas croire aux traditions de leurs pères et à croire au Seigneur, et au fait qu'il avait donné un grand pouvoir aux Néphites ; et ainsi il y eut beaucoup d'entre eux convertis dans le désert.
66 Et il arriva que ces chefs qui étaient le reste des enfants d'Amulon firent mettre à mort, oui, tous ceux qui croyaient en ces choses.
67 Or ce martyre provoqua la colère de beaucoup de leurs frères ; et il commença à y avoir des querelles dans le désert; et les Lamanites commencèrent à chasser la postérité d'Amulon et de ses frères, et commencèrent à les tuer, et ils s'enfuirent dans le désert de l'est.
68 Et voici, ils sont chassés en ce jour par les Lamanites : ainsi s'accomplirent les paroles d'Abinadi, qu'il dit concernant la postérité des sacrificateurs qui lui firent subir la mort par le feu.
69 Car il leur dit : Ce que vous me ferez sera un type des choses à venir.
70 Et maintenant Abinadi fut le premier qui souffrit la mort par le feu, à cause de sa croyance en Dieu : voici ce qu'il voulait dire, que beaucoup devraient subir la mort par le feu, selon qu'il avait souffert.
71 Et il dit aux sacrificateurs de Noé que leur postérité en ferait mourir beaucoup, de la même manière que lui, et qu'ils devraient être dispersés et tués, comme une brebis sans berger est chassée et chassée. tué par des bêtes sauvages.
72 Et maintenant, voici, ces paroles étaient vérifiées, car ils étaient chassés par les Lamanites et ils étaient pourchassés, et ils étaient frappés.
73 Et il arriva que lorsque les Lamanites virent qu'ils ne pouvaient pas maîtriser les Néphites, ils retournèrent dans leur propre pays ; et beaucoup d'entre eux vinrent habiter le pays d'Ismaël et le pays de Néphi, et se joignirent au peuple de Dieu, qui était le peuple d'Anti-Néphi-Léhi;
74 Et ils enterrèrent aussi leurs armes de guerre, comme l'avaient fait leurs frères, et ils commencèrent à être un peuple juste ; et ils marchèrent dans les voies du Seigneur, et s'appliquèrent à garder ses commandements et ses statues, oui, et ils gardèrent la loi de Moïse; car il était opportun qu'ils gardassent encore la loi de Moïse, car elle n'était pas entièrement accomplie.
75 Mais nonobstant la loi de Moïse, ils attendaient avec impatience la venue de Christ, concernant le fait que la loi de Moïse était un type de sa venue, et croyant qu'ils devaient observer ces accomplissements extérieurs, jusqu'au moment où il serait révélé à leur.
76 Or, ils ne pensaient pas que le salut était venu par la loi de Moïse ; mais la loi de Moïse a servi à fortifier leur foi en Christ ;
77 Et ainsi, ils conservèrent une espérance par la foi, pour le salut éternel, s'appuyant sur l'esprit de prophétie, qui parlait de ces choses à venir.
78 Et maintenant, voici, Ammon, Aaron, Omner, Himni et leurs frères se réjouissaient extrêmement du succès qu’ils avaient eu parmi les Lamanites, voyant que le Seigneur leur avait accordé selon leurs prières, et que il leur avait également confirmé sa parole dans tous les détails.
79 Et maintenant, ce sont ici les paroles d'Ammon à ses frères, qui disent ainsi : Mes frères et mes frères, voici, je vous dis : Comme nous avons de grandes raisons de nous réjouir ; car aurions-nous pu supposer, lorsque nous sommes partis du pays de Zarahemla, que Dieu nous aurait accordé de si grandes bénédictions ?
80 Et maintenant je demande : Quelles grandes bénédictions nous a-t-il accordées ? Pouvez-vous dire?
81 Voici, je réponds pour vous; car nos frères, les Lamanites, étaient dans les ténèbres, oui, même dans l'abîme le plus sombre; mais voici, combien d'entre eux sont amenés à contempler la merveilleuse lumière de Dieu !
82 Et c'est ici la bénédiction qui nous a été accordée, que nous avons été faits instruments entre les mains de Dieu, pour accomplir cette grande œuvre.
83 Voici, des milliers d'entre eux se réjouissent et ont été amenés dans la bergerie de Dieu.
84 Voici, le champ était mûr, et vous êtes bénis, car vous avez lancé la faucille et moissonné de toutes vos forces, oui, tout le jour vous avez travaillé ;
85 Et voici le nombre de vos gerbes, et elles seront rassemblées dans les greniers, afin qu'elles ne soient pas gaspillées ; oui, ils ne seront pas abattus par la tempête, au dernier jour;
86 Oui, ils ne seront pas non plus ravagés par les tourbillons; mais quand l'orage viendra, ils seront rassemblés à leur place, afin que l'orage ne puisse pénétrer jusqu'à eux ; oui, ils ne seront pas non plus chassés par des vents violents, où que l'ennemi veuille les emporter.
87 Mais voici, ils sont entre les mains du maître de la moisson, et ils sont à lui ; et il les ressuscitera au dernier jour.
88 Béni soit le nom de notre Dieu ! chantons à sa louange, oui, rendons grâces à son saint nom, car il accomplit la justice à jamais.
89 Car si nous n'étions pas sortis du pays de Zarahemla, ces frères bien-aimés, qui nous ont tant aimés, auraient encore été rongés par la haine contre nous, oui, et eux aussi auraient été étrangers à Dieu.
90 Et il arriva que lorsqu'Ammon eut dit ces paroles, son frère Aaron le reprit, disant : Ammon, je crains que ta joie ne t'emporte dans la vantardise.
91 Mais Ammon lui dit : Je ne me vante pas de ma propre force, ni de ma propre sagesse ; mais voici, ma joie est pleine, oui, mon cœur déborde de joie, et je me réjouirai en mon Dieu;
92 Oui, je sais que je ne suis rien; quant à ma force, je suis faible ; c'est pourquoi je ne me glorifierai pas, mais je me glorifierai de mon Dieu; car dans sa force je puis tout ; oui, voici, nous avons accompli de nombreux miracles puissants dans ce pays, pour lesquels nous louerons son nom à jamais.
93 Voici, combien de milliers de nos frères a-t-il délivrés des peines de l'enfer ; et ils sont amenés à chanter l'amour rédempteur; et cela à cause de la puissance de sa parole qui est en nous ; n'avons-nous donc pas de grandes raisons de nous réjouir ?
94 Oui, nous avons des raisons de le louer à jamais, car il est le Dieu le plus élevé, et il a délié nos frères des chaînes de l'enfer.
95 Oui, ils étaient environnés de ténèbres et de destruction éternelles ; mais voici, il les a amenés à sa lumière éternelle, oui, au salut éternel; et ils sont entourés de la générosité incomparable de son amour:
96 Oui, et nous avons été des instruments entre ses mains pour accomplir cette grande et merveilleuse œuvre ; glorifions-nous donc, oui, nous nous glorifierons dans le Seigneur; oui, nous nous réjouirons, car notre joie est pleine ; oui, nous louerons notre Dieu pour toujours.
97 Voici, qui peut trop se glorifier dans le Seigneur ? Oui, qui peut dire trop de sa grande puissance, et de sa miséricorde, et de sa longue souffrance envers les enfants des hommes ? Voici, je vous le dis, je ne peux pas dire la moindre partie de ce que je ressens.
98 Qui aurait pu supposer que notre Dieu aurait été si miséricordieux qu'il nous aurait arrachés à notre état affreux, pécheur et pollué ?
99 Voici, nous sommes sortis même en colère, avec de puissantes menaces de détruire son Église. Ô alors, pourquoi ne nous a-t-il pas livrés à une terrible destruction ; oui, pourquoi n'a-t-il pas laissé l'épée de sa justice tomber sur nous et nous vouer au désespoir éternel ?
100 O mon âme, presque comme si elle s'envolait à la pensée.
101 Voici, il n'a pas exercé sa justice sur nous, mais dans sa grande miséricorde, il nous a fait traverser ce gouffre éternel de mort et de misère, jusqu'au salut de nos âmes.
102 Et maintenant, voici, mes frères, quel est l'homme naturel qui connaît ces choses ? Je vous le dis, il n'y a personne qui sache ces choses, si ce n'est le pénitent;
103 Oui, à celui qui se repent et exerce la foi, et produit de bonnes œuvres, et prie continuellement sans cesse : à celui-là il est donné de connaître les mystères de Dieu ; oui, il leur sera donné de révéler des choses qui n'ont jamais été révélées ;

104 Oui, et il leur sera donné d'amener des milliers d'âmes à la repentance, comme il nous a été donné d'amener nos frères à la repentance.
105 Maintenant, vous souvenez-vous, mes frères, que nous avons dit à nos frères du pays de Zarahemla : Nous montons au pays de Néphi pour prêcher à nos frères les Lamanites, et ils se sont moqués de nous ?
106 Car ils nous ont dit : Croyez-vous pouvoir amener les Lamanites à la connaissance de la vérité ?
107 Croyez-vous pouvoir convaincre les Lamanites de l'inexactitude des traditions de leurs pères, un peuple aussi raide qu'eux ; dont les cœurs se délectent de l'effusion du sang ; dont les jours ont été passés dans la plus grossière iniquité ; dont les voies ont été les voies d'un transgresseur, depuis le commencement ?
108 Maintenant, mes frères, vous vous souvenez que c'était leur langue.
109 Et de plus, ils dirent : Prenons les armes contre eux, afin que nous les détruisions ainsi que leur iniquité du pays, de peur qu'ils ne nous envahissent et ne nous détruisent.
110 Mais voici, mes frères bien-aimés, nous sommes venus dans le désert non pas avec l'intention de détruire nos frères, mais avec l'intention de sauver peut-être quelques-unes de leurs âmes.
111 Alors, quand notre cœur était déprimé et que nous étions sur le point de faire demi-tour, voici, le Seigneur nous a consolés et a dit : Allez parmi vos frères, les Lamanites, et supportez avec patience vos afflictions, et je vous donnerai le succès.
112 Et maintenant, voici, nous sommes venus, et nous sommes sortis parmi eux ; et nous avons été patients dans nos souffrances, et nous avons subi toutes les privations ; oui, nous avons voyagé de maison en maison, comptant sur la miséricorde du monde ; pas sur les seules miséricordes du monde, mais sur les miséricordes de Dieu.
113 Et nous sommes entrés dans leurs maisons et les avons instruits, et nous les avons instruits dans leurs rues ; oui, et nous les avons enseignés sur leurs collines ; et nous sommes aussi entrés dans leurs temples et leurs synagogues et les avons enseignés;
114 Et nous avons été chassés, et moqués, et crachés sur, et frappés sur nos joues; et nous avons été lapidés, et pris et liés avec de fortes cordes, et jetés en prison ; et par la puissance et la sagesse de Dieu, nous avons été de nouveau délivrés :
115 Et nous avons souffert toutes sortes d'afflictions, et tout cela, afin peut-être que nous puissions être le moyen de sauver une âme ; et nous supposions que notre joie serait pleine, si peut-être nous pouvions être le moyen d'en sauver quelques-uns.
116 Maintenant, voici, nous pouvons regarder en avant et voir les fruits de nos travaux ; et sont-ils peu nombreux ?
117 Je vous le dis, non, ils sont nombreux ; oui, et nous pouvons témoigner de leur sincérité, à cause de leur amour envers leurs frères, et aussi envers nous.
118 Car voici, ils avaient plutôt sacrifié leur vie que même de prendre la vie de leur ennemi ; et ils ont enterré leurs armes de guerre profondément dans la terre, à cause de leur amour pour leurs frères.
119 Et maintenant, voici, je vous le dis : Y a-t-il eu un si grand amour dans tout le pays ?
120 Voici, je vous dis : Non, il n'y en a pas, même parmi les Néphites.
121 Car voici, ils prendraient les armes contre leurs frères; ils ne se laisseraient pas tuer.
122 Mais voici, combien d'entre eux ont donné leur vie, et nous savons qu'ils sont allés vers leur Dieu, à cause de leur amour et de leur haine du péché.
123 Maintenant n'avons-nous pas de raison de nous réjouir ? Oui, je vous le dis, il n'y a jamais eu d'hommes qui aient eu autant de raisons de se réjouir que nous, depuis que le monde a commencé :
124 Oui, et ma joie est emportée jusqu'à la glorification de mon Dieu ; car il a tout pouvoir, toute sagesse et tout entendement ; il comprend toutes choses, et il est un être miséricordieux jusqu'au salut, pour ceux qui se repentiront et croiront en son nom.
125 Maintenant, si c'est de la vantardise, je me glorifierai de même; car ceci est ma vie et ma lumière, ma joie et mon salut, et ma rédemption du malheur éternel.
126 Oui, béni est le nom de mon Dieu, qui s'est souvenu de ce peuple, qui est une branche de l'arbre d'Israël, et qui a été perdu de son corps, dans un pays étranger ; oui, dis-je, béni soit le nom de mon Dieu, qui s'est souvenu de nous, vagabonds dans un pays étranger.
127 Maintenant, mes frères, nous voyons que Dieu se souvient de chaque peuple, quel que soit le pays où il se trouve; oui, il dénombre son peuple, et ses entrailles de miséricorde sont sur toute la terre.
128 Maintenant, c'est ma joie, et ma grande action de grâces ; oui, et je rendrai grâces à mon Dieu pour toujours. Amen.

 

Alma, chapitre 15

1 Or, il arriva que lorsque ces Lamanites qui étaient allés à la guerre contre les Néphites eurent découvert, après leurs nombreuses luttes pour les détruire, qu'il était vain de chercher leur destruction, ils retournèrent au pays de Néphi.
2 Et il arriva que les Amalécites, à cause de leur perte, furent extrêmement en colère.
3 Et quand ils virent qu'ils ne pouvaient pas chercher à se venger des Néphites, ils commencèrent à exciter le peuple à la colère contre ses frères, le peuple d'Anti-Néphi-Léhi ; c'est pourquoi ils recommencèrent à les détruire.
4 Or ce peuple refusa de nouveau de prendre les armes, et il se laissa tuer selon les désirs des ennemis.
5 Or, quand Ammon et ses frères virent cette œuvre de destruction parmi ceux qu'ils aimaient tant, et parmi ceux qui les avaient tant aimés ; car ils étaient traités comme s'ils étaient des anges envoyés par Dieu pour les sauver de la destruction éternelle ;
6 C'est pourquoi, lorsqu'Ammon et ses frères virent cette grande œuvre de destruction, ils furent émus de compassion et dirent au roi : Rassemblons ce peuple de l'Éternel, et descendons au pays de Zarahemla, dans notre frères, les Néphites, et fuyez les mains de nos ennemis, afin que nous ne soyons pas détruits.
7 Mais le roi leur dit : Voici, les Néphites vont nous détruire, à cause des nombreux meurtres et péchés que nous avons commis contre eux.
8 Et Ammon dit : J'irai consulter le Seigneur, et s'il nous dit : Descendez vers nos frères, irez-vous ?
9 Et le roi lui dit : Oui, si le Seigneur nous dit : Va, nous descendrons vers nos frères, et nous serons leurs esclaves jusqu'à ce que nous leur réparions les nombreux meurtres et péchés que nous avons commis contre eux.
10 Mais Ammon lui dit : C'est contre la loi de nos frères, qui a été établie par mon père, qu'il y ait des esclaves parmi eux ; descendons donc et comptons sur la miséricorde de nos frères.
11 Mais le roi lui dit : Interroge le Seigneur, et s'il nous dit : Va, nous irons ; autrement nous périrons dans le pays.
12 Et il arriva qu'Ammon alla consulter le Seigneur, et le Seigneur lui dit : Fais sortir ce peuple de ce pays, afin qu'il ne périsse pas, car Satan a une grande emprise sur le cœur des Amalécites, qui s'agitent les Lamanites se mettent en colère contre leurs frères, pour les tuer; sors donc de ce pays; et bénis sont ces gens dans cette génération; car je les conserverai.
13 Et alors, il arriva qu'Ammon alla dire au roi toutes les paroles que le Seigneur lui avait dites.
14 Et ils rassemblèrent tout leur peuple ; oui, tout le peuple du Seigneur, et rassembla tous leurs petits et gros bétails, et quitta le pays, et vint dans le désert qui séparait le pays de Néphi du pays de Zarahemla, et passa près des frontières de la terre.
15 Et il arriva qu'Ammon leur dit : Voici, moi et mes frères allons aller au pays de Zarahemla, et vous resterez ici jusqu'à notre retour ; et nous éprouverons le coeur de nos frères, s'ils veulent que vous entriez dans leur pays.
16 Et il arriva que comme Ammon entrait dans le pays, lui et ses frères rencontrèrent Alma, au lieu dont il a été parlé ; et voici, c'était une réunion joyeuse.
17 Or, la joie d'Ammon était si grande qu'il était même rassasié, oui, il était englouti dans la joie de son Dieu, jusqu'à l'épuisement de sa force ; et il retomba à terre.
18 N'était-ce pas là une joie extrême ? Voici, c'est une joie que personne ne reçoit, si ce n'est le chercheur vraiment pénitent et humble du bonheur.
19 Or, la joie d'Alma en rencontrant ses frères était vraiment grande, et aussi la joie d'Aaron, d'Omner et d'Himni : mais voici, leur joie n'était pas de dépasser leurs forces.
20 Et alors, il arriva qu'Alma ramena ses frères au pays de Zarahemla ; jusque dans sa propre maison.
21 Et ils allèrent raconter au grand juge tout ce qui leur était arrivé au pays de Néphi parmi leurs frères, les Lamanites.
22 Et il arriva que le grand juge envoya une proclamation dans tout le pays, sollicitant la voix du peuple concernant l'admission de ses frères, qui étaient le peuple d'Anti-Néphi-Léhi.
23 Et il arriva que la voix du peuple se fit entendre, disant : Voici, nous allons abandonner le pays de Jershon, qui est à l'orient, près de la mer, qui rejoint le pays d'Abondance, qui est au midi du pays. Généreux; et ce pays de Jershon est le pays que nous donnerons à nos frères en héritage.
24 Et voici, nous placerons nos armées entre le pays de Jershon et le pays de Néphi, afin de protéger nos frères dans le pays de Jershon ;
25 Et nous faisons cela pour nos frères, à cause de leur crainte de prendre les armes contre leurs frères, de peur qu'ils ne commettent le péché ; et c'est là leur grande crainte, à cause de leur repentance amère qu'ils ont eue, à cause de leurs nombreux meurtres. , et leur terrible méchanceté.
26 Et maintenant, voici, nous ferons ceci à nos frères, afin qu'ils héritent du pays de Jershon ; et nous les garderons de leurs ennemis avec nos armées, à condition qu'ils nous donnent une partie de leur substance pour nous aider, afin que nous puissions entretenir nos armées.
27 Or, il arriva que lorsqu'Ammon eut entendu cela, il retourna vers le peuple d'Anti-Néphi-Léhi, et aussi Alma avec lui, dans le désert, où ils avaient dressé leurs tentes, et leur fit connaître toutes ces choses. .
28 Et Alma leur raconta aussi sa conversion avec Ammon, et Aaron et ses frères. Et il arriva que cela causa une grande joie parmi eux.
29 Et ils descendirent au pays de Jershon, et prirent possession du pays de Jershon; et ils étaient appelés par les Néphites le peuple d'Ammon;
30 C'est pourquoi ils ont été distingués par ce nom pour toujours; et ils étaient parmi le peuple de Néphi, et comptaient aussi parmi le peuple qui était de l'Église de Dieu.
31 Et ils se distinguaient aussi par leur zèle envers Dieu, et aussi envers les hommes ; car ils étaient parfaitement honnêtes et droits en toutes choses; et ils furent fermes dans la foi de Christ jusqu'à la fin.
32 Et ils regardèrent verser le sang de leurs frères avec la plus grande horreur ; et ils ne purent jamais être convaincus de prendre les armes contre leurs frères :
33 Et ils n'ont jamais considéré la mort avec un quelconque degré de terreur à cause de leur espérance et de leurs vues sur Christ et la résurrection ; c'est pourquoi la mort leur a été engloutie par la victoire de Christ sur elle;
34 C'est pourquoi ils souffriraient la mort de la manière la plus aggravante et la plus affligeante qui puisse être infligée par leurs frères, avant de prendre l'épée ou le cimeterre pour les frapper.
35 Et ainsi ils étaient un peuple zélé et bien-aimé, un peuple hautement favorisé du Seigneur.
36 Et alors, il arriva que lorsque le peuple d'Ammon fut établi dans le pays de Jershon, et qu'une Église fut aussi établie dans le pays de Jershon ; et les armées des Néphites étaient placées autour du pays de Jershon; oui, dans toutes les frontières autour du pays de Zarahemla; voici, les armées des Lamanites avaient suivi leurs frères dans le désert.
37 Et ainsi il y eut une bataille terrible ; oui, même un tel qui n'avait jamais été connu parmi tout le peuple du pays depuis le moment où Léhi quitta Jérusalem ; oui, et des dizaines de milliers de Lamanites furent tués et dispersés à l'étranger.
38 Oui, et il y eut aussi un massacre terrible parmi le peuple de Néphi ; néanmoins, les Lamanites sont chassés et dispersés, et le peuple de Néphi retourne de nouveau dans son pays.
39 Et alors, ce fut un temps où il y eut un grand deuil et une lamentation entendue dans tout le pays parmi tout le peuple de Néphi ;
40 Oui, le cri des veuves pleurant leurs maris, et aussi des pères pleurant leurs fils, et la fille pleurant son frère ; oui, le frère pour le père :
41 Et ainsi le cri de deuil se fit entendre parmi chacun d'eux : le deuil de leurs parents qui avaient été tués.
42 Et maintenant, assurément, ce fut un jour douloureux ; oui, un temps de solennité et un temps de beaucoup de jeûne et de prière : et ainsi se termina la quinzième année du règne des juges du peuple de Néphi ;
43 Et voici le récit d'Ammon et de ses frères, leurs voyages dans le pays de Néphi, leurs souffrances dans le pays, leurs chagrins, et leurs afflictions, et leur joie incompréhensible, et l'accueil et la sécurité des frères dans le pays de Jershon.
44 Et maintenant, que le Seigneur, le Rédempteur de tous les hommes, bénisse leurs âmes pour toujours.
45 Et voici le récit des guerres et des querelles parmi les Néphites, et aussi des guerres entre les Néphites et les Lamanites ; et la quinzième année du règne des Juges est terminée.
46 Et depuis la première année jusqu'à la quinzième, a amené la destruction de plusieurs milliers de vies ; oui, il a amené une scène épouvantable d'effusion de sang ;
47 Et les corps de plusieurs milliers sont couchés sur la terre, tandis que les corps de plusieurs milliers moisissent en tas sur la face de la terre ;
48 Oui, et des milliers de personnes pleurent la perte de leurs parents, parce qu'ils ont des raisons de craindre, selon les promesses du Seigneur, d'être condamnés à un état de malheur sans fin ;
49 Tandis que des milliers d'autres pleurent vraiment la perte de leurs proches, ils se réjouissent et exultent dans l'espérance, oui, et savent même, selon les promesses du Seigneur, qu'ils sont ressuscités pour habiter à la droite de Dieu. , dans un état de bonheur sans fin;
50 Et ainsi nous voyons à quel point l'inégalité de l'homme est grande à cause du péché et de la transgression, et de la puissance du diable, qui vient par les plans rusés qu'il a conçus pour piéger le cœur des hommes :
51 Et ainsi nous voyons le grand appel de la diligence des hommes à travailler dans les vignes du Seigneur ; et ainsi nous voyons la grande raison de la douleur, et aussi de la joie ; tristesse à cause de la mort et de la destruction parmi les hommes, et joie à cause de la lumière du Christ qui donne la vie.
52 O que j'étais un ange, et que je pouvais avoir le souhait de mon cœur, que je puisse aller de l'avant et parler avec la trompette de Dieu, d'une voix pour ébranler la terre, et crier repentance à tous les peuples ;
53 Oui, je déclarerais à chaque âme, comme avec la voix du tonnerre, le repentir et le plan de rédemption, qu'elle devait se repentir et venir à notre Dieu, afin qu'il n'y ait plus de chagrin sur toute la face de la terre.
54 Mais voici, je suis un homme, et je pèche selon ma volonté ; car je dois me contenter des choses que le Seigneur m'a attribuées.
55 Je ne dois pas hérisser dans mes désirs le décret ferme d'un Dieu juste, car je sais qu'il accorde aux hommes selon leur désir, que ce soit jusqu'à la mort ou jusqu'à la vie ; oui, je sais qu'il attribue aux hommes, oui, leur décrète des décrets qui sont inaltérables, selon leur volonté ; qu'ils soient pour le salut ou pour la destruction;
56 Oui, et je sais que le bien et le mal sont venus avant tous les hommes ; ou celui qui ne distingue pas le bien du mal est irréprochable; mais à celui qui connaît le bien et le mal, cela lui est donné selon ses désirs; qu'il désire le bien ou le mal, la vie ou la mort, la joie ou le remords de la conscience.
57 Maintenant que je sais ces choses, pourquoi devrais-je désirer plus que d'accomplir l'œuvre à laquelle j'ai été appelé ?
58 Pourquoi voudrais-je être un ange, pouvoir parler à toutes les extrémités de la terre ?
59 Car voici, le Seigneur accorde à toutes les nations, de leur propre nation et langue, d'enseigner sa parole; oui, en sagesse, tout ce qu'il juge bon qu'ils aient; c'est pourquoi nous voyons que le Seigneur conseille avec sagesse, selon ce qui est juste et vrai.
60 Je connais ce que le Seigneur m'a commandé, et je m'en glorifie. Je ne me glorifie pas de moi-même, mais je me glorifie de ce que le Seigneur m'a commandé ;
61 Oui, et c'est ma gloire, que peut-être je sois un instrument entre les mains de Dieu, pour amener une âme à la repentance ; et c'est ma joie.
62 Et voici, quand je vois plusieurs de mes frères vraiment pénitents, et s'approchant du Seigneur leur Dieu, alors mon âme est remplie de joie ; alors je me souviens de ce que le Seigneur a fait pour moi ; oui, même qu'il a entendu ma prière; oui, alors je me souviens de son bras miséricordieux qu'il a tendu vers moi ;
63 Oui, et je me souviens aussi de la captivité de mes pères ; car je sais assurément que le Seigneur les a délivrés de la servitude, et par cela a établi son Église; oui, le Seigneur Dieu, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob les délivra de la servitude;
64 Oui, je me suis toujours souvenu de la captivité de mes pères ; et ce même Dieu qui les délivra des mains des Égyptiens, les délivra de la servitude; oui, et ce même Dieu a établi son Église parmi eux;
65 Oui, et ce même Dieu m'a appelé par un saint appel, pour prêcher la parole à ce peuple, et m'a donné beaucoup de succès, en quoi ma joie est pleine ; mais je ne me réjouis pas seulement de mon propre succès, mais ma joie est plus pleine à cause du succès de mes frères qui sont allés au pays de Néphi.
66 Voici, ils ont travaillé extrêmement et ont produit beaucoup de fruit; et combien grande sera leur récompense.
67 Maintenant, quand je pense au succès de ceux-ci, mes frères, mon âme est emportée, jusqu'à la séparation de celle-ci d'avec le corps, pour ainsi dire, tant ma joie est grande.
68 Et maintenant, que Dieu accorde à ceux-ci, mes frères, qu'ils puissent s'asseoir dans le royaume de Dieu ; oui, et aussi tous ceux qui sont le fruit de leurs travaux, afin qu'ils ne sortent plus, mais qu'ils le louent à toujours.
69 Et que Dieu accorde qu'il soit fait selon mes paroles, comme j'ai parlé. Amen.

 

Alma, chapitre 16

1 Voici, alors il arriva que lorsque le peuple d'Ammon fut établi dans le pays de Jershon, oui, et aussi après que les Lamanites furent chassés du pays et que leurs morts furent enterrés par le peuple du pays ;
2 Or, leurs morts n'étaient pas comptés, à cause de la grandeur de leur nombre, et les morts des Néphites n'étaient pas non plus comptés ;
3 Mais il arriva qu'après qu'ils eurent enterré leurs morts, et aussi après les jours de jeûne, de deuil et de prière (et c'était la seizième année du règne des juges sur le peuple de Néphi), il commença être une paix continuelle dans tout le pays, oui, et le peuple s'appliqua à garder les commandements du Seigneur;
4 Et ils étaient stricts dans l'observation des ordonnances de Dieu, selon la loi de Moïse ; car on leur enseignait à garder la loi de Moïse jusqu'à ce qu'elle soit accomplie;
5 Et ainsi le peuple n'eut pas de troubles pendant toute la seizième année du règne des juges sur le peuple de Néphi.
6 Et il arriva que la dix-septième année du règne des Juges, il y eut une paix continuelle.
7 Mais il arriva, à la fin de la dix-septième année, qu'un homme vint au pays de Zarahemla ; et il était antéchrist, car il commença à prêcher au peuple contre les prophéties qui avaient été prononcées par les prophètes concernant la venue de Christ.
8 Or il n'y avait pas de loi contre la croyance d'un homme; car il était strictement contraire aux commandements de Dieu qu'il y ait une loi qui amène les hommes sur des terrains inégaux.
9 Car ainsi dit l'Écriture : Choisissez aujourd'hui qui vous voulez servir.
10 Or, si un homme désirait servir Dieu, c'était son privilège, ou plutôt s'il croyait en Dieu, c'était son privilège de le servir ; mais s'il ne croyait pas en lui, il n'y avait pas de loi pour le punir.
11 Mais s'il tuait, il était puni de mort ; et s'il volait, il était aussi puni; et s'il volait, il était aussi puni ; et s'il commettait l'adultère, il était aussi puni ; oui, pour toute cette méchanceté, ils ont été punis; car il y avait une loi selon laquelle les hommes devaient être jugés selon leurs crimes.
12 Néanmoins, il n'y avait pas de loi contre la croyance d'un homme; donc, un homme n'était puni que pour les crimes qu'il avait commis ; donc tous les hommes étaient sur un pied d'égalité.
13 Et cet antéchrist, dont le nom était Korihor (et la loi ne pouvait avoir aucune prise sur lui), commença à prêcher au peuple qu'il n'y aurait pas de Christ.
14 Et c'est ainsi qu'il prêcha, disant : Ô vous qui êtes liés par une espérance folle et vaine, pourquoi vous acharnez-vous avec des choses aussi folles ? Pourquoi cherchez-vous un Christ? Car personne ne peut rien savoir de ce qui est à venir.
15 Voici ces choses que vous appelez prophéties, et dont vous dites qu'elles sont transmises par de saints prophètes, voici, ce sont de folles traditions de vos pères. Comment connaissez-vous leur caution ?
16 Voici, vous ne pouvez pas savoir des choses que vous ne voyez pas ; c'est pourquoi vous ne pouvez pas savoir qu'il y aura un Christ.
17 Vous regardez en avant et dites que vous voyez la rémission de vos péchés. Mais voici, c'est l'effet d'un esprit frénétique : et ce dérangement de votre esprit vient à cause de la tradition de vos pères, qui vous entraîne dans une croyance à des choses qui ne sont pas ainsi.
18 Et il leur dit encore bien d'autres choses semblables, leur disant qu'il ne pouvait y avoir d'expiation pour les péchés des hommes, mais que chacun s'en sortait dans cette vie, selon la conduite de la créature ; c'est pourquoi chacun a prospéré selon son génie, et que chacun a conquis selon sa force ; et tout ce qu'un homme faisait n'était pas un crime.
19 Et ainsi il leur prêcha, détournant le cœur de plusieurs, leur faisant relever la tête dans leur méchanceté ; oui, emmenant beaucoup de femmes et aussi d'hommes, à commettre des prostitutions ; leur disant que lorsqu'un homme était mort, c'en était fini.
20 Or cet homme passa aussi au pays de Jershon, pour prêcher ces choses parmi le peuple d'Ammon, qui était autrefois le peuple des Lamanites.
21 Mais voici, ils étaient plus sages que beaucoup de Néphites ; car ils le prirent, le lièrent et le portèrent devant Ammon, qui était souverain sacrificateur de ce peuple.
22 Et il arriva qu'il fit qu'il fût emporté hors du pays.
23 Et il vint au pays de Gédéon, et commença à leur prêcher aussi ; et ici il n'eut pas beaucoup de succès, car il fut pris et lié, et porté devant le souverain sacrificateur, et aussi le grand juge du pays.
24 Et il arriva que le souverain sacrificateur lui dit : Pourquoi vas-tu pervertir les voies du Seigneur ?
25 Pourquoi enseignez-vous à ce peuple qu'il n'y aura pas de Christ, pour interrompre ses réjouissances ?
26 Pourquoi parlez-vous contre toutes les prophéties des saints prophètes ?
27 Le nom du souverain sacrificateur était Giddonah.
28 Et Korihor lui dit : Parce que je n'enseigne pas les traditions insensées de tes pères, et parce que je n'enseigne pas à ce peuple à se lier sous les ordonnances et les performances insensées qui sont établies par les anciens prêtres, pour usurper le pouvoir et l'autorité. sur eux, pour les maintenir dans l'ignorance, afin qu'ils ne relèvent pas la tête, mais qu'ils soient abaissés selon tes paroles.
29 Vous dites que ce peuple est un peuple libre. Voici, je dis qu'ils sont en servitude.
30 Vous dites que ces anciennes prophéties sont vraies. Voici, je dis que vous ne savez pas qu'elles sont vraies.
31 Vous dites que ce peuple est un peuple coupable et déchu, à cause de la transgression d'un parent. Voici, je dis qu'un enfant n'est pas coupable à cause de ses parents.
32 Et vous dites aussi que Christ viendra. Mais voici, je dis que vous ne savez pas qu'il y aura un Christ.
33 Et vous dites aussi qu'il sera immolé pour les péchés du monde ; et ainsi vous emmenez ce peuple selon les traditions insensées de vos pères, et selon vos propres désirs ;
34 Et vous les abaissez, pour ainsi dire, dans la servitude, afin que vous puissiez vous abreuver des travaux de leurs mains, afin qu'ils n'osent pas lever les yeux avec hardiesse, et qu'ils n'osent pas jouir de leurs droits et privilèges ;
35 Oui, ils n'osaient pas faire usage de ce qui leur appartenait, de peur d'offenser leurs prêtres, qui les jouaient selon leurs désirs, et les avaient amenés à croire par leurs traditions, et leurs rêves, et leurs caprices, et leurs visions et leurs prétendus mystères, qu'ils devraient, s'ils ne faisaient pas selon leurs paroles, offenser quelque être inconnu, qu'ils disent être Dieu ; un être qui n'a jamais été vu ni connu, qui n'a jamais été ni ne sera jamais.
36 Lorsque le souverain sacrificateur et le grand juge virent l'endurcissement de son coeur; oui, quand ils virent qu'il insulterait même Dieu, ils ne répondraient pas à ses paroles ;
37 Mais ils le firent lier ; et ils le livrèrent entre les mains des officiers, et l'envoyèrent au pays de Zarahemla, afin qu'il soit amené devant Alma et le grand juge, qui était gouverneur de tout le pays.
38 Et il arriva que lorsqu'il fut amené devant Alma et le grand juge, il continua de la même manière qu'il avait fait au pays de Gédéon ; oui, il a continué à blasphémer.
39 Et il se leva avec de grandes paroles enflées devant Alma, et injuria les prêtres et les instructeurs, les accusant d'entraîner le peuple selon les traditions stupides de leurs pères, pour se gaver des travaux du peuple.
40 Alors Alma lui dit : Tu sais que nous ne nous abreuvons pas des travaux de ce peuple ; car voici, j'ai travaillé même depuis le commencement du règne des Juges jusqu'à maintenant, de mes propres mains, pour mon soutien, malgré mes nombreux voyages dans le pays, pour annoncer la parole de Dieu à mon peuple.
41 Et malgré les nombreux travaux que j'ai accomplis dans l'église, je n'ai jamais reçu même un seul sénine pour mon travail ; aucun de mes frères non plus, si ce n'est sur le siège du jugement; et puis nous n'avons reçu que selon la loi, pour notre temps.
42 Et maintenant, si nous ne recevons rien pour nos travaux dans l'Église, à quoi cela nous sert-il de travailler dans l'Église, si ce n'est de déclarer la vérité, afin que nous puissions avoir des réjouissances dans la joie de nos frères ?
43 Alors pourquoi dis-tu que nous prêchons à ce peuple pour obtenir du gain, alors que tu sais par toi-même que nous ne recevons aucun gain ?
44 Et maintenant, crois-tu que nous trompons ce peuple, qui cause une telle joie dans son cœur ?
45 Et Korihor lui répondit : Oui.
46 Et alors Alma lui dit : Crois-tu qu'il y a un Dieu ? Et il a répondu, Non.
47 Alors Alma lui dit : Nierez-vous de nouveau qu'il y a un Dieu, et nierez-vous aussi le Christ ? car voici, je vous le dis, je sais qu'il y a un Dieu, et aussi que Christ viendra.
48 Et maintenant, quelle preuve avez-vous qu'il n'y a pas de Dieu, ou que Christ ne vient pas ? Je vous dis que vous n'en avez pas, si ce n'est votre parole.
49 Mais voici, j'ai toutes choses pour témoignage que ces choses sont vraies ; et vous avez aussi toutes choses pour vous témoigner qu'elles sont vraies; et les renierez-vous ?
50 Crois-tu que ces choses sont vraies ?
51 Voici, je sais que tu crois, mais tu es possédé d'un esprit de mensonge, et tu as rejeté l'Esprit de Dieu, afin qu'il n'ait pas de place en toi ; mais le diable a pouvoir sur vous, et il vous transporte, faisant des artifices, afin de faire périr les enfants de Dieu.
52 Et alors Korihor dit à Alma : Si tu me montres un signe, afin que je sois convaincu qu'il y a un Dieu, oui, montre-moi qu'il a du pouvoir, et alors je serai convaincu de la véracité de tes paroles.
53 Mais Alma lui dit : Tu as eu assez de signes ; Tenterez-vous votre Dieu ? Direz-vous : Montrez-moi un signe, quand vous aurez le témoignage de tous ceux-ci, vos frères, et aussi de tous les saints prophètes ?
54 Les Écritures sont déposées devant toi, oui, et tout indique qu'il y a un Dieu ; oui, même la terre, et toutes les choses qui sont sur sa face, oui, et son mouvement ;
55 Oui, et aussi toutes les planètes qui se meuvent dans leur forme régulière, témoignent qu'il y a un Créateur Suprême : et pourtant allez-vous, entraînant le cœur de ce peuple, lui témoignant qu'il n'y a pas de Dieu ? Et pourtant nierez-vous contre tous ces témoins ?
56 Et il dit : Oui, je nierai, à moins que vous ne me montriez un signe.
57 Et alors, il arriva qu'Alma lui dit : Voici, je suis attristé à cause de l'endurcissement de ton cœur ; oui, afin que vous résistiez encore à l'esprit de vérité, afin que votre âme soit détruite.
58 Mais voici, il vaut mieux que ton âme soit perdue, que d'être le moyen d'abattre beaucoup d'âmes à la destruction, par ton mensonge et par tes paroles flatteuses ;
59 Si donc tu renies encore, voici, Dieu te frappera, de sorte que tu deviendras muet, que tu n'ouvriras plus la bouche, que tu ne tromperas plus ce peuple.
60 Or Korihor lui dit : Je ne nie pas l'existence d'un Dieu, mais je ne crois pas qu'il y ait un Dieu ; et je dis aussi que vous ne savez pas qu'il y a un Dieu; et si vous ne me montrez un signe, je ne croirai pas.
61 Alors Alma lui dit : Je te donnerai ceci comme signe, que tu seras frappé de mutisme, selon mes paroles ; et je dis qu'au nom de Dieu, vous serez frappés de mutisme, et que vous ne parlerez plus.
62 Or, quand Alma eut dit ces paroles, Korihor fut frappé de mutisme, de sorte qu'il ne pouvait pas s'exprimer selon les paroles d'Alma.
63 Et alors, quand le grand juge vit cela, il étendit la main et écrivit à Korihor, disant : Es-tu convaincu de la puissance de Dieu ?
64 En qui avez-vous désiré qu'Alma manifeste son signe ? Voudriez-vous qu'il afflige les autres, pour vous montrer un signe?
65 Voici, il vous a montré un signe; et maintenant disputerez-vous davantage?
66 Et Korihor étendit la main et écrivit, disant : Je sais que je suis muet, car je ne peux pas parler ; et je sais que rien, si ce n'est la puissance de Dieu, ne pourrait m'attirer cela ; oui, et je savais aussi qu'il y avait un Dieu.
67 Mais voici, le diable m'a trompé; car il m'apparut sous la forme d'un ange, et me dit: Va et réclame ce peuple, car ils se sont tous égarés après un Dieu inconnu.
68 Et il me dit : Il n'y a pas de Dieu ; oui, et il m'a appris ce que je devais dire. Et j'ai enseigné ses paroles; et je les ai enseignées, parce qu'elles plaisaient à l'esprit charnel;
69 Et je les ai enseignées, même jusqu'à ce que j'aie eu beaucoup de succès, de sorte que j'ai vraiment cru qu'elles étaient vraies ; et pour cette cause, j'ai résisté à la vérité, même jusqu'à ce que j'aie attiré cette grande malédiction sur moi.
70 Or, après avoir dit cela, il supplia Alma de prier Dieu, afin que la malédiction lui soit ôtée.
71 Mais Alma lui dit : Si cette malédiction t'était retirée, tu égarerais de nouveau le cœur de ce peuple ; c'est pourquoi, il t'arrivera, comme le veut le Seigneur.
72 Et il arriva que la malédiction ne fut pas ôtée de Korihor ; mais il fut chassé, et alla de maison en maison, mendiant sa nourriture.
73 Or la connaissance de ce qui était arrivé à Korihor fut immédiatement publiée dans tout le pays ; oui, la proclamation fut envoyée par le grand juge à tout le peuple du pays, déclarant à ceux qui avaient cru aux paroles de Korihor qu'ils devaient rapidement se repentir, de peur que les mêmes jugements ne leur soient infligés.
74 Et il arriva qu'ils furent tous convaincus de la méchanceté de Korihor ; c'est pourquoi ils furent tous de nouveau convertis au Seigneur; et cela mit fin à l'iniquité à la manière de Korihor.
75 Et Korihor allait de maison en maison, mendiant de la nourriture pour sa subsistance.
76 Et il arriva que tandis qu'il s'avançait parmi le peuple, oui, parmi un peuple qui s'était séparé des Néphites et s'appelait Zoramites, étant conduit par un homme dont le nom était Zoram ; et comme il allait parmi eux, voici, il fut écrasé et foulé aux pieds jusqu'à ce qu'il mourût;
77 Et ainsi nous voyons la fin de celui qui pervertit les voies du Seigneur ; et ainsi nous voyons que le diable ne soutiendra pas ses enfants au dernier jour, mais les entraîne rapidement en enfer.
78 Or, il arriva qu'après la fin de Korihor, Alma ayant reçu la nouvelle que les Zoramites pervertissaient les voies du Seigneur, et que Zoram, qui était leur chef, amenait le cœur du peuple à se prosterner devant des idoles muettes. , etc., son cœur recommença à s'affaiblir, à cause de l'iniquité du peuple ;
79 Car c'était une cause de grande tristesse pour Alma, de savoir qu'il y avait de l'iniquité parmi son peuple : c'est pourquoi son cœur était extrêmement attristé, à cause de la séparation des Zoramites d'avec les Néphites.
80 Or les Zoramites s'étaient rassemblés dans un pays qu'ils appelaient Antionum, qui était à l'est du pays de Zarahemla, qui s'étendait presque au bord de la mer, qui était au sud du pays de Jershon, qui bordait aussi le désert au sud, lequel désert était rempli de Lamanites.
81 Or, les Néphites craignaient beaucoup que les Zoramites entrent en correspondance avec les Lamanites, et que ce soit le moyen d'une grande perte pour les Néphites.
82 Et maintenant, comme la prédication de la parole avait eu une plus grande tendance à amener le peuple à faire ce qui était juste; oui, cela avait eu un effet plus puissant sur l'esprit du peuple que l'épée, ou quoi que ce soit d'autre, qui leur était arrivé ; c'est pourquoi Alma pensait qu'il était opportun qu'ils essaient la vertu de la parole de Dieu.
83 Il prit donc Ammon, Aaron et Omner ; et Himni il laissa dans l'église de Zarahemla; mais il emmena avec lui les trois premiers, ainsi qu'Amulek et Zeezrom, qui étaient à Melek; et il prit aussi deux de ses fils.
84 Or l'aîné de ses fils, il ne prit pas avec lui; et son nom était Hélaman; mais les noms de ceux qu'il prit avec lui étaient Shiblon et Corianton ; et ce sont là les noms de ceux qui allaient avec lui parmi les Zoramites, pour leur prêcher la parole.
85 Or, les Zoramites étaient des dissidents des Néphites ; c'est pourquoi la parole de Dieu leur était prêchée.
86 Mais ils étaient tombés dans de grandes erreurs, car ils n'avaient pas veillé à garder les commandements de Dieu et ses statuts, selon la loi de Moïse;
87 Ils n'observeraient pas non plus les accomplissements de l'église, pour continuer dans la prière et la supplication à Dieu quotidiennement, afin de ne pas entrer en tentation ; oui, enfin, ils ont perverti les voies du Seigneur dans de très nombreux cas ; c'est pourquoi, pour cette cause, Alma et ses frères sont allés dans le pays pour leur prêcher la parole.
88 Lorsqu'ils furent entrés dans le pays, voici, à leur grande surprise, ils virent que les Zoramites avaient bâti des synagogues, et qu'ils se rassemblaient un jour de la semaine, jour qu'ils appelaient le jour de l'Éternel ;
89 Et ils adorèrent d'une manière qu'Alma et ses frères n'avaient jamais vue ; car ils avaient un lieu bâti au centre de leur synagogue, un lieu pour se tenir debout, qui était haut au-dessus de la tête; et le sommet de celui-ci n'admettrait qu'une seule personne.
90 C'est pourquoi, quiconque voudra adorer, s'avancera et se tiendra sur son sommet, et étendra ses mains vers le ciel; et crie d'une voix forte, en disant : Saint, saint, Dieu ! nous croyons que tu es Dieu, et nous croyons que tu es saint, et que tu étais un esprit, et que tu es un esprit, et que tu seras un esprit pour toujours.
91 Dieu saint, nous croyons que tu nous as séparés de nos frères ; et nous ne croyons pas à la tradition de nos frères, qui leur a été transmise par la puérilité de leurs pères ; mais nous croyons que tu nous as élus pour être tes saints enfants ;
92 Et aussi tu nous as fait savoir qu'il n'y aura pas de Christ; mais tu es le même hier, aujourd'hui et éternellement ; et tu nous as élus, afin que nous soyons sauvés, tandis que tout autour de nous est élu pour être jeté par ta colère en enfer ; pour quelle sainteté, ô Dieu, nous te remercions ;
93 Et nous te remercions aussi de ce que tu nous as élus, afin que nous ne soyons pas induits en erreur par les traditions insensées de nos frères, qui les lient à une croyance en Christ, qui entraîne leur cœur à s'éloigner de toi, notre Dieu.
94 Et nous te remercions encore, ô Dieu, de ce que nous sommes un peuple élu et saint. Amen.
95 Or, il arriva qu'après qu'Alma, ses frères et ses fils eurent entendu ces prières, ils furent étonnés au-delà de toute mesure.
96 Car voici, chacun s'avançait et offrait les mêmes prières.
97 Or, le lieu fut appelé par eux Rameumptom, ce qui, interprété, est le Saint Stand.
98 Maintenant, de cette position, ils offraient, chacun, la même prière à Dieu, remerciant leur Dieu d'avoir été choisis par lui, et de ne pas les avoir emmenés selon la tradition de leurs frères; et que leurs cœurs n'ont pas été volés pour croire en des choses à venir, dont ils ne savaient rien.
99 Or, après que le peuple eut tous offert des actions de grâces de cette manière, ils retournèrent dans leurs maisons, ne parlant plus jamais de leur Dieu, jusqu'à ce qu'ils se rassemblèrent de nouveau, à la sainte tribune, pour offrir des actions de grâces à leur manière.
100 Or, quand Alma vit cela, son cœur fut attristé : car il vit que c'était un peuple méchant et pervers ; oui, il vit que leurs cœurs étaient attachés à l'or, à l'argent et à toutes sortes de biens raffinés.
101 Oui, et il vit aussi que leurs cœurs s'élevaient à une grande vanterie, dans leur orgueil.
102 Et il éleva sa voix vers le ciel, et cria, disant : Ô jusques à quand, ô Seigneur, souffriras-tu que tes serviteurs habitent ici-bas dans la chair, pour voir une telle méchanceté parmi les enfants des hommes.
103 Voici, ô Dieu, ils crient vers toi, et pourtant leur cœur est englouti dans leur orgueil.
104 Voici, ô Dieu, ils crient vers toi de leur bouche, alors qu'ils sont enflés jusqu'à la grandeur par les choses vaines du monde.
105 Voici, ô mon Dieu, leurs vêtements de prix, et leurs anneaux, et leurs bracelets, et leurs ornements d'or, et toutes leurs choses précieuses dont ils sont ornés ;
106 Et voici, leur cœur est fixé sur eux, et pourtant ils crient vers toi et disent : Nous te remercions, ô Dieu, car nous sommes un peuple élu pour toi, tandis que d'autres périront.
107 Oui, et ils disent que tu leur as fait savoir qu'il n'y aura pas de Christ.
108 O Seigneur Dieu, jusques à quand souffrirez-vous qu'une telle méchanceté et une telle iniquité soient parmi ce peuple ?
109 Ô Seigneur, me donneras-tu la force, afin que je puisse supporter mes infirmités ? Car je suis infirme, et une telle méchanceté parmi ce peuple me fait mal à l'âme.
110 Ô Seigneur, mon cœur est extrêmement attristé ; consoleras-tu mon âme en Christ?
111 O Seigneur, m'accorderas-tu que j'aie la force, afin que je puisse souffrir avec patience ces afflictions qui viendront sur moi, à cause de l'iniquité de ce peuple ?
112 Ô Seigneur, veux-tu consoler mon âme et me donner du succès, ainsi qu'à mes compagnons de travail qui sont avec moi ; oui, Ammon, et Aaron, et Omner, et aussi Amulek, et Zeezrom, et aussi mes deux fils ; oui, consoleras-tu même tous ceux-là, ô Seigneur ? Oui, consoleras-tu leurs âmes en Christ ?
113 Leur accorderas-tu qu'ils aient la force, afin qu'ils puissent supporter leurs afflictions qui viendront sur eux, à cause des iniquités de ce peuple ?
114 Ô Seigneur, nous accorderas-tu que nous puissions réussir à te les ramener, en Christ?
115 Voici, ô Seigneur, leurs âmes sont précieuses, et beaucoup d'entre eux sont nos frères proches, c'est pourquoi, donne-nous, ô Seigneur, puissance et sagesse, afin que nous puissions te les ramener, nos frères.
116 Or, il arriva que lorsqu'Alma eut dit ces paroles, il frappa des mains sur tous ceux qui étaient avec lui.
117 Et voici, comme il frappait des mains sur eux, ils furent remplis du Saint-Esprit.
118 Et après cela, ils se séparèrent l'un de l'autre; sans se soucier de ce qu'ils devraient manger, ou de ce qu'ils devraient boire, ou de ce qu'ils devraient mettre.
119 Et le Seigneur pourvu qu'ils n'aient pas faim, ni soif ; oui, et il leur a aussi donné la force, afin qu'ils ne souffrent d'aucune sorte d'afflictions, si ce n'est qu'elles soient englouties dans la joie de Christ.
120 Or, c'était selon la prière d'Alma ; et cela parce qu'il priait avec foi.
121 Et il arriva qu'ils sortirent et commencèrent à prêcher la parole de Dieu au peuple, entrant dans leurs synagogues et dans leurs maisons ; oui, et même ils ont prêché la parole dans leurs rues.
122 Et il arriva qu'après beaucoup de travail parmi eux, ils commencèrent à avoir du succès parmi la classe pauvre des gens ; car voici, ils ont été chassés des synagogues, à cause de la médiocrité de leur vêtement;
123 C'est pourquoi il ne leur était pas permis d'entrer dans leurs synagogues pour adorer Dieu, étant considérés comme des souillures ; donc ils étaient pauvres; oui, ils étaient estimés par leurs frères comme des scories; c'est pourquoi ils étaient pauvres quant aux choses du monde; et aussi ils étaient pauvres de cœur.
124 Or, pendant qu'Alma enseignait et parlait au peuple sur la colline d'Onidah, une grande foule vint vers lui, qui étaient ceux dont nous avons parlé, qui étaient pauvres de cœur, à cause de leur pauvreté quant aux choses de la monde.
125 Et ils vinrent à Alma ; et celui qui était le premier d'entre eux lui dit: Voici, que feront mes frères, car ils sont méprisés de tous à cause de leur pauvreté; oui, et plus particulièrement par nos prêtres ;
126 Car ils nous ont chassés de nos synagogues, que nous avons beaucoup travaillé à bâtir de nos propres mains ; et ils nous ont chassés à cause de notre extrême pauvreté, et nous n'avons pas de place pour adorer notre Dieu; et voici, que ferons-nous?
127 Et alors, quand Alma entendit cela, il se retourna, son visage immédiatement vers lui, et il vit avec une grande joie ; car il vit que leurs afflictions les avaient vraiment humiliés, et qu'ils étaient en train de se préparer à entendre la parole;
128 C'est pourquoi il ne dit rien de plus à l'autre multitude, mais il étendit la main et cria à ceux qu'il voyait, qui étaient vraiment pénitents, et leur dit : Je vois que vous êtes humbles de cœur ; et si oui, bénis êtes-vous.
129 Voici, ton frère a dit : Que ferons-nous ? car nous sommes chassés de nos synagogues, de sorte que nous ne pouvons pas adorer notre Dieu.
130 Voici, je vous le dis : Croyez-vous que vous ne puissiez adorer Dieu, si ce n'est dans vos synagogues seulement ?
131 Et de plus, je demanderais : Croyez-vous que vous ne devez pas adorer Dieu une seule fois par semaine ?
132 Je vous le dis, il est bon que vous soyez chassés de vos synagogues, afin que vous soyez humbles et que vous appreniez la sagesse ; car il est nécessaire que vous appreniez la sagesse;
133 Car c'est parce que vous êtes chassés, que vous êtes méprisés pour vos frères, à cause de votre extrême pauvreté, que vous êtes réduits à l'humilité de cœur ; car vous êtes nécessairement amenés à être humbles.
134 Et maintenant, parce que vous êtes obligés d'être humbles, bénis êtes-vous ; car parfois un homme, s'il est obligé de s'humilier, cherche à se repentir ;
135 Et maintenant, assurément, quiconque se repent obtiendra miséricorde ; et celui qui trouve miséricorde et persévère jusqu'à la fin, celui-là sera sauvé.
136 Et maintenant, comme je vous ai dit que parce que vous avez été obligés d'être humbles, vous avez été bénis, ne pensez-vous pas qu'ils sont plus bénis ceux qui s'humilient vraiment à cause de la parole ?
137 Oui, celui qui s'humilie vraiment et se repent de ses péchés, et persévère jusqu'à la fin, celui-là sera béni ; oui, beaucoup plus bénis que ceux qui sont obligés d'être humbles, à cause de leur extrême pauvreté ; Heureux donc ceux qui s'humilient sans être obligés d'être humbles,
138 Ou plutôt, en d'autres termes, Béni soit celui qui croit en la parole de Dieu, et qui est baptisé sans obstination de cœur ; oui, sans être amenés à connaître la parole, ni même obligés de connaître, avant qu'ils ne croient.
139 Oui, il y en a beaucoup qui disent : Si tu nous montres un signe du ciel, alors nous connaîtrons un garant ; alors nous croirons.
140 Maintenant, je demande : Est-ce la foi ? Voici, je vous dis : non ; car si un homme sait une chose, il n'a aucune raison de croire, car il la sait.
141 Et maintenant, combien plus maudit est celui qui connaît la volonté de Dieu et ne la fait pas, que celui qui croit seulement, ou qui a seulement des raisons de croire, et tombe dans la transgression ? Maintenant, de cette chose, vous devez juger.
142 Voici, je vous dis que c'est d'un côté, comme c'est de l'autre ; et il en sera pour chacun selon son oeuvre.
143 Et maintenant, comme je l'ai dit concernant la foi : La foi, ce n'est pas avoir une connaissance parfaite des choses ; donc si vous avez la foi, vous espérez des choses qui ne se voient pas, qui sont vraies.
144 Et maintenant, voici, je vous le dis ; et je voudrais que vous vous souveniez que Dieu est miséricordieux envers tous ceux qui croient en son nom ; c'est pourquoi il désire, en premier lieu, que vous croyiez, oui, même sur sa parole.
145 Et maintenant, il communique sa parole par des anges aux hommes ; oui, non seulement les hommes, mais les femmes aussi.
146 Or, ce n'est pas tout : les petits enfants se font dire plusieurs fois des paroles qui confondent les sages et les savants.
147 Et maintenant, mes frères bien-aimés, comme vous avez désiré savoir de moi ce que vous ferez parce que vous êtes affligés et chassés, maintenant je ne désire pas que vous supposiez que j'entends vous juger uniquement selon ce qui est vrai. ;
148 Car je ne veux pas dire que vous avez tous été contraints de vous humilier ; car je crois vraiment qu'il y en a parmi vous qui s'humilieraient, qu'ils soient en toutes circonstances.
149 Or, comme je l'ai dit au sujet de la foi, que ce n'était pas une connaissance parfaite, il en est de même de mes paroles.
150 Vous ne pouvez d'abord connaître leur caution, jusqu'à la perfection, pas plus que la foi n'est une connaissance parfaite.
151 Mais voici, si vous voulez vous éveiller et éveiller vos facultés, jusqu'à expérimenter mes paroles, et exercer une particule de foi ; oui, même si vous ne pouvez rien de plus que désirer croire, laissez ce désir agir en vous, même jusqu'à ce que vous croyiez d'une manière telle que vous puissiez céder la place à une partie de mes paroles.
152 Maintenant, nous allons comparer la parole à une semence.
153 Maintenant, si vous donnez de la place pour qu'une semence soit plantée dans votre cœur, voici, si c'est une vraie semence, ou une bonne semence, si vous ne la rejetez pas par votre incrédulité, afin de résister à l'Esprit du Seigneur, voici, il commencera à gonfler dans tes seins ;
154 Et quand vous sentirez ces mouvements gonflants, vous commencerez à dire en vous-mêmes : Il faut que ce soit une bonne semence, ou que la parole soit bonne, car elle commence à agrandir mon âme ; oui, cela commence à éclairer mon entendement ; oui, et cela commence à être délicieux pour moi.
155 Maintenant, voici, cela n'augmenterait-il pas votre foi ? je vous le dis, oui; néanmoins il n'a pas atteint une connaissance parfaite.
156 Mais voici, à mesure que la semence gonfle, germe et commence à croître, alors vous devez nécessairement dire que la semence est bonne ; car voici, il gonfle, germe et commence à croître.
157 Et maintenant, voici, cela ne fortifiera-t-il pas votre foi ? Oui, cela renforcera votre foi, car vous direz : Je sais que c'est une bonne semence, car voici, elle germe et commence à croître.
158 Et maintenant, voici, êtes-vous sûrs que c'est une bonne semence ? je vous le dis, oui; car chaque semence produit à sa propre ressemblance; donc, si une semence pousse, elle est bonne, mais si elle ne pousse pas, voici, elle n'est pas bonne; donc il est rejeté.
159 Et maintenant, voici, parce que vous avez tenté l'expérience, et que vous avez planté la semence, et qu'elle gonfle, germe et commence à croître, vous devez nécessairement savoir que la semence est bonne.
160 Et maintenant, voici, ta connaissance est-elle parfaite ? Oui, votre connaissance est parfaite dans cette chose, et votre foi est endormie ;
161 Et cela parce que vous savez; car vous savez que la parole a gonflé vos âmes, et vous savez aussi qu'elle a germé, que votre entendement commence à s'éclairer et que votre esprit commence à s'étendre.
162 Ô alors, n'est-ce pas réel ? je vous le dis, oui; parce qu'il est léger; et tout ce qui est lumière est bon, parce qu'il est discernable ; c'est pourquoi vous devez savoir que c'est bon.
163 Et maintenant, voici, après avoir goûté à cette lumière, votre connaissance est-elle parfaite ? Voici, je vous dis : non ; vous ne devez pas non plus abandonner votre foi, car vous n'avez exercé votre foi que pour planter la semence, afin de tenter l'expérience, pour savoir si la semence était bonne.
164 Et voici, à mesure que l'arbre commence à pousser, vous direz : Nourrissons-le avec grand soin, afin qu'il prenne racine, qu'il puisse grandir et produire du fruit pour nous.
165 Et maintenant, voici, si vous la nourrissez avec beaucoup de soin, elle prendra racine, poussera et portera du fruit.
166 Mais si vous négligez l'arbre, et ne vous souciez pas de sa nourriture, voici, il n'aura pas de racine ; et quand la chaleur du soleil vient et le brûle, parce qu'il n'a pas de racine, il se dessèche, et vous l'arrachez et le jetez.
167 Or ce n'est pas parce que la semence n'était pas bonne, ni parce que son fruit ne serait pas désirable.
168 Mais c'est parce que votre sol est stérile, et vous ne nourrirez pas l'arbre ; c'est pourquoi vous ne pouvez pas en avoir le fruit.
169 Et ainsi en est-il si vous ne nourrissez pas la parole, attendant avec un œil de foi son fruit, vous ne pourrez jamais cueillir le fruit de l'arbre de vie.
170 Mais si vous nourrissez la parole, oui, nourrissez l'arbre à mesure qu'il commence à pousser, par votre foi avec une grande diligence et avec patience, attendant avec impatience son fruit, il prendra racine ; et voici, ce sera un arbre poussant pour la vie éternelle;
171 Et à cause de votre diligence, et de votre foi, et de votre patience avec la parole, à la nourrir, afin qu'elle puisse prendre racine en vous, voici, bientôt, vous en cueillerez le fruit, qui est le plus précieux, qui est doux par-dessus tout ce qui est doux, et qui est blanc par-dessus tout ce qui est blanc ; oui, et pur au-dessus de tout ce qui est pur ;
172 Et vous vous régalerez de ce fruit jusqu'à ce que vous soyez rassasiés, de sorte que vous n'ayez ni faim ni soif.
173 Alors, mes frères, vous récolterez les récompenses de votre foi, de votre diligence, de votre patience et de votre longue souffrance, attendant que l'arbre porte du fruit pour vous.
174 Or, après qu'Alma eut dit ces paroles, ils lui envoyèrent le désir de savoir s'ils croiraient en un seul Dieu, afin d'obtenir ce fruit dont il avait parlé, ou comment ils planteraient la semence, ou la parole, de dont il avait parlé, qui, selon lui, devait être planté dans leurs cœurs; ou de quelle manière devraient-ils commencer à exercer leur foi ?
175 Et Alma leur dit : Voici, vous avez dit que vous ne pouviez pas adorer votre Dieu, parce que vous êtes chassés de vos synagogues.
176 Mais voici, je vous le dis, si vous pensez que vous ne pouvez pas adorer Dieu, vous vous trompez grandement, et vous devriez sonder les Écritures ; si vous pensez qu'ils vous ont enseigné cela, vous ne les comprenez pas.
177 Vous souvenez-vous d'avoir lu ce que Zénos, le prophète d'autrefois, a dit concernant la prière ou l'adoration ?
178 Car il a dit : Tu es miséricordieux, ô Dieu, car tu as entendu ma prière, même quand j'étais dans le désert ; oui, tu as été miséricordieux quand j'ai prié au sujet de ceux qui étaient mes ennemis, et tu les as ramenés vers moi :
179 Oui, ô Dieu, et tu as été miséricordieux envers moi quand je t'ai crié dans mon champ ; quand j'ai crié vers toi dans ma prière, et que tu m'as entendu.
180 Et encore, ô Dieu, quand je suis retourné dans ma maison, tu m'as entendu dans ma prière.
181 Et quand je me suis retourné vers ma chambre, ô Seigneur, et que je t'ai prié, tu m'as entendu ; oui, tu es miséricordieux envers tes enfants quand ils crient vers toi pour être entendus de toi, et non des hommes, et tu les entendras ;
182 Oui, ô Dieu, tu as été miséricordieux envers moi et tu as entendu mes cris au milieu de tes assemblées ; oui, et tu m'as aussi entendu lorsque j'ai été chassé et que j'ai été méprisé par mes ennemis;
183 Oui, tu as entendu mes cris, et tu étais en colère contre mes ennemis, et tu les as visités dans ta colère, avec une destruction rapide ; et tu m'as entendu à cause de mes afflictions et de ma sincérité;
184 Et c'est à cause de ton Fils que tu as été ainsi miséricordieux envers moi ; c'est pourquoi je crierai vers toi dans toutes mes afflictions; car en toi est ma joie; car tu as détourné de moi tes jugements, à cause de ton Fils.
185 Et alors Alma leur dit : Croyez-vous ces Écritures qui ont été écrites par eux autrefois ?
186 Voici, si vous le faites, vous devez croire ce que Zénos a dit ; car voici, dit-il, tu as détourné tes jugements à cause de ton Fils.
187 Maintenant, voici, mes frères, je voudrais demander, si vous avez lu les Écritures ? Si oui, comment pouvez-vous ne pas croire au Fils de Dieu ?
188 Car il n'est pas écrit que Zénos seul parlait de ces choses, mais Zénock aussi parlait de ces choses ; car voici, dit-il, tu es en colère, ô Seigneur, contre ce peuple, parce qu'il ne comprendra pas tes miséricordes que tu lui as accordées à cause de ton Fils.
189 Et maintenant, mes frères, vous voyez qu'un deuxième prophète d'autrefois a témoigné du Fils de Dieu; et parce que le peuple ne comprenait pas ses paroles, ils le lapidèrent à mort.
190 Mais voici, ce n'est pas tout; ce ne sont pas les seuls qui ont parlé du Fils de Dieu.
191 Voici, il a été annoncé par Moïse; oui, et voici, un type était élevé dans le désert, afin que quiconque voudrait le regarder puisse vivre. Et beaucoup ont regardé et ont vécu.
192 Mais peu comprenaient le sens de ces choses, et cela à cause de l'endurcissement de leur cœur.
193 Mais il y en avait beaucoup qui étaient si endurcis qu'ils ne voulaient pas regarder; donc ils ont péri.
194 Maintenant, la raison pour laquelle ils ne regardaient pas, c'était parce qu'ils ne croyaient pas que cela les guérirait.
195 Ô mes frères, si vous pouviez être guéris en jetant simplement vos yeux, afin que vous soyez guéris, ne verriez-vous pas rapidement, ou voudriez-vous plutôt endurcir vos cœurs dans l'incrédulité, et être paresseux, afin de ne pas jeter autour de vous yeux, afin que vous périssiez?
196 Si c'est le cas, nous tomberons sur vous ; mais sinon, alors jetez vos yeux et commencez à croire au Fils de Dieu, qu'il viendra pour racheter son peuple, et qu'il souffrira et mourra pour expier ses péchés ;
197 Et qu'il ressuscitera d'entre les morts, ce qui accomplira la résurrection, de sorte que tous les hommes se tiendront devant lui, pour être jugés, au dernier jour du jugement, selon leurs œuvres.
198 Et maintenant, mes frères, je désire que vous plantiez cette parole dans vos cœurs, et comme elle commence à gonfler, nourrissez-la de même par votre foi.
199 Et voici, il deviendra un arbre, poussant en vous pour la vie éternelle.
200 Et alors, que Dieu vous accorde que vos fardeaux soient légers, par la joie de son Fils. Et vous pouvez même faire tout cela, si vous le voulez. Amen.
201 Et alors, il arriva qu'après qu'Alma leur eut dit ces paroles, il s'assit par terre, et Amulek se leva et commença à les instruire, disant : Mes frères, je pense qu'il est impossible que vous ignoriez les choses qui ont été dites concernant la venue de Christ, qui est enseigné par nous comme étant le Fils de Dieu ;
202 Oui, je sais que ces choses vous ont été enseignées abondamment avant votre dissension parmi nous, et comme vous avez désiré de mon frère bien-aimé, qu'il vous fasse savoir ce que vous deviez faire, à cause de vos afflictions ; et il vous a quelque peu parlé pour préparer votre esprit; oui, et il vous a exhorté à la foi et à la patience;
203 Oui, même que vous ayez assez de foi pour implanter la parole dans vos cœurs, afin que vous puissiez tenter l'expérience de sa bonté ; et nous avons vu que la grande question qui est dans votre esprit est de savoir si la parole est dans le Fils de Dieu, ou s'il n'y aura pas de Christ.
204 Et vous avez aussi vu que mon frère vous avait prouvé, dans de nombreux cas, que la parole est en Christ, pour le salut.
205 Mon frère a fait appel aux paroles de Zénos, que la rédemption vient par le Fils de Dieu, et aussi aux paroles de Zenock ; et aussi il a fait appel à Moïse, pour prouver que ces choses sont vraies.
206 Et maintenant, voici, je vais vous témoigner de moi-même que ces choses sont vraies.
207 Voici, je vous le dis, je sais que le Christ viendra parmi les enfants des hommes, pour prendre sur lui les transgressions de son peuple, et qu'il expiera les péchés du monde ; car le Seigneur Dieu l'a dit;
208 Car il est nécessaire qu'une expiation soit faite ; car selon le grand plan du Dieu éternel, une expiation doit être faite, sinon toute l'humanité doit inévitablement périr ;
209 Oui, tous sont endurcis ; oui, tous sont tombés, et sont perdus, et doivent périr si ce n'est par l'expiation qu'il convient de faire ;
210 Car il est nécessaire qu'il y ait un grand et dernier sacrifice ; oui, pas un sacrifice d'homme, ni de bête, ni d'aucune sorte de volaille; car ce ne sera pas un sacrifice humain : mais ce doit être un sacrifice infini et éternel.
211 Or il n'y a personne qui puisse sacrifier son propre sang, qui expiera les péchés d'un autre.
212 Or, si un homme tue, voici, notre loi, qui est juste, prendra-t-elle la vie de son frère ? Je vous dis non.
213 Mais la loi exige la vie de celui qui a tué; donc il ne peut y avoir rien, qui est à moins d'une expiation infinie, qui suffira pour les péchés du monde; il est donc nécessaire qu'il y ait un grand et dernier sacrifice ;

214 Et alors il y aura, ou il est opportun qu'il y ait, un arrêt de l'effusion de sang ; alors la loi de Moïse s'accomplira; oui, tout s'accomplira; chaque iota et chaque petit rien, et aucun ne sera passé.
215 Et voici, c'est tout le sens de la loi; tout pointe vers ce grand et dernier sacrifice; et ce grand et dernier sacrifice sera le Fils de Dieu; oui, infini et éternel; et ainsi il apportera le salut à tous ceux qui croiront en son nom;
216 Ceci étant l'intention de ce dernier sacrifice, apporter les entrailles de la miséricorde, qui domine la justice et apporte aux hommes des moyens pour qu'ils aient la foi jusqu'à la repentance.
217 Et ainsi la miséricorde peut satisfaire les exigences de la justice, et les entoure dans les bras de la sécurité, tandis que celui qui n'exerce aucune foi jusqu'à la repentance, est exposé à toute la loi des exigences de la justice ; par conséquent, seul celui qui a la foi jusqu'à la repentance, est réalisé le grand et éternel plan de rédemption.
218 C'est pourquoi que Dieu vous accorde, mes frères, que vous commenciez à exercer votre foi jusqu'à la repentance, que vous commenciez à invoquer son saint nom, afin qu'il ait pitié de vous ; oui, implorez-lui miséricorde; car il est puissant à sauver ;
219 Oui, humiliez-vous et continuez à le prier ; invoquez-le quand vous êtes dans vos champs ; oui, sur tous vos troupeaux; invoquez-le dans vos maisons, oui, dans toute votre maison, matin, midi et soir ; oui, criez vers lui contre le pouvoir de vos ennemis ; oui, criez vers lui contre le diable, qui est l'ennemi de toute justice.
220 Criez à lui sur les récoltes de vos champs, afin que vous puissiez y prospérer ; criez sur les troupeaux de vos champs, afin qu'ils s'accroissent.
221 Mais ce n'est pas tout : vous devez répandre vos âmes dans vos placards, et vos lieux secrets, et dans votre désert ;
222 Oui, et lorsque vous ne criez pas au Seigneur, que vos cœurs soient pleins, attirés continuellement dans la prière vers lui pour votre bien-être, et aussi pour le bien-être de ceux qui sont autour de vous.
223 Et maintenant, voici, mes frères, je vous dis : Ne pensez pas que ce soit tout ; car après avoir fait toutes ces choses, si vous renvoyez les nécessiteux et les nus, et ne visitez pas les malades et les affligés, et ne donnez pas de vos biens, si vous en avez, à ceux qui sont dans le besoin ;
224 Je vous dis : Si vous ne faites aucune de ces choses, voici, votre prière est vaine et ne vous sert de rien, et vous êtes comme des hypocrites qui renient la foi ;
225 C'est pourquoi, si vous ne vous souvenez pas d'être charitables, vous êtes comme des scories que les raffineurs jettent, (cela ne vaut rien) et qui sont foulées aux pieds des hommes.
226 Et maintenant, mes frères, je voudrais qu'après que vous ayez reçu tant de témoins, vu que les saintes écritures témoignent de ces choses, vous vous avanciez et produisiez du fruit pour la repentance;
227 Oui, je voudrais que vous vous avanciez et que vous n'endurcissiez plus votre cœur ; car voici, c'est maintenant le temps et le jour de votre salut; et par conséquent, si vous vous repentez et n'endurcissez pas vos cœurs, le grand plan de rédemption vous sera immédiatement réalisé.
228 Car voici, cette vie est le moment où les hommes se préparent à rencontrer Dieu : oui, voici, le jour de cette vie est le jour où les hommes accomplissent leurs travaux.
229 Et maintenant, comme je vous l'ai dit auparavant, comme vous avez eu tant de témoins, je vous supplie donc de ne pas différer le jour de votre repentance jusqu'à la fin ;
230 Car après ce jour de vie, qui nous est donné pour nous préparer pour l'éternité, voici, si nous n'améliorons pas notre temps pendant cette vie, alors vient la nuit des ténèbres, dans laquelle aucun travail ne peut être accompli.
231 Vous ne pouvez pas dire, quand vous serez amenés à cette terrible crise, que je me repentirai, que je reviendrai à mon Dieu.
232 Non, vous ne pouvez pas dire cela ; car ce même esprit qui possède votre corps au moment où vous sortez de cette vie, ce même esprit aura le pouvoir de posséder votre corps dans ce monde éternel.
233 Car voici, si vous avez reporté le jour de votre repentance jusqu'à la mort, voici, vous êtes devenus assujettis à l'esprit du diable, et il vous scelle le sien;
234 C'est pourquoi l'Esprit du Seigneur s'est retiré de vous, et n'a pas de place en vous, et le diable a tout pouvoir sur vous ; et c'est l'état final des méchants.
235 Et je le sais, parce que le Seigneur a dit qu'il n'habite pas dans des temples profanes, mais dans le cœur des justes qu'il habite ;
236 Oui, et il a aussi dit que les justes s'assiéront dans son royaume, pour ne plus sortir ; mais leurs vêtements devraient être blanchis par le sang de l'Agneau.
237 Et maintenant, mes frères bien-aimés, je désire que vous vous souveniez de ces choses, et que vous travailliez à votre salut avec crainte devant Dieu, et que vous ne reniiez plus la venue de Christ ; que vous ne combattiez plus le Saint-Esprit, mais que vous le receviez et preniez sur vous le nom de Christ ; que vous vous humiliiez jusqu'à la poussière et que vous adoriez Dieu en quelque lieu que vous soyez, en esprit et en vérité ;
238 Et que vous viviez chaque jour dans l'action de grâces, pour les nombreuses miséricordes et bénédictions qu'il vous accorde ; oui, et je vous exhorte aussi, mes frères, à veiller continuellement à la prière, afin de ne pas être entraînés par la tentation du diable, afin qu'il ne vous domine pas, afin que vous ne deveniez pas ses sujets au dernier jour. : car voici, il ne vous récompense d'aucune bonne chose.
239 Et maintenant, mes frères bien-aimés, je vous exhorte à avoir de la patience et à supporter toutes sortes d'afflictions ; que vous n'insultiez pas ceux qui vous chassent à cause de votre extrême pauvreté, de peur que vous ne deveniez des pécheurs comme eux; mais que vous ayez de la patience et que vous supportiez ces afflictions, avec le ferme espoir qu'un jour vous vous reposerez de toutes vos afflictions.
240 Or, il arriva qu'après qu'Amulek eut mis fin à ces paroles, ils se retirèrent de la multitude et passèrent dans le pays de Jershon ;
241 Oui, et le reste des frères, après avoir prêché la parole aux Zoramites, vint aussi au pays de Jershon.
242 Et il arriva qu'après que la partie la plus populaire des Zoramites se fut consultée au sujet des paroles qui leur avaient été prêchées, ils furent en colère à cause de la parole, car elle détruisit leur art ; c'est pourquoi ils n'écoutaient pas les paroles.
243 Et ils envoyèrent et rassemblèrent dans tout le pays, tout le peuple, et les consultèrent au sujet des paroles qui avaient été prononcées.
244 Or leurs chefs, et leurs sacrificateurs, et leurs docteurs, ne faisaient pas connaître au peuple leurs désirs ; par conséquent, ils ont découvert en secret les esprits de tout le peuple.
245 Et il arriva qu'après avoir sondé les pensées de tout le peuple, ceux qui étaient favorables aux paroles qui avaient été prononcées par Alma et ses frères furent chassés du pays ; et ils étaient nombreux, et ils passèrent aussi dans le pays de Jershon.
246 Et il arriva qu'Alma et ses frères les servaient.
247 Or, le peuple des Zoramites était en colère contre le peuple d'Ammon qui était à Jershon, et le chef des Zoramites, qui était un homme très méchant, envoya vers le peuple d'Ammon, leur demandant de chasser de leur pays tous ceux qui sont venus d'eux dans leur pays.
248 Et il proféra contre eux de nombreuses menaces.
249 Et maintenant, le peuple d'Ammon ne craignit pas leurs paroles, c'est pourquoi ils ne les chassèrent pas, mais ils reçurent tous les pauvres des Zoramites qui passaient vers eux ;
250 Et ils les nourrirent, et les vêtirent, et leur donnèrent des terres pour leur héritage ; et ils les administraient selon leurs besoins.
251 Or cela excita les Zoramites à la colère contre le peuple d'Ammon, et ils commencèrent à se mêler aux Lamanites, et à les exciter aussi à la colère contre eux ;
252 Et ainsi, les Zoramites et les Lamanites commencèrent à faire des préparatifs de guerre contre le peuple d'Ammon, et aussi contre les Néphites.
253 Et ainsi se termina la dix-septième année du règne des Juges sur le peuple de Néphi.
254 Et le peuple d'Ammon quitta le pays de Jershon, et passa dans le pays de Melek, et donna place dans le pays de Jershon aux armées des Néphites, afin qu'ils puissent lutter contre les armées des Lamanites, et les armées des Zoramites ;
255 Et ainsi commença une guerre entre les Lamanites et les Néphites, la dix-huitième année du règne des Juges ; et il sera rendu compte de leurs guerres plus tard.
256 Et Alma, et Ammon, et leurs frères, et aussi les deux fils d'Alma, retournèrent au pays de Zarahemla, après avoir été des instruments entre les mains de Dieu pour amener beaucoup de Zoramites à la repentance ; et tous ceux qui furent amenés à la repentance furent chassés de leur pays;
257 Mais ils ont des terres pour héritage dans le pays de Jershon, et ils ont pris les armes pour se défendre, ainsi que leurs femmes, leurs enfants et leurs terres.
258 Or Alma, étant attristé pour l'iniquité de son peuple, oui pour les guerres, et les effusions de sang, et les querelles qui étaient parmi eux ; et ayant été pour proclamer la parole, ou envoyé pour proclamer la parole, parmi tout le peuple dans chaque ville ;
259 Et voyant que le cœur du peuple commençait à s'endurcir, et qu'il commençait à être offensé à cause de la sévérité de la parole, son cœur était extrêmement attristé ;
260 C'est pourquoi il fit rassembler ses fils afin de leur donner à chacun sa charge, séparément, concernant les choses relatives à la justice.
261 Et nous avons le récit de ses commandements, qu'il leur donna selon ses propres annales.

 

Alma, chapitre 17

Les commandements d'Alma, à son fils, Hélaman.1 Mon fils, prête l'oreille à mes paroles; car je vous jure que, si vous gardez les commandements de Dieu, vous prospérerez dans le pays.
2 Je voudrais que vous fassiez comme moi, en vous souvenant de la captivité de nos pères ; car ils étaient en servitude, et personne ne pouvait les délivrer, si ce n'était le Dieu d'Abraham, et le Dieu d'Isaac, et le Dieu de Jacob : et il les a certainement délivrés dans leurs afflictions.
3 Et maintenant, ô mon fils Hélaman, voici, tu es dans ta jeunesse, et c'est pourquoi je te supplie d'écouter mes paroles et d'apprendre de moi ; car je sais que quiconque mettra sa confiance en Dieu, sera soutenu dans ses épreuves, et ses troubles, et ses afflictions, et sera élevé au dernier jour ;
4 Et je ne voudrais pas que vous pensiez que je me connais, non pas du temporel, mais du spirituel ; pas de l'esprit charnel, mais de Dieu.
5 Maintenant, voici, je vous le dis : Si je n'étais pas né de Dieu, je n'aurais pas connu ces choses ; mais Dieu, par la bouche de son saint ange, m'a fait connaître ces choses, sans que je sois digne de moi-même, car j'allais de lieu en lieu avec les fils de Mosiah, cherchant à détruire l'Église de Dieu; mais voici, Dieu a envoyé son saint ange pour nous arrêter en chemin.
6 Et voici, il nous parla comme une voix de tonnerre, et toute la terre trembla sous nos pieds, et nous tombâmes tous à terre, car la crainte du Seigneur vint sur nous.
7 Mais voici, la voix me dit : Lève-toi. Et je me levai et me levai, et vis l'ange. Et il me dit : Si tu ne veux pas être détruit par toi-même, ne cherche plus à détruire l'Église de Dieu.
8 Et il arriva que je tombai à terre ; et ce fut pendant trois jours et trois nuits que je ne pus ouvrir la bouche ; je n'avais pas non plus l'usage de mes membres.
9 Et l'ange me dit encore des choses qui furent entendues par mes frères, mais je ne les entendis pas ; car lorsque j'entendis ces paroles : Si tu ne veux pas être détruit par toi-même, ne cherche plus à détruire l'Église de Dieu, je fus frappé d'une si grande crainte et d'un tel étonnement, de peur que je sois détruit, que je tombai par terre, et je n'entendis plus rien;
10 Mais j'ai été torturé d'un tourment éternel, car mon âme a été déchirée au plus haut degré, et torturée de tous mes péchés. Oui, je me suis souvenu de tous mes péchés et de mes iniquités, pour lesquels j'ai été tourmenté par les douleurs de l'enfer ;
11 Oui, j'ai vu que je m'étais rebellé contre mon Dieu, et que je n'avais pas gardé ses saints commandements ; oui, et j'avais tué beaucoup de ses enfants, ou plutôt je les avais emmenés à la destruction ;
12 Oui, et enfin, si grandes avaient été mes iniquités, que la pensée même d'entrer en la présence de mon Dieu, tourmentait mon âme d'une horreur inexprimable.
13 O, pensai-je, que je pourrais être banni et devenir éteint à la fois l'âme et le corps, afin que je ne puisse pas être amené à me tenir devant mon Dieu, pour être jugé de mes actes.
14 Et maintenant, pendant trois jours et trois nuits, j'ai été torturé, même avec les douleurs d'une âme damnée.
15 Et il arriva que, comme j'étais ainsi tourmenté, alors que j'étais déchiré par le souvenir de mes nombreux péchés, voici, je me souvins aussi d'avoir entendu mon père prophétiser au peuple concernant la venue d'un seul Jésus-Christ. , un Fils de Dieu, pour expier les péchés du monde.
16 Or, tandis que mon esprit s'emparait de cette pensée, je criai dans mon cœur : Ô Jésus, toi, Fils de Dieu, aie pitié de moi, qui suis dans le fiel de l'amertume et qui suis encerclé par les chaînes éternelles de la mort.
17 Et maintenant, voici, quand je pensais cela, je ne pouvais pas me souvenir de mes douleurs ni plus ; oui, je n'étais plus déchiré par le souvenir de mes péchés.
18 Et ô, quelle joie, et quelle merveilleuse lumière je vis ! oui, mon âme était remplie d'une joie aussi extrême que ma douleur; oui, je te le dis, mon fils, qu'il ne pouvait rien y avoir d'aussi exquis et d'aussi amer que mes douleurs.
19 Oui, et je te le dis de nouveau, mon fils, que d'un autre côté, il ne peut rien y avoir d'aussi exquis et de plus doux que ma joie ;
20 Oui, il me semble que j'ai vu comme notre père Léhi l'a vu, Dieu assis sur son trône, entouré d'innombrables concours d'anges, dans l'attitude de chanter et de louer leur Dieu ; oui, et mon âme désirait être là.
21 Mais voici, mes membres ont retrouvé leur force, et je me suis tenu sur mes pieds, et j'ai manifesté au peuple que j'étais né de Dieu ;
22 Oui, et depuis ce temps-là jusqu'à maintenant, j'ai travaillé sans cesse, afin d'amener des âmes à la repentance ; afin que je puisse leur faire goûter la joie extrême dont j'ai goûté; afin qu'eux aussi naissent de Dieu et soient remplis du Saint-Esprit.
23 Oui, et maintenant voici, ô mon fils, le Seigneur me donne une joie extrêmement grande dans le fruit de mes travaux ; car à cause de la parole qu'il m'a communiquée, voici, beaucoup sont nés de Dieu, et ont goûté comme j'ai goûté, et ont vu les yeux dans les yeux, comme j'ai vu;
24 C'est pourquoi ils connaissent ces choses dont j'ai parlé, comme je les connais ; et la connaissance que j'ai est de Dieu.
25 Et j'ai été soutenu dans des épreuves et des troubles de toutes sortes, oui, et dans toutes sortes d'afflictions ; oui, Dieu m'a délivré de la prison, des liens et de la mort; oui, et je mets ma confiance en lui, et il me délivrera encore ;
26 Et je sais qu'il me ressuscitera au dernier jour, pour habiter avec lui dans la gloire; oui, et je le louerai à toujours, car il a fait sortir nos pères d'Égypte, et il a englouti les Égyptiens dans la mer Rouge ; et il les conduisit par sa puissance dans la terre promise;
27 Oui, et il les a délivrés de la servitude et de la captivité, de temps en temps ; oui, et il a aussi fait sortir nos pères du pays de Jérusalem; et il les a aussi, par sa puissance éternelle, délivrés de l'esclavage et de la captivité, de temps en temps, jusqu'à ce jour ;
28 Et j'ai toujours gardé en souvenir leur captivité : oui, et vous devez aussi garder en souvenir, comme je l'ai fait, leur captivité.
29 Mais voici, mon fils, ce n'est pas tout; car vous devez savoir, comme je le sais, que dans la mesure où vous garderez les commandements de Dieu, vous prospérerez dans le pays;
30 Et vous devez aussi savoir que, si vous ne gardez pas les commandements de Dieu, vous serez retranchés de sa présence. Maintenant, c'est selon sa parole.
31 Et maintenant, mon fils Hélaman, je te commande de prendre les annales qui m'ont été confiées ; et je vous commande aussi de tenir un registre de ce peuple, comme je l'ai fait, sur les plaques de Néphi, et de garder sacrées toutes ces choses que j'ai gardées, comme je les ai gardées, car c'est pour un sage but pour lequel ils sont conservés ;
32 Et ces plaques d'airain qui contiennent ces gravures, qui portent les annales des saintes écritures, qui ont la généalogie de nos ancêtres, dès le commencement.
33 Et voici, il a été prophétisé par nos pères qu'ils seraient gardés et transmis d'une génération à l'autre, et qu'ils seraient gardés et préservés par la main du Seigneur, jusqu'à ce qu'ils aillent vers toute nation, parenté, langue et les gens, afin qu'ils connaissent les mystères qui y sont contenus.
34 Et maintenant, voici, s'ils sont gardés, ils doivent conserver leur éclat ; oui, et ils conserveront leur éclat ; oui, et aussi toutes les plaques qui contiendront ce qui est une écriture sainte.
35 Maintenant, vous pouvez penser que c'est une folie en moi ; mais voici, je vous dis que par des choses petites et simples, de grandes choses s'accomplissent; et de petits moyens dans de nombreux cas, confondent les sages.
36 Et le Seigneur Dieu agit par des moyens pour réaliser ses grands et éternels desseins ; et par de très petits moyens, le Seigneur confond les sages et apporte le salut à beaucoup d'âmes.
37 Et maintenant, il a été jusqu'ici sage en Dieu que ces choses soient préservées ; car voici, ils ont élargi la mémoire de ce peuple, oui, et convaincu beaucoup de l'erreur de leurs voies, et les ont amenés à la connaissance de leur Dieu, pour le salut de leurs âmes.
38 Oui, je vous le dis, sans ces choses que contiennent ces annales, qui sont sur ces plaques, Ammon et ses frères n'auraient pas pu convaincre tant de milliers de Lamanites de la tradition incorrecte de leurs pères ;
39 Oui, ces annales et leurs paroles les ont amenés à la repentance ; c'est-à-dire qu'ils les ont amenés à la connaissance du Seigneur, leur Dieu, et à se réjouir en Jésus-Christ, leur Rédempteur.
40 Et qui sait sinon quel sera le moyen d’amener plusieurs milliers d’entre eux, oui, et aussi plusieurs milliers de nos frères au cou raide, les Néphites, qui endurcissent maintenant leur cœur, dans les péchés et les iniquités, à la connaissance de leur Rédempteur.
41 Or ces mystères ne me sont pas encore pleinement révélés ; c'est pourquoi je m'abstiendrai.
42 Et il peut suffire, si je dis seulement, qu'ils sont conservés dans un but sage, lequel but est connu de Dieu : car il conseille avec sagesse sur toutes ses œuvres, et ses sentiers sont droits et sa course est une ronde éternelle.
43 Oh, souviens-toi, souviens-toi, mon fils Hélaman, combien les commandements de Dieu sont stricts.
44 Et il dit : Si vous gardez mes commandements, vous prospérerez dans le pays ; mais si vous ne gardez pas mes commandements, vous serez retranchés de ma présence.
45 Et maintenant, souviens-toi, mon fils, que Dieu t'a confié ces choses, qui sont sacrées, qu'il a gardées sacrées, et aussi qu'il gardera et conservera en lui dans un but sage, afin qu'il puisse montrer sa puissance à générations futures.
46 Et maintenant, voici, je vous dis par l'esprit de prophétie que si vous transgressez les commandements de Dieu, voici, ces choses qui sont sacrées vous seront ôtées par le pouvoir de Dieu, et vous serez livrés à Satan, afin qu'il vous crible comme la paille devant le vent;
47 Mais si vous gardez les commandements de Dieu, et faites de ces choses qui sont sacrées, selon ce que le Seigneur vous commande (car vous devez faire appel au Seigneur pour tout ce que vous devez en faire), voici, aucun pouvoir de la terre ou de l'enfer peut vous les ravir, car Dieu est puissant pour accomplir toutes ses paroles :
48 Car il tiendra toutes les promesses qu'il vous fera, car il a tenu les promesses qu'il a faites à nos pères.
49 Car il leur promit qu'il réserverait ces choses pour un but sage en lui, afin qu'il puisse montrer sa puissance aux générations futures.
50 Et maintenant, voici, il a accompli un seul dessein, à savoir le rétablissement de plusieurs milliers de Lamanites à la connaissance de la vérité ; et il a montré sa puissance en eux, et il montrera aussi encore sa puissance en eux, aux générations futures ; c'est pourquoi ils seront préservés;
51 C'est pourquoi je te commande, mon fils Hélaman, d'être diligent à accomplir toutes mes paroles, et d'être diligent à garder les commandements de Dieu, tels qu'ils sont écrits.
52 Et maintenant, je vais vous parler de ces vingt-quatre plaques, afin que vous les gardiez, afin que les mystères et les œuvres des ténèbres, et leurs œuvres secrètes, ou les œuvres secrètes de ces gens qui ont été détruits, soient rendu manifeste à ce peuple;
53 Oui, tous leurs meurtres, et vols, et leurs pillages, et toute leur méchanceté, et abominations, peuvent être révélés à ce peuple ; oui, et que vous préserviez ces directeurs.
54 Car voici, le Seigneur vit que son peuple commençait à travailler dans les ténèbres, oui, à commettre des meurtres secrets et des abominations ; c'est pourquoi le Seigneur a dit que s'ils ne se repentaient pas, ils seraient exterminés de la surface de la terre.
55 Et le Seigneur dit : Je préparerai pour mon serviteur Gazelem une pierre qui brillera dans les ténèbres pour devenir la lumière, afin que je découvre à mon peuple qui me sert, que je découvre pour lui les œuvres de ses frères ; oui, leurs œuvres secrètes, leurs œuvres de ténèbres, et leur méchanceté et leurs abominations.
56 Et maintenant, mon fils, ces directeurs étaient préparés, afin que s'accomplît la parole de Dieu, qu'il avait dite, disant : Je ferai sortir des ténèbres à la lumière, toutes leurs oeuvres secrètes et leurs abominations.
57 Et s'ils ne se repentent pas, je les détruirai de dessus la face de la terre; et j'apporterai à la lumière tous leurs secrets et abominations, à chaque nation qui possédera plus tard le pays.
58 Et maintenant, mon fils, nous voyons qu'ils ne se sont pas repentis ; donc ils ont été détruits; et jusqu'ici la parole de Dieu s'est accomplie; oui, leurs abominations secrètes ont été tirées des ténèbres et nous ont été révélées.
59 Et maintenant, mon fils, je te commande de garder tous leurs serments, et leurs alliances, et leurs accords dans leurs abominations secrètes ; oui, et tous leurs signes et leurs merveilles, vous les retiendrez de ce peuple, de sorte qu'ils ne les connaissent pas, de peur qu'ils ne tombent aussi dans les ténèbres et ne soient détruits.
60 Car voici, il y a une malédiction sur tout ce pays, que la destruction viendra sur tous ces ouvriers des ténèbres, selon la puissance de Dieu, quand ils seront pleinement mûrs ; c'est pourquoi je désire que ce peuple ne soit pas détruit.
61 C'est pourquoi vous garderez ces plans secrets de leurs serments et de leurs alliances avec ce peuple, et seulement leur méchanceté, et leurs meurtres, et leurs abominations, vous leur ferez connaître :
62 Et vous leur apprendrez à détester une telle méchanceté, et des abominations, et des meurtres ; et vous leur apprendrez aussi que ce peuple a été détruit à cause de sa méchanceté, de ses abominations et de ses meurtres.
63 Car voici, ils ont tué tous les prophètes du Seigneur qui venaient parmi eux pour leur faire part de leurs iniquités ; et le sang de ceux qu'ils égorgeaient criait à l'Éternel, leur Dieu, pour se venger de ceux qui étaient leurs meurtriers;
64 Et ainsi les jugements de Dieu tombèrent sur ces ouvriers des ténèbres et des combinaisons secrètes ; oui, et maudit soit le pays pour toujours et à jamais pour ces ouvriers des ténèbres et des combinaisons secrètes, jusqu'à la destruction, à moins qu'ils ne se repentent avant d'être pleinement mûrs.
65 Et maintenant, mon fils, souviens-toi des paroles que je t'ai dites : ne confie pas ces plans secrets à ce peuple, mais enseigne-lui une haine éternelle contre le péché et l'iniquité ;
66 Prêchez-leur la repentance et la foi au Seigneur Jésus-Christ ; enseignez-leur à s'humilier, à être doux et humbles de cœur ; enseignez-leur à résister à toutes les tentations du diable, avec leur foi au Seigneur Jésus-Christ;
67 Apprenez-leur à ne jamais se lasser des bonnes œuvres, mais à être doux et humbles de cœur, car ceux-là trouveront le repos pour leur âme.
68 Souviens-toi de mon fils, et apprends la sagesse dans ta jeunesse; oui, apprends dans ta jeunesse à garder les commandements de Dieu; oui, et crie à Dieu pour tout ton soutien ;
69 Oui, que toutes tes actions soient pour le Seigneur, et où que tu ailles, que ce soit dans le Seigneur ; oui, que tes pensées soient dirigées vers le Seigneur ; oui, que les affections de ton cœur soient placées sur le Seigneur pour toujours ; conseillez le Seigneur dans toutes vos actions, et il vous dirigera pour le bien.
70 Oui, quand tu te couches la nuit, couche-toi devant le Seigneur, afin qu'il veille sur toi pendant ton sommeil ; et quand tu te lèves le matin, que ton coeur soit plein de remerciements à Dieu; et si vous faites ces choses, vous serez élevés au dernier jour.
71 Et maintenant, mon fils, j'ai quelque chose à dire concernant la chose que nos pères appellent un bal, ou directeur ; ou nos pères l'appelaient liahona, qui est, interprété, une boussole; et le Seigneur l'a préparé.
72 Et voici, aucun homme ne peut travailler d'une manière si curieuse.
73 Et voici, il a été préparé pour montrer à nos pères la route qu'ils devaient suivre dans le désert ; et cela a fonctionné pour eux selon leur foi en Dieu;
74 C'est pourquoi, s'ils avaient la foi pour croire que Dieu pouvait faire en sorte que ces fuseaux indiquent le chemin qu'ils devaient suivre, voici, cela était fait ; c'est pourquoi ils ont eu ce miracle, et aussi beaucoup d'autres miracles accomplis par la puissance de Dieu, jour après jour ;
75 Néanmoins, parce que ces miracles ont été opérés par de petits moyens, cela leur a montré des œuvres merveilleuses.
76 Ils étaient paresseux et ont oublié d'exercer leur foi et leur diligence, et alors ces œuvres merveilleuses ont cessé, et ils n'ont pas progressé dans leur voyage :
77 C'est pourquoi ils s'attardèrent dans le désert, ou ne suivirent pas une route directe, et furent affligés de la faim et de la soif, à cause de leurs transgressions.
78 Et maintenant, mon fils, je voudrais que tu comprennes que ces choses ne sont pas sans ombre ; car, comme nos pères ont été paresseux pour prêter attention à cette boussole, (maintenant ces choses étaient temporelles), ils n'ont pas prospéré; il en est de même des choses spirituelles.
79 Car voici, il est aussi facile de prêter attention à la parole du Christ, qui vous indiquera une voie droite vers la béatitude éternelle, qu'il l'était à nos pères de prêter attention à cette boussole, qui leur indiquerait une voie droite. , vers la terre promise.
80 Et maintenant je dis : N'y a-t-il pas un type dans cette chose ? Car tout aussi sûrement que ce directeur a amené nos pères, en suivant son cours, vers la terre promise, les paroles du Christ, si nous suivons leur cours, nous transporteront au-delà de cette vallée de douleur, dans une bien meilleure terre de promesse.
81 Ô mon fils, ne soyons pas paresseux à cause de la facilité du chemin ; car il en était ainsi de nos pères ; car ainsi était-il préparé pour eux, que s'ils regardaient, ils pourraient vivre; il en est de même pour nous.
82 Le chemin est préparé, et si nous regardons, nous pouvons vivre éternellement.
83 Et maintenant, mon fils, prends soin de ces choses sacrées ; oui, veillez à vous tourner vers Dieu et à vivre.
84 Va vers ce peuple, proclame la parole, et sois sobre. Mon fils, adieu.

 

Alma, chapitre 18

Les commandements d'Alma, à son fils, Shiblon.1 Mon fils, prête l'oreille à mes paroles ; car je vous dis, comme je l'ai dit à Hélaman, que dans la mesure où vous garderez les commandements de Dieu, vous prospérerez dans le pays; et dans la mesure où vous ne garderez pas les commandements de Dieu, vous serez chassés de sa présence.
2 Et maintenant, mon fils, j'espère que j'aurai une grande joie en toi, à cause de ta fermeté et de ta fidélité à Dieu ; car, comme tu as commencé dans ta jeunesse à regarder au Seigneur ton Dieu, de même j'espère que tu continueras à garder ses commandements : car béni est celui qui persévère jusqu'à la fin.
3 Je te dis, mon fils, que j'ai déjà eu une grande joie en toi, à cause de ta fidélité, et de ta diligence, et de ta patience, et de ta longanimité parmi le peuple des Zoramites.
4 Car je savais que tu étais lié; oui, et je savais aussi que tu étais lapidé à cause de la parole ; et tu as supporté toutes ces choses avec patience, parce que le Seigneur était avec toi; et maintenant tu sais que le Seigneur t'a délivré.
5 Et maintenant, mon fils Shiblon, je voudrais que tu te souviennes que dans la mesure où tu mettras ta confiance en Dieu, dans la mesure même où tu seras délivré de tes épreuves, et de tes ennuis, et de tes afflictions ; et vous serez élevés au dernier jour.
6 Maintenant, mon fils, je ne voudrais pas que tu penses que je connais ces choses par moi-même, mais c'est l'Esprit de Dieu qui est en moi, qui me fait connaître ces choses ; car si je n'étais pas né de Dieu, Je n'aurais pas dû savoir ces choses.
7 Mais voici, le Seigneur, dans sa grande miséricorde, a envoyé son ange pour me déclarer que je dois arrêter l'œuvre de destruction parmi son peuple ;
8 Oui, et j'ai vu un ange face à face ; et il m'a parlé, et sa voix était comme le tonnerre, et il a secoué toute la terre.
9 Et il arriva que je fus trois jours et trois nuits dans la douleur et l'angoisse les plus amères ; et jamais, jusqu'à ce que j'aie crié miséricorde au Seigneur Jésus-Christ, je n'ai reçu la rémission de mes péchés.
10 Mais voici, j'ai crié vers lui, et j'ai trouvé la paix dans mon âme.
11 Et maintenant, mon fils, je t'ai dit ceci, afin que tu apprennes la sagesse, afin que tu apprennes de moi qu'il n'y a pas d'autre voie ni moyen par lequel l'homme puisse être sauvé, si ce n'est en et par Christ.
12 Voici, il est la vie et la lumière du monde. Voici, il est la parole de vérité et de justice.
13 Et maintenant, comme vous avez commencé à enseigner la parole, de même je voudrais que vous continuiez à enseigner ; et je voudrais que vous soyez diligents et modérés en toutes choses.
14 Veillez à ne pas vous élever jusqu'à l'orgueil : oui, veillez à ne pas vous glorifier de votre propre sagesse, ni de votre grande force ; utilisez l'audace, mais pas l'arrogance;
15 Et veillez aussi à brider toutes vos passions, afin d'être remplis d'amour ; veillez à vous abstenir de l'oisiveté; ne priez pas comme font les Zoramites, car vous avez vu qu'ils prient pour être entendus des hommes et pour être loués pour leur sagesse.
16 Ne dis pas, ô Dieu, je te remercie de ce que nous valons mieux que nos frères ; mais dis plutôt : Ô Seigneur, pardonne mon indignité, et souviens-toi de mes frères dans la miséricorde ; oui, reconnaissez votre indignité devant Dieu en tout temps.
17 Et que le Seigneur bénisse votre âme et vous reçoive au dernier jour dans son royaume, pour vous asseoir en paix.
18 Maintenant, va, mon fils, et enseigne la parole à ce peuple. Soyez sobre. Mon fils, adieu.

 

Alma, chapitre 19

Les commandements d'Alma, à son fils, Corianton.1 Et maintenant, mon fils, j'ai un peu plus à te dire que ce que j'ai dit à ton frère : car voici, n'as-tu pas observé la constance de ton frère, sa fidélité et sa sa diligence à garder les commandements de Dieu.
2 Voici, ne t'a-t-il pas donné un bon exemple ?
3 Car tu n'as pas prêté autant d'attention à mes paroles que ton frère, parmi le peuple des Zoramites.
4 Voici ce que j'ai contre toi; tu as continué à te vanter de ta force et de ta sagesse.
5 Et ce n'est pas tout, mon fils. Tu as fait ce qui m'était pénible; car tu as abandonné le ministère, et tu es allé dans le pays de Siron, parmi les frontières des Lamanites, après la prostituée Isabelle; oui, elle a volé le cœur de beaucoup; mais ce n'était pas une excuse pour toi, mon fils.
6 Tu aurais dû t'occuper du ministère qui t'a été confié.
7 Ne sais-tu pas, mon fils, que ces choses sont une abomination aux yeux du Seigneur ; oui, le plus abominable par-dessus tous les péchés, si ce n'est l'effusion du sang innocent ou la négation du Saint-Esprit ?
8 Car voici, si vous reniez le Saint-Esprit alors qu'il a autrefois eu place en vous, et que vous sachiez que vous le reniez ; voici, c'est un péché qui est impardonnable;
9 Oui, et quiconque tue contre la lumière et la connaissance de Dieu, il ne lui est pas facile d'obtenir le pardon ; oui, je te le dis, mon fils, qu'il ne lui est pas facile d'obtenir un pardon.
10 Et maintenant, mon fils, je voudrais à Dieu que tu n'aies pas été coupable d'un si grand crime.
11 Je ne m'attarderais pas sur vos crimes, pour déchirer votre âme, si ce n'était pour votre bien.
12 Mais voici, vous ne pouvez pas cacher vos crimes à Dieu ; et à moins que vous ne vous repentiez, ils tiendront témoignage contre vous au dernier jour.
13 Maintenant, mon fils, je voudrais que tu te repentes, et que tu abandonnes tes péchés, et que tu ne suives plus les convoitises de tes yeux, mais que tu te croises en toutes ces choses ; car si vous ne faites pas cela, vous ne pouvez en aucune façon hériter le royaume de Dieu.
14 Souviens-toi, et prends-le sur toi, et croise-toi dans ces choses.
15 Et je t'ordonne de prendre sur toi de conseiller tes frères aînés dans tes entreprises; car voici, tu es dans ta jeunesse, et tu as besoin d'être nourri par tes frères.
16 Et sois attentif à leur conseil; ne vous laissez pas entraîner par une chose vaine ou insensée ; ne souffrez pas que le diable emporte de nouveau votre cœur après ces méchantes prostituées.
17 Voici, ô mon fils, quelle grande iniquité tu as apportée aux Zoramites ; car lorsqu'ils virent ta conduite, ils ne voulurent pas croire à mes paroles.
18 Et maintenant, l'Esprit du Seigneur me dit : Ordonne à tes enfants de faire le bien, de peur qu'ils n'entraînent le cœur de beaucoup de gens à la perdition.
19 C'est pourquoi je te commande, mon fils, dans la crainte de Dieu, de t'abstenir de tes iniquités; que vous vous tourniez vers le Seigneur de tout votre esprit, de toute votre puissance et de toute votre force ; que vous n'attiriez plus le cœur de vous pour faire le mal ;
20 Mais revenez plutôt vers eux, et reconnaissez vos fautes, et retenez le mal que vous avez fait ; ne cherchez pas les richesses, ni les choses vaines de ce monde ; car voici, vous ne pouvez pas les emporter avec vous.
21 Et maintenant, mon fils, je voudrais te dire quelque chose concernant la venue de Christ.
22 Voici, je vous le dis, c'est lui qui viendra sûrement pour ôter les péchés du monde; oui, il vient annoncer la bonne nouvelle du salut à son peuple.
23 Et maintenant, mon fils, c'était le ministère auquel tu as été appelé, annoncer ces bonnes nouvelles à ce peuple, pour préparer son esprit ; ou plutôt pour que le salut leur parvienne, afin qu'ils préparent l'esprit de leurs enfants à entendre la parole au moment de sa venue.
24 Et maintenant, je vais apaiser quelque peu votre esprit à ce sujet. Voici, vous vous demandez pourquoi ces choses doivent être connues si longtemps à l'avance.
25 Voici, je vous le dis, une âme n'est-elle pas en ce moment aussi précieuse à Dieu qu'une âme le sera au moment de son avènement ?
26 N'est-il pas aussi nécessaire que le plan de rédemption soit révélé à ce peuple, ainsi qu'à ses enfants ?
27 N'est-il pas aussi facile en ce moment pour le Seigneur d'envoyer son ange nous annoncer cette bonne nouvelle qu'à nos enfants ; ou comme après le temps de sa venue ?
28 Maintenant, mon fils, voici quelque chose de plus que je voudrais te dire : car je vois que ton esprit est inquiet au sujet de la résurrection des morts.
29 Voici, je vous dis qu'il n'y a pas de résurrection; ou je dirais en d'autres termes que ce mortel ne revêt pas l'immortalité ; cette corruption ne revêt l'incorruptibilité qu'après la venue de Christ.
30 Voici, il accomplit la résurrection des morts. Mais voici, mon fils, la résurrection n'est pas encore.
31 Maintenant, je vous dévoile un mystère : néanmoins, il y a beaucoup de mystères qui sont gardés, que personne ne les connaît, sauf Dieu lui-même.
32 Mais je vous montre une chose que j'ai diligemment interrogée auprès de Dieu, afin de savoir ; c'est-à-dire concernant la résurrection.
33 Voici, il y a un temps fixé où tous sortiront d'entre les morts.
34 Or, quand ce temps viendra, personne ne le sait ; mais Dieu connaît le temps qui est fixé.
35 Maintenant, qu'il y ait une fois, ou une seconde fois, ou une troisième fois, que les hommes ressusciteront d'entre les morts, cela n'a pas d'importance ; car Dieu connaît toutes ces choses; et il me suffit de savoir que c'est le cas ; qu'il y a un temps fixé où tous ressusciteront d'entre les morts.
36 Or, il doit nécessairement y avoir un espace entre le moment de la mort et le moment de la résurrection.
37 Et maintenant, je voudrais demander ce qu'il advient des âmes des hommes, depuis ce temps de mort jusqu'au temps fixé pour la résurrection ?
38 Maintenant, qu'il y ait plus d'un temps fixé pour que les hommes ressuscitent, cela n'a pas d'importance : car tous ne meurent pas à la fois : et cela n'a pas d'importance ; tout est comme un jour, avec Dieu ; et le temps seul est mesuré aux hommes;
39 C'est pourquoi il y a un temps fixé aux hommes pour qu'ils ressuscitent d'entre les morts; et il y a un espace entre le moment de la mort et la résurrection.
40 Et maintenant concernant cet espace de temps. Ce que deviennent les âmes des hommes, c'est la chose que j'ai diligemment demandé au Seigneur de savoir ; et c'est la chose dont je sais.
41 Et quand le temps viendra où tous se lèveront, alors ils sauront que Dieu connaît tous les temps qui sont assignés à l'homme.
42 Maintenant concernant l'état de l'âme entre la mort et la résurrection.
43 Voici, il m'a été révélé par un ange que les esprits de tous les hommes, dès qu'ils quittent ce corps mortel; oui, les esprits de tous les hommes, qu'ils soient bons ou mauvais, sont ramenés à ce Dieu qui leur a donné la vie.
44 Et alors il arrivera que les esprits de ceux qui sont justes seront reçus dans un état de bonheur, qui est appelé paradis ; un état de repos; un état de paix, où ils se reposeront de tous leurs ennuis, et de tout souci, et chagrin, etc.
45 Et alors il arrivera que les esprits des méchants, oui, qui sont mauvais ; car voici, ils n'ont ni part ni portion de l'Esprit du Seigneur: car voici, ils choisissent les mauvaises œuvres plutôt que les bonnes: c'est pourquoi l'esprit du diable est entré en eux et a pris possession de leur maison;
46 Et ceux-ci seront jetés dans les ténèbres du dehors; il y aura des pleurs, des gémissements et des grincements de dents; et cela à cause de leur propre iniquité ; être emmené captif par la volonté du diable.
47 Or, tel est l'état des âmes des méchants ; oui, dans les ténèbres, et un état d'horrible, de peur, de recherche, de l'indignation ardente de la colère de Dieu sur eux; ainsi ils restent dans cet état, ainsi que les justes au paradis, jusqu'au temps de leur résurrection.
48 Or il y en a qui ont compris que cet état de bonheur, et cet état de misère de l'âme, avant la résurrection, c'était une première résurrection.
49 Oui, j'admets que cela peut être appelé une résurrection; l'élévation de l'esprit ou de l'âme, et leur consignation au bonheur ou au malheur, selon les paroles qui ont été prononcées.
50 Et voici, il a été dit de nouveau qu'il y a une première résurrection ; une résurrection de tous ceux qui ont été ou qui sont, ou qui seront, jusqu'à la résurrection de Christ d'entre les morts.
Or nous ne supposons pas que cette première résurrection dont il est parlé de cette manière, puisse être la résurrection des âmes, et leur consignation au bonheur ou à la misère. Vous ne pouvez pas supposer que c'est ce que cela signifie.
52 Voici, je dis à : Non ; mais cela signifie la réunion de l'âme avec le corps de ceux depuis les jours d'Adam jusqu'à la résurrection de Christ.
53 Maintenant, si les âmes et les corps de ceux dont il a été parlé seront tous réunis à la fois, les méchants aussi bien que les justes, je ne le dis pas ;
54 Qu'il suffise que je dise qu'ils sortent tous ; ou en d'autres termes, leur résurrection arrive avant la résurrection de ceux qui meurent après la résurrection de Christ.
55 Or, mon fils, je ne dis pas que leur résurrection vient à la résurrection de Christ ; mais voici, je le donne comme mon opinion, que les âmes et les corps sont réunis, des justes à la résurrection du Christ, et son ascension au ciel.
56 Mais que ce soit à sa résurrection, ou après, je ne le dis pas ; mais ce que je dis, c'est qu'il y a un espace entre la mort et la résurrection du corps, et un état de l'âme dans le bonheur ou dans la misère, jusqu'au moment qui est fixé par Dieu pour que les morts sortent et soient réunis, à la fois l'âme et le corps, et être amenés à se tenir devant Dieu, et être jugés selon leurs œuvres;
57 Oui, cela amène le rétablissement de ces choses dont il a été parlé par la bouche des prophètes.
58 L'âme sera rendue au corps, et le corps à l'âme ; oui, et chaque membre et articulation sera rendu à son corps ; oui, même un cheveu de la tête ne sera pas perdu, mais toutes choses retrouveront leur forme propre et parfaite.
59 Et maintenant, mon fils, c'est ici le rétablissement dont il a été parlé par la bouche des prophètes. Et alors les justes resplendiront dans le royaume de Dieu.
60 Mais voici, une mort atroce vient sur les méchants ; car ils meurent quant aux choses qui appartiennent aux choses de la justice; car ils sont impurs, et rien d'impur ne peut hériter le royaume de Dieu;
61 Mais ils sont chassés et condamnés à partager les fruits de leurs travaux ou de leurs œuvres, qui ont été mauvaises ; et ils boivent la lie d'une coupe amère.
62 Et maintenant, mon fils, j'ai quelque chose à dire concernant la restauration dont il a été parlé : car voici, certains ont tordu les Écritures et se sont égarés loin à cause de cela.
63 Et je vois que ton esprit s'est aussi inquiété de cette chose. Mais voici, je vais te l'expliquer.
64 Je te dis, mon fils, que le plan de restauration est requis par la justice de Dieu ; car il est nécessaire que toutes choses soient remises dans leur ordre.
65 Voici, il est requis et juste, selon la puissance et la résurrection de Christ, que l'âme de l'homme soit rendue à son corps, et que chaque partie du corps soit rendue à elle-même.
66 Et il est requis de la justice de Dieu que les hommes soient jugés selon leurs œuvres ; et si leurs œuvres étaient bonnes dans cette vie, et les désirs de leur cœur étaient bons, qu'ils soient aussi, au dernier jour, rétablis dans ce qui est bon ;
67 Et si leurs œuvres sont mauvaises, elles lui seront rendues pour le mal : par conséquent, toutes choses seront remises dans leur ordre propre ; tout à son cadre naturel; la mortalité élevée à l'immortalité ; la corruption à l'incorruptibilité ; élevé au bonheur sans fin, pour hériter le royaume de Dieu, ou à la misère sans fin, pour hériter du royaume du diable;
68 L'un d'un côté, l'autre de l'autre ; celui élevé au bonheur, selon ses désirs de bonheur ; ou bien, selon ses désirs de bien; et l'autre au mal, selon ses désirs de mal ; car de même qu'il a désiré faire le mal tout le jour, de même il aura sa récompense du mal, quand la nuit viendra.
69 Et il en est ainsi d'un autre côté. S'il s'est repenti de ses péchés et s'il a désiré la justice jusqu'à la fin de ses jours, de même il sera récompensé en justice.
70 Ce sont ceux qui sont rachetés par le Seigneur ; oui, ce sont ceux qui sont enlevés, qui sont délivrés de cette nuit sans fin de ténèbres; et ainsi ils se tiennent debout ou tombent; car voici, ils sont leurs propres juges, qu'il s'agisse de faire le bien ou de faire le mal.
71 Or les décrets de Dieu sont inaltérables ; c'est pourquoi le chemin est préparé, afin que quiconque le veuille y marche et soit sauvé.
72 Et maintenant, voici, mon fils, ne risque plus une offense contre ton Dieu sur ces points de doctrine, que tu as risqué jusqu'ici de commettre le péché.
73 Ne supposez pas, parce qu'il a été dit concernant la restauration, que vous serez ramenés du péché au bonheur.
74 Voici, je vous le dis, la méchanceté n'a jamais été le bonheur.
75 Et maintenant, mon fils, tous les hommes qui sont dans un état naturel, ou je dirais, dans un état charnel, sont dans le fiel de l'amertume et dans les liens de l'iniquité ; ils sont sans Dieu dans le monde, et ils sont allés à l'encontre de la nature de Dieu ; donc ils sont dans un état contraire à la nature du bonheur.
76 Et maintenant, voici, le sens du mot restauration est-il de prendre une chose d'un état naturel et de la placer dans un état non naturel, ou de la placer dans un état opposé à sa nature ?
77 O mon fils, ce n'est pas le cas; mais le sens du mot restauration, c'est de ramener le mal pour le mal, ou charnel pour charnel, ou diabolique pour diabolique ; bon pour ce qui est bon; juste pour ce qui est juste; juste pour ce qui est juste; miséricordieux pour ce qui est miséricordieux;
78 C'est pourquoi, mon fils, veille à être miséricordieux envers tes frères; traitez avec justice, jugez avec droiture et faites continuellement le bien; et si vous faites toutes ces choses, alors vous recevrez votre récompense ;
79 Oui, la miséricorde vous sera de nouveau rendue; justice vous sera de nouveau rendue; vous aurez de nouveau un juste jugement qui vous sera rendu;
80 Et vous aurez de nouveau une bonne récompense ; car ce que vous envoyez, vous reviendra et vous sera rendu; c'est pourquoi le mot restauration condamne plus complètement le pécheur, et ne le justifie pas du tout.
81 Et maintenant, mon fils, je perçois qu'il y a un peu plus qui inquiète ton esprit, que tu ne peux pas comprendre, qui concerne la justice de Dieu, dans le châtiment du pécheur : car tu essaies de supposer que c'est une injustice que le pécheur doit être relégué à un état de misère.
82 Maintenant, voici, mon fils, je vais t'expliquer cette chose : car voici, après que le Seigneur Dieu a envoyé nos premiers parents du jardin d'Eden pour cultiver le sol, d'où ils avaient été pris ; oui, il fit sortir l'homme, et il plaça à l'extrémité est du jardin d'Eden, des chérubins, et une épée flamboyante qui tournait dans tous les sens, pour garder l'arbre de vie.
83 Maintenant, nous voyons que l'homme était devenu comme Dieu, connaissant le bien et le mal ; et de peur qu'il n'étende la main, ne prenne aussi de l'arbre de vie, n'en mange et ne vive éternellement, le Seigneur Dieu plaça des chérubins et l'épée flamboyante, afin qu'il ne mangeât pas du fruit;
84 Et ainsi, nous voyons qu'il y avait un temps accordé à l'homme pour se repentir, oui, un temps probatoire, un temps pour se repentir et servir Dieu.
85 Car voici, si Adam avait étendu sa main immédiatement et avait mangé de l'arbre de vie, il aurait vécu éternellement, selon la parole de Dieu, n'ayant pas de place pour la repentance ;
86 Oui, et aussi la parole de Dieu aurait été nulle, et le grand plan de salut aurait été contrecarré.
87 Mais voici, il a été réservé à l'homme de mourir; c'est pourquoi, comme ils ont été retranchés de l'arbre de vie, ils doivent être retranchés de la surface de la terre; et l'homme s'est perdu pour toujours; oui, ils sont devenus des hommes déchu.
88 Et maintenant, nous voyons par là que nos premiers parents ont été retranchés, à la fois temporellement et spirituellement, de la présence du Seigneur ; et ainsi nous voyons qu'ils sont devenus des sujets à suivre selon leur propre volonté.
89 Or, voici, il n'était pas opportun que l'homme soit arraché à cette mort temporelle, car cela détruirait le grand plan du bonheur ;
90 Par conséquent, comme l'âme ne pouvait jamais mourir, et que la chute avait amené sur toute l'humanité une mort spirituelle aussi bien que temporelle ; c'est-à-dire qu'ils ont été retranchés de la présence du Seigneur; il était donc opportun que l'humanité soit arrachée à cette mort spirituelle ;
91 Par conséquent, comme ils avaient été charnels, sensuels et diaboliques, par nature, cet état probatoire devint pour eux un état à préparer ; c'est devenu un état préparatoire.
92 Et maintenant, souviens-toi, mon fils, s'il n'y avait pas eu le plan de rédemption (le mettant de côté), dès qu'ils étaient morts, leurs âmes étaient misérables, étant retranchées de la présence du Seigneur.
93 Et maintenant, il n'y avait aucun moyen de récupérer les hommes de cet état déchu que l'homme s'était attiré à cause de sa propre désobéissance;
94 C'est pourquoi, selon la justice, le plan de rédemption ne pouvait s'accomplir, uniquement, à des conditions de repentance des hommes dans cet état probatoire ; oui, cet état préparatoire ; car sans ces conditions, la miséricorde ne pourrait avoir d'effet qu'en détruisant l'œuvre de la justice.
95 Or, l'œuvre de la justice ne pouvait être détruite : s'il en était ainsi, Dieu cesserait d'être Dieu.
96 Et ainsi, nous voyons que toute l'humanité était tombée, et qu'elle était sous l'emprise de la justice ; oui, la justice de Dieu, qui les a consignés pour toujours pour être retranchés de sa présence.
97 Et maintenant, le plan de miséricorde ne pouvait pas être réalisé, à moins qu'une expiation ne soit faite; c'est pourquoi Dieu lui-même expie les péchés du monde, pour réaliser le plan de miséricorde, pour apaiser les exigences de la justice, afin que Dieu soit un Dieu parfait, juste, et aussi un Dieu miséricordieux.
98 Or, la repentance ne pouvait venir aux hommes que s'il y avait un châtiment, qui était aussi éternel que la vie de l'âme devrait l'être, attaché en face du plan du bonheur, qui était aussi éternel que la vie de l'âme.
99 Maintenant, comment un homme pourrait-il se repentir s'il ne péchait pas? Comment aurait-il pu pécher, s'il n'y avait pas de loi ? Comment pourrait-il y avoir une loi s'il n'y avait pas de châtiment ?
100 Or il y avait un châtiment apposé, et une loi juste donnée, qui apportait à l'homme le remords de la conscience.
101 Or, s'il n'y avait pas de loi donnée, si un homme assassinait, il mourrait, aurait-il peur de mourir s'il assassinait ?
102 Et aussi, s'il n'y avait pas de loi donnée contre le péché, les hommes n'auraient pas peur de pécher.
103 Et s'il n'y avait pas de loi donnée si les hommes péchaient, que pourrait faire la justice, ou la miséricorde non plus, car ils n'auraient aucun droit sur la créature.
104 Mais il y a une loi donnée et un châtiment fixé, et la repentance accordée ; laquelle repentance, la miséricorde réclame : autrement, la justice réclame la créature, et exécute la loi, et la loi inflige le châtiment ; sinon, les œuvres de la justice seraient détruites et Dieu cesserait d'être Dieu.
105 Mais Dieu ne cesse pas d'être Dieu, et la miséricorde réclame le pénitent, et la miséricorde vient à cause de l'expiation ; et l'expiation accomplit la résurrection des morts ; et la résurrection des morts ramène les hommes dans la présence de Dieu ;
106 Et ainsi ils sont restaurés en sa présence ; être jugés selon leurs œuvres; selon la loi et la justice ; car voici, la justice exerce toutes ses exigences, et aussi la miséricorde réclame tout ce qui lui appartient; et ainsi, seuls les vrais pénitents sont sauvés.
107 Quoi, pensez-vous que la miséricorde puisse dépouiller la justice? je vous le dis, non; pas un iota. Si tel était le cas, Dieu cesserait d'être Dieu.
108 Et ainsi Dieu réalise ses grands et éternels desseins, qui ont été préparés dès la fondation du monde.
109 Et ainsi vient le salut et la rédemption des hommes, et aussi leur destruction et leur misère ; c'est pourquoi, ô mon fils, quiconque veut venir, peut venir et prendre librement les eaux de la vie ;
110 Et quiconque ne veut pas venir, celui-là n'est pas obligé de venir ; mais au dernier jour, il lui sera rendu selon ses actions.
111 S'il a voulu faire le mal, et ne s'est pas repenti pendant ses jours, voici, le mal lui sera fait, selon la restauration de Dieu.
112 Et maintenant, mon fils, je désire que tu ne laisses plus ces choses te troubler, et que tu laisses seulement tes péchés te troubler, avec ce trouble qui te conduira à la repentance.
113 Ô mon fils, je désire que tu ne renies plus la justice de Dieu.
114 N'essayez pas de vous excuser en quoi que ce soit, à cause de vos péchés, en niant la justice de Dieu, mais laissez-vous la justice de Dieu, et sa miséricorde, et sa longue souffrance, dominer pleinement votre cœur ; mais laissez-le vous réduire en poussière dans l'humilité.
115 Et maintenant, ô mon fils, tu es appelé de Dieu pour prêcher la parole à ce peuple.
116 Et maintenant, mon fils, va, proclame la parole avec vérité et sobriété, afin d'amener les âmes à la repentance, afin que le grand plan de miséricorde puisse s'imposer sur elles.
117 Et que Dieu vous accorde selon mes paroles. Amen.

 

Alma, chapitre 20

1 Et alors, il arriva que les fils d'Alma sortirent parmi le peuple pour lui annoncer la parole. Et Alma aussi, lui-même, ne put se reposer, et il sortit aussi.
2 Maintenant, nous ne dirons rien de plus concernant leur prédication, sinon qu'ils prêchaient la parole et la vérité, selon l'esprit de prophétie et de révélation ; et ils prêchaient selon le saint ordre de Dieu, par lequel ils avaient été appelés.
3 Et maintenant, je reviens au récit des guerres entre les Néphites et les Lamanites, la dix-huitième année du règne des Juges.
4 Car voici, il arriva que les Zoramites devinrent des Lamanites ; c'est pourquoi, au commencement de la dix-huitième année, le peuple des Néphites vit que les Lamanites venaient sur eux; c'est pourquoi ils firent des préparatifs de guerre ; oui, ils rassemblèrent leurs armées dans le pays de Jershon.
5 Et il arriva que les Lamanites vinrent avec leurs milliers ; et ils arrivèrent au pays d'Antionum, qui était le pays des Zoramites; et un homme du nom de Zerahemnah était leur chef.
6 Et maintenant, comme les Amalécites avaient un tempérament plus méchant et plus meurtrier que les Lamanites, en eux-mêmes et par eux-mêmes, Zérahemnah nomma donc des capitaines en chef sur les Lamanites, et ils étaient tous les Amalécites et les Zoramites.
7 Or il fit cela afin de préserver leur haine envers les Néphites ; qu'il les soumette à l'accomplissement de ses desseins ;
8 Car voici, ses desseins étaient d'exciter les Lamanites à la colère contre les Néphites ; il fit cela afin d'usurper un grand pouvoir sur eux ; et aussi afin qu'il puisse acquérir du pouvoir sur les Néphites en les réduisant en servitude, etc.
9 Et alors, le dessein des Néphites était de soutenir leurs terres, leurs maisons, leurs femmes et leurs enfants, afin de les préserver des mains de leurs ennemis, et aussi de préserver leurs droits et leurs privilèges ;
10 Oui, et aussi leur liberté, afin qu'ils puissent adorer Dieu selon leurs désirs ; car ils savaient que s'ils tombaient entre les mains des Lamanites, que quiconque adorerait Dieu, en esprit et en vérité, le vrai et le Dieu vivant, les Lamanites le détruiraient;
11 Oui, et ils connaissaient aussi la haine extrême des Lamanites envers leurs frères, qui étaient le peuple d'Anti-Néphi-Léhi ; qu'on appelait le peuple d'Ammon;
12 Et ils ne prenaient pas les armes ; oui, ils avaient conclu une alliance, et ils ne la rompraient pas; par conséquent, s'ils tombaient entre les mains des Lamanites, ils seraient détruits.
13 Et les Néphites ne souffriraient pas d'être détruits ; c'est pourquoi ils leur donnèrent des terres pour leur héritage.
14 Et le peuple d'Ammon donna aux Néphites une grande partie de ses biens, pour soutenir leurs armées ;
15 Et ainsi, les Néphites furent contraints, seuls, de résister contre les Lamanites, qui étaient un composé de Laman et de Lémuel, et les fils d'Ismaël, et tous ceux qui avaient dissident des Néphites, qui étaient Amalékites, et Zoramites, et les descendants des prêtres de Noé.
16 Or, ces descendants étaient presque aussi nombreux que les Néphites ; et ainsi les Néphites furent obligés de lutter contre leurs frères, jusqu'à l'effusion de sang.
17 Et il arriva que, comme les armées des Lamanites s'étaient rassemblées au pays d'Antionum, voici, les armées des Néphites étaient préparées pour les affronter au pays de Jershon.
18 Or, le chef des Néphites, ou l'homme qui avait été désigné pour être le capitaine en chef des Néphites : alors le capitaine en chef prit le commandement de toutes les armées des Néphites ; et son nom était Moroni ;
19 Et Moroni prit tout le commandement et les gouvernements de leurs guerres. Et il n'avait que vingt-cinq ans lorsqu'il fut nommé capitaine en chef des armées des Néphites.
20 Et il arriva qu'il rencontra les Lamanites dans les frontières de Jershon, et son peuple était armé d'épées, et de cimètres, et de toutes sortes d'armes de guerre.
21 Et quand les armées des Lamanites virent que le peuple de Néphi, ou que Moroni avait préparé son peuple avec des cuirasses et des protège-bras ; oui, et aussi des boucliers pour défendre leurs têtes ; et aussi ils étaient vêtus de vêtements épais.
22 Or l'armée de Zerahemnah n'était pas préparée à une telle chose.
23 Ils n'avaient que leurs épées et leurs cimètres, leurs arcs et leurs flèches, leurs pierres et leurs frondes ; mais ils étaient nus, à l'exception d'une peau qui était ceinte autour de leurs reins; oui, tous étaient nus, sauf les Zoramites et les Amalécites.
24 Mais elles n'étaient pas armées de cuirasses, ni de boucliers ; c'est pourquoi ils avaient extrêmement peur des armées des Néphites, à cause de leur armure, bien que leur nombre soit tellement plus grand que celui des Néphites.
25 Voici, alors il arriva qu'ils n'osèrent pas venir contre les Néphites dans les frontières de Jershon ; c'est pourquoi ils partirent du pays d'Antionum pour aller dans le désert, et firent le tour du désert, près de la source du fleuve Sidon, afin d'entrer dans le pays de Manti et de prendre possession du pays. car ils ne pensaient pas que les armées de Moroni sauraient où elles étaient allées.
26 Mais il arriva que, dès qu'ils furent partis dans le désert, Moroni envoya des espions dans le désert, pour surveiller leur camp ; et Moroni, connaissant aussi les prophéties d'Alma, lui envoya certains hommes, lui demandant de demander au Seigneur où les armées des Néphites devaient aller pour se défendre contre les Lamanites.
27 Et il arriva que la parole du Seigneur fut adressée à Alma, et Alma informa le messager de Moroni que les armées des Lamanites faisaient le tour du désert, afin qu'elles puissent passer au pays de Manti, afin qu'elles pourrait commencer une attaque contre la partie la plus faible du peuple.
28 Et ces messagers allèrent porter le message à Moroni.
29 Or Moroni, laissant une partie de son armée dans le pays de Jershon, de peur qu'une partie des Lamanites n'entre dans ce pays et ne prenne possession de la ville, prit le reste de son armée et marcha vers le terre de Manti.
30 Et il fit que tout le peuple de cette partie du pays se rassemblât pour combattre contre les Lamanites, pour défendre leurs terres et leur pays, leurs droits et leurs libertés ; c'est pourquoi ils étaient préparés pour le temps de la venue des Lamanites.
31 Et il arriva que Moroni fit cacher son armée dans la vallée qui était près de la rive du fleuve Sidon, qui était à l'ouest du fleuve Sidon, dans le désert.
32 Et Moroni plaça des espions tout autour, afin de savoir quand le camp des Lamanites viendrait.
33 Et alors, comme Moroni connaissait l'intention des Lamanites, que c'était leur intention de détruire leurs frères, ou de les soumettre et de les réduire en servitude, afin qu'ils puissent s'établir un royaume sur tout le pays ;
34 Et sachant aussi que c'était le seul désir des Néphites de préserver leurs terres, leur liberté et leur Église, il ne pensait donc pas que ce soit un péché de les défendre par stratagème ; c'est pourquoi il découvrit, grâce à ses espions, quelle route les Lamanites devaient suivre.
35 Il divisa donc son armée, en amena une partie dans la vallée, et les cacha à l'est et au sud de la colline de Riplah ; et il cacha le reste dans la vallée de l'ouest, à l'ouest du fleuve Sidon, et ainsi de suite jusqu'aux confins du pays de Manti.
36 Et ayant ainsi placé son armée selon son désir, il était prêt à les affronter.
37 Et il arriva que les Lamanites montèrent au nord du nord où une partie de l'armée de Moroni était cachée.
38 Et comme les Lamanites avaient passé la colline de Riplah, et étaient entrés dans la vallée, et avaient commencé à traverser le fleuve Sidon, l'armée qui était cachée au sud de la colline, qui était dirigée par un homme dont le nom était Léhi ; et il fit avancer son armée et encercla les Lamanites à l'est sur leurs derrières.
39 Et il arriva que les Lamanites, lorsqu'ils virent les Néphites venir sur eux par derrière, les firent demi-tour et commencèrent à lutter contre l'armée de Léhi ; et l'œuvre de la mort commença, des deux côtés ;
40 Mais ce fut plus épouvantable de la part des Lamanites ; car leur nudité était exposée aux coups violents des Néphites, avec leurs épées et leurs cimètres, qui amenaient la mort presque à chaque coup; tandis que d'autre part, il y avait de temps à autre un homme qui tombait parmi les Néphites, par leurs épées et la perte de sang;
41 Ils sont protégés des parties les plus vitales du corps, ou les parties les plus vitales du corps sont protégées des coups des Lamanites, par leurs cuirasses, leurs boucliers de bras et leurs plaques de tête ; et c'est ainsi que les Néphites accomplissent l'œuvre de mort parmi les Lamanites.
42 Et il arriva que les Lamanites furent effrayés, à cause de la grande destruction parmi eux, jusqu'au moment où ils commencèrent à fuir vers le fleuve Sidon.
43 Et ils furent poursuivis par Léhi et ses hommes, et ils furent poussés par Léhi dans les eaux de Sidon ; et ils traversèrent les eaux de Sidon.
44 Et Léhi retint ses armées sur la rive du fleuve Sidon, afin qu'elles ne la traversent pas.
45 Et il arriva que Moroni et son armée rencontrèrent les Lamanites dans la vallée, de l'autre côté du fleuve Sidon, et commencèrent à fondre sur eux et à les tuer.
46 Et les Lamanites s'enfuirent de nouveau devant eux, vers le pays de Manti ; et ils furent de nouveau rencontrés par les armées de Moroni.
47 Or, dans ce cas, les Lamanites combattirent extrêmement ; oui, on n'avait jamais vu les Lamanites combattre avec une force et un courage aussi extraordinaires ; non, même pas depuis le début :
48 Et ils furent inspirés par les Zoramites et les Amalécites, qui étaient leurs capitaines en chef et leurs chefs, et par Zerahemnah, qui était leur capitaine en chef, ou leur chef en chef et commandant ;
49 Oui, ils se sont battus comme des dragons ; et beaucoup de Néphites furent tués de leurs mains; oui, car ils coupèrent en deux plusieurs de leurs plaques frontales ; et ils percèrent plusieurs de leurs cuirasses; et ils retranchèrent beaucoup de leurs bras; et c'est ainsi que les Lamanites frappèrent dans leur ardente colère.
50 Néanmoins, les Néphites étaient inspirés par une meilleure cause ; car ils ne combattaient pas pour la monarchie ni pour le pouvoir ; mais ils se battaient pour leurs foyers, et leurs libertés, leurs femmes, et leurs enfants, et tout pour eux ; oui, pour leurs rites de culte et leur église;
51 Et ils faisaient ce qu'ils estimaient être le devoir qu'ils devaient à leur Dieu ; car le Seigneur leur avait dit, ainsi qu'à leurs pères, qu'étant donné que vous n'êtes pas coupables de la première offense, ni de la seconde, vous ne vous laisserez pas tuer par la main de vos ennemis.
52 Et de plus, le Seigneur a dit que vous défendrez vos familles jusqu'à l'effusion de sang ; c'est pourquoi les Néphites combattaient les Lamanites pour se défendre eux-mêmes, leurs familles, leurs terres, leur pays, leurs droits et leur religion.
53 Et il arriva que lorsque les hommes de Moroni virent l'ardeur et la colère des Lamanites, ils étaient sur le point de reculer et de fuir devant eux.
54 Et Moroni, percevant leur intention, envoya et inspira à leur cœur ces pensées ; oui, les pensées de leurs terres, leur liberté, oui, leur liberté de la servitude.
55 Et il arriva qu'ils se tournèrent contre les Lamanites, et ils crièrent d'une seule voix au Seigneur, leur Dieu, pour leur liberté et leur libération de la servitude.
56 Et ils commencèrent à s'opposer aux Lamanites avec puissance ; et à l'heure même où ils criaient au Seigneur pour leur liberté, les Lamanites commencèrent à fuir devant eux; et ils s'enfuirent jusqu'aux eaux de Sidon.
57 Or, les Lamanites étaient plus nombreux ; oui, de plus du double du nombre des Néphites ; néanmoins, ils furent poussés à tel point qu'ils furent rassemblés en un seul corps, dans la vallée, sur la rive, au bord du fleuve Sidon ;
58 C'est pourquoi les armées de Moroni les encerclèrent ; oui, même des deux côtés de la rivière; car voici, à l'est, étaient les hommes de Léhi;
59 C'est pourquoi, lorsque Zerahemnah vit les hommes de Léhi à l'est du fleuve Sidon et les armées de Moroni à l'ouest du fleuve Sidon, qu'ils étaient encerclés par les Néphites, ils furent frappés de terreur.
60 Or Moroni, voyant leur terreur, ordonna à ses hommes de cesser de verser leur sang.
61 Et il arriva qu'ils s'arrêtèrent et s'éloignèrent d'un pas.
62 Et Moroni dit à Zérahemnah : Voici, Zérahemnah, nous ne désirons pas être des hommes de sang.
63 Vous savez que vous êtes entre nos mains, mais nous ne désirons pas vous tuer.
64 Voici, nous ne sommes pas sortis pour te combattre, afin de répandre ton sang, pour le pouvoir ; nous ne désirons pas non plus amener qui que ce soit au joug de la servitude.
65 Mais c'est la cause même pour laquelle vous êtes venus contre nous ; oui, et vous êtes en colère contre nous à cause de notre religion.
66 Mais maintenant vous voyez que le Seigneur est avec nous ; et vous voyez qu'il vous a livré entre nos mains.
67 Et maintenant, je voudrais que vous compreniez que cela nous est fait à cause de notre religion et de notre foi en Christ. Et maintenant vous voyez que vous ne pouvez pas détruire notre foi.
68 Maintenant, vous voyez que c'est la vraie foi de Dieu ; oui, vous voyez que Dieu nous soutiendra, nous gardera et nous préservera, tant que nous lui serons fidèles, ainsi qu'à notre foi et à notre religion ;
69 Et jamais le Seigneur ne souffrira que nous soyons détruits, sauf si nous tombons dans la transgression et renions notre foi.
70 Et maintenant Zerahemnah, je te commande, au nom de ce Dieu tout-puissant, qui a fortifié nos bras, que nous avons conquis sur toi le pouvoir par notre foi, par notre religion, et par nos rites d'adoration, et par notre l'église, et par l'entretien sacré que nous devons à nos femmes et à nos enfants, par cette liberté qui nous lie à nos terres et à notre pays ; oui, et aussi par le maintien de la parole sacrée de Dieu, à laquelle nous devons tout notre bonheur ;
71 Et par tout ce qui nous est le plus cher ; oui, et ce n'est pas tout; Je vous ordonne, par tous les désirs que vous avez pour la vie, de nous livrer vos armes de guerre, et nous ne chercherons pas votre sang, mais nous épargnerons vos vies, si vous continuez votre chemin et ne revenez pas nous faire la guerre.
72 Et maintenant, si vous ne faites pas cela, voici, vous êtes entre nos mains, et j'ordonnerai à mes hommes qu'ils se jettent sur vous et infligent les blessures de la mort dans vos corps, afin que vous vous éteigniez ;
73 Et alors nous verrons qui aura pouvoir sur ce peuple; oui, nous verrons qui sera réduit en servitude.
74 Et alors, il arriva que lorsque Zérahemnah eut entendu ces paroles, il s'avança et remit son épée et son cimètre et son arc entre les mains de Moroni, et lui dit :
75 Voici, voici nos armes de guerre; nous vous les livrerons, et nous ne nous permettrons pas de vous prêter un serment, que nous savons que nous romprons, ainsi que nos enfants ; mais prenez nos armes de guerre, et souffrez que nous partions dans le désert ; sinon nous conserverons nos épées, et nous périrons ou nous vaincrons.
76 Voici, nous ne sommes pas de votre foi; nous ne croyons pas que c'est Dieu qui nous a livrés entre vos mains ; mais nous croyons que c'est votre ruse qui vous a préservé de nos épées.
77 Voici, ce sont vos cuirasses et vos boucliers qui vous ont préservés.
78 Et alors, quand Zérahemnah eut fini de dire ces paroles, Moroni rendit l'épée et les armes de guerre qu'il avait reçues à Zérahemnah, en disant : Voici, nous allons mettre fin au conflit.
79 Maintenant, je ne puis retenir les paroles que j'ai prononcées ; c'est pourquoi, tant que l'Éternel est vivant, vous ne partirez que si vous faites le serment de ne plus revenir contre nous pour faire la guerre.
80 Maintenant que vous êtes entre nos mains, nous répandrons votre sang sur le sol, ou vous vous soumettrez aux conditions que j'ai proposées.
81 Et alors, quand Moroni eut dit ces paroles, Zerahemnah retint son épée, et il était en colère contre Moroni et il se précipita pour tuer Moroni ;
82 Mais alors qu'il levait son épée, voici, un des soldats de Moroni la frappa jusqu'à terre ; et il s'est cassé par la garde; et il frappa aussi Zérahemna, de sorte qu'il lui ôta le cuir chevelu, et il tomba à terre.
83 Et Zerahemna se retira de devant eux, au milieu de ses soldats.
84 Et il arriva que le soldat qui se tenait là, qui frappa le cuir chevelu de Zerahemnah, prit le cuir chevelu de dessus le sol, par les cheveux, et le posa sur la pointe de son épée, et il l'étendit vers eux, leur disant d'une voix forte :
85 Comme ce cuir chevelu est tombé à terre, qui est le cuir chevelu de votre chef, ainsi vous tomberez à terre, à moins que vous ne renonciez à vos armes de guerre et ne partiez avec une alliance de paix.
86 Or il y en avait beaucoup, quand ils entendirent ces paroles et virent le cuir chevelu qui était sur l'épée, qui furent frappés de peur, et beaucoup s'avancèrent et jetèrent leurs armes de guerre aux pieds de Moroni, et entrèrent dans une pacte de paix.
87 Et tous ceux qui contractaient une alliance, souffraient de s'en aller dans le désert.
88 Or, il arriva que Zerahemnah était extrêmement en colère, et il excita le reste de ses soldats à la colère, pour lutter plus puissamment contre les Néphites.
89 Et maintenant, Moroni était en colère à cause de l'entêtement des Lamanites ; c'est pourquoi il ordonna à son peuple de se jeter sur lui et de le tuer.
90 Et il arriva qu'ils commencèrent à les tuer ; oui, et les Lamanites combattirent avec leurs épées et leurs forces.
91 Mais voici, leurs peaux nues et leurs têtes nues étaient exposées aux épées tranchantes des Néphites ; oui, voici, ils ont été percés et frappés;
92 Oui, et tomba extrêmement vite devant les épées des Néphites ; et ils commencèrent à être balayés, comme le soldat de Moroni l'avait prophétisé.
93 Or Zérahemnah, quand il vit qu'ils étaient tous sur le point d'être détruits, cria avec force à Moroni, lui promettant qu'il ferait alliance, ainsi qu'à son peuple, avec eux, s'ils épargnaient le reste de leur vie, qu'ils ne viendraient jamais. leur faire la guerre.
94 Et il arriva que Moroni fit de nouveau cesser l'œuvre de mort parmi le peuple.
95 Et il prit les armes de guerre des Lamanites ; et après qu'ils eurent conclu une alliance de paix avec lui, il leur fut permis de s'en aller dans le désert.
96 Or le nombre de leurs morts n'était pas compté, à cause de la grandeur du nombre ; oui, le nombre de leurs morts était extrêmement grand, tant chez les Néphites que chez les Lamanites.
97 Et il arriva qu'ils jetèrent leurs morts dans les eaux de Sidon ; et ils sont sortis, et sont ensevelis dans les profondeurs de la mer.
98 Et les armées des Néphites, ou de Moroni, revinrent et revinrent dans leurs maisons et leurs terres.
99 Et ainsi se termina la dix-huitième année du règne des Juges sur le peuple de Néphi.
100 Et ainsi se terminait le récit d'Alma, qui était écrit sur les plaques de Néphi.

 

Alma, chapitre 21

Le récit du peuple de Néphi, et de ses guerres et de ses dissensions, aux jours d'Hélaman, d'après les annales d'Hélaman, qu'il tenait à son époque1. Voici, alors il arriva que le peuple de Néphi se réjouit extrêmement , parce que le Seigneur les avait de nouveau délivrés des mains de leurs ennemis ;
2 C'est pourquoi ils rendirent grâces au Seigneur, leur Dieu ; oui, et ils jeûnèrent beaucoup et prièrent beaucoup, et ils adorèrent Dieu avec une joie extrêmement grande.
3 Et il arriva, la dix-neuvième année du règne des juges sur le peuple de Néphi, qu'Alma vint vers son fils Hélaman et lui dit : Crois-tu les paroles que je t'ai dites concernant les annales qui ont été conservé?
4 Et Hélaman lui dit : Oui, je crois.
5 Et Alma dit encore : Crois-tu en Jésus-Christ, qui viendra ? Et il dit : Oui, je crois à toutes les paroles que tu as prononcées.
6 Et Alma lui dit de nouveau : Garderas-tu mes commandements ? Et il dit : Oui, je garderai tes commandements de tout mon cœur.
7 Alors Alma lui dit : Tu es béni, et le Seigneur te fera prospérer dans ce pays.
8 Mais voici, j'ai quelque chose à te prophétiser ; mais ce que je te prophétise, tu ne le feras pas connaître; oui, ce que je te prophétise ne sera pas révélé, même jusqu'à ce que la prophétie soit accomplie; écrivez donc les mots que je dirai.
9 Et voici les paroles : Voici, je vois que ce même peuple, les Néphites, selon l'esprit de révélation qui est en moi, dans quatre cents ans à partir du moment où Jésus-Christ se manifestera à eux, diminuera dans l'incrédulité ;
10 Oui, et alors ils verront des guerres et des pestes, oui, des famines et des effusions de sang, jusqu'à ce que le peuple de Néphi disparaisse ;
11 Oui, et cela parce qu'ils diminueront dans l'incrédulité, et tomberont dans les œuvres de ténèbres et de lascivité, et toutes sortes d'iniquités ;
12 Oui, je vous le dis, parce qu'ils pécheront contre une si grande lumière et une si grande connaissance ; oui, je vous dis qu'à partir de ce jour-là, même la quatrième génération ne passera pas entièrement, avant que cette grande iniquité ne vienne;
13 Et quand ce grand jour viendra, voici, le temps viendra très bientôt où ceux qui sont maintenant, ou la postérité de ceux qui sont maintenant comptés parmi le peuple des Néphites, ne seront plus comptés parmi le peuple de Néphi ;
14 Mais quiconque restera et ne sera pas détruit en ce jour grand et redoutable sera compté parmi les Lamanites et deviendra comme eux, tous, sauf quelques-uns, qui seront appelés les disciples du Seigneur ;
15 Et les Lamanites les poursuivront jusqu'à ce qu'ils disparaissent. Et maintenant, à cause de l'iniquité, cette prophétie s'accomplira.
16 Et alors, il arriva qu'après qu'Alma eut dit ces choses à Hélaman, il le bénit, ainsi que ses autres fils ; et il a aussi béni la terre à cause des justes.
17 Et il dit : Ainsi dit le Seigneur Dieu : Maudit sera le pays, oui, ce pays, pour toute nation, parenté, langue et peuple, à la destruction, qui font le mal, quand ils seront pleinement mûrs ;
18 Et comme je l'ai dit, ainsi en sera-t-il, car c'est là la malédiction et la bénédiction de Dieu sur le pays, car le Seigneur ne peut considérer le péché avec la moindre indulgence.
19 Et alors, quand Alma eut dit ces paroles, il bénit l'Église, oui, tous ceux qui resteraient fermes dans la foi, à partir de ce moment-là ;
20 Et quand Alma eut fait cela, il quitta le pays de Zarahemla, comme pour aller au pays de Melek. Et il arriva qu'on n'en entendit plus parler ; quant à sa mort ou à son enterrement, nous n'en savons rien.
21 Voici, ce que nous savons, c'est qu'il était un homme juste ; et l'on disait dans l'église qu'il avait été enlevé par l'Esprit ou enseveli par la main de l'Éternel, comme Moïse.
22 Mais voici, les Écritures disent que le Seigneur a pris Moïse avec lui ; et nous supposons qu'il a aussi reçu Alma en esprit, pour lui-même ; par conséquent, pour cette cause, nous ne savons rien de sa mort et de son enterrement.
23 Et alors, il arriva, au commencement de la dix-neuvième année du règne des juges sur le peuple de Néphi, qu'Hélaman sortit parmi le peuple pour lui annoncer la parole ;
24 Car voici, à cause de leurs guerres avec les Lamanites et des nombreuses petites dissensions et troubles qui avaient eu lieu parmi le peuple, il était devenu opportun que la parole de Dieu soit annoncée parmi eux ; oui, et qu'un règlement devrait être établi dans toute l'église;
25 C'est pourquoi Hélaman et ses frères sortirent pour rétablir l'Église dans tout le pays, oui, dans chaque ville de tout le pays qui était possédé par le peuple de Néphi.
26 Et il arriva qu'ils nommèrent des prêtres et des instructeurs dans tout le pays, pour toutes les Églises.
27 Et alors, il arriva qu'après qu'Hélaman et ses frères eurent nommé des prêtres et des instructeurs sur les Églises, il s'éleva une dissension parmi eux, et ils ne voulurent pas prêter attention aux paroles d'Hélaman et de ses frères ;
28 Mais ils s'enorgueillissaient, s'élevant dans leur cœur, à cause de leurs très grandes richesses ; c'est pourquoi ils se sont enrichis à leurs propres yeux, et n'ont pas prêté attention à leurs paroles, pour marcher droit devant Dieu.
29 Et il arriva que tous ceux qui ne voulurent pas écouter les paroles d'Hélaman et de ses frères s'assemblèrent contre leurs frères.
30 Et maintenant, voici, ils étaient extrêmement en colère, au point qu'ils étaient déterminés à les tuer.
31 Le chef de ceux qui étaient en colère contre leurs frères était un homme grand et fort ; et son nom était Amalickiah.
32 Et Amalickiah désirait être roi; et ces gens qui étaient en colère désiraient aussi qu'il fût leur roi; et ils étaient pour la plupart les juges inférieurs du pays; et ils cherchaient le pouvoir.
33 Et ils avaient été conduits par les flatteries d'Amalickiah, que s'ils le soutenaient et l'établissaient pour être leur roi, qu'il les établirait chefs sur le peuple.
34 Ainsi ils furent entraînés par Amalickiah, à des dissensions, malgré la prédication d'Hélaman et de ses frères ; oui, malgré leur très grand soin de l'Église, car ils étaient souverains sacrificateurs de l'Église.
35 Et il y en avait beaucoup dans l'église qui croyaient aux paroles flatteuses d'Amalickiah, c'est pourquoi ils se sont éloignés même de l'église;
36 Et ainsi étaient les affaires du peuple de Néphi extrêmement précaires et dangereuses, malgré la grande victoire qu'il avait remportée sur les Lamanites et les grandes réjouissances qu'il avait eues à cause de sa délivrance par les mains du Seigneur.
37 Ainsi nous voyons avec quelle rapidité les enfants des hommes oublient le Seigneur leur Dieu ; oui, combien prompts à commettre l'iniquité et à être entraînés par le malin ! oui, et nous voyons aussi la grande méchanceté qu'un homme très méchant peut causer parmi les enfants des hommes ;

38 Oui, nous voyons qu'Amalickiah, parce qu'il était un homme rusé et un homme aux paroles flatteuses, qu'il a entraîné le cœur de beaucoup de gens à faire le mal ;
39 Oui, et de chercher à détruire l'Église de Dieu et à détruire le fondement de la liberté que Dieu leur avait accordé, ou que la bénédiction que Dieu avait envoyée sur la face du pays, à cause des justes.
40 Et alors, il arriva que lorsque Moroni, qui était le commandant en chef des armées des Néphites, eut entendu parler de ces dissensions, il fut en colère contre Amalickiah.
41 Et il arriva qu'il déchira son manteau ; et il en prit un morceau, et écrivit dessus : En mémoire de notre Dieu, de notre religion, et de notre liberté, et de notre paix, de nos femmes et de nos enfants ; et il l'attacha au bout d'une perche.
42 Et il attacha sa plaque frontale, et son pectoral, et ses boucliers, et ceignit son armure autour de ses reins ; et il prit la perche, qui avait au bout sa tunique déchirée (et il l'appela le titre de la liberté),
43 Et il se prosterna à terre, et il pria puissamment son Dieu pour que les bénédictions de la liberté reposent sur ses frères aussi longtemps qu'il resterait une bande de chrétiens pour posséder le pays ;
44 Car c'est ainsi que tous les vrais croyants de Christ, qui appartenaient à l'Église de Dieu, ont été appelés par ceux qui n'appartenaient pas à l'Église ; et ceux qui appartenaient à l'église étaient fidèles;
45 Oui, tous ceux qui étaient les vrais croyants en Christ prirent sur eux, avec joie, le nom de Christ, ou de chrétiens, comme on les appelait, à cause de leur croyance en Christ, qui devait venir ; et par conséquent, à ce moment-là, Moroni pria pour que la cause des chrétiens et la liberté du pays soient favorisées.
46 Et il arriva que lorsqu'il eut répandu son âme à Dieu, il donna tout le pays qui était au sud du pays Désolation : oui, et en fin, tout le pays, tant au nord qu'au sud, un pays d'élection , et le pays de la liberté.
47 Et il dit : Certes, Dieu ne souffrira pas que nous, qui sommes méprisés parce que nous prenons sur nous le nom de Christ, soyons foulés aux pieds et détruits, jusqu'à ce que nous l'attirons sur nous par nos propres transgressions.
48 Et quand Moroni eut dit ces paroles, il s’avança parmi le peuple, agitant en l’air la déchirure de son vêtement, afin que tous voient l’écriture qu’il avait écrite sur la déchirure, et criant d’une voix forte, disant :
49 Voici, quiconque veut conserver ce titre sur le pays, qu'il vienne avec la force du Seigneur et conclue l'alliance qu'il conservera ses droits et sa religion, afin que le Seigneur Dieu le bénisse.
50 Et il arriva que lorsque Moroni eut proclamé ces paroles, voici, le peuple accourut, son armure ceinte autour de ses reins, déchirant ses vêtements en signe ou en alliance, afin de ne pas abandonner le Seigneur, son Dieu. ;
51 Ou, en d'autres termes, s'ils transgressaient les commandements de Dieu, ou tombaient dans la transgression, et avaient honte de prendre sur eux le nom de Christ, le Seigneur les déchirerait comme ils avaient déchiré leurs vêtements.
52 Or, c'était là l'alliance qu'ils avaient conclue ; et ils jetèrent leurs vêtements aux pieds de Moroni, disant : Nous faisons alliance avec notre Dieu que nous serons détruits, comme nos frères dans le pays du nord, si nous tombons dans la transgression ;
53 Oui, il peut nous jeter aux pieds de nos ennemis, comme nous avons jeté nos vêtements à tes pieds, pour être foulés aux pieds, si nous tombons dans la transgression.
54 Moroni leur dit : Voici, nous sommes un reste de la postérité de Jacob ; oui, nous sommes un reste de la semence de Joseph, dont le manteau a été déchiré par ses frères, en plusieurs morceaux;
55 Oui, et maintenant voici, souvenons-nous de garder les commandements de Dieu, sinon nos vêtements seront déchirés par nos frères, et nous serons jetés en prison, ou vendus, ou tués ; oui, préservons notre liberté, en tant que reste de Joseph ;
56 Oui, souvenons-nous des paroles de Jacob, avant sa mort ; car voici, il vit qu'une partie du reste de la tunique de Joseph était conservée et ne s'était pas décomposée.
57 Et il dit : De même que ce reste du vêtement de mon fils a été conservé, de même un reste de la semence de mes fils sera conservé par la main de Dieu et sera pris à lui, tandis que le reste de la semence de Joseph périra comme le reste de son vêtement.
58 Maintenant, voici, cela afflige mon âme ; néanmoins, mon âme a de la joie en mon fils, à cause de la part de sa semence qui sera emmenée à Dieu.
59 Or, voici, c'était la langue de Jacob.
60 Et maintenant, qui sait sinon quel reste de la semence de Joseph, qui périra comme son vêtement, sont ceux qui se sont dissidents de nous ; oui, et même ce sera nous, si nous ne restons pas fermes dans la foi de Christ.
61 Et alors, il arriva que lorsque Moroni eut dit ces paroles, il sortit et envoya aussi dans toutes les parties du pays où il y avait des dissensions, et rassembla tout le peuple qui désirait conserver sa liberté, pour se tenir contre Amalickiah, et ceux qui s'étaient dissidents, qu'on appelait Amalickiahites.
62 Et il arriva que lorsqu'Amalickiah vit que le peuple de Moroni était plus nombreux que les Amalickiahites ; et il vit aussi que son peuple doutait de la justice de la cause dans laquelle il s'était engagé ; c'est pourquoi, craignant de ne pas gagner le point, il prit ceux de son peuple qui le voudraient, et partit pour le pays de Néphi.
63 Or Moroni pensa qu'il n'était pas opportun que les Lamanites aient plus de force ; c'est pourquoi il pensa à exterminer les habitants d'Amalickiah, ou à les prendre et à les ramener, et à faire mourir Amalickiah;
64 Oui, car il savait qu'ils exciteraient les Lamanites à la colère contre eux, et les feraient venir à la bataille contre eux ; et il savait qu'Amalickiah le ferait, afin d'obtenir ses desseins :
65 C'est pourquoi Moroni pensa qu'il était opportun qu'il prenne ses armées, qui s'étaient rassemblées, s'étaient armées et avaient conclu une alliance pour maintenir la paix :
66 Et il arriva qu'il prit son armée, et partit dans le désert, pour couper le cours d'Amalickiah dans le désert.
67 Et il arriva qu'il fit selon ses désirs, et s'avança dans le désert, et prit la tête des armées d'Amalickiah.
68 Et il arriva qu'Amalickiah s'enfuit avec un petit nombre de ses hommes, et le reste fut livré entre les mains de Moroni et ramené au pays de Zarahemla.
69 Or Moroni étant un homme nommé par les grands juges et la voix du peuple, il avait donc le pouvoir, selon sa volonté, avec les armées des Néphites, d'établir et d'exercer une autorité sur elles.
70 Et il arriva que quiconque parmi les Amalickiahites qui ne voulait pas conclure une alliance pour soutenir la cause de la liberté, afin qu'ils puissent maintenir un gouvernement libre, il le fit mettre à mort ; et il n'y avait que peu de gens qui ont renié l'alliance de la liberté.
71 Et il arriva aussi qu'il fit hisser le titre de liberté sur chaque tour qui était dans tout le pays qui était possédé par les Néphites ; et ainsi Moroni planta l'étendard de la liberté parmi les Néphites.
72 Et ils recommencèrent à avoir la paix dans le pays ; et ainsi ils maintinrent la paix dans le pays, jusqu'à presque la fin de la dix-neuvième année du règne des Juges.
73 Et Hélaman et les souverains sacrificateurs maintenaient aussi l'ordre dans l'Église ; oui, même pendant quatre ans, ils eurent beaucoup de paix et de joie dans l'église.
74 Et il arriva que beaucoup moururent, croyant fermement que leur âme était rachetée par le Seigneur Jésus-Christ ; ainsi ils sortirent du monde en se réjouissant.
75 Et il y en eut qui moururent de fièvres qui, à certaines saisons de l'année, étaient très fréquentes dans le pays ;
76 Mais pas tant pour les fièvres, à cause des excellentes qualités des nombreuses plantes et racines que Dieu avait préparées, pour ôter la cause des maladies auxquelles l'homme était sujet par la nature du climat.
77 Mais il y en eut beaucoup qui moururent de vieillesse ; et ceux qui sont morts dans la foi de Christ sont heureux en lui, comme nous devons le supposer.
78 Maintenant, nous allons revenir dans nos annales à Amalickiah et à ceux qui avaient fui avec lui dans le désert : car voici, il avait pris ceux qui allaient avec lui, et monta au pays de Néphi, parmi les Lamanites, et remua les Lamanites se mirent en colère contre le peuple de Néphi, au point que le roi des Lamanites envoya une proclamation dans tout son pays, parmi tout son peuple, pour qu'ils se rassemblent de nouveau pour aller combattre les Néphites.
79 Et il arriva que lorsque la proclamation eut été diffusée parmi eux, ils furent extrêmement effrayés ; oui, ils craignaient de déplaire au roi, et ils craignaient aussi d'aller combattre les Néphites, de peur qu'ils ne perdent la vie.
80 Et il arriva qu'ils n'obéirent pas, ou la plupart d'entre eux n'obéirent pas aux commandements du roi.
81 Et alors, il arriva que le roi fut irrité à cause de leur désobéissance ; c'est pourquoi il donna à Amalickiah le commandement de la partie de son armée qui obéissait à ses ordres, et lui ordonna d'aller les contraindre aux armes.
82 Or, voici, tel était le désir d'Amalickiah : car, étant un homme très subtil pour faire le mal, il mit dans son cœur le plan de détrôner le roi des Lamanites.
83 Et maintenant, il avait obtenu le commandement de ces parties des Lamanites qui étaient en faveur du roi ; et il cherchait à gagner la faveur de ceux qui n'étaient pas obéissants;
84 C'est pourquoi il s'avança vers le lieu qui était appelé Onidah, car c'est là que tous les Lamanites avaient fui ; car ils ont découvert l'armée qui venait, et pensant qu'ils venaient pour les détruire, ils se sont donc enfuis à Onidah, à la place des armes.
85 Et ils avaient nommé un homme pour être roi et chef sur eux, étant fixés dans leur esprit avec une résolution déterminée qu'ils ne seraient pas soumis pour aller contre les Néphites.
86 Et il arriva qu'ils s'étaient rassemblés au sommet de la montagne qui s'appelait Antipas pour se préparer au combat.
87 Or, ce n'était pas l'intention d'Amalickiah de leur livrer bataille, selon les commandements du roi ; mais voici, son intention était de gagner la faveur des armées des Lamanites, afin de se placer à leur tête, de détrôner le roi et de prendre possession du royaume.
88 Et voici, il arriva qu'il fit dresser ses tentes par son armée dans la vallée qui était près de la montagne d'Antipas.
89 Et il arriva que, quand il fit nuit, il envoya une ambassade secrète sur le mont Antipas, demandant que le chef de ceux qui étaient sur le mont, dont le nom était Léhonti, qu'il descende au pied du mont , car il désirait lui parler.
90 Et il arriva que lorsque Léhonti reçut le message, il n'osa pas descendre au pied de la montagne.
91 Et il arriva qu'Amalickiah envoya de nouveau une seconde fois, le priant de descendre. Et il arriva que Léhonti ne voulut pas, et il envoya de nouveau une troisième fois.
92 Et il arriva que lorsqu'Amalickiah s'aperçut qu'il ne pouvait pas faire descendre Léhonti de la montagne, il monta sur la montagne, presque jusqu'au camp de Léhonti ; et il envoya encore une quatrième fois son message à Léhonti, désirant qu'il descendît, et qu'il amènerait ses gardes avec lui.
93 Et il arriva que lorsque Léhonti fut descendu avec ses gardes à Amalickiah, Amalickiah lui ordonna de descendre avec son armée pendant la nuit, et d'entourer dans leur camp ces hommes sur lesquels le roi lui avait donné le commandement, et qu'il les livrerait entre les mains de Lehonti, s'il faisait de lui, (Amalickiah,) un second chef sur toute l'armée,
94 Et il arriva que Léhonti descendit avec ses hommes et encercla les hommes d'Amalickiah, de sorte qu'avant qu'ils ne se réveillent à l'aube du jour, ils furent encerclés par les armées de Léhonti.
95 Et il arriva que lorsqu'ils virent qu'ils étaient encerclés, ils supplièrent Amalickiah de les laisser tomber avec leurs frères, afin qu'ils ne soient pas détruits.
96 Or, c'était précisément ce qu'Amalickiah désirait. Et il arriva qu'il délivra ses hommes, contrairement aux ordres du roi.
97 Or c'était là ce qu'Amalickiah désirait, afin d'accomplir ses desseins en détrônant le roi.
98 Or, c'était la coutume parmi les Lamanites, si leur chef en chef était tué, de nommer le deuxième chef pour être leur chef en chef.
99 Or, il arriva qu'Amalickiah fit qu'un de ses serviteurs administre du poison, par degrés, à Léhonti, qu'il mourut.
100 Or, lorsque Léhonti mourut, les Lamanites nommèrent Amalickiah pour être leur chef et commandant en chef.
101 Et il arriva qu'Amalickiah marcha avec ses armées (car il avait gagné ses désirs) vers le pays de Néphi, vers la ville de Néphi, qui était la ville principale.
102 Et le roi sortit à sa rencontre, avec ses gardes ; car il supposait qu'Amalickiah avait accompli ses ordres, et qu'Amalickiah avait rassemblé une si grande armée pour aller combattre les Néphites.
103 Mais voici, comme le roi sortait à sa rencontre, Amalickiah fit sortir ses serviteurs à la rencontre du roi.
104 Et ils allèrent se prosterner devant le roi, comme pour le révérer, à cause de sa grandeur.
105 Et il arriva que le roi étendit la main pour les lever, comme c'était la coutume chez les Lamanites, en signe de paix, coutume qu'ils avaient prise des Néphites.
106 Et il arriva que lorsqu'il eut relevé le premier de terre, voici, il poignarda le roi au cœur ; et il tomba à terre.
107 Les serviteurs du roi s'enfuirent ; et les serviteurs d'Amalickiah poussèrent un cri, disant: Voici, les serviteurs du roi l'ont poignardé au coeur, et il est tombé, et ils se sont enfuis; voici, venez voir.
108 Et il arriva qu'Amalickiah ordonna à ses armées de marcher et de voir ce qui était arrivé au roi :
109 Et lorsqu'ils furent arrivés à cet endroit, et qu'ils trouvèrent le roi couché dans son gosier, Amalickiah feignit d'être en colère, et dit : Quiconque aime le roi, qu'il aille poursuivre ses serviteurs, afin qu'ils soient tués.
110 Et il arriva que lorsque tous ceux qui aimaient le roi, lorsqu'ils entendirent ces paroles, sortirent et poursuivirent les serviteurs du roi.
111 Lorsque les serviteurs du roi virent une armée les poursuivre, ils furent de nouveau effrayés, et s'enfuirent dans le désert, et passèrent au pays de Zarahemla, et rejoignirent le peuple d'Ammon ;
112 Et l'armée qui les poursuivait s'en retourna après les avoir poursuivis en vain ; et ainsi Amalickiah, par sa fraude, gagna le cœur du peuple.
113 Et il arriva que le lendemain, il entra dans la ville de Néphi, avec ses armées, et prit possession de la ville.
114 Et alors, il arriva que la reine, lorsqu'elle eut appris que le roi avait été tué ; car Amalickiah avait envoyé une ambassade à la reine, l'informant que le roi avait été tué par ses serviteurs ; qu'il les avait poursuivis avec son armée, mais ce fut en vain, et qu'ils s'étaient échappés,
115 C'est pourquoi, lorsque la reine eut reçu ce message, elle envoya vers Amalickiah, le priant d'épargner les habitants de la ville ; et elle lui demanda aussi d'entrer chez elle; et elle lui demanda aussi d'amener avec lui des témoins pour témoigner de la mort du roi.
116 Et il arriva qu'Amalickiah prit le même serviteur qui avait tué le roi, et tous ceux qui étaient avec lui, et alla vers la reine, à l'endroit où elle était assise ;
117 Et tous lui témoignèrent que le roi avait été tué par ses propres serviteurs ; et ils dirent aussi : Ils ont fui ; cela ne témoigne-t-il pas contre eux ?
118 Et ils satisfirent ainsi la reine au sujet de la mort du roi.
119 Et il arriva qu'Amalickiah rechercha la faveur de la reine, et la prit pour femme ; et ainsi par sa fraude, et par l'aide de ses serviteurs rusés, il obtint le royaume;
120 Oui, il fut reconnu roi dans tout le pays, parmi tout le peuple des Lamanites, qui était composé des Lamanites, et des Lémuélites, et des Ismaélites, et de tous les dissidents des Néphites, depuis le règne de Néphi jusqu'à le temps présent.
121 Or ces dissidents, ayant la même instruction et la même information que les Néphites ; oui, ayant été instruit dans la même connaissance du Seigneur; néanmoins, il est étrange de raconter que, peu de temps après leurs dissensions, ils devinrent plus endurcis et impénitents, et plus sauvages, méchants et féroces que les Lamanites ;
122 S'imprégnant des traditions des Lamanites, s'abandonnant à l'indolence et à toutes sortes de lascivité ; oui, oubliant entièrement le Seigneur leur Dieu.
123 Et alors, il arriva que dès qu'Amalickiah eut obtenu le royaume, il commença à inspirer le cœur des Lamanites contre le peuple de Néphi ; oui, il désigna des hommes pour parler aux Lamanites de leurs tours contre les Néphites;
124 Et c'est ainsi qu'il inspira leur cœur contre les Néphites, de sorte qu'à la fin de la dix-neuvième année du règne des Juges, il ayant accompli ses desseins jusqu'ici ; oui, ayant été fait roi sur les Lamanites, il chercha aussi à régner sur tout le pays;
125 Oui, et tout le peuple qui était dans le pays, les Néphites aussi bien que les Lamanites, c’est pourquoi il avait accompli son dessein, car il avait endurci le cœur des Lamanites, et aveuglé leur esprit, et les avait excités à la colère, de sorte qu'il avait rassemblé une armée nombreuse pour aller combattre les Néphites, car il était déterminé, à cause du grand nombre de son peuple, à vaincre les Néphites et à les réduire en servitude;
126 Et c'est ainsi qu'il nomma des capitaines en chef des Zoramites, ceux-ci étant ceux qui connaissaient le mieux la force des Néphites, et leurs lieux de villégiature, et les parties les plus faibles de leurs villes ; c'est pourquoi il les nomma capitaines en chef de ses armées.
127 Et il arriva qu'ils prirent leur camp et partirent vers le pays de Zarahemla, dans le désert.
128 Or, il arriva que tandis qu'Amalickiah avait ainsi obtenu le pouvoir par la fraude et la tromperie, Moroni, d'autre part, avait préparé l'esprit du peuple à être fidèle au Seigneur son Dieu ;
129 Oui, il avait renforcé les armées des Néphites et érigé de petits forts ou lieux de villégiature ; jetant des bancs de terre tout autour pour enfermer ses armées, et construisant aussi des murs de pierre pour les encercler, autour de leurs villes et des limites de leurs terres; oui, tout autour du pays;
130 Et dans leurs fortifications les plus faibles, il plaça le plus grand nombre d'hommes; et ainsi il fortifia et renforça le pays qui était possédé par les Néphites.
131 Et ainsi il se préparait à soutenir leur liberté, leurs terres, leurs femmes et leurs enfants, et leur paix, et afin qu'ils puissent vivre pour le Seigneur, leur Dieu, et qu'ils puissent maintenir ce que leurs ennemis appelaient la cause. des chrétiens.
132 Et Moroni était un homme fort et puissant; c'était un homme d'une intelligence parfaite ; oui, un homme qui n'a pas pris plaisir à l'effusion de sang; un homme dont l'âme se réjouissait de la liberté et de l'affranchissement de son pays, et de ses frères de la servitude et de l'esclavage ;
133 Oui, un homme dont le cœur s'est gonflé d'actions de grâces envers son Dieu, pour les nombreux privilèges et bénédictions qu'il a accordés à son peuple ; un homme qui a travaillé extrêmement pour le bien-être et la sécurité de son peuple:
134 Oui, et c'était un homme qui était ferme dans la foi de Christ, et il avait juré avec serment de défendre son peuple, ses droits, et son pays, et sa religion, même jusqu'à la perte de son sang.
135 Or, on enseignait aux Néphites à se défendre contre leurs ennemis, jusqu'à l'effusion de sang, si cela était nécessaire ;
136 Oui, et on leur enseignait aussi à ne jamais offenser ; oui, et de ne jamais lever l'épée, si ce n'est contre un ennemi, si ce n'est pour préserver sa vie ;
137 Et c'était là leur foi, qu'en agissant ainsi, Dieu les ferait prospérer dans le pays; ou en d'autres termes, s'ils étaient fidèles à garder les commandements de Dieu, qu'il les ferait prospérer dans le pays; oui, avertissez-les de fuir ou de se préparer à la guerre, selon leur danger ;
138 Et aussi que Dieu leur ferait savoir où ils iraient pour se défendre contre leurs ennemis ; et ce faisant, le Seigneur les délivrerait, et c'était la foi de Moroni;
139 Et son coeur s'en glorifiait; pas dans l'effusion du sang, mais en faisant le bien, en préservant son peuple ; oui, en gardant les commandements de Dieu; oui, et résistant à l'iniquité.
140 Oui, en vérité, en vérité, je vous le dis, si tous les hommes avaient été, étaient et seraient jamais semblables à Moroni, voici, les puissances mêmes de l'enfer auraient été ébranlées à jamais ; oui, le diable n'aurait jamais de pouvoir sur le cœur des enfants des hommes.
141 Voici, c'était un homme semblable à Ammon, le fils de Mosiah, oui, et même les autres fils de Mosiah ; oui, et aussi Alma et ses fils, car ils étaient tous des hommes de Dieu.
142 Or, voici, Hélaman et ses frères n'étaient pas moins au service du peuple que ne l'était Moroni ; car ils prêchaient la parole de Dieu, et ils baptisaient pour la repentance tous les hommes qui voulaient écouter leurs paroles.
143 Et ils sortirent ainsi, et le peuple s'humilia à cause de ses paroles, de sorte qu'il fut hautement favorisé par le Seigneur ; et ainsi ils étaient libres de guerres et de conflits entre eux ; oui, même pour l'espace de quatre ans.
144 Mais comme je l'ai dit à la fin du dix-neuvième; oui, malgré leur paix entre eux, ils furent contraints à contrecœur de lutter contre leurs frères, les Lamanites ;
145 Oui, et en fin de compte, leurs guerres ne cessèrent jamais pendant de nombreuses années avec les Lamanites, malgré leur grande réticence.
146 Or, ils regrettaient de prendre les armes contre les Lamanites, parce qu'ils ne prenaient pas plaisir à verser le sang ; oui, et ce n'était pas tout; ils étaient désolés d'être le moyen d'envoyer tant de leurs frères hors de ce monde dans un monde éternel non préparés à rencontrer leur Dieu ;
147 Néanmoins, ils ne pouvaient pas souffrir de donner leur vie, que leurs femmes et leurs enfants soient massacrés par la cruauté barbare de ceux qui étaient autrefois leurs frères, oui, et avaient dissident de leur église, et les avaient quittés, et avaient allé les détruire, en se joignant aux Lamanites;
148 Oui, ils ne pouvaient pas supporter que leurs frères se réjouissent du sang des Néphites, tant qu'il y en aurait qui garderaient les commandements de Dieu, car la promesse du Seigneur était que s'ils gardaient ses commandements, ils prospérer dans le pays.
149 Et alors, il arriva que le onzième mois de la dix-neuvième année, le dixième jour du mois, on vit les armées des Lamanites s'approcher du pays d'Ammonihah.
150 Et voici, la ville avait été reconstruite, et Moroni avait posté une armée près des frontières de la ville, et ils avaient jeté de la terre tout autour, pour les protéger des flèches et des pierres des Lamanites : car voici, ils combattirent avec des pierres et avec des flèches.
151 Voici, j'ai dit que la ville d'Ammonihah avait été reconstruite. Je vous dis, oui, qu'elle était en partie reconstruite, et parce que les Lamanites l'avaient détruite une fois à cause de l'iniquité du peuple, ils pensaient qu'elle redeviendrait une proie facile pour eux.
152 Mais voici, combien grande fut leur déception ! car voici, les Néphites avaient creusé une crête de terre autour d'eux, qui était si haute que les Lamanites ne pouvaient pas leur lancer leurs pierres et leurs flèches, afin qu'ils puissent agir, et ils ne pouvaient pas non plus tomber sur eux, si ce n'était par leur lieu d'entrée.
153 Or, à ce moment-là, les capitaines en chef des Lamanites étaient extrêmement étonnés, à cause de la sagesse des Néphites dans la préparation de leurs lieux de sécurité.
154 Or les chefs des Lamanites avaient supposé, à cause de la grandeur de leur nombre; oui, ils pensaient qu'ils auraient le privilège de les rencontrer comme ils l'avaient fait jusqu'alors ;
155 Oui, et ils s'étaient aussi préparés avec des boucliers et des cuirasses ; et ils s'étaient aussi préparés avec des vêtements de peaux; oui, des vêtements très épais, pour couvrir leur nudité.
156 Et étant ainsi préparés, ils pensaient qu'ils pourraient facilement dominer et soumettre leurs frères au joug de la servitude, ou les tuer et les massacrer selon leur plaisir.
157 Mais voici, à leur plus grand étonnement, ils leur furent préparés d'une manière qui n'avait jamais été connue parmi tous les enfants de Léhi.
158 Maintenant, ils étaient préparés pour les Lamanites, pour combattre, à la manière des instructions de Moroni.
159 Et il arriva que les Lamanites, ou les Amalickiahites, furent extrêmement étonnés de leur manière de se préparer à la guerre.
160 Or, si le roi Amalickiah était descendu du pays de Néphi, à la tête de son armée, peut-être aurait-il fait attaquer les Lamanites contre les Néphites dans la ville d'Ammonihah ; car voici, il ne se souciait pas du sang de son peuple.
161 Mais voici, Amalickiah n'est pas descendu lui-même au combat.
162 Et voici, ses capitaines en chef n'osaient pas attaquer les Néphites dans la ville d'Ammonihah, car Moroni avait modifié la direction des affaires parmi les Néphites, de sorte que les Lamanites étaient déçus dans leurs lieux de retraite, et ils ne pouvaient pas venir sur eux ;
163 C'est pourquoi ils se retirèrent dans le désert, et prirent leur camp, et marchèrent vers le pays de Noé, pensant que c'était le meilleur endroit suivant pour venir contre les Néphites ;
164 Car ils ne savaient pas que Moroni avait fortifié ou avait construit des forts de sécurité pour chaque ville dans tout le pays alentour.
165 C'est pourquoi ils s'avancèrent vers le pays de Noé, avec une ferme résolution ; oui, leurs capitaines en chef s'avancèrent et prêtèrent serment qu'ils détruiraient les habitants de cette ville.
166 Mais voici, à leur étonnement, la ville de Noé, qui avait été jusque-là un endroit faible, était maintenant devenue forte par le moyen de Moroni ; oui, même pour dépasser la force de la ville d'Ammonihah.
167 Et maintenant, voici, c'était la sagesse de Moroni; car il avait cru qu'ils auraient peur de la ville d'Ammonihah; et comme la ville de Noé avait été jusqu'alors la partie la plus faible du pays, ils y marcheraient pour combattre; et il en fut ainsi, selon ses désirs.
168 Et voici, Moroni avait nommé Léhi capitaine en chef des hommes de cette ville ; et c'est ce même Léhi qui combattit avec les Lamanites dans la vallée à l'est du fleuve Sidon.
169 Et alors, voici, il arriva que lorsque les Lamanites eurent découvert que Léhi commandait la ville, ils furent de nouveau déçus, car ils craignaient extrêmement Léhi ; néanmoins leurs capitaines en chef avaient juré avec serment d'attaquer la ville ; c'est pourquoi ils levèrent leurs armées.
170 Or, voici, les Lamanites ne pouvaient entrer dans leurs forts de sécurité que par l'entrée, à cause de la hauteur de la berge qui avait été soulevée et de la profondeur du fossé qui avait été creusé tout autour, sauf qu'il était près de l'entrée.
171 Et ainsi les Néphites étaient-ils prêts à détruire tous ceux qui tenteraient de grimper pour entrer dans le fort par un autre chemin, en leur jetant des pierres et des flèches.
172 Ainsi furent-ils préparés ; oui, un corps de leurs hommes les plus forts, avec leurs épées et leurs frondes, pour abattre tous ceux qui tenteraient d'entrer dans leur lieu de sécurité, par le lieu d'entrée ; et ainsi étaient-ils prêts à se défendre contre les Lamanites.
173 Et il arriva que les capitaines des Lamanites amenèrent leurs armées devant le point d'entrée et commencèrent à lutter contre les Néphites pour entrer dans leur lieu de sécurité ;
174 Mais voici, ils étaient repoussés de temps en temps, de sorte qu'ils étaient tués, avec un immense carnage.
175 Or, lorsqu'ils s'aperçurent qu'ils ne pouvaient pas obtenir le pouvoir sur les Néphites par le col, ils commencèrent à creuser leurs bancs de terre, afin d'obtenir un passage pour leurs armées, afin qu'ils aient une chance égale de combattre;
176 Mais voici, dans ces tentatives, ils furent balayés par les pierres et les flèches qu'on leur lança ; et au lieu de remplir leurs fossés en abattant les talus de terre, ils furent comblés dans une mesure, avec leurs corps morts et blessés.
177 Ainsi, les Néphites avaient tout pouvoir sur leurs ennemis ; et ainsi les Lamanites tentèrent de détruire les Néphites, jusqu'à ce que leurs capitaines en chef fussent tous tués;
178 Oui, et plus de mille Lamanites furent tués ; tandis que d'autre part, il n'y avait pas une seule âme des Néphites qui fut tuée.
179 Il y en avait environ cinquante qui étaient blessés, qui avaient été exposés aux flèches des Lamanites à travers le col, mais ils étaient protégés par leurs boucliers, et leurs cuirasses, et leurs plaques frontales, de sorte que leurs blessures étaient sur leurs jambes : dont beaucoup étaient très graves.
180 Et il arriva que lorsque les Lamanites virent que leurs capitaines en chef étaient tous tués, ils s'enfuirent dans le désert.
181 Et il arriva qu'ils retournèrent au pays de Néphi pour informer leur roi, Amalickiah, qui était néphite de naissance, de leur grande perte.
182 Et il arriva qu'il fut extrêmement en colère contre son peuple, parce qu'il n'avait pas obtenu son désir contre les Néphites ; il ne les avait pas soumis au joug de la servitude ;
183 Oui, il était extrêmement en colère, et il maudit Dieu, et aussi Moroni, et jura avec serment qu'il boirait son sang; et cela parce que Moroni avait gardé les commandements de Dieu en préparant la sécurité de son peuple.
184 Et il arriva que, d'un autre côté, le peuple de Néphi remercia le Seigneur, son Dieu, à cause de son pouvoir incomparable de le délivrer des mains de ses ennemis.
185 Et ainsi se termina la dix-neuvième année du règne des Juges sur le peuple de Néphi ; oui, et il y avait une paix continuelle parmi eux, et une très grande prospérité dans l'Église, à cause de l'attention et de la diligence qu'ils donnaient à la parole de Dieu, qui leur avait été annoncée par Hélaman, et Shiblon, et Corianton, et Ammon, et ses frères, etc.;
186 Oui, et par tous ceux qui avaient été ordonnés par le saint ordre de Dieu, étant baptisés pour la repentance, et envoyés prêcher parmi le peuple, etc.

 

Alma, chapitre 22

1 Et alors, il arriva que Moroni ne cessa pas de faire des préparatifs de guerre ou de défendre son peuple contre les Lamanites ; car il fit commencer ses armées au commencement de la vingtième année du règne des Juges, afin qu'elles commencent à creuser des tas de terre autour de toutes les villes, dans tout le pays qui était possédé par les Néphites;
2 Et sur le sommet de ces crêtes de terre, il fit qu'il y ait des bois; oui, des ouvrages de bois bâtis à hauteur d'homme, autour des villes.
3 Et il fit que sur ces ouvrages de bois, il y eût un cadre de piquets bâti sur les bois, tout autour ; et ils étaient forts et élevés; et il fit élever des tours qui dominaient ces ouvrages de piquets ;
4 Et il fit construire des lieux de sécurité sur ces tours, afin que les pierres et les flèches des Lamanites ne puissent pas les blesser.
5 Et ils étaient prêts à jeter des pierres du haut de celle-ci, selon leur bon plaisir et leur force, et à tuer celui qui tenterait de s'approcher des murs de la ville.
6 Ainsi Moroni prépara des forteresses contre l'arrivée de leurs ennemis, autour de chaque ville dans tout le pays.
7 Et il arriva que Moroni fit avancer ses armées dans le désert de l'est ; oui, et ils sortirent, et chassèrent tous les Lamanites qui étaient dans le désert de l'est dans leurs propres terres, qui étaient au sud du pays de Zarahemla;
8 Et le pays de Néphi s'étendait en ligne droite de la mer de l'est à l'ouest.
9 Et il arriva que lorsque Moroni eut chassé tous les Lamanites du désert oriental, qui était au nord des terres de leurs possessions, il fit que les habitants qui étaient dans le pays de Zarahemla et dans le pays environnant , sortirait dans le désert de l'est, jusqu'aux confins, au bord de la mer, et posséderait le pays.
10 Et il plaça aussi des armées au sud, dans les confins de leurs possessions, et leur fit ériger des fortifications afin qu'ils puissent mettre leurs armées et leur peuple à l'abri des mains de leurs ennemis.
11 Et ainsi il retrancha toutes les forteresses des Lamanites, dans le désert à l'est : oui, et aussi à l'ouest, fortifiant la ligne entre les Néphites et les Lamanites, entre le pays de Zarahemla et le pays de Néphi ; de la mer occidentale, courant par la tête de la rivière Sidon ;
12 Les Néphites possédaient tout le pays du nord ; oui, tout le pays qui était au nord du pays d'Abondance, selon leur bon plaisir.
13 Ainsi Moroni, avec ses armées, qui augmentaient chaque jour, à cause de l'assurance de la protection que ses œuvres leur apportaient ; c'est pourquoi ils cherchèrent à retrancher la force et le pouvoir des Lamanites des terres de leurs possessions, afin qu'ils n'aient aucun pouvoir sur les terres de leurs possessions.
14 Et il arriva que les Néphites commencèrent la fondation d'une ville ; et ils appelèrent le nom de la ville Moroni; et c'était près de la mer de l'est; et c'était au sud par la ligne des possessions des Lamanites.
15 Et ils commencèrent aussi la fondation d'une ville entre la ville de Moroni et la ville d'Aaron, joignant les frontières d'Aaron et de Moroni ; et ils appelèrent le nom de la ville, ou du pays, Néphihah.
16 Et ils commencèrent aussi, cette même année, à bâtir de nombreuses villes au nord ; un d'une manière particulière qu'ils appelèrent Léhi, qui était au nord, sur les bords de la mer. Et ainsi se termina la vingtième année.
17 Et dans ces circonstances prospères se trouvait le peuple de Néphi, au commencement de la vingt et unième année du règne des juges sur le peuple de Néphi.
18 Et ils prospérèrent extrêmement, et ils devinrent extrêmement riches ; oui, et ils se multiplièrent et devinrent forts dans le pays.
19 Et ainsi nous voyons combien toutes les actions du Seigneur sont miséricordieuses et justes pour l'accomplissement de toutes ses paroles envers les enfants des hommes ;
20 Oui, nous pouvons voir que ses paroles sont vérifiées, même à ce moment-là, qu'il adressa à Léhi en disant : Tu es bénis, toi et tes enfants ; et ils seront bénis; s'ils gardent mes commandements, ils prospéreront dans le pays.
21 Mais souvenez-vous que s'ils ne gardent pas mes commandements, ils seront retranchés de la présence du Seigneur.
22 Et nous voyons que ces promesses ont été vérifiées pour le peuple de Néphi ; car ce sont leurs querelles et leurs querelles, oui, leurs meurtres et leurs pillages, leur idolâtrie, leurs prostitutions et leurs abominations, qui étaient entre eux, qui ont amené sur eux leurs guerres et leurs destructions.
23 Et ceux qui ont été fidèles à garder les commandements du Seigneur ont été délivrés en tout temps, tandis que des milliers de leurs frères méchants ont été condamnés à la servitude, ou à périr par l'épée, ou à décroître dans l'incrédulité, et à se mêler aux Lamanites .
24 Mais voici, il n'y a jamais eu de temps plus heureux parmi le peuple de Néphi, depuis les jours de Néphi, qu'aux jours de Moroni ; oui, même à cette époque, dans la vingt et unième année du règne des Juges.
25 Et il arriva que la vingt-deuxième année du règne des juges se termina aussi dans la paix ; oui, et aussi la vingt-troisième année.
26 Et il arriva qu'au commencement de la vingt-quatrième année du règne des juges, il y aurait aussi eu la paix parmi le peuple de Néphi, s'il n'y avait eu une querelle qui avait eu lieu entre eux concernant le pays. de Léhi, et le pays de Morianton, qui rejoint les frontières de Léhi ; qui étaient tous deux sur les frontières par le bord de la mer.
27 Car voici, le peuple qui possédait le pays de Morianton réclamait une partie du pays de Léhi ; c'est pourquoi il commença à y avoir une vive querelle entre eux, à tel point que les habitants de Morianton prirent les armes contre leurs frères, et ils furent déterminés par l'épée à les tuer.
28 Mais voici, le peuple qui possédait le pays de Léhi s'enfuit au camp de Moroni et lui demanda de l'aide ; car voici, ils n'avaient pas tort.
29 Et il arriva que lorsque le peuple de Morianton, qui était conduit par un homme dont le nom était Morianton, découvrit que le peuple de Léhi s'était enfui au camp de Moroni, il craignit extrêmement que l'armée de Moroni ne tombe sur eux, et détruisez-les;
30 C'est pourquoi Morianton mit dans leur cœur de fuir vers le pays qui était au nord, qui était couvert de grandes étendues d'eau, et de prendre possession du pays qui était au nord.
31 Et voici, ils auraient mis ce plan à exécution, (ce qui aurait été une cause à déplorer), mais voici, Morianton, étant un homme très passionné, c'est pourquoi il s'est mis en colère contre l'une de ses servantes, et il tomba sur elle, et la battit beaucoup.
32 Et il arriva qu'elle s'enfuit, vint au camp de Moroni, et rapporta à Moroni tout ce qui concernait l'affaire ; et aussi concernant leurs intentions de fuir dans le pays du nord.
33 Or, voici, le peuple qui était dans le pays d'Abondance, ou plutôt Moroni, craignait d'écouter les paroles de Morianton et de s'unir à son peuple, et ainsi il obtiendrait la possession des parties du pays qui un fondement pour de graves conséquences parmi le peuple de Néphi ; oui, quelles conséquences conduiraient au renversement de leur liberté ;
34 C'est pourquoi Moroni envoya une armée, avec son camp, à la tête du peuple de Morianton, pour arrêter sa fuite dans le pays du nord.
35 Et il arriva qu'ils ne les devinrent pas jusqu'à ce qu'ils soient arrivés aux confins du pays de la Désolation ; et là ils les guidèrent, par le passage étroit qui conduisait par la mer dans le pays du nord ; oui, au bord de la mer, à l'ouest et à l'est.
36 Et il arriva que l'armée qui était envoyée par Moroni, qui était dirigée par un homme dont le nom était Teancum, rencontra le peuple de Morianton ;
37 Et le peuple de Morianton était si têtu (inspiré par sa méchanceté et ses paroles flatteuses) qu'une bataille commença entre eux, au cours de laquelle Téancum tua Morianton, battit son armée, les fit prisonniers et retourna au campement de Moroni.
38 Et ainsi finit la vingt-quatrième année du règne des juges sur le peuple de Néphi. Et c'est ainsi que les habitants de Morianton furent ramenés.
39 Et après avoir fait alliance de garder la paix, ils furent rétablis dans le pays de Morianton, et une union eut lieu entre eux et le peuple de Léhi ; et ils ont également été restaurés dans leurs terres.
40 Et il arriva que la même année où le peuple de Néphi eut la paix rétablie, Néphihah, le deuxième grand juge, mourut, ayant rempli le siège du jugement avec une parfaite droiture devant Dieu ;
41 Néanmoins, il avait refusé à Alma de prendre possession de ces annales et de ces choses qu'Alma et ses pères estimaient les plus sacrées ; c'est pourquoi Alma les avait conférés à son fils Hélaman.
42 Voici, il arriva que le fils de Néphihah fut désigné pour occuper le siège du jugement, à la place de son père ; oui, il a été nommé juge en chef et gouverneur du peuple, avec un serment et une ordonnance sacrée pour juger avec justice, et pour maintenir la paix et la liberté du peuple, et pour lui accorder ses privilèges sacrés d'adorer le Seigneur. leur Dieu;
43 Oui, pour soutenir et maintenir la cause de Dieu tous ses jours, et pour traduire les méchants en justice, selon leur crime. Maintenant, voici, son nom était Pahoran.
44 Et Pahoran occupa le siège de son père et commença son règne à la fin de la vingt-quatrième année sur le peuple de Néphi.

 

Alma, chapitre 23

1 Et alors, il arriva, au commencement de la vingt-cinquième année du règne des juges sur le peuple de Néphi, qu'ils établirent la paix entre le peuple de Léhi et le peuple de Morianton concernant leurs terres, et qu'ils commencèrent la vingt-cinquième année en paix;
2 Néanmoins, ils ne maintinrent pas longtemps une paix entière dans le pays, car il commença à y avoir une querelle parmi le peuple au sujet du grand juge, Pahoran ; car voici, il y avait une partie du peuple qui désirait que quelques points particuliers de la loi fussent changés.
3 Mais voici, Pahoran ne voulait pas changer, ni permettre que la loi soit changée ; c'est pourquoi il n'écoutait pas ceux qui avaient envoyé leurs voix avec leurs pétitions concernant la modification de la loi;
4 C'est pourquoi ceux qui désiraient que la loi fût modifiée, se fâchèrent contre lui, et désirèrent qu'il ne fût plus grand juge du pays ; c'est pourquoi il s'éleva une vive dispute à ce sujet ; mais pas jusqu'à l'effusion de sang.
5 Et il arriva que ceux qui désiraient que Pahoran soit détrôné du siège du jugement furent appelés hommes du roi, car ils désiraient que la loi soit modifiée de manière à renverser le gouvernement libre et à établir un roi sur la terre.
6 Et ceux qui désiraient que Pahoran reste le grand juge du pays, prirent sur eux le nom d'hommes libres ; et ainsi était la division parmi eux; car les hommes libres avaient juré ou s'étaient engagés à maintenir leurs droits et les privilèges de leur religion par un gouvernement libre.
7 Et il arriva que cette affaire de leur querelle fut réglée par la voix du peuple.
8 Et il arriva que la voix du peuple se fit en faveur des hommes libres, et Pahoran conserva le siège du jugement, ce qui provoqua beaucoup de réjouissance parmi les frères de Pahoran, et aussi parmi le peuple de la liberté ; qui ont également fait taire les hommes du roi, qu'ils n'osaient pas s'opposer, mais étaient obligés de maintenir la cause de la liberté.
9 Or ceux qui étaient en faveur des rois, étaient ceux de haute naissance ; et ils cherchaient à être rois; et ils étaient soutenus par ceux qui recherchaient le pouvoir et l'autorité sur le peuple.
10 Mais voici, c'était un moment critique pour que de telles querelles aient lieu parmi le peuple de Néphi ; car voici, Amalickiah avait de nouveau excité le cœur du peuple des Lamanites contre le peuple des Néphites, et il rassemblait des soldats de toutes les parties de son pays, les armait et se préparait pour la guerre, avec toute la diligence , car il avait juré de boire le sang de Moroni.
11 Mais voici, nous verrons que la promesse qu'il a faite était téméraire ; néanmoins, il se prépare, lui et ses armées, à venir combattre les Néphites.
12 Or, ses armées n'étaient pas aussi grandes qu'elles l'avaient été jusqu'alors, à cause des nombreux milliers qui avaient été tués par les Néphites ;
13 Mais malgré leur grande perte, Amalickiah avait rassemblé une grande armée merveilleuse, au point qu'il ne craignait pas de descendre au pays de Zarahemla.
14 Oui, même Amalickiah descendit lui-même, à la tête des Lamanites.
15 Et ce fut la vingt-cinquième année du règne des Juges ; et c'était en même temps qu'ils avaient commencé à régler les affaires de leurs querelles concernant le grand juge Pahoran.
16 Et il arriva que lorsque les hommes qui étaient appelés hommes-du-roi apprirent que les Lamanites descendaient pour leur faire la guerre, ils se réjouirent dans leur cœur et refusèrent de prendre les armes ; car ils étaient si irrités contre le grand juge, et aussi contre le peuple de la liberté, qu'ils ne voulaient pas prendre les armes pour défendre leur pays.
17 Et il arriva que lorsque Moroni vit cela, et vit aussi que les Lamanites entraient dans les confins du pays, il fut extrêmement irrité à cause de l’entêtement de ce peuple, qu’il avait travaillé avec tant de diligence à préserver. ; oui, il excédait la colère; son âme était remplie de colère contre eux.
18 Et il arriva qu'il envoya une requête, avec la voix du peuple, au gouverneur du pays, désirant qu'il la lise et lui donne [Moroni] le pouvoir de contraindre ces dissidents à défendre leur pays, ou les mettre à mort;
19 Car ce fut son premier souci de mettre fin à de telles querelles et dissensions parmi le peuple ; car voici, cela avait été jusqu'ici la cause de toute leur destruction.
20 Et il arriva que cela fut accordé, selon la voix du peuple.
21 Et il arriva que Moroni ordonna que son armée aille contre ces hommes-du-roi, pour abattre leur orgueil et leur noblesse, et les niveler par terre, ou qu'ils prennent les armes et soutiennent la cause de la liberté.
22 Et il arriva que les armées marchèrent contre eux ; et ils abattirent leur orgueil et leur noblesse, à tel point que lorsqu'ils levèrent leurs armes de guerre pour combattre les hommes de Moroni, elles furent abattues et rasées par terre.
23 Et il arriva qu'il y eut quatre mille de ces dissidents, qui furent massacrés par l'épée ; et ceux de leurs chefs qui n'ont pas été tués au combat, ont été pris et jetés en prison, car il n'y avait pas de temps pour leurs procès à cette époque;
24 Et le reste de ces dissidents, plutôt que d'être abattus par l'épée, cédèrent à l'étendard de la liberté, et furent contraints de hisser le titre de liberté sur leurs tours et dans leurs villes, et de prendre armes pour défendre leur pays.
25 Et ainsi Moroni mit fin à ces hommes-du-roi, de sorte qu'il n'y en avait aucun connu sous le nom d'hommes-du-roi ; et ainsi il mit fin à l'obstination et à l'orgueil de ces gens qui professaient le sang de la noblesse ;
26 Mais ils ont été amenés à s'humilier comme leurs frères et à combattre vaillamment pour être libérés de la servitude.
27 Voici, il arriva que pendant que Moroni réprimait ainsi les guerres et les querelles parmi son propre peuple, et le soumettait à la paix et à la civilisation, et faisait des règlements pour se préparer à la guerre contre les Lamanites, voici, les Lamanites étaient entrés dans le pays de Moroni, qui était dans les frontières au bord de la mer.
28 Et il arriva que les Néphites n'étaient pas assez forts dans la ville de Moroni ; c'est pourquoi Amalickiah les a chassés, en tuant beaucoup.
29 Et il arriva qu'Amalickiah prit possession de la ville ; oui, la possession de toutes leurs fortifications.
30 Et ceux qui s'étaient enfuis de la ville de Moroni, vinrent à la ville de Néphihah ; et aussi le peuple de la ville de Léhi se rassembla, fit des préparatifs et était prêt à recevoir les Lamanites pour combattre.
31 Mais il arriva qu'Amalickiah ne permit pas aux Lamanites d'aller combattre la ville de Néphihah, mais les retint au bord de la mer, laissant des hommes dans chaque ville pour l'entretenir et la défendre ;
32 Et il continua ainsi, prenant possession de nombreuses villes : la ville de Néphihah, et la ville de Léhi, et la ville de Morianton, et la ville d'Omner, et la ville de Gid, et la ville de Mulek, toutes de qui étaient sur les frontières orientales, au bord de la mer.
33 Et ainsi les Lamanites avaient obtenu, par la ruse d'Amalickiah, tant de villes, par leurs innombrables armées, qui étaient toutes fortement fortifiées, à la manière des fortifications de Moroni ; tout cela offrait des forteresses aux Lamanites.
34 Et il arriva qu'ils marchèrent vers les confins du pays d'Abondance, chassant les Néphites devant eux et en tuant beaucoup.
35 Mais il arriva qu'ils rencontrèrent Téancum, qui avait tué Morianton et avait dirigé son peuple dans sa fuite.
36 Et il arriva qu'il prit aussi la tête d'Amalickiah, alors qu'il s'avançait avec sa nombreuse armée, afin de prendre possession du pays d'Abondance, et aussi du pays du nord.
37 Mais voici, il rencontra une déception en étant repoussé par Téancum et ses hommes, car ils étaient de grands guerriers ; car tous les hommes de Téancum dépassaient les Lamanites en force et en habileté à la guerre, de sorte qu'ils gagnaient avantage sur les Lamanites.
38 Et il arriva qu'ils les harcelèrent, au point qu'ils les tuèrent jusqu'à ce qu'il fît nuit.
39 Et il arriva que Téancum et ses hommes dressèrent leurs tentes aux confins du pays d'Abondance ; et Amalickiah planta ses tentes dans les bordures de la plage, au bord de la mer, et c'est ainsi qu'elles furent chassées.
40 Et il arriva que lorsque la nuit fut venue, Téancum et son serviteur s'enfuirent et sortirent de nuit, et entrèrent dans le camp d'Amalickiah ; et voici, le sommeil les avait accablés, à cause de leur grande fatigue, qui était causée par les travaux et la chaleur de la journée.
41 Et il arriva que Téancum se glissa secrètement dans la tente du roi, et lui planta un javelot dans le cœur ; et il causa la mort du roi sur-le-champ, de sorte qu'il ne réveilla pas ses serviteurs.
42 Et il retourna en secret dans son propre camp, et voici, ses hommes dormaient ; et il les réveilla, et leur raconta tout ce qu'il avait fait.
43 Et il fit en sorte que ses armées se tiennent prêtes, de peur que les Lamanites ne se réveillent et ne viennent sur eux.
44 Et ainsi finit la vingt-cinquième année du règne des juges sur le peuple de Néphi ; et ainsi finirent les jours d'Amalickiah.

 

Alma, chapitre 24

1 Et alors, il arriva, la vingt-sixième année du règne des juges sur le peuple de Néphi, voici, quand les Lamanites se réveillèrent le premier matin du premier mois, voici, ils trouvèrent Amalickiah mort dans son propre tente; et ils virent aussi que Teancum était prêt à leur livrer bataille ce jour-là.
2 Et alors, quand les Lamanites virent cela, ils furent effrayés ; et ils abandonnèrent leur dessein en marchant dans le pays vers le nord, et se retirèrent avec toute leur armée dans la ville de Mulek, et cherchèrent protection dans leurs fortifications.
3 Et il arriva que le frère d'Amalickiah fut établi roi sur le peuple ; et son nom était Ammoron; ainsi le roi Ammoron, le frère du roi Amalickiah, fut nommé pour régner à sa place.
4 Et il arriva qu'il ordonna à son peuple de maintenir les villes qu'il avait prises par l'effusion du sang ; car ils n'avaient pris aucune ville, sinon qu'ils avaient perdu beaucoup de sang.
5 Et alors, Téancum vit que les Lamanites étaient déterminés à maintenir les villes qu'ils avaient prises et les parties du pays dont ils avaient pris possession ;
6 Et voyant aussi l'énormité de leur nombre, Teancum pensa qu'il n'était pas opportun qu'il tente de les attaquer dans leurs forts ; mais il gardait ses hommes autour, comme s'il faisait des préparatifs de guerre ;
7 Oui, et vraiment il se préparait à se défendre contre eux, en élevant des murs tout autour et en préparant des lieux de villégiature.
8 Et il arriva qu'il continua à se préparer ainsi pour la guerre, jusqu'à ce que Moroni ait envoyé un grand nombre d'hommes pour renforcer son armée ;
9 Et Moroni lui envoya aussi l'ordre de retenir tous les prisonniers qui tombaient entre ses mains ; car, comme les Lamanites avaient fait beaucoup de prisonniers, qu'il retenait tous les prisonniers des Lamanites, en rançon pour ceux que les Lamanites avaient faits.
10 Et il lui envoya aussi l'ordre de fortifier le pays d'Abondance et de sécuriser le passage étroit qui conduisait au pays vers le nord, de peur que les Lamanites n'obtiennent ce point et n'aient le pouvoir de les harceler de tous côtés.
11 Et Moroni envoya aussi vers lui, lui demandant d'être fidèle à l'entretien de cette partie du pays, et de rechercher toutes les occasions de flageller les Lamanites dans cette partie, autant qu'il serait en son pouvoir,
12 Afin peut-être qu'il reprenne, par stratagème ou par un autre moyen, les villes qui leur avaient été arrachées ; et qu'il fortifierait et fortifierait aussi les villes d'alentour, qui n'étaient pas tombées aux mains des Lamanites.
13 Et il lui dit aussi : Je voudrais venir à toi, mais voici, les Lamanites sont sur nous dans les confins du pays près de la mer de l'ouest ; et voici, je vais contre eux, c'est pourquoi je ne peux pas venir à toi.
14 Or le roi (Ammoron) était parti du pays de Zarahemla, et avait fait savoir à la reine la mort de son frère, et avait rassemblé un grand nombre d'hommes, et avait marché contre les Néphites, sur la frontières par la mer occidentale;
15 Et ainsi il s'efforçait de harceler les Néphites et d'attirer une partie de leurs forces dans cette partie du pays, tandis qu'il avait commandé à ceux qu'il avait laissés de posséder les villes qu'il avait prises, de harceler aussi les Néphites aux confins de la mer de l'Est ; et devraient prendre possession de leurs terres autant qu'il était en leur pouvoir, selon la puissance de leurs armées.
16 Et ainsi furent les Néphites dans ces circonstances dangereuses, à la fin de la vingt-sixième année du règne des juges sur le peuple de Néphi.
17 Mais voici, il arriva, la vingt-septième année du règne des juges, que Téancum, par ordre de Moroni, qui avait établi des armées pour protéger les frontières sud et ouest du pays, avait commencé sa marche vers le pays d'Abondance, afin d'aider Téancum avec ses hommes à reprendre les villes qu'ils avaient perdues.
18 Et il arriva que Téancum reçut l'ordre de lancer une attaque contre la ville de Mulek et de la reprendre si cela était possible.
19 Et il arriva que Téancum fit des préparatifs pour attaquer la ville de Mulek et marcher avec son armée contre les Lamanites ; mais il vit qu'il était impossible qu'il pût les vaincre pendant qu'ils étaient dans leurs fortifications ;
20 C'est pourquoi il abandonna ses desseins et retourna de nouveau à la ville d'Abondance, pour attendre la venue de Moroni afin de renforcer son armée.
21 Et il arriva que Moroni arriva avec son armée au pays d'Abondance, à la fin de la vingt-septième année du règne des juges sur le peuple de Néphi.
22 Et au commencement de la vingt-huitième année, Moroni et Téancum, et plusieurs des capitaines en chef, tinrent un conseil de guerre, sur ce qu'ils devaient faire pour amener les Lamanites à sortir contre eux pour combattre ;
23 Ou afin qu'ils puissent par quelque moyen les flatter hors de leurs forteresses, afin qu'ils puissent prendre l'avantage sur eux et reprendre la ville de Mulek.
24 Et il arriva qu'ils envoyèrent des ambassades à l'armée des Lamanites, qui protégeaient la ville de Mulek, à leur chef, dont le nom était Jacob, lui demandant de sortir avec ses armées à leur rencontre dans les plaines, entre les deux villes.
25 Mais voici, Jacob, qui était un Zoramite, ne voulait pas sortir avec son armée à leur rencontre dans les plaines.
26 Et il arriva que Moroni, n'ayant aucun espoir de les rencontrer sur de beaux terrains, résolut donc un plan pour leurrer les Lamanites hors de leurs forteresses.
27 C'est pourquoi il ordonna à Téancum de prendre un petit nombre d'hommes, et de descendre près du bord de la mer ; et Moroni et son armée, de nuit, marchèrent dans le désert, à l'ouest de la ville de Mulek ;
28 Et ainsi, le lendemain, quand les gardes des Lamanites eurent découvert Téancum, ils coururent et le dirent à Jacob, leur chef.
29 Et il arriva que les armées des Lamanites marchèrent contre Téancum, supposant par leur nombre vaincre Téancum, à cause de la petitesse de ses effectifs.
30 Et lorsque Téancum vit les armées des Lamanites sortir contre lui, il commença à battre en retraite le long du rivage vers le nord.
31 Et il arriva que lorsque les Lamanites virent qu'il commençait à fuir, ils prirent courage et les poursuivirent avec vigueur.
32 Et pendant que Téancum éloignait ainsi les Lamanites qui les poursuivaient en vain, voici, Moroni ordonna qu'une partie de son armée qui était avec lui marche dans la ville et en prenne possession.
33 Et ils firent ainsi, et tuèrent tous ceux qui étaient restés pour protéger la ville ; oui, tous ceux qui ne rendaient pas leurs armes de guerre.
34 Et ainsi Moroni avait obtenu la possession de la ville de Mulek, avec une partie de son armée, tandis qu'il marchait avec le reste à la rencontre des Lamanites, lorsqu'ils reviendraient de la poursuite de Téancum.
35 Et il arriva que les Lamanites poursuivirent Téancum jusqu'à ce qu'ils approchèrent de la ville d'Abondance, et alors ils rencontrèrent Léhi et une petite armée, qui avait été laissée pour protéger la ville d'Abondance.
36 Et maintenant, voici, lorsque les capitaines en chef des Lamanites virent Léhi et son armée venir à leur rencontre, ils s'enfuirent dans une grande confusion, de peur peut-être qu'ils n'obtiennent pas la ville de Mulek, avant que Léhi ne les rattrape ; car ils étaient fatigués à cause de leur marche, et les hommes de Léhi étaient frais.
37 Or, les Lamanites ne savaient pas que Moroni avait été derrière eux avec son armée ; et tout ce qu'ils craignaient, c'était Léhi et ses hommes.
38 Or, Léhi ne désirait pas les atteindre jusqu'à ce qu'ils rencontrent Moroni et son armée.
39 Et il arriva qu'avant que les Lamanites aient reculé loin, ils furent encerclés par les Néphites ; par les hommes de Moroni d'une part, et les hommes de Léhi de l'autre, qui étaient tous frais et pleins de force ; mais les Lamanites étaient fatigués à cause de leur longue marche.
40 Et Moroni ordonna à ses hommes de fondre sur eux jusqu'à ce qu'ils aient rendu leurs armes de guerre.
41 Et il arriva que Jacob, étant leur chef, étant aussi un Zoramite et ayant un esprit indomptable, il mena les Lamanites au combat, avec une fureur extrême contre Moroni.
42 Moroni étant sur leur chemin, Jacob était déterminé à les tuer et à se frayer un chemin jusqu'à la ville de Mulek.
43 Mais voici, Moroni et ses hommes étaient plus puissants ; c'est pourquoi ils ne cèdent pas devant les Lamanites.
44 Et il arriva qu'ils combattirent des deux mains avec une fureur extrême ; et il y eut beaucoup de morts des deux côtés ; oui, et Moroni a été blessé, et Jacob a été tué.
45 Et Léhi pressa leurs arrières avec une telle fureur, avec ses hommes forts, que les Lamanites à l'arrière rendirent leurs armes de guerre ; et le reste d'entre eux, étant très confus, ne savaient s'ils devaient aller ou frapper.
46 Or Moroni, voyant leur confusion, leur dit : Si vous sortez vos armes de guerre et les remettez, voici, nous nous abstiendrons de verser votre sang.
47 Et il arriva que lorsque les Lamanites eurent entendu ces paroles, leurs capitaines en chef, tous ceux qui n'avaient pas été tués, s'avancèrent et jetèrent leurs armes de guerre aux pieds de Moroni, et ordonnèrent aussi à leurs hommes de faire le même:
48 Mais voici, il y en avait beaucoup qui ne voulaient pas ; et ceux qui ne voulurent pas rendre leurs épées furent pris et ligotés, et leurs armes de guerre leur furent ôtées, et ils furent contraints de marcher avec leurs frères vers le pays d'Abondance.
49 Et maintenant, le nombre des prisonniers qui avaient été faits dépassait plus que le nombre de ceux qui avaient été tués ; oui, plus que ceux qui avaient été tués des deux côtés.
50 Et il arriva qu'ils mirent des gardes sur les prisonniers des Lamanites, et les forcèrent à sortir et à enterrer leurs morts ; oui, et aussi les morts des Néphites qui ont été tués; et Moroni plaça des hommes sur eux pour les garder pendant qu'ils accomplissaient leur travail.
51 Et Moroni alla à la ville de Mulek avec Léhi, et prit le commandement de la ville, et la donna à Léhi.
52 Or, voici, ce Léhi était un homme qui avait été avec Moroni dans la plus grande partie de toutes ses batailles ; et c'était un homme semblable à Moroni; et ils se réjouissaient de la sécurité l'un de l'autre ; oui, ils étaient aimés les uns des autres, et aussi aimés de tout le peuple de Néphi.
53 Et il arriva qu'après que les Lamanites eurent fini d'enterrer leurs morts, et aussi les morts des Néphites, ils furent reconduits dans le pays d'Abondance ;
54 Et Téancum, par les ordres de Moroni, fit qu'ils commençassent à creuser un fossé autour du pays, ou de la ville d'Abondance ;
55 Et il fit construire un parapet de bois sur la rive intérieure du fossé ; et ils jetèrent de la boue du fossé contre le parapet de bois;
56 Et ainsi ils firent travailler les Lamanites, jusqu'à ce qu'ils aient encerclé la ville d'Abondance tout autour d'un fort mur de bois et de terre, à une hauteur excessive.
57 Et cette ville devint une forteresse immense pour toujours ; et dans cette ville, ils gardaient les prisonniers des Lamanites; oui, même à l'intérieur d'un mur qu'ils leur avaient fait construire de leurs propres mains.
58 Or Moroni fut obligé de faire travailler les Lamanites, parce qu'il était facile de les garder pendant leur travail ; et il désirait toutes ses forces, quand il ferait une attaque contre les Lamanites.
59 Et il arriva que Moroni remporta ainsi une victoire sur l'une des plus grandes des armées des Lamanites et s'empara de la ville de Mulek, qui était l'une des plus fortes forteresses des Lamanites au pays de Néphi ; et c'est ainsi qu'il avait aussi construit une forteresse pour retenir ses prisonniers.
60 Et il arriva qu'il ne tenta plus de bataille contre les Lamanites cette année-là; mais il employa ses hommes à se préparer pour la guerre : oui, et à faire des fortifications pour se protéger contre les Lamanites ; oui, et délivrant aussi leurs femmes et leurs enfants de la famine et de l'affliction, et fournissant de la nourriture à leurs armées.
61 Et alors, il arriva que les armées des Lamanites, sur la mer de l'ouest, au sud, tandis qu'en l'absence de Moroni, à cause d'une intrigue parmi les Néphites, qui provoquait des dissensions parmi eux, avaient gagné du terrain sur les Néphites , oui, de sorte qu'ils avaient obtenu la possession d'un certain nombre de leurs
les villes de cette partie du pays ;
62 Et ainsi, à cause de l'iniquité entre eux, oui, à cause de la dissension et de l'intrigue entre eux, ils ont été placés dans les circonstances les plus dangereuses.
63 Et maintenant, voici, j'ai quelque chose à dire concernant le peuple d'Ammon, qui, au commencement, était Lamanite ; mais par Ammon et ses frères, ou plutôt par la puissance et la parole de Dieu, ils avaient été convertis au Seigneur ;
64 Et ils avaient été amenés dans le pays de Zarahemla, et avaient depuis été protégés par les Néphites ; et à cause de leur serment, ils avaient été empêchés de prendre les armes contre leurs frères;
65 Car ils avaient juré de ne plus verser le sang ; et selon leur serment, ils auraient péri; oui, ils se seraient laissés tomber entre les mains de leurs frères, n'eût été la pitié et l'amour extrême qu'Ammon et ses frères avaient eus pour eux;
66 Et pour cette cause, ils furent amenés dans le pays de Zarahemla ; et ils avaient toujours été protégés par les Néphites.
67 Mais il arriva que lorsqu'ils virent le danger et les nombreuses afflictions et tribulations que les Néphites enduraient pour eux, ils furent émus de compassion et désirèrent prendre les armes pour défendre leur pays.
68 Mais voici, alors qu'ils étaient sur le point de prendre leurs armes de guerre, ils furent vaincus par les persuasions d'Hélaman et de ses frères, car ils étaient sur le point de rompre le serment qu'ils avaient fait ;
69 Et Hélaman craignait qu'en agissant ainsi, ils ne perdent leur âme ; c'est pourquoi tous ceux qui étaient entrés dans cette alliance furent contraints de voir leurs frères patauger dans leurs afflictions, dans leurs circonstances dangereuses, à cette époque.
70 Mais voici, il arriva qu'ils eurent beaucoup de fils, qui n'avaient pas conclu l'alliance de ne pas prendre leurs armes de guerre pour se défendre contre leurs ennemis ;
71 C'est pourquoi ils se rassemblèrent en ce temps-là, autant qu'ils étaient capables de prendre les armes ; et ils s'appelaient Néphites;
72 Et ils conclurent une alliance pour combattre pour la liberté des Néphites ; oui, pour protéger le pays jusqu'au sacrifice de leur vie;
73 Oui, même eux firent alliance de ne jamais renoncer à leur liberté, mais ils se battront dans tous les cas pour protéger les Néphites et eux-mêmes de la servitude.
74 Or, voici, il y avait deux mille de ces jeunes hommes qui ont conclu cette alliance et ont pris leurs armes de guerre pour défendre leur pays.
75 Et maintenant, voici, comme ils n'avaient jamais été jusque-là un désavantage pour les Néphites, ils devinrent maintenant aussi à cette époque un grand soutien, car ils prirent leurs armes de guerre et ils voulaient qu'Hélaman soit leur chef.
76 Et ils étaient tous jeunes hommes, et ils étaient extrêmement vaillants pour le courage, et aussi pour la force et l'activité ; mais voici, ce n'était pas tout : c'étaient des hommes fidèles en tout temps dans tout ce qui leur était confié ;
77 Oui, c'étaient des hommes intègres et sobres, car on leur avait appris à garder les commandements de Dieu et à marcher droit devant lui.
78 Et alors, il arriva qu'Hélaman marcha à la tête de ses deux mille jeunes soldats, pour soutenir le peuple dans les confins du pays au sud près de la mer de l'ouest.
79 Et ainsi se termina la vingt-huitième année du règne des Juges sur le peuple de Néphi, etc.

 

Alma, chapitre 25

1 Et alors, il arriva, la vingt-neuvième année des Juges, qu'Ammoron envoya à Moroni, désirant qu'il échange des prisonniers.
2 Et il arriva que Moroni se réjouit extrêmement de cette demande, car il désirait les provisions qui étaient distribuées pour l'entretien des prisonniers lamanites, pour l'entretien de son propre peuple ; et il désirait aussi son propre peuple pour le renforcement de son armée.
3 Or les Lamanites avaient pris beaucoup de femmes et d'enfants ; et il n'y avait pas une femme ni un enfant parmi tous les prisonniers de Moroni; ou les prisonniers que Moroni avait faits ;
4 C'est pourquoi Moroni résolut un stratagème pour obtenir autant de prisonniers des Néphites des Lamanites qu'il était possible ; c'est pourquoi il écrivit une épître et l'envoya par le serviteur d'Ammoron, le même qui avait apporté une épître à Moroni.
5 Or, ce sont ici les paroles qu'il écrivit à Ammoron, disant : Voici, Ammoron, je t'ai quelque peu écrit concernant cette guerre que tu as menée contre mon peuple, ou plutôt que ton frère a menée contre eux, et que tu es encore déterminé à continuer après sa mort.
6 Voici, je voudrais vous dire quelque chose concernant la justice de Dieu et l'épée de sa colère toute-puissante, qui pèse sur vous, à moins que vous ne vous repentiez et ne retiriez vos armées dans vos propres terres, ou dans les terres de vos possessions, qui sont le pays de Néphi; oui, je vous dirais ces choses, si vous étiez capables de les écouter ;
7 Oui, je voudrais te parler de cet enfer affreux qui attend de recevoir des meurtriers tels que toi et ton frère avez été, à moins que vous ne vous repentiez et renonciez à vos desseins meurtriers et que vous ne retourniez avec vos armées dans vos propres terres ;
8 Mais comme vous avez une fois rejeté ces choses, et que vous avez combattu contre le peuple de l'Éternel, de même je peux m'attendre à ce que vous le fassiez de nouveau.
9 Et maintenant, voici, nous sommes prêts à te recevoir ; oui, et à moins que vous ne retiriez vos desseins, voici, vous attirerez sur vous la colère de ce Dieu que vous avez rejeté, jusqu'à votre destruction totale;
10 Mais tant que le Seigneur est vivant, nos armées viendront sur vous, à moins que vous ne vous retiriez, et vous serez bientôt visités par la mort, car nous conserverons nos villes et nos terres ; oui, et nous maintiendrons notre religion et la cause de notre Dieu.
11 Mais voici, il me semble que je vous parle de ces choses en vain ; ou il me suppose que tu es un enfant de l'enfer; c'est pourquoi, je terminerai mon épître, en vous disant que je n'échangerai pas de prisonniers, sauf à condition que vous livrez un homme, et sa femme, et ses enfants, pour un seul prisonnier ; si c'est le cas que vous le fassiez, j'échangerai.
12 Et voici, si vous ne faites pas cela, je viendrai contre vous avec mes armées ; oui, j'armerai même mes femmes et mes enfants, et je viendrai contre toi, et je te suivrai jusque dans ton propre pays, qui est le pays de notre premier héritage; oui, et ce sera sang pour sang; oui, vie pour vie; et je te livrerai bataille, jusqu'à ce que tu sois exterminé de dessus la face de la terre.
13 Voici, je suis dans ma colère, et aussi mon peuple; vous avez cherché à nous assassiner, et nous n'avons cherché qu'à nous défendre.
14 Mais voici, si vous cherchez à nous détruire davantage, nous chercherons à vous détruire ; oui, et nous chercherons notre pays, les terres de notre premier héritage.
15 Maintenant je termine mon épître. je suis Moroni; Je suis un dirigeant du peuple des Néphites.
16 Or, il arriva qu'Ammoron, lorsqu'il eut reçu cette épître, se mit en colère ; et il écrivit une autre épître à Moroni; et voici les paroles qu'il écrivit, disant: Je suis Ammoron, le roi des Lamanites; Je suis le frère d'Amalickiah, que vous avez tué.
17 Voici, je vais venger son sang sur vous; oui, et je viendrai sur vous avec mes armées, car je ne crains pas vos menaces.
18 Car voici, vos pères ont fait du tort à leurs frères, au point de les priver de leur droit au gouvernement, alors qu'il leur revenait de droit.
19 Et maintenant, voici, si vous déposez vos armes et que vous vous soumettiez à être gouvernés par ceux à qui le gouvernement appartient de droit, alors je ferai en sorte que mon peuple dépose ses armes et ne soit plus en guerre.
20 Voici, vous avez proféré beaucoup de menaces contre moi et mon peuple ; mais voici, nous ne craignons pas vos menaces;
21 Néanmoins, j'accorderai volontiers d'échanger des prisonniers selon votre demande, afin que je puisse conserver ma nourriture pour mes hommes de guerre;
22 Et nous mènerons une guerre qui sera éternelle, soit pour soumettre les Néphites à notre autorité, soit pour leur extinction éternelle.
23 Et quant à ce Dieu que vous dites que nous avons rejeté, voici, nous ne connaissons pas un tel être ; vous non plus; mais s'il se trouve qu'il existe un tel être, nous ne savons qu'il nous a créés aussi bien que vous ;
24 Et s'il y a un diable et un enfer, voici, ne vous enverra-t-il pas là-bas, pour habiter avec mon frère, que vous avez tué, à qui vous avez laissé entendre qu'il est allé dans un tel lieu ? Mais voici, ces choses n'ont pas d'importance.
25 Je suis Ammoron, et un descendant de Zoram, que vos pères ont pressé et fait sortir de Jérusalem. Et voici, maintenant, je suis un Lamanite audacieux.
26 Voici, cette guerre a été faite pour venger leurs torts, et pour maintenir et obtenir leurs droits au gouvernement ; et je termine mon épître à Moroni.
27 Or, il arriva que lorsque Moroni eut reçu cette épître, il fut encore plus en colère, parce qu'il savait qu'Ammoron avait une parfaite connaissance de sa fraude ; oui, il savait qu'Ammoron savait que ce n'était pas une juste cause qui l'avait poussé à faire la guerre au peuple de Néphi.
28 Et il dit : Voici, je n'échangerai pas de prisonniers avec Ammoron, sauf s'il renonce à son dessein, comme je l'ai dit dans mon épître ; car je ne lui accorderai pas plus de pouvoir que ce qu'il a.
29 Voici, je connais le lieu où les Lamanites gardent mon peuple, qu'ils ont fait prisonnier ; et comme Ammoron n'a pas voulu m'accorder mon épître, voici, je lui donnerai selon mes paroles; oui, je chercherai la mort parmi eux, jusqu'à ce qu'ils réclament la paix.
30 Et alors, il arriva que lorsque Moroni eut dit ces paroles, il fit faire une recherche parmi ses hommes, afin peut-être de trouver parmi eux un homme qui était un descendant de Laman.
31 Et il arriva qu'ils en trouvèrent un, dont le nom était Laman ; et il était l'un des serviteurs du roi qui a été assassiné par Amalickiah.
32 Or Moroni fit sortir Laman et un petit nombre de ses hommes vers les gardes qui étaient sur les Néphites.
33 Or les Néphites étaient gardés dans la ville de Gid ; c'est pourquoi Moroni nomma Laman et fit qu'un petit nombre d'hommes l'accompagnèrent.
34 Et le soir étant venu, Laman alla vers les gardes qui étaient sur les Néphites, et voici, ils le virent venir, et ils le saluèrent.
35 Mais il leur dit : Ne craignez rien. Voici, je suis un Lamanite. Voici, nous avons échappé aux Néphites, et ils dorment; et voici, nous avons pris de leur vin, et nous l'avons apporté avec nous.
36 Or, quand les Lamanites entendirent ces paroles, ils le reçurent avec joie. Et ils lui dirent : Donne-nous de ton vin, que nous buvions ; nous sommes heureux que vous ayez ainsi emporté du vin avec vous, car nous sommes fatigués.
37 Mais Laman leur dit : Gardons de notre vin jusqu'à ce que nous allions combattre les Néphites. Mais ce dicton ne fit que les rendre plus désireux de boire du vin.
38 Car, dirent-ils, nous sommes fatigués, prenons donc du vin, et bientôt nous recevrons du vin pour nos rations, ce qui nous donnera la force d'aller contre les Néphites. Et Laman leur dit : Vous pouvez faire selon vos désirs.
39 Et il arriva qu'ils prenaient du vin librement, et il était agréable à leur goût ; donc ils en prenaient plus librement ; et il était fort, ayant été préparé dans sa force.
40 Et il arriva qu'ils burent et s'égayèrent, et peu à peu ils furent tous ivres.
41 Et alors, quand Laman et ses hommes virent qu'ils étaient tous ivres et qu'ils dormaient profondément, ils retournèrent vers Moroni et lui racontèrent tout ce qui s'était passé. Et maintenant, c'était selon le dessein de Moroni.
42 Et Moroni avait préparé ses hommes avec des armes de guerre ; et il envoya à la ville de Gid, pendant que les Lamanites étaient dans un profond sommeil et ivres, et jeta les armes de guerre aux prisonniers, de sorte qu'ils étaient tous armés; oui, même à leurs femmes, et à tous ceux de leurs enfants, autant qu'ils étaient capables d'utiliser une arme de guerre ; quand Moroni avait armé ces prisonniers.
43 Et toutes ces choses se faisaient dans un profond silence. Mais s'ils avaient réveillé les Lamanites, voici, ils étaient ivres et les Néphites auraient pu les tuer.
44 Mais voici, ce n'était pas le désir de Moroni. Il ne prenait pas plaisir au meurtre ou à l'effusion de sang ; mais il prenait plaisir à sauver son peuple de la destruction ; et pour cette raison, il ne pourrait pas attirer sur lui l'injustice, il ne tomberait pas sur les Lamanites et ne les détruirait pas dans leur ivresse.
45 Mais il avait obtenu ses désirs ; car il avait armé les prisonniers des Néphites qui étaient à l'intérieur des murs de la ville, et leur avait donné le pouvoir de prendre possession des parties qui étaient à l'intérieur des murs;
46 Et alors il ordonna aux hommes qui étaient avec lui de s'éloigner d'eux d'un pas et d'encercler les armées des Lamanites.
47 Or, voici, cela se fit pendant la nuit, de sorte que lorsque les Lamanites se réveillèrent le matin, ils virent qu'ils étaient entourés par les Néphites à l'extérieur, et que leurs prisonniers étaient armés à l'intérieur.
48 Et ainsi ils virent que les Néphites avaient pouvoir sur eux ; et dans ces circonstances, ils trouvèrent qu'il n'était pas opportun de combattre les Néphites;
49 C'est pourquoi leurs capitaines en chef réclamèrent leurs armes de guerre, et ils les apportèrent et les jetèrent aux pieds des Néphites, implorant miséricorde. Maintenant, voici, c'était le désir de Moroni.
50 Il les fit prisonniers de guerre, prit possession de la ville et fit libérer tous les prisonniers qui étaient Néphites ; et ils rejoignirent l'armée de Moroni, et furent une grande force pour son armée.
51 Et il arriva qu'il fit en sorte que les Lamanites qu'il avait faits prisonniers, commencent un travail pour renforcer les fortifications autour de la ville de Gid.
52 Et il arriva que lorsqu'il eut fortifié la ville de Gid selon ses désirs, il fit amener ses prisonniers à la ville d'Abondance.
53 Et il gardait aussi cette ville avec une force extrêmement forte.
54 Et il arriva qu'ils, malgré toutes les intrigues des Lamanites, gardèrent et protégèrent tous les prisonniers qu'ils avaient faits, et maintinrent aussi tout le terrain et l'avantage qu'ils avaient repris.
55 Et il arriva que les Néphites recommencèrent à être victorieux et à réclamer leurs droits et leurs privilèges.
56 À de nombreuses reprises, les Lamanites tentent de les encercler de nuit, mais dans ces tentatives, ils perdent de nombreux prisonniers.
57 Et bien des fois ils essayèrent d'administrer de leur vin aux Néphites, afin qu'ils puissent les détruire par du poison ou par l'ivresse.
58 Mais voici, les Néphites ne tardèrent pas à se souvenir du Seigneur leur Dieu, en ces temps d'affliction.
59 Ils ne pouvaient pas être pris dans leurs pièges; oui, ils ne voulaient pas partager leur vin; oui, ils ne voulaient pas prendre de vin s'ils n'en avaient d'abord donné à certains des prisonniers lamanites.
60 Et ils étaient ainsi prudents, afin qu'aucun poison ne leur soit administré ; car si leur vin empoisonnait un Lamanite, il empoisonnerait aussi un Néphite; et c'est ainsi qu'ils goûtèrent toutes leurs liqueurs.
61 Et alors, il arriva qu'il était opportun que Moroni fasse des préparatifs pour attaquer la ville de Morianton.
62 Car voici, les Lamanites avaient, par leurs travaux, fortifié la ville de Morianton jusqu'à ce qu'elle soit devenue une forteresse immense ; et ils apportaient continuellement de nouvelles forces dans cette ville, ainsi que de nouvelles provisions de vivres.
63 Et ainsi finit la vingt-neuvième année du règne des Juges sur le peuple de Néphi.

 

Alma, chapitre 26

1 Et alors, il arriva qu'au commencement de la trentième année du règne des juges, le deuxième jour, le premier mois, Moroni reçut une épître d'Hélaman, exposant les affaires du peuple de cette partie du pays. .
2 Et voici les paroles qu'il écrivit, disant : Mon frère bien-aimé, Moroni, aussi bien dans le Seigneur que dans les tribulations de notre guerre ; voici, mon frère bien-aimé, j'ai quelque chose à te dire concernant notre guerre dans cette partie du pays.
3 Voici, deux mille des fils de ces hommes qu'Ammon fit descendre du pays de Néphi.
4 Or, vous savez que ceux-ci étaient descendants de Laman, qui était le fils aîné de notre père Léhi.
5 Maintenant, je n'ai pas besoin de te répéter concernant leurs traditions ou leur incrédulité, car tu connais toutes ces choses ; c'est pourquoi je suppose que je vous dis que deux mille de ces jeunes hommes ont pris leurs armes de guerre, et que je voudrais être leur chef ; et nous sommes sortis pour défendre notre pays.
6 Et maintenant, vous savez aussi l'alliance que leurs pères ont faite, qu'ils ne prendraient pas leurs armes de guerre contre leurs frères, pour répandre le sang.
7 Mais la vingt-sixième année, lorsqu'ils virent nos afflictions et nos tribulations pour eux, ils étaient sur le point de rompre l'alliance qu'ils avaient conclue et de prendre leurs armes de guerre pour notre défense.
8 Mais je ne souffrirais pas qu'ils rompent cette alliance qu'ils avaient faite, en supposant que Dieu nous fortifierait, au point que nous ne souffririons pas davantage à cause de l'accomplissement du serment qu'ils avaient prêté.
9 Mais voici, voici une chose dont nous pouvons avoir une grande joie.
10 Car voici, la vingt-sixième année, moi Hélaman, j'ai marché à la tête de ces deux mille jeunes hommes, vers la ville de Judée, pour assister Antipus, que vous aviez établi chef sur le peuple de cette partie de la terre.
11 Et j'ai joint mes deux mille fils (car ils sont dignes d'être appelés fils) à l'armée d'Antipus; dans quelle force Antipus se réjouissait extrêmement; car voici, son armée avait été réduite par les Lamanites parce que leurs forces avaient tué un grand nombre de nos hommes; pour laquelle nous devons pleurer.
12 Néanmoins, nous pouvons nous consoler de ce point : qu'ils sont morts pour la cause de leur pays et de leur Dieu, oui, et ils sont heureux.
13 Et les Lamanites avaient aussi retenu de nombreux prisonniers, qui sont tous des capitaines en chef ; car nul autre qu'ils n'ont épargné vivant.
14 Et nous supposons qu'ils sont maintenant en ce moment dans le pays de Néphi ; il en est ainsi s'ils ne sont pas tués.
15 Et maintenant, voici les villes dont les Lamanites ont pris possession, par l’effusion du sang de tant de nos vaillants hommes : le pays de Manti, ou la ville de Manti, et la ville de Zeezrom, et la ville de Cumeni , et la ville d'Antiparah.

16 Et ce sont là les villes qu'ils possédaient quand je suis arrivé à la ville de Judée ; et je trouvai Antipus et ses hommes travaillant de toutes leurs forces pour fortifier la ville ;
17 Oui, et ils étaient déprimés de corps aussi bien que d'esprit ; car ils avaient combattu vaillamment le jour et peiné la nuit pour entretenir leurs villes; et ainsi ils avaient souffert de grandes afflictions de toutes sortes.
18 Et maintenant, ils étaient déterminés à vaincre dans ce lieu, ou à mourir ; c'est pourquoi vous pouvez bien supposer que cette petite force que j'ai amenée avec moi, oui, mes fils, leur a donné de grands espoirs et beaucoup de joie.
19 Et alors, il arriva que lorsque les Lamanites virent qu'Antipus avait reçu une plus grande force pour son armée, ils furent contraints, par les ordres d'Ammoron, de ne pas venir combattre la ville de Judée, ni nous combattre.
20 Et c'est ainsi que nous avons été favorisés par le Seigneur : car s'ils étaient tombés sur nous dans notre faiblesse, ils auraient peut-être détruit notre petite armée ; mais c'est ainsi que nous avons été préservés.
21 Ils reçurent l'ordre d'Ammoron de maintenir les villes qu'ils avaient prises. Et ainsi se termina la vingt-sixième année.
22 Et au commencement de la vingt-septième année, nous avions préparé notre ville et nous-mêmes pour la défense.
23 Or, nous désirions que les Lamanites viennent sur nous ; car nous ne voulions pas les attaquer dans leurs forteresses.
24 Et il arriva que nous gardâmes des espions tout autour, pour surveiller les mouvements des Lamanites, afin qu'ils ne nous dépassassent pas de nuit, ni de jour, pour attaquer nos autres villes, qui étaient du côté du nord ;
25 Car nous savions que dans ces villes elles n'étaient pas assez fortes pour les affronter ; c'est pourquoi nous désirions, s'ils passaient près de nous, leur tomber dessus par derrière, et ainsi les faire reculer, en même temps qu'ils étaient rencontrés par devant.
26 Nous pensions que nous pouvions les vaincre ; mais voici, nous avons été déçus de notre désir.
27 Ils n'osaient pas passer près de nous avec toute leur armée ; ils n'osaient pas non plus en faire partie, de peur qu'ils ne soient pas assez forts, et qu'ils tombassent.
28 Ils n'osaient pas descendre contre la ville de Zarahemla; ils n'osaient pas non plus franchir la tête de Sidon, jusqu'à la ville de Néphihah.
29 Et ainsi, avec leurs forces, ils étaient déterminés à maintenir les villes qu'ils avaient prises.
30 Et alors, il arriva que, le deuxième mois de cette année, il nous fut apporté beaucoup de provisions, de la part des pères de mes deux mille fils.
31 Et aussi deux mille hommes nous furent envoyés du pays de Zarahemla.
32 Et ainsi nous étions préparés avec dix mille hommes, et des provisions pour eux, et aussi pour leurs femmes et leurs enfants.
33 Et les Lamanites, voyant ainsi nos forces augmenter chaque jour et les provisions arriver pour notre soutien, ils commencèrent à avoir peur et commencèrent à sortir, si c'était possible, pour mettre fin à ce que nous recevions des provisions et des forces.
34 Or, quand nous avons vu que les Lamanites commençaient à s'inquiéter de cette manière, nous avons voulu mettre en œuvre un stratagème contre eux :
35 C'est pourquoi Antipus ordonna que je marche avec mes petits fils vers une ville voisine, comme si nous transportions des vivres dans une ville voisine.
36 Et nous devions marcher près de la ville d'Antiparah, comme si nous allions vers la ville d'au-delà, dans les confins du bord de la mer.
37 Et il arriva que nous nous mîmes en marche, comme avec nos provisions, pour aller dans cette ville.
38 Et il arriva qu'Antipus s'avança avec une partie de son armée, laissant le reste entretenir la ville.
39 Mais il ne sortit que lorsque je sortis avec ma petite armée, et que j'approchai de la ville d'Antiparah.
40 Et maintenant, dans la ville d'Antiparah, était stationnée la plus forte armée des Lamanites ; oui, les plus nombreux.
41 Et il arriva que, informés par leurs espions, ils sortirent avec leur armée et marchèrent contre nous.
42 Et il arriva que nous nous enfuîmes devant eux, vers le nord.
43 Et ainsi nous emmenâmes la plus puissante armée des Lamanites ; oui, même à une distance considérable, de sorte que lorsqu'ils virent l'armée d'Antipus les poursuivre, avec leurs forces, ils ne se tournèrent ni à droite ni à gauche, mais poursuivirent leur marche en ligne droite après nous :
44 Et, comme nous le supposons, leur intention était de nous tuer avant qu'Antipus ne les rattrape, et cela afin qu'ils ne soient pas encerclés par notre peuple.
45 Et maintenant Antipus, voyant notre danger, accéléra la marche de son armée.
46 Mais voici, il faisait nuit; c'est pourquoi ils ne nous ont pas atteints, ni Antipus ne les a atteints; donc nous avons campé pour la nuit.
47 Et il arriva qu'avant l'aube du matin, voici, les Lamanites nous poursuivaient.
48 Or nous n'étions pas assez forts pour les combattre ; oui, je ne souffrirais pas que mes petits fils tombent entre leurs mains ; donc nous avons continué notre marche; et nous avons pris notre marche dans le désert.
49 Or ils n'osaient plus se détourner ni à droite ni à gauche, de peur d'être encerclés ; je ne tournerais ni à droite ni à gauche, de peur qu'ils ne me rattrapent, et que nous ne puissions tenir contre eux, sinon être tués, et ils s'enfuiraient; et ainsi nous nous enfuîmes tout ce jour-là dans le désert, jusqu'à ce qu'il fît nuit.
50 Et il arriva que, de nouveau, lorsque la lumière du matin vint, nous vîmes les Lamanites sur nous, et nous nous enfuîmes devant eux.
51 Mais il arriva qu'ils ne nous poursuivirent pas loin, avant de s'arrêter ; et ce fut le matin du troisième jour, le septième mois.
52 Et maintenant, s'ils avaient été atteints par Antipus, nous ne le savions pas ; mais j'ai dit à mes hommes : Voici, nous ne le savons pas, mais ils se sont arrêtés dans le but que nous venions contre eux, afin qu'ils puissent nous prendre dans leur piège ; C'est pourquoi, mes fils, que dites-vous, irez-vous contre eux pour combattre ?
53 Et maintenant, je te dis, mon frère bien-aimé, Moroni, que jamais je n'avais vu un si grand courage, non, pas parmi tous les Néphites.
54 Car comme je les avais toujours appelés mes fils, (car ils étaient tous très jeunes), ils me dirent de même : Père, voici, notre Dieu est avec nous, et il ne souffrira pas que nous tombions ; alors sortons;
55 Nous ne tuerions pas nos frères s'ils nous laissaient tranquilles ; partons donc, de peur qu'ils ne dominent l'armée d'Antipus.
56 Or ils n'avaient jamais combattu, pourtant ils ne craignaient pas la mort ; et ils pensaient plus à la liberté de leurs pères qu'à leur vie ; oui, leurs mères leur avaient appris que s'ils ne doutaient pas, Dieu les délivrerait.
57 Et ils m'ont répété les paroles de leurs mères, disant : Nous ne doutons pas que nos mères aient su.
58 Et il arriva que je revins avec mes deux mille hommes contre ces Lamanites qui nous avaient poursuivis.
59 Et maintenant, voici, les armées d'Antipus les avaient atteints, et une terrible bataille avait commencé.
60 L'armée d'Antipus, fatiguée de sa longue marche en si peu de temps, était sur le point de tomber entre les mains des Lamanites ; et si je n'étais pas revenu avec mes deux mille, ils auraient atteint leur but ;
61 Car Antipus était tombé par l'épée, et plusieurs de ses chefs, à cause de leur fatigue, occasionnée par la rapidité de leur marche; c'est pourquoi les hommes d'Antipus, confus à cause de la chute de leurs chefs, commencèrent à céder devant les Lamanites.
62 Et il arriva que les Lamanites prirent courage et commencèrent à les poursuivre ; et c'est ainsi que les Lamanites les poursuivaient avec une grande vigueur, quand Hélaman arriva sur leurs arrières avec ses deux mille hommes et commença à les massacrer extrêmement, de sorte que toute l'armée des Lamanites s'arrêta et se tourna vers Hélaman.
63 Alors, quand le peuple d'Antipus vit que les Lamanites les avaient fait demi-tour, ils rassemblèrent leurs hommes et revinrent sur les derrières des Lamanites.
64 Et alors, il arriva que nous, le peuple de Néphi, le peuple d'Antipus, et moi avec mes deux mille, encerclâmes les Lamanites et les tuâmes ; oui, de sorte qu'ils ont été contraints de rendre leurs armes de guerre, et aussi eux-mêmes comme prisonniers de guerre.
65 Et alors, il arriva que lorsqu'ils se furent livrés à nous, voici, je comptai ces jeunes hommes qui avaient combattu avec moi, craignant qu'il n'y en ait eu beaucoup de tués.
66 Mais voici, à ma grande joie, il n'y avait pas une âme d'entre eux qui soit tombée à terre; oui, et ils avaient combattu comme avec la force de Dieu; oui, on n'a jamais vu d'hommes s'être battus avec une force aussi miraculeuse ;
67 Et ils tombèrent sur les Lamanites avec une telle puissance qu'ils les effrayèrent ; et c'est pour cette cause que les Lamanites se livrèrent comme prisonniers de guerre.
68 Et comme nous n'avions pas de place pour nos prisonniers, afin de les garder pour les garder des armées des Lamanites, nous les envoyâmes donc au pays de Zarahemla, et une partie de ces hommes qui n'avaient pas été tués d'Antipus, avec leur;
69 Et j'ai pris le reste, je les ai joints à mes jeunes Ammonites, et j'ai repris notre marche vers la ville de Judée.
70 Et alors, il arriva que je reçus une épître d'Ammoron, le roi, déclarant que si je livrais ces prisonniers de guerre que nous avions pris, il nous livrerait la ville d'Antiparah.
71 Mais j'ai envoyé une épître au roi, que nous étions sûrs que nos forces étaient suffisantes pour prendre la ville d'Antiparah par notre force ; et en livrant les prisonniers pour cette ville, nous nous croirions imprudents, et que nous ne livrerions nos prisonniers qu'en échange.
72 Et Ammoron refusa mon épître, car il ne voulait pas échanger des prisonniers ; c'est pourquoi nous commençâmes à faire des préparatifs pour aller contre la ville d'Antiparah.
73 Mais les gens d'Antiparah quittèrent la ville, et s'enfuirent dans les autres villes qu'ils possédaient, pour se fortifier ; et ainsi la ville d'Antiparah tomba entre nos mains.
74 Et ainsi finit la vingt-huitième année du règne des Juges.
75 Et il arriva qu'au commencement de la vingt-neuvième année, nous reçûmes des provisions de vivres, et aussi une augmentation pour notre armée, du pays de Zarahemla et du pays environnant, au nombre de six. mille hommes, plus soixante des fils des Ammonites, qui étaient venus rejoindre leurs frères, ma petite troupe de deux mille.
76 Et maintenant, voici, nous étions forts ; oui, et nous avons aussi eu beaucoup de provisions qui nous ont été apportées.
77 Et il arriva que nous désirions livrer bataille à l'armée qui était placée pour protéger la ville de Cumeni.
78 Et maintenant, voici, je vais vous montrer que nous avons bientôt accompli notre désir ; oui, avec notre force forte, ou avec une partie de notre force forte, nous avons encerclé, de nuit, la ville de Cumeni, un peu avant qu'ils ne devaient recevoir un ravitaillement.
79 Et il arriva que nous campâmes autour de la ville pendant de nombreuses nuits ; mais nous dormions sur nos épées et montions des gardes, de sorte que les Lamanites ne pouvaient pas venir sur nous de nuit et nous tuer, ce qu'ils ont tenté à plusieurs reprises ; mais autant de fois qu'ils ont tenté cela, leur sang a été versé.
80 Enfin leurs provisions arrivèrent, et ils allaient entrer de nuit dans la ville.
81 Et nous, au lieu d'être Lamanites, nous étions Néphites ; par conséquent, nous les avons pris avec leurs provisions.
82 Et bien que les Lamanites aient été coupés de leur soutien de cette manière, ils étaient toujours déterminés à maintenir la ville ;
83 Il était donc opportun que nous prenions ces provisions et que nous les envoyions en Judée, et nos prisonniers au pays de Zarahemla.
84 Et il arriva que peu de jours s'étaient écoulés avant que les Lamanites ne commencent à perdre tout espoir de secours ; c'est pourquoi ils ont livré la ville entre nos mains; et ainsi nous avions accompli nos desseins, en obtenant la ville Cumeni.
85 Mais il arriva que nos prisonniers étaient si nombreux, que malgré l'énormité de notre nombre, nous fûmes obligés d'employer toutes nos forces pour les garder ou les faire mourir.
86 Car voici, ils éclateraient en grand nombre, et se battraient avec des pierres, et avec des gourdins, ou tout ce qu'ils pourraient mettre entre leurs mains, de sorte que nous en tuâmes plus de deux mille, après qu'ils se fussent rendus prisonniers de guerre;
87 C'est pourquoi il nous est devenu opportun de mettre fin à leur vie, ou de les garder, l'épée à la main, jusqu'au pays de Zarahemla ;
88 Et aussi nos provisions n'étaient pas plus que suffisantes pour notre propre peuple, malgré ce que nous avions pris aux Lamanites.
89 Et maintenant, dans ces circonstances critiques, c'est devenu une affaire très sérieuse à déterminer concernant ces prisonniers de guerre, néanmoins, nous avons résolu de les envoyer au pays de Zarahemla;
90 C'est pourquoi nous avons choisi une partie de nos hommes, et nous leur avons donné la charge de nos prisonniers, pour qu'ils descendent au pays de Zarahemla. Mais il arriva que le lendemain, ils revinrent.
91 Et maintenant, voici, nous ne les avons pas interrogés au sujet des prisonniers ; car voici, les Lamanites étaient sur nous, et ils sont revenus à temps pour nous empêcher de tomber entre leurs mains.
92 Car voici, Ammoron avait envoyé à leur soutien un nouveau ravitaillement, ainsi qu'une nombreuse armée d'hommes.
93 Et il arriva que ces hommes que nous avions envoyés avec les prisonniers arrivèrent à temps pour les arrêter, car ils étaient sur le point de nous vaincre.
94 Mais voici, ma petite troupe de deux mille soixante, a combattu désespérément; oui, ils étaient fermes devant les Lamanites et administraient la mort à tous ceux qui s'opposaient à eux;
95 Et comme le reste de notre armée était sur le point de céder devant les Lamanites, voici, ces deux mille soixante étaient fermes et intrépides ; oui, et ils obéirent et s'appliquèrent à exécuter chaque mot de commandement avec exactitude;
96 Oui, et selon leur foi, cela leur fut fait ; et je me souvenais des paroles qu'ils m'avaient dites que leurs mères leur avaient enseignées.
97 Et maintenant, voici, ce sont ceux-ci, mes fils, et ces hommes qui avaient été choisis pour transporter les prisonniers, à qui nous devons cette grande victoire ; car ce sont eux qui ont battu les Lamanites; ils furent donc refoulés vers la ville de Manti.
98 Et nous avons gardé notre ville Cumeni, et nous n'avons pas tous été détruits par l'épée; néanmoins, nous avions subi une grande perte.
99 Et il arriva qu'après la fuite des Lamanites, je donnai immédiatement l'ordre que mes hommes qui avaient été blessés soient tirés d'entre les morts, et fis panser leurs blessures.
100 Et il arriva qu'il y en eut deux cents, sur mes deux mille soixante, qui s'étaient évanouis à cause de la perte de sang ;
101 Néanmoins, selon la bonté de Dieu, et à notre grand étonnement, et aussi à la joie de toute notre armée, il n'y eut pas une âme d'entre eux qui périt ; oui, et il n'y avait pas non plus une âme parmi eux qui n'eût reçu beaucoup de blessures.
102 Et maintenant, leur conservation étonnait toute notre armée ; oui, afin qu'ils soient épargnés, alors qu'il y avait un millier de nos frères qui ont été tués.
103 Et nous l'attribuons à juste titre à la puissance miraculeuse de Dieu, à cause de leur foi extrême en ce qu'on leur avait appris à croire, qu'il y avait un Dieu juste ; et quiconque ne doutait pas qu'ils soient préservés par sa merveilleuse puissance.
104 Or, telle était la foi de ceux dont j'ai parlé ; ils sont jeunes et leur esprit est ferme ; et ils placent continuellement leur confiance en Dieu.
105 Et alors, il arriva qu'après avoir ainsi pris soin de nos hommes blessés et avoir enterré nos morts, ainsi que les morts des Lamanites, qui étaient nombreux, voici, nous interrogeâmes Gid au sujet des prisonniers qu'ils avaient commencé à descendre au pays de Zarahemla avec.
106 Or Gid était le capitaine en chef de la bande qui avait été désignée pour les garder jusqu'à la terre.
107 Et maintenant, voici les paroles que Jonathan m'a dites : Voici, nous avons commencé à descendre au pays de Zarahemla avec nos prisonniers.
108 Et il arriva que nous rencontrâmes les espions de nos armées, qui avaient été envoyés pour surveiller le camp des Lamanites.
109 Et ils nous crièrent, disant : Voici, les armées des Lamanites marchent vers la ville de Cumeni ; et voici, ils tomberont sur eux, oui, et détruiront notre peuple.
110 Et il arriva que nos prisonniers entendirent leurs cris, ce qui leur donna du courage ; et ils se sont révoltés contre nous.
111 Et il arriva qu'à cause de leur rébellion, nous fîmes tomber nos épées sur eux.
112 Et il arriva qu'en corps ils se précipitèrent sur nos épées, dans lesquelles le plus grand nombre d'entre eux furent tués ; et le reste d'entre eux a fait irruption et s'est enfui loin de nous.
113 Et voici, comme ils s'étaient enfuis, et que nous ne pouvions les atteindre, nous avons pris notre marche avec rapidité vers la ville de Cumeni ; et voici, nous arrivâmes à temps pour aider nos frères à préserver la ville.
114 Et voici, nous sommes de nouveau délivrés des mains de nos ennemis.
115 Et béni est le nom de notre Dieu ; car voici, c'est lui qui nous a délivrés ; oui, cela a fait cette grande chose pour nous.
116 Or, il arriva que lorsque moi, Hélaman, j'eus entendu ces paroles de Gid, je fus rempli d'une joie extrême, à cause de la bonté de Dieu à nous préserver, afin que nous ne périssions pas tous ;
117 Oui, et j'espère que les âmes de ceux qui ont été tués sont entrées dans le repos de leur Dieu.
118 Et voici, il arriva alors que notre objectif suivant était d'obtenir la ville de Manti ; mais voici, il n'y avait aucun moyen que nous puissions les faire sortir de la ville, par nos petites bandes.
119 Car voici, ils se sont souvenus de ce que nous avions fait jusqu'alors; c'est pourquoi nous ne pouvions pas les détourner de leurs forteresses ;
120 Et ils étaient tellement plus nombreux que notre armée, que nous n'osions pas aller les attaquer dans leurs forteresses.
121 Oui, et il devenait opportun que nous employions nos hommes à l'entretien des parties du pays dont nous avions retenu nos possessions ;
122 C'est pourquoi il devenait opportun que nous attendions, afin de recevoir plus de force du pays de Zarahemla, et aussi une nouvelle provision de vivres.
123 Et il arriva que j'envoyai ainsi une ambassade au gouverneur de notre pays, pour l'informer des affaires de notre peuple.
124 Et il arriva que nous attendîmes de recevoir des vivres et des forces du pays de Zarahemla.
125 Mais voici, cela ne nous profitait que peu : car les Lamanites recevaient aussi une grande force, de jour en jour, et aussi beaucoup de provisions ; et ainsi étaient nos circonstances à cette période de temps.
126 Et les Lamanites faisaient des sorties contre nous, de temps en temps, résolus par stratagème de nous détruire ; néanmoins, nous ne pouvions venir les combattre, à cause de leurs retraites et de leurs places fortes.
127 Et il arriva que nous attendîmes, dans ces circonstances difficiles, pendant de nombreux mois, jusqu'à ce que nous soyons sur le point de périr faute de nourriture.
128 Mais il arriva que nous reçumes de la nourriture, qui nous était gardée par une armée de deux mille hommes, à notre secours ;
129 Et c'est toute l'aide que nous avons reçue, pour nous défendre, nous et notre pays, de tomber entre les mains de nos ennemis ; oui, pour lutter contre un ennemi qui était innombrable.
130 Et maintenant, la cause de nos embarras, ou la raison pour laquelle ils ne nous ont pas envoyé plus de force, nous ne le savions pas ; c'est pourquoi nous étions affligés, et aussi remplis de crainte, de peur que les jugements de Dieu ne viennent sur notre pays, pour notre renversement et notre destruction totale ;
131 C'est pourquoi nous avons répandu nos âmes dans la prière à Dieu, afin qu'il nous fortifie et nous délivre des mains de nos ennemis ; oui, et donne-nous aussi de la force, afin que nous puissions conserver nos villes, nos terres et nos possessions, pour le soutien de notre peuple.
132 Oui, et il arriva que le Seigneur notre Dieu nous visita avec l'assurance qu'il nous délivrerait ; oui, de sorte qu'il a parlé de paix à nos âmes, et nous a accordé une grande foi, et nous a fait espérer notre délivrance en lui;
133 Et nous avons pris courage avec notre petite force que nous avions reçue, et nous étions déterminés à vaincre nos ennemis, et à maintenir nos terres, et nos possessions, et nos femmes, et nos enfants, et la cause de notre liberté. .
134 Et ainsi nous allâmes de toutes nos forces contre les Lamanites, qui étaient dans la ville de Manti ; et nous dressâmes nos tentes du côté du désert, qui était près de la ville.
135 Et il arriva que le lendemain, lorsque les Lamanites virent que nous étions aux confins du désert qui était près de la ville, ils envoyèrent leurs espions autour de nous, afin qu'ils découvrent le nombre et la force de notre armée.
136 Et il arriva que lorsqu'ils virent que nous n'étions pas forts, selon notre nombre, et craignant que nous ne les retranchions de leur soutien, à moins qu'ils ne sortent pour nous combattre et ne nous tuent,
137 Et pensant aussi qu'ils pourraient facilement nous détruire avec leurs nombreuses armées, ils ont donc commencé à faire des préparatifs pour sortir contre nous pour combattre.
138 Et quand nous avons vu qu'ils faisaient des préparatifs pour sortir contre nous, voici, j'ai fait que Gid, avec un petit nombre d'hommes, se cache dans le désert, et aussi que Teomner, avec un petit nombre d'hommes, se cachent aussi dans le désert.
139 Or Gid et ses hommes étaient à droite, et les autres à gauche ; et quand ils se furent ainsi cachés, voici, je restai avec le reste de mon armée, au même endroit où nous avions d'abord dressé nos tentes, jusqu'au moment où les Lamanites sortiraient pour combattre.
140 Et il arriva que les Lamanites sortirent avec leur nombreuse armée contre nous.
141 Et lorsqu'ils furent venus et qu'ils allaient fondre sur nous par l'épée, je fis en sorte que mes hommes, ceux qui étaient avec moi, se retirèrent dans le désert.
142 Et il arriva que les Lamanites nous suivirent avec une grande rapidité, car ils étaient extrêmement désireux de nous rattraper, afin de nous tuer ; c'est pourquoi ils nous ont suivis dans le désert;
143 Et nous passâmes au milieu de Gid et de Teomner, de sorte qu'ils ne furent pas découverts par les Lamanites.
144 Et il arriva que lorsque les Lamanites furent passés, ou lorsque l'armée fut passée, Gid et Teomner se levèrent de leurs lieux secrets et retranchèrent les espions des Lamanites, afin qu'ils ne retournent pas au ville.
145 Et il arriva que lorsqu'ils les eurent exterminés, ils coururent vers la ville et tombèrent sur les gardes qui restaient pour garder la ville, de sorte qu'ils les détruisirent et prirent possession de la ville.
146 Or cela fut fait parce que les Lamanites laissèrent toute leur armée, à l'exception de quelques gardes seulement, être emmenée dans le désert.
147 Et il arriva que Gid et Teomner, par ce moyen, s'emparèrent de leurs forteresses.
148 Et il arriva que nous prîmes notre route, après avoir beaucoup voyagé dans le désert, vers le pays de Zarahemla.
149 Et quand les Lamanites virent qu'ils marchaient vers le pays de Zarahemla, ils eurent une peur extrême, de peur qu'un plan ne soit dressé pour les conduire à la destruction ; c'est pourquoi ils recommencèrent à se retirer dans le désert, oui, revenant même par le même chemin par lequel ils étaient venus.
150 Et voici, il faisait nuit, et ils dressèrent leurs tentes ; car les capitaines en chef des Lamanites avaient supposé que les Néphites étaient fatigués à cause de leur marche; et supposant qu'ils avaient chassé toute leur armée, ils ne pensèrent donc pas à la seule ville de Manti.
151 Or, il arriva que lorsqu'il fit nuit, je fis en sorte que mes hommes ne dorment pas, mais qu'ils marchent par un autre chemin, vers le pays de Manti.
152 Et à cause de cela, notre marche de nuit, voici, le lendemain, nous étions au-delà des Lamanites, de sorte que nous arrivâmes avant eux à la ville de Manti.
153 Et ainsi il arriva que, par ce stratagème, nous prîmes possession de la ville de Manti, sans effusion de sang.
154 Et il arriva que lorsque les armées des Lamanites arrivèrent près de la ville et virent que nous étions prêts à les affronter, elles furent extrêmement étonnées et frappées d'une grande peur, au point qu'elles s'enfuirent dans le désert.
155 Oui, et il arriva que les armées des Lamanites s'enfuirent de toute cette partie du pays.
156 Mais voici, ils ont emmené avec eux beaucoup de femmes et d'enfants hors du pays.
157 Et ces villes qui avaient été prises par les Lamanites, elles sont toutes à cette époque en notre possession ; et nos pères, nos femmes et nos enfants rentrent chez eux, tous sauf ceux qui ont été faits prisonniers et emmenés par les Lamanites.
158 Mais voici, nos armées sont petites, pour entretenir un si grand nombre de villes et de si grandes possessions.
159 Mais voici, nous avons confiance en notre Dieu, qui nous a donné la victoire sur ces pays, de sorte que nous avons obtenu ces villes et ces pays qui étaient les nôtres.
160 Or nous ne connaissons pas la cause pour laquelle le gouvernement ne nous accorde pas plus de force ; et ces hommes qui sont montés vers nous ne savent pas non plus pourquoi nous n'avons pas reçu une plus grande force.
161 Voici, nous ne savons que ce que vous avez échoué, et vous avez attiré les forces dans cette partie du pays ; si c'est le cas, nous ne désirons pas murmurer.
162 Et s'il n'en est pas ainsi, voici, nous craignons qu'il y ait quelque faction dans le gouvernement, qu'ils n'envoient pas plus d'hommes à notre aide ; car nous savons qu'ils sont plus nombreux que ceux qu'ils ont envoyés.
163 Mais voici, cela n'a pas d'importance; nous espérons que Dieu nous délivrera, malgré la faiblesse de nos armées, oui, et nous délivrera des mains de nos ennemis.
164 Voici, c'est la vingt-neuvième année, dans la dernière fin, et nous sommes en possession de nos terres ; et les Lamanites se sont enfuis au pays de Néphi.
165 Et ces fils du peuple d'Ammon dont j'ai tant parlé, sont avec moi dans la ville de Manti ; et le Seigneur les a soutenus, oui, et les a empêchés de tomber par l'épée, de sorte qu'une seule âme n'a pas été tuée.
166 Mais voici, ils ont reçu beaucoup de blessures ; néanmoins ils tiennent bon dans cette liberté avec laquelle Dieu les a rendus libres ;
167 Et ils sont stricts pour se souvenir du Seigneur leur Dieu, jour après jour ; oui, ils veillent à garder continuellement ses statuts, ses jugements et ses commandements; et leur foi est forte dans les prophéties concernant ce qui est à venir.
168 Et maintenant, mon frère bien-aimé Moroni, afin que le Seigneur notre Dieu qui nous a rachetés et rendus libres, puisse te garder continuellement en sa présence ;
169 Oui, et afin qu'il favorise ce peuple, même afin que vous réussissiez à obtenir la possession de tout ce que les Lamanites nous ont pris, qui était pour notre subsistance.
170 Et maintenant, voici, je ferme mon épître. Je suis Hélaman, le fils d'Alma.

 

Alma, chapitre 27

1 Or, il arriva que la trentième année du règne des juges sur le peuple de Néphi, après que Moroni eut reçu et lu l'épître d'Hélaman, il se réjouit extrêmement à cause du bien-être, oui, du succès extrême qu'Hélaman avait eu. , en obtenant ces terres qui ont été perdues;
2 Oui, et il le fit savoir à tout son peuple dans tout le pays d'alentour, dans la partie où il était, afin qu'il se réjouisse aussi.
3 Et il arriva qu'il envoya immédiatement une épître à Pahoran, désirant qu'il fasse rassembler des hommes, pour renforcer Hélaman, ou les armées d'Hélaman, de sorte qu'il puisse maintenir avec facilité la partie du pays qu'il avait si miraculeusement prospéré en conservant.
4 Et il arriva que lorsque Moroni eut envoyé cette épître au pays de Zarahemla, il recommença à dresser un plan, afin d'obtenir le reste des possessions et des villes que les Lamanites leur avaient prises.
5 Et il arriva que pendant que Moroni faisait ainsi des préparatifs pour aller combattre les Lamanites pour combattre, voici, le peuple de Néphihah qui était rassemblé de la ville de Moroni, et de la ville de Léhi, et de la ville de Morianton, était attaqué par les Lamanites;
6 Oui, même ceux qui avaient été contraints de fuir le pays de Manti et le pays environnant étaient venus et avaient rejoint les Lamanites dans cette partie du pays ;
7 Et ainsi étant extrêmement nombreux, oui, et recevant des forces de jour en jour, par ordre d'Ammoron, ils s'avancèrent contre le peuple de Néphihah, et ils commencèrent à le tuer dans un carnage extrêmement grand.
8 Et leurs armées étaient si nombreuses que le reste du peuple de Néphihah fut obligé de fuir devant eux ; et ils vinrent même et rejoignirent l'armée de Moroni.
9 Et alors, comme Moroni avait supposé qu'il y aurait des hommes envoyés à la ville de Néphihah, pour aider le peuple à entretenir cette ville, et sachant qu'il était plus facile d'empêcher la ville de tomber entre les mains des Lamanites, que pour la leur reprendre, il supposait qu'ils entretiendraient facilement cette ville ;
10 Il conserva donc toutes ses forces pour entretenir les places qu'il avait récupérées.
11 Et alors, quand Moroni vit que la ville de Néphihah était perdue, il fut extrêmement attristé et commença à douter, à cause de la méchanceté du peuple, s'il ne tomberait pas entre les mains de ses frères.
12 Or, c'était le cas de tous ses capitaines en chef. Ils doutaient et s'étonnaient aussi, à cause de la méchanceté du peuple ; et cela à cause du succès des Lamanites sur eux.
13 Et il arriva que Moroni fut en colère contre le gouvernement, à cause de son indifférence concernant la liberté de son pays.
14 Et il arriva qu'il écrivit de nouveau au gouverneur du pays, qui était Pahoran, et voici les paroles qu'il écrivit, disant : Voici, j'adresse mon épître à Pahoran, dans la ville de Zarahemla, qui est le juge en chef et gouverneur du pays, ainsi qu'à tous ceux qui ont été choisis par ce peuple pour gouverner et gérer les affaires de cette guerre;
15 Car voici, j'ai quelque chose à leur dire par voie de condamnation ; car voici, vous savez vous-mêmes que vous avez été désignés pour rassembler des hommes et les armer d'épées, de cimètres et de toutes sortes d'armes de guerre, de toutes sortes, et les envoyer contre les Lamanites, dans toutes les régions où ils venir dans notre pays.
16 Et maintenant, voici, je vous dis que moi-même, et aussi mes hommes, et aussi Hélaman et ses hommes, avons souffert des souffrances extrêmement grandes ; oui, même la faim, la soif et la fatigue, et toutes sortes d'afflictions de toutes sortes.
17 Mais voici, si c'était tout ce que nous avions souffert, nous ne murmurerions ni ne nous plaindrions ; mais voici, grand a été le carnage parmi notre peuple :
18 Oui, des milliers sont tombés par l'épée, alors qu'il aurait pu en être autrement, si vous aviez rendu à nos armées suffisamment de force et de secours pour elles.
19 Oui, grande a été votre négligence envers nous. Et maintenant, voici, nous désirons connaître la cause de cette très grande négligence ; oui, nous désirons connaître la cause de votre état d'étourderie.
20 Pouvez-vous penser à vous asseoir sur vos trônes, dans un état de stupeur irréfléchie, tandis que vos ennemis répandent autour de vous l'œuvre de mort ?
21 Oui, pendant qu'ils tuent des milliers de tes frères ; oui, même ceux qui se sont tournés vers vous pour être protégés, oui, vous ont placé dans une situation telle que vous auriez pu les secourir ;
22 Oui, vous auriez pu leur envoyer des armées pour les fortifier et en avoir sauvé des milliers de tomber par l'épée !
23 Mais voici, ce n'est pas tout, vous leur avez refusé vos provisions, de sorte que beaucoup ont combattu et saigné leur vie à cause de leurs grands désirs qu'ils avaient pour le bien-être de ce peuple ;
24 Oui, et c'est ce qu'ils ont fait, alors qu'ils étaient sur le point de périr de faim, à cause de votre très grande négligence envers eux.
25 Et maintenant, mes frères bien-aimés ; car vous devez être aimés; oui, et vous auriez dû vous agiter avec plus de diligence pour le bien-être et la liberté de ce peuple ;
26 Mais voici, vous les avez négligés, au point que le sang de milliers de personnes viendra sur vos têtes pour se venger ; oui, car tous leurs cris et toutes leurs souffrances étaient connus de Dieu.
27 Voici, pouviez-vous penser que vous pouviez vous asseoir sur vos trônes, et à cause de la bonté extrême de Dieu, vous ne pouviez rien faire, et il vous délivrerait ? Voici, si vous avez supposé cela, vous l'avez supposé en vain.
28 Croyez-vous que tant de vos frères ont été tués à cause de leur méchanceté ? Je vous le dis, si vous avez supposé cela, vous l'avez supposé en vain ; car je vous le dis, il y en a beaucoup qui sont tombés par l'épée;
29 Et voici, c'est pour votre condamnation; car le Seigneur permet que les justes soient tués, afin que sa justice et son jugement viennent sur les méchants; c'est pourquoi vous n'avez pas besoin de supposer que les justes sont perdus parce qu'ils sont tués ; mais voici, ils entrent dans le repos de l'Éternel, leur Dieu.
30 Et maintenant, voici, je vous le dis, je crains extrêmement que les jugements de Dieu ne viennent sur ce peuple, à cause de son extrême paresse ; oui, même la paresse de notre gouvernement, et leur très grande négligence envers leurs frères, oui, envers ceux qui ont été tués :
31 Car n'eût été la méchanceté qui a d'abord commencé à notre tête, nous aurions pu résister à nos ennemis, de sorte qu'ils n'auraient pu gagner aucun pouvoir sur nous ; oui, s'il n'y avait pas eu la guerre qui a éclaté entre nous ;
32 Oui, n'eût été ces hommes du roi, qui ont causé tant de sang parmi nous ; oui, à l'époque où nous combattions entre nous, si nous avions uni nos forces comme nous l'avons fait jusqu'ici ;
33 Oui, n'eût été le désir de pouvoir et d'autorité que ces hommes du roi avaient sur nous ; s'ils avaient été fidèles à la cause de notre liberté, et s'ils s'étaient unis à nous, et s'étaient avancés contre nos ennemis, au lieu de prendre leurs épées contre nous, ce qui a été la cause de tant d'effusion de sang entre nous ;
34 Oui, si nous étions sortis contre eux, avec la force du Seigneur, nous aurions dispersé nos ennemis ; car cela aurait été fait selon l'accomplissement de sa parole.
35 Mais voici, maintenant les Lamanites viennent sur nous, et ils tuent notre peuple par l'épée ; oui, nos femmes et nos enfants; prendre possession de nos terres, et aussi les emmener captifs; leur causant qu'ils devraient souffrir toutes sortes d'afflictions; et cela à cause de la grande méchanceté de ceux qui recherchent le pouvoir et l'autorité ; oui, même ces hommes-rois.
36 Mais pourquoi devrais-je en dire beaucoup à ce sujet, car nous ne savons que ce que vous recherchez vous-mêmes comme autorité ? Nous ne savons pas mais qu'est-ce que vous êtes aussi des traîtres à votre pays ?
37 Ou est-ce que vous nous avez négligés parce que vous êtes au cœur de notre pays, et que vous êtes entourés de sécurité, que vous ne nous faites pas envoyer de nourriture, et aussi des hommes pour renforcer nos armées ?
38 Avez-vous oublié les commandements du Seigneur votre Dieu ? Oui, avez-vous oublié la captivité de nos pères ?
39 Avez-vous oublié les nombreuses fois où nous avons été délivrés des mains de nos ennemis ?
40 Ou pensez-vous que le Seigneur nous délivrera encore, alors que nous sommes assis sur nos trônes, et que nous n'utilisons pas les moyens que le Seigneur a prévus pour nous ?
41 Oui, resterez-vous assis dans l'oisiveté, alors que vous serez entourés de milliers de ceux, oui, et de dizaines de milliers, qui sont aussi assis dans l'oisiveté, alors qu'il y en a des milliers tout autour dans les confins du pays, qui tombent par le épée, oui, blessé et ensanglanté ?
42 Croyez-vous que Dieu vous considérera comme innocent, tandis que vous resterez assis et que vous contemplerez ces choses ? Voici, je vous dis non.
43 Maintenant, je voudrais que vous vous souveniez que Dieu a dit que le vase intérieur sera d'abord nettoyé, puis le vase extérieur sera aussi purifié.
44 Et maintenant, à moins que vous ne vous repentiez de ce que vous avez fait, et que vous ne commenciez à vous lever et à faire, et à nous envoyer de la nourriture et des hommes, ainsi qu’à Hélaman, afin qu’il soutienne les parties de notre pays qu’il a conservées, et afin que nous puissions aussi récupérer le reste de nos possessions dans ces régions, voici, il sera opportun que nous ne combattions plus les Lamanites jusqu'à ce que nous ayons d'abord nettoyé notre vase intérieur; oui, même le grand chef de notre gouvernement ;
45 Et à moins que vous n’accordiez mon épître, et ne veniez me montrer un véritable esprit de liberté, et ne vous efforciez de fortifier et de fortifier nos armées, et ne leur accordiez de la nourriture pour leur subsistance, voici, je laisserai une partie de mes hommes libres à maintenez cette partie de notre pays, et je laisserai la force et les bénédictions de Dieu sur eux, afin qu'aucune autre puissance ne puisse opérer contre eux; et cela à cause de leur foi extrême et de leur patience dans leurs tribulations ;
46 Et je viendrai à vous, et s'il y en a parmi vous qui ont un désir de liberté, oui, s'il reste ne serait-ce qu'une étincelle de liberté, voici, je susciterai des insurrections parmi vous, jusqu'à ce que ceux qui désirent usurper le pouvoir et l'autorité, s'éteindra ;
47 Oui, voici, je ne crains ni ta puissance ni ton autorité, mais c'est mon Dieu que je crains, et c'est selon ses commandements que je prends mon épée pour défendre la cause de mon pays, et c'est à cause de ta iniquité que nous ayons subi tant de pertes.
48 Voici, il est temps; oui, le temps est maintenant proche où, à moins que vous ne vous mobilisiez pour la défense de votre pays et de vos petits enfants, l'épée de la justice est suspendue au-dessus de vous : oui, et elle tombera sur vous et vous visitera jusqu'à la fin de votre vie. destruction.
49 Voici, j'attends votre aide, et à moins que vous n'administriez notre soulagement, voici, je viens à vous même dans le pays de Zarahemla, et je vous frappe avec l'épée, de sorte que vous ne pouvez plus avoir le pouvoir d'empêcher la progression. de ce peuple dans la cause de notre liberté ;
50 Car voici, le Seigneur ne souffrira pas que vous viviez et que vous deveniez forts dans vos iniquités, pour détruire son peuple juste.
51 Voici, pouvez-vous supposer que le Seigneur vous épargnera et sortira en jugement contre les Lamanites, alors que c'est la tradition de leurs pères qui a causé leur haine ;
52 Oui, et cela a-t-il été redoublé par ceux qui se sont opposés à nous, alors que votre iniquité est à cause de votre amour de la gloire et des choses vaines du monde ?
53 Vous savez que vous transgressez les lois de Dieu, et vous savez que vous les foulez aux pieds.
54 Voici, le Seigneur me dit : Si ceux que vous avez nommés vos gouverneurs ne se repentent pas de leurs péchés et de leurs iniquités, vous monterez à la guerre contre eux.
55 Et maintenant, voici, moi, Moroni, je suis contraint, selon l'alliance que j'ai faite de garder les commandements de mon Dieu ; c'est pourquoi je voudrais que vous adhériez à la parole de Dieu et que vous m'envoyiez rapidement de vos provisions et de vos hommes, ainsi qu'à Hélaman.
56 Et voici, si vous ne le faites pas, je viens bientôt à vous ; car voici, Dieu ne souffrira pas que nous périssions de faim; c'est pourquoi il nous donnera de votre nourriture, même si ce doit être par l'épée.
57 Maintenant, veillez à accomplir la parole de Dieu.
58 Voici, je suis Moroni, votre capitaine en chef. Je ne cherche pas le pouvoir mais à le renverser.
59 Je ne recherche pas l'honneur du monde, mais la gloire de mon Dieu, la liberté et le bien-être de mon pays. Et ainsi je termine mon épître.

 

Alma, chapitre 28

1 Voici, alors il arriva que peu après que Moroni eut envoyé son épître au gouverneur en chef, il reçut une épître de Pahoran, le gouverneur en chef.
2 Et voici les paroles qu'il reçut : Moi, Pahoran, qui suis le gouverneur en chef de ce pays, j'envoie ces paroles à Moroni, le capitaine en chef de l'armée : Voici, je te dis, Moroni, que je ne me réjouis pas dans vos grandes afflictions; oui, cela afflige mon âme.
3 Voici, il y en a qui se réjouissent de vos afflictions ; oui, de sorte qu'ils se sont révoltés contre moi, ainsi que ceux de mon peuple qui sont des hommes libres ; oui, et ceux qui se sont levés sont extrêmement nombreux.
4 Et ce sont ceux qui ont cherché à m'ôter le siège du jugement qui ont été la cause de cette grande iniquité ;
5 Car ils ont usé de grandes flatteries ; et ils ont emporté le cœur de beaucoup de gens, ce qui sera la cause d'une grande affliction parmi nous ; ils ont retenu nos provisions, et ont intimidé nos hommes libres, qu'ils ne sont pas venus vers vous.
6 Et voici, ils m'ont chassé devant eux, et je me suis enfui au pays de Gédéon, avec autant d'hommes qu'il m'était possible d'avoir.
7 Et voici, j'ai envoyé une proclamation dans toute cette partie du pays ; et voici, ils affluent chaque jour vers nous, vers leurs armes, pour la défense de leur pays et de leur liberté, et pour venger nos torts.
8 Et ils sont venus à nous, de sorte que ceux qui se sont révoltés contre nous sont mis au défi ; oui, de sorte qu'ils nous craignent et n'osent pas sortir contre nous pour combattre.
9 Ils ont pris possession du pays, ou de la ville de Zarahemla ; ils ont nommé un roi sur eux, et il a écrit au roi des Lamanites, dans lequel il a conclu une alliance avec lui ;
10 Dans le cadre de laquelle alliance, il a convenu de maintenir la ville de Zarahemla, entretien dont il suppose qu'il permettra aux Lamanites de conquérir le reste du pays, et il sera placé roi sur ce peuple, lorsqu'il sera conquis sous les Lamanites. .
11 Et maintenant, dans ton épître, tu m'as blâmé; mais peu importe, je ne suis pas en colère, mais réjouissez-vous de la grandeur de votre cœur.
12 Moi, Pahoran, je ne cherche pas le pouvoir, sauf seulement pour conserver mon siège de jugement, afin de préserver les droits et la liberté de mon peuple.
13 Mon âme demeure ferme dans cette liberté, dans laquelle Dieu nous a rendus libres.
14 Et maintenant, voici, nous résisterons à la méchanceté jusqu'à l'effusion de sang.
15 Nous ne verserions pas le sang des Lamanites s'ils restaient dans leur pays.
16 Nous ne verserions pas le sang de nos frères, s'ils ne se révoltaient et ne prenaient l'épée contre nous.
17 Nous nous assujettirions au joug de la servitude, si cela était requis par la justice de Dieu, ou s'il nous ordonnait de le faire.
18 Mais voici, il ne nous ordonne pas de nous soumettre à nos ennemis, mais de mettre notre confiance en lui, et il nous délivrera.
19 C'est pourquoi, mon frère bien-aimé Moroni, résistons au mal ; et à tout mal auquel nous ne pouvons résister avec nos paroles, oui, comme les rébellions et les dissensions, résistons-leur avec nos épées, afin que nous puissions conserver notre liberté, afin que nous puissions nous réjouir du grand privilège de notre église et de la cause de notre Rédempteur et notre Dieu.
20 C'est pourquoi venez vite à moi, avec quelques-uns de vos hommes, et laissez le reste à la charge de Léhi et de Téancum ; donnez-leur le pouvoir de mener la guerre dans cette partie du pays, selon l'Esprit de Dieu, qui est aussi l'esprit de liberté qui est en eux.
21 Voici, je leur ai envoyé quelques provisions, afin qu'ils ne périssent pas jusqu'à ce que vous puissiez venir à moi.
22 Rassemblez toutes les forces que vous pouvez dans votre marche ici, et nous irons rapidement contre ces dissidents, avec la force de notre Dieu, selon la foi qui est en nous.
23 Et nous prendrons possession de la ville de Zarahemla, afin d'obtenir plus de nourriture à envoyer à Léhi et à Téancum ; oui, nous irons contre eux avec la force du Seigneur, et nous mettrons fin à cette grande iniquité.
24 Et maintenant, Moroni, je me réjouis de recevoir ton épître ; car j'étais un peu inquiet de ce que nous devions faire, s'il serait juste en nous d'aller contre nos frères.
25 Mais vous avez dit : S'ils ne se repentent pas, le Seigneur vous a commandé d'aller contre eux.
26 Veillez à fortifier Léhi et Téancum dans le Seigneur ; dis-leur de ne pas craindre, car Dieu les délivrera ; oui, et aussi tous ceux qui tiennent bon dans cette liberté avec laquelle Dieu les a rendus libres.
27 Et maintenant, je termine mon épître à mon frère bien-aimé Moroni.

 

Alma, chapitre 29

1 Et alors, il arriva que lorsque Moroni eut reçu cette épître, son cœur reprit courage et fut rempli d'une joie extrêmement grande, à cause de la fidélité de Pahoran, de ce qu'il n'était pas aussi un traître à la liberté et à la cause de son pays.
2 Mais il pleura aussi beaucoup à cause de l'iniquité de ceux qui avaient chassé Pahoran du siège du jugement ; oui, enfin, à cause de ceux qui s'étaient révoltés contre leur pays et aussi contre leur Dieu.
3 Et il arriva que Moroni prit un petit nombre d'hommes selon le désir de Pahoran, et donna à Léhi et à Téancum le commandement du reste de son armée, et prit sa marche vers le pays de Gédéon.
4 Et il éleva l'étendard de la liberté partout où il pénétra, et gagna tout ce qu'il put de force dans toute sa marche vers le pays de Gédéon.
5 Et il arriva que des milliers affluèrent vers son étendard, et prirent leurs épées pour défendre leur liberté, afin de ne pas devenir esclaves.
6 Et ainsi, quand Moroni eut rassemblé tous les hommes qu'il put dans toute sa marche, il arriva au pays de Gédéon ; et unissant ses forces à celles de Pahoran, ils devinrent extrêmement forts, même plus forts que les hommes de Pachus, qui était le roi de ces dissidents qui avaient chassé les hommes libres du pays de Zarahemla et avaient pris possession du pays.
7 Et il arriva que Moroni et Pahoran descendirent avec leurs armées dans le pays de Zarahemla, et sortirent contre la ville, et rencontrèrent les hommes de Pachus, de sorte qu'ils en vinrent au combat.
8 Et voici, Pachus fut tué, et ses hommes furent faits prisonniers ; et Pahoran a été restauré à son siège de jugement.
9 Et les hommes de Pachus reçurent leur procès, selon la loi, ainsi que les hommes du roi qui avaient été pris et jetés en prison ; et ils furent exécutés selon la loi;
10 Oui, ces hommes de Pachus et ces hommes du roi, quiconque ne prendrait pas les armes pour la défense de leur pays, mais le combattrait, fut mis à mort.
11 Et ainsi il devenait opportun que cette loi soit strictement observée, pour la sécurité de leur pays ; oui, et quiconque a été surpris en train de nier sa liberté, a été rapidement exécuté conformément à la loi.
12 Et ainsi se termina la trentième année du règne des juges sur le peuple de Néphi : Moroni et Pahoran ayant rétabli la paix au pays de Zarahemla, parmi leur propre peuple, ayant infligé la mort à tous ceux qui n'étaient pas fidèles à la cause de liberté.
13 Et il arriva qu'au commencement de la trente et unième année du règne des juges sur le peuple de Néphi, Moroni fit immédiatement envoyer des provisions, et aussi une armée de six mille hommes devait être envoyée à Hélaman, pour l'aider à préserver cette partie de la terre;
14 Et il fit aussi envoyer une armée de six mille hommes, avec une quantité suffisante de vivres, aux armées de Léhi et de Téancum.
15 Et il arriva que cela fut fait, pour fortifier le pays contre les Lamanites.
16 Et il arriva que Moroni et Pahoran, laissant un grand nombre d'hommes au pays de Zarahemla, prirent leur marche avec un grand nombre d'hommes vers le pays de Néphihah, étant déterminés à renverser les Lamanites dans cette ville.
17 Et il arriva que pendant qu'ils marchaient vers le pays, ils prirent un grand nombre d'hommes parmi les Lamanites, et en tuèrent beaucoup, et prirent leurs provisions et leurs armes de guerre.
18 Et il arriva qu'après les avoir pris, ils leur firent conclure une alliance de ne plus prendre leurs armes de guerre contre les Néphites.
19 Et lorsqu'ils eurent conclu cette alliance, ils les envoyèrent habiter avec le peuple d'Ammon ; et ils étaient au nombre d'environ quatre mille qui n'avaient pas été tués.
20 Et il arriva que lorsqu'ils les eurent renvoyés, ils poursuivirent leur marche vers le pays de Néphihah.
21 Et il arriva que lorsqu'ils furent arrivés à la ville de Nephihah, ils dressèrent leurs tentes dans les plaines de Nephihah, qui sont près de la ville de Nephihah.
22 Or Moroni désirait que les Lamanites sortent pour combattre contre eux, dans les plaines ; mais les Lamanites connaissant leur très grand courage et voyant la grandeur de leur nombre, ils n'osèrent donc pas sortir contre eux; c'est pourquoi ils ne vinrent pas combattre en ce jour-là.
23 Et quand la nuit vint, Moroni s'avança dans l'obscurité de la nuit et vint au sommet de la muraille pour repérer dans quelle partie de la ville les Lamanites campaient avec leur armée.
24 Et il arriva qu'ils étaient à l'orient, près de l'entrée ; et ils dormaient tous.
25 Et alors Moroni retourna à son armée, et fit préparer à la hâte de solides cordes et des échelles, à faire descendre du haut du mur dans la partie intérieure du mur.
26 Et il arriva que Moroni fit avancer ses hommes et venir sur le sommet de la muraille, et descendre dans cette partie de la ville, oui, même à l'ouest, où les Lamanites ne campaient pas avec leurs armées.
27 Et il arriva qu'ils furent tous descendus dans la ville de nuit, au moyen de leurs fortes cordes et de leurs échelles ; ainsi quand le matin est venu, ils étaient tous dans les murs de la ville.
28 Et alors, quand les Lamanites se réveillèrent et virent que les armées de Moroni étaient à l'intérieur des murs, ils furent extrêmement effrayés, de sorte qu'ils s'enfuirent par le col.
29 Et alors, quand Moroni vit qu'ils fuyaient devant lui, il fit marcher ses hommes contre eux, et en tua beaucoup, en entoura beaucoup d'autres et les fit prisonniers ; et le reste d'entre eux s'enfuit dans le pays de Moroni, qui était sur les bords de la mer.
30 Ainsi Moroni et Pahoran avaient obtenu la possession de la ville de Néphihah, sans la perte d'une seule âme ; et il y eut beaucoup de Lamanites qui furent tués.
31 Or, il arriva que beaucoup de Lamanites qui étaient prisonniers désiraient se joindre au peuple d'Ammon et devenir un peuple libre.
32 Et il arriva qu'à tous ceux qui le désiraient, il leur fut accordé, selon leurs désirs ; c'est pourquoi tous les prisonniers des Lamanites se joignirent au peuple d'Ammon, et commencèrent à travailler extrêmement, labourant la terre, élevant toutes sortes de céréales, et des brebis, et des boeufs de toutes sortes;
33 Et ainsi les Néphites furent soulagés d'un grand fardeau ; oui, de sorte qu'ils furent relevés de tous les prisonniers des Lamanites.
34 Or, il arriva que Moroni, après avoir pris possession de la ville de Néphihah, ayant fait de nombreux prisonniers, ce qui réduisit extrêmement les armées des Lamanites, et ayant retenu de nombreux Néphites qui avaient été faits prisonniers, ce qui renforcez extrêmement l'armée de Moroni; c'est pourquoi Moroni sortit du pays de Néphihah pour le pays de Léhi.
35 Et il arriva que lorsque les Lamanites virent que Moroni venait contre eux, ils furent de nouveau effrayés et s'enfuirent devant l'armée de Moroni.
36 Et il arriva que Moroni et son armée les poursuivirent de ville en ville, jusqu'à ce qu'ils soient rencontrés par Léhi et Téancum ; et les Lamanites s'enfuirent de Léhi et de Téancum, jusqu'aux confins du bord de la mer, jusqu'à ce qu'ils arrivent au pays de Moroni.
37 Et les armées des Lamanites étaient toutes rassemblées, de sorte qu'elles étaient toutes en un seul corps, dans le pays de Moroni.
38 Or Ammoron, le roi des Lamanites, était aussi avec eux.
39 Et il arriva que Moroni, Léhi et Téancum campèrent avec leurs armées tout autour dans les frontières du pays de Moroni, de sorte que les Lamanites furent encerclés dans les frontières par le désert, au sud, et aux confins du désert, à l'orient; et ils campèrent ainsi pour la nuit.
40 Car voici, les Néphites et les Lamanites aussi étaient fatigués à cause de la grandeur de la marche ; c'est pourquoi ils ne décidèrent d'aucun stratagème pendant la nuit, sauf que c'était Teancum:
41 Car il était extrêmement en colère contre Ammoron, au point qu’il considérait qu’Ammoron et Amalickiah, son frère, avaient été la cause de cette guerre grande et durable entre eux et les Lamanites, qui avait été la cause de tant de guerre et d’effusion de sang, oui, et tant de famine.
42 Et il arriva que Téancum, dans sa colère, entra dans le camp des Lamanites, et se laissa tomber par-dessus les murs de la ville.
43 Et il s'en alla avec une corde, de lieu en lieu, de sorte qu'il trouva le roi ; et il lui lança un javelot, qui le transperça près du cœur.
44 Mais voici, le roi réveilla son serviteur avant sa mort, de sorte qu'ils poursuivirent Téancum et le tuèrent.
45 Or, il arriva que lorsque Léhi et Moroni apprirent que Téancum était mort, ils furent extrêmement attristés : car voici, il avait été un homme qui avait combattu vaillamment pour son pays, oui, un véritable ami de la liberté ; et il avait souffert de très nombreuses afflictions extrêmement douloureuses.
46 Mais voici, il était mort et avait parcouru le chemin de toute la terre.
47 Or, il arriva que Moroni s'avança le lendemain et vint sur les Lamanites, de sorte qu'ils les tuèrent d'un grand carnage ; et ils les chassèrent du pays; et ils s'enfuirent, même s'ils ne revinrent pas à ce moment-là contre les Néphites.
48 Et ainsi se termina la trente et unième année du règne des juges sur le peuple de Néphi ; et ainsi ils avaient eu des guerres, des effusions de sang, des famines et des afflictions pendant de nombreuses années.
49 Et il y avait eu des meurtres, et des querelles, et des dissensions, et toutes sortes d'iniquités parmi le peuple de Néphi ; néanmoins, à cause des justes, oui, à cause des prières des justes, ils ont été épargnés.
50 Mais voici, à cause de la durée extrêmement longue de la guerre entre les Néphites et les Lamanites, beaucoup s'étaient endurcis, à cause de la durée extrêmement longue de la guerre ;
51 Et beaucoup furent adoucis, à cause de leurs afflictions, au point qu'ils s'humilièrent devant Dieu, même dans la profondeur de l'humilité.
52 Et il arriva qu'après que Moroni eut fortifié les parties du pays qui étaient les plus exposées aux Lamanites, jusqu'à ce qu'elles soient suffisamment fortes, il retourna à la ville de Zarahemla, et aussi Hélaman retourna au lieu de son héritage ; et la paix fut de nouveau établie parmi le peuple de Néphi.
53 Et Moroni remit le commandement de ses armées entre les mains de son fils, dont le nom était Moronihah ; et il se retira dans sa propre maison pour passer le reste de ses jours en paix.
54 Et Pahoran retourna à son siège de jugement ; et Hélaman prit de nouveau sur lui de prêcher au peuple la parole de Dieu : car à cause de tant de guerres et de querelles, il était devenu opportun qu'un règlement soit de nouveau établi dans l'église ;
55 C'est pourquoi Hélaman et ses frères sortirent et annoncèrent la parole de Dieu avec beaucoup de puissance, convainquant beaucoup de gens de leur méchanceté, ce qui les amena à se repentir de leurs péchés et à être baptisés pour le Seigneur leur Dieu.
56 Et il arriva qu'ils établirent de nouveau l'Église de Dieu dans tout le pays ; oui, et des règlements furent établis concernant la loi.
57 Et leurs juges, et leurs principaux juges furent choisis.
58 Et le peuple de Néphi recommença à prospérer dans le pays, et commença à se multiplier et à redevenir extrêmement fort dans le pays.
59 Et ils commencèrent à devenir extrêmement riches ; mais malgré leurs richesses, ou leur force, ou leur prospérité, ils n'étaient pas élevés dans l'orgueil de leurs yeux ; ils ne tardèrent pas non plus à se souvenir de l'Éternel, leur Dieu; mais ils s'humilièrent extrêmement devant lui;
60 Oui, ils se souvinrent des grandes choses que le Seigneur avait faites pour eux, qu'il les avait délivrés de la mort, et des liens, et des prisons, et de toutes sortes d'afflictions ; et il les avait délivrés des mains de leurs ennemis.
61 Et ils priaient continuellement l'Éternel, leur Dieu, de sorte que l'Éternel les bénit selon sa parole, de sorte qu'ils devinrent forts et prospérèrent dans le pays.
62 Et il arriva que toutes ces choses furent faites.
63 Et Hélaman mourut la trente-cinquième année du règne des juges sur le peuple de Néphi.

 

Alma, chapitre 30

1 Et il arriva, au commencement de la trente-sixième année du règne des juges sur le peuple de Néphi, que Shiblon prit possession de ces choses sacrées qui avaient été remises à Hélaman par Alma ;
2 Et c'était un homme juste, et il marchait droit devant Dieu ; et il s'appliqua à faire continuellement le bien, à garder les commandements de l'Éternel, son Dieu; ainsi que son frère.
3 Et il arriva que Moroni mourut aussi.
4 Et ainsi finit la trente-sixième année du règne des Juges.
5 Et il arriva que la trente-septième année du règne des juges, il y eut un grand nombre d'hommes, au nombre de cinq mille quatre cents hommes, avec leurs femmes et leurs enfants, partis de le pays de Zarahemla, dans le pays qui était au nord.
6 Et il arriva que Hagoth, étant un homme extrêmement curieux, s'avança donc, et lui construisit un navire extrêmement grand, sur les confins du pays d'Abondance, près du pays de Désolation, et le lança dans la mer de l'ouest. , par le col étroit qui menait dans la terre vers le nord.
7 Et voici, il y avait beaucoup de Néphites qui y entraient et qui partaient avec beaucoup de provisions, et aussi beaucoup de femmes et d'enfants ; et ils prirent leur route vers le nord.
8 Et ainsi finit la trente-septième année.
9 Et la trente-huitième année, cet homme construisit d'autres navires.
10 Et le premier bateau revint aussi, et beaucoup plus de gens y entrèrent ; et ils prirent aussi beaucoup de provisions, et repartirent vers le pays du nord.
11 Et il arriva qu'on n'en entendit plus parler. Et nous supposons qu'ils ont été noyés dans les profondeurs de la mer.
12 Et il arriva qu'un autre navire partit aussi ; et où elle est allée, nous ne le savons pas.
13 Et il arriva que cette année-là, il y eut beaucoup de gens qui sortirent dans le pays du nord. Et ainsi se termina la trente-huitième année.
14 Et il arriva que la trente-neuvième année du règne des juges, Shiblon mourut aussi, et Corianton était parti vers le pays du nord, dans un bateau, pour apporter des provisions au peuple qui était entré dans ce pays. terre;
15 C'est pourquoi il devint opportun pour Shiblon de conférer ces choses sacrées, avant sa mort, au fils d'Hélaman, qui s'appelait Hélaman, étant appelé du nom de son père.
16 Maintenant, voici, toutes ces gravures qui étaient en la possession d'Hélaman ont été écrites et envoyées parmi les enfants des hommes dans tout le pays, sauf les parties qui avaient été commandées par Alma de ne pas être diffusées.
17 Néanmoins, ces choses devaient être gardées sacrées et transmises d'une génération à l'autre; par conséquent, cette année-là, ils avaient été conférés à Hélaman, avant la mort de Shiblon.
18 Et il arriva aussi cette année-là qu'il y eut quelques dissidents qui étaient allés vers les Lamanites ; et ils furent de nouveau excités à la colère contre les Néphites.
19 Et aussi cette même année, ils descendirent avec une armée nombreuse pour faire la guerre contre le peuple de Moronihah, ou contre l'armée de Moronihah, au cours de laquelle ils furent battus et repoussés dans leurs propres terres, subissant de grandes pertes.
20 Et ainsi finit la trente-neuvième année du règne des juges sur le peuple de Néphi.
21 Et ainsi se termina le récit d'Alma, et d'Hélaman, son fils, et aussi de Shiblon, qui était son fils.

Bibliothèque des Ecritures :

Astuce de recherche

Tapez un seul mot ou utilisez des guillemets pour rechercher une phrase entière (par exemple "car Dieu a tant aimé le monde").

scripture

Pour des ressources supplémentaires, veuillez visiter notre Ressources pour les membres page.