Hébreux

L'épître de l'apôtre Paul aux Hébreux

 

CHAPITRE 1

La personnalité de Dieu — Christ préféré aux anges — Le ciel et la terre doivent être changés.

1 Dieu, qui à plusieurs reprises et de diverses manières a autrefois parlé à nos pères par les prophètes,

2 En ces derniers jours, il nous a parlé par son Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses, par qui aussi il a créé les mondes ;

3 Lequel, étant l'éclat de sa gloire et l'image expresse de sa personne, et soutenant toutes choses par la parole de sa puissance, après avoir purgé par lui-même nos péchés, s'est assis à la droite de la majesté d'en haut ;

4 Étant fait d'autant mieux que les anges, qu'il a obtenu par héritage un nom plus excellent qu'eux.

5 Car auquel des anges a-t-il jamais dit : Tu es mon fils, aujourd'hui je t'ai engendré ? Et encore, je serai pour lui un Père, et il sera pour moi un Fils ?

6 Et de plus, lorsqu'il introduit le premier-né dans le monde, il dit : Et que tous les anges de Dieu l'adorent, lui qui fait de ses serviteurs une flamme de feu.

7 Et des anges il dit : Les anges sont des esprits serviteurs.

8 Mais au fils il dit : Ton trône, ô Dieu, est pour toujours et à jamais ; un sceptre de justice est le sceptre de ton royaume.

9 Tu as aimé la justice, et tu as haï l'iniquité; c'est pourquoi Dieu, ton Dieu, t'a oint d'une huile de joie au-dessus de tes compagnons.

10 Et toi, Seigneur, au commencement tu as fondé la terre; et les cieux sont l'ouvrage de tes mains.

11 Ils périront, mais toi, tu demeures; et ils vieilliront tous comme un vêtement;

12 Et tu les replieras comme un vêtement, et ils seront changés ; mais tu es le même, et tes années ne passeront pas.

13 Mais auquel des anges a-t-il jamais dit : Assieds-toi à ma droite, jusqu'à ce que j'aie fait de tes ennemis ton marchepied ?

14 Ne sont-ils pas tous des esprits serviteurs, envoyés pour servir ceux qui hériteront du salut?


CHAPITRE 2

Le monde à venir — L'héritage de l'homme — La perfection atteinte par la souffrance — L'obéissance au Christ imposée par son exemple.

1 C'est pourquoi nous devons prêter une plus grande attention aux choses que nous avons entendues, de peur qu'à aucun moment nous ne les laissions échapper.

2 Car si la parole prononcée par les anges était ferme, et que toute transgression et désobéissance recevait une juste récompense de récompense ;

3 Comment échapperons-nous, si nous négligeons un si grand salut ? qui a d'abord commencé à être prononcée par le Seigneur, et nous a été confirmée par ceux qui l'ont entendu.

4 Dieu leur rendait-il aussi témoignage par des signes et des prodiges, et par divers miracles et dons du Saint-Esprit, selon sa propre volonté ?

5 Car il n'a pas soumis aux anges le monde à venir dont nous parlons.

6 Mais quelqu'un en un certain lieu rendit témoignage, disant : Qu'est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui ? ou le fils de l'homme, que tu le visites?

7 Tu l'as fait un peu inférieur aux anges; tu l'as couronné de gloire et d'honneur, et tu l'as établi sur les œuvres de tes mains;

8 Tu as tout soumis sous ses pieds. Car en ce qu'il a tout soumis sous lui, il n'a rien laissé qui ne lui soit soumis. Mais maintenant, nous ne voyons pas encore toutes choses lui être soumises.

9 Mais nous voyons Jésus, qui a été fait un peu inférieur aux anges pour la souffrance de la mort, couronné de gloire et d'honneur ; que, par la grâce de Dieu, il goûtât la mort pour tout homme.

10 Car il convenait à celui pour qui sont toutes choses et par qui sont toutes choses, en amenant plusieurs fils à la gloire, de rendre le capitaine de leur salut parfait par les souffrances.

11 Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous d'un seul; c'est pourquoi il n'a pas honte de les appeler frères,

12 Disant : Je déclarerai ton nom à mes frères, je te chanterai des louanges au milieu de l'Église.

13 Et encore, je mettrai ma confiance en lui. Et encore, me voici, moi et les enfants que Dieu m'a donnés.

14 Puisque donc les enfants ont part à la chair et au sang, lui aussi lui-même a aussi participé à la même chose ; que par la mort il puisse détruire celui qui avait le pouvoir de la mort, c'est-à-dire le diable ;

15 Et délivrez-les, qui, par peur de la mort, étaient toute leur vie assujettis à la servitude.

16 Car en vérité, il n'a pas pris sur lui la ressemblance des anges; mais il prit sur lui la postérité d'Abraham.

17 C'est pourquoi il lui incombait d'être rendu semblable à ses frères en toutes choses, afin d'être un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans les choses qui concernent Dieu, pour faire la réconciliation pour les péchés du peuple.

18 Car, en ce qu'il a lui-même souffert d'être tenté, il peut secourir ceux qui sont tentés.


CHAPITRE 3

Christ plus digne que Moïse.

1 C'est pourquoi, frères saints, participants de l'appel céleste, considérez l'apôtre et souverain sacrificateur de notre profession, Jésus-Christ ;

2 Qui a été fidèle à celui qui l'avait établi, comme Moïse aussi a été fidèle dans toute sa maison.

3 Car il a été jugé digne de plus de gloire que Moïse, car celui qui a bâti la maison a plus d'honneur que la maison.

4 Car toute maison est bâtie par quelqu'un; mais celui qui a bâti toutes choses, c'est Dieu.

5 Et Moïse, en vérité, fut fidèle dans toute sa maison comme serviteur, en témoignage de ce qui devait être dit après ;

6 Mais Christ comme un fils sur sa propre maison; de qui sommes-nous la maison, si nous maintenons fermement jusqu'à la fin la confiance et la joie de l'espérance.

7 C'est pourquoi, comme le dit le Saint-Esprit : Aujourd'hui, si vous entendez sa voix,

8 N'endurcissez pas vos coeurs, comme lors de la provocation, au jour de la tentation dans le désert;

9 Quand vos pères m'ont tenté, m'ont éprouvé, et ont vu mes oeuvres pendant quarante ans.

10 C'est pourquoi j'ai été attristé par cette génération, et j'ai dit : Ils s'égarent toujours dans leur cœur ; et ils n'ont pas connu mes voies.

11 Ainsi j'ai juré dans ma colère qu'ils n'entreront pas dans mon repos.

12 Prenez garde, frères, que l'un de vous n'ait un cœur mauvais et incrédule, au point de s'éloigner du Dieu vivant.

13 Mais exhortez-vous les uns les autres tous les jours, pendant qu'on l'appelle aujourd'hui ; de peur qu'aucun de vous ne s'endurcisse par la tromperie du péché.

14 Car nous sommes devenus participants de Christ, si nous tenons ferme jusqu'à la fin le commencement de notre assurance ;

15 Pendant qu'il est dit : Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs, comme lors de la provocation.

16 Car quelques-uns, après avoir entendu, ont provoqué; cependant pas tout ce qui est sorti d'Egypte par Moïse.

17 Mais avec qui a-t-il été attristé pendant quarante ans ? n'était-ce pas avec ceux qui avaient péché, dont les cadavres tombaient dans le désert ?

18 Et à qui a-t-il juré de ne pas entrer dans son repos, sinon à ceux qui ne croyaient pas ?

19 Nous voyons donc qu'ils ne pouvaient pas entrer à cause de leur incrédulité.


CHAPITRE 4

Le repos des saints atteint par la foi — La puissance de la parole de Dieu — Notre souverain sacrificateur, Jésus, le Fils de Dieu.

1 Craignons donc que, une promesse nous étant laissée en entrant dans son repos, aucun de vous ne semble manquer à celle-ci.

2 Car le reste nous a été prêché aussi bien qu'à eux; mais la parole prêchée ne leur profitait pas, n'étant pas mêlée de foi en ceux qui l'entendaient.

3 Car nous qui avons cru, nous entrons dans le repos, comme il l'a dit : Comme je l'ai juré dans ma colère, s'ils endurcissent leur cœur, ils n'entreront pas dans mon repos ; aussi, j'ai juré, s'ils ne s'endurcissent pas le cœur, ils entreront dans mon repos; bien que les œuvres de Dieu aient été préparées (ou achevées) dès la fondation du monde.

4 Car il parla ainsi en un certain lieu du septième jour, et Dieu se reposa le septième jour de toutes ses œuvres.

5 Et dans ce lieu encore, s'ils n'endurcissent pas leur cœur, ils entreront dans mon repos.

6 Voyant donc qu'il reste que quelques-uns doivent y entrer, et que ceux à qui il a d'abord été prêché n'y sont pas entrés à cause de leur incrédulité ;

7 De plus, il fixe un certain jour, disant en David : Aujourd'hui, après un si long temps ; comme il est dit : Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs.

8 Car si Jésus leur avait donné du repos, il n'aurait pas ensuite parlé d'un autre jour.

9 Il reste donc du repos au peuple de Dieu.

10 Car celui qui est entré dans son repos, lui aussi a cessé ses propres œuvres, comme Dieu a fait des siennes.

11 Efforçons-nous donc d'entrer dans ce repos, de peur qu'aucun homme ne tombe après le même exemple d'incrédulité.

12 Car la parole de Dieu est rapide, et puissante, et plus tranchante qu'aucune épée à deux tranchants, perçant jusqu'à diviser le corps et l'esprit, et les articulations et la moelle, et discerne les pensées et les intentions du cœur.

13 Il n'y a pas non plus de créature qui ne se manifeste à ses yeux ; mais toutes choses sont nues et ouvertes aux yeux de celui à qui nous avons affaire.

14 Puisque nous avons donc un grand souverain sacrificateur qui est passé aux cieux, Jésus le Fils de Dieu, tenons ferme notre profession.

15 Car nous n'avons pas de souverain sacrificateur qui ne puisse être touché par le sentiment de nos infirmités ; mais j'ai été tenté comme nous sur tous les points, mais sans péché.

16 Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce pour être secourus en cas de besoin.


CHAPITRE 5

Du sacerdoce.

1 Car tout souverain sacrificateur pris parmi les hommes est ordonné pour les hommes dans les choses qui concernent Dieu, afin qu'il puisse offrir des dons et des sacrifices pour les péchés ;

2 Qui peut avoir pitié des ignorants et de ceux qui sont hors du chemin ? pour cela lui aussi est entouré d'infirmité.

3 Et à cause de cela, il doit, comme pour le peuple, ainsi aussi pour lui-même offrir pour les péchés.

4 Et personne ne s'attribue cet honneur, si ce n'est celui qui est appelé de Dieu, comme le fut Aaron.

5 De même aussi Christ ne s'est pas glorifié pour être fait souverain sacrificateur ; mais celui qui lui a dit: Tu es mon Fils, aujourd'hui je t'ai engendré.

6 Comme il le dit aussi dans un autre passage : Tu es sacrificateur pour toujours selon l'ordre de Melchisédek.

7 (Qui, dans les jours de sa chair, lorsqu'il avait offert des prières et des supplications avec de grands cris et des larmes à celui qui pouvait le sauver de la mort, et qu'il avait été exaucé en ce qu'il craignait ;

8 Bien qu'il fût fils, il apprit l'obéissance par les choses qu'il souffrit.)

9 Et étant rendu parfait, il est devenu l'auteur du salut éternel pour tous ceux qui lui obéissent ;

10 Appelé de Dieu souverain sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek.

11 Dont nous avons beaucoup de choses à dire, et difficiles à dire, vu que vous êtes sourds.

12 Car quand pour le temps vous devez être docteurs, vous avez besoin qu'on vous enseigne de nouveau quels sont les premiers principes des oracles de Dieu ; et sont devenus tels qu'ils ont besoin de lait, et non de viande forte.

13 Car quiconque consomme du lait est inhabile à prononcer la parole de justice ; car c'est un bébé.

14 Mais la nourriture forte appartient à ceux qui sont majeurs, même à ceux qui, par l'usage, ont exercé leurs sens à discerner le bien et le mal. *Les versets 7 et 8 font allusion à Melchisédek et non à Christ.


CHAPITRE 6

Principes de la doctrine du Christ — La restitution — La garantie de la promesse de Dieu.

1 C'est pourquoi, ne quittant pas les principes de la doctrine de Christ, allons à la perfection ; ne pas poser de nouveau le fondement de la repentance des œuvres mortes et de la foi en Dieu.

2 De la doctrine des baptêmes, de l'imposition des mains, et de la résurrection des morts, et du jugement éternel.

3 Et nous irons à la perfection si Dieu le permet.

4 Car il a rendu impossible pour ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté le don céleste et qui ont été rendus participants du Saint-Esprit,

5 Et avez goûté la bonne parole de Dieu et les puissances du monde à venir,

6 S'ils succombent, pour être renouvelés à la repentance; voyant qu'ils se crucifient de nouveau le Fils de Dieu, et le mettent dans une honte ouverte.

7 Car le jour vient où la terre qui s'abreuve de la pluie qui tombe souvent sur elle et produit des herbes adaptées à ceux qui l'habitent, par qui elle est habillée, qui maintenant reçoit les bénédictions de Dieu, sera purifiée par le feu.

8 Car ce qui porte des épines et des ronces est rejeté, et est près de la malédiction ; c'est pourquoi ceux qui ne produisent pas de bons fruits seront jetés au feu; car leur fin est d'être brûlés.

9 Mais, bien-aimés, nous sommes persuadés que vous avez de meilleures choses et des choses qui accompagnent le salut, bien que nous parlions ainsi.

10 Car Dieu n'est pas injuste, c'est pourquoi il n'oubliera pas votre œuvre et votre travail d'amour, que vous avez montrés envers son nom, en ce que vous avez servi les saints, et que vous faites le service.

11 Et nous désirons que chacun de vous montre la même diligence à la pleine assurance de l'espérance jusqu'à la fin ;

12 afin que vous ne soyez pas paresseux, mais que vous suiviez ceux qui, par la foi et la patience, héritent des promesses.

13 Car lorsque Dieu fit la promesse à Abraham, parce qu'il ne pouvait jurer par un plus grand, il jura par lui-même,

14 Disant : Certainement, en bénissant, je te bénirai, et en multipliant, je te multiplierai.

15 Et ainsi, après avoir patiemment enduré, il obtint la promesse.

16 Car les hommes jurent par le plus grand ; et un serment de confirmation est pour eux la fin de toute querelle.

17 En quoi Dieu, voulant montrer plus abondamment aux héritiers de la promesse l'immuabilité de son conseil, le confirma par un serment ;

18 Que par deux choses immuables, dans lesquelles il était impossible à Dieu de mentir, nous puissions avoir une forte consolation, qui avons fui pour se réfugier pour saisir l'espérance placée devant nous ;

19 Laquelle espérance nous avons comme une ancre de l'âme, à la fois sûre et inébranlable, et qui entre dans celle qui se trouve à l'intérieur du voile ;

20 Là où est entré pour nous le précurseur, Jésus, établi souverain sacrificateur pour toujours selon l'ordre de Melchisédek.


CHAPITRE 7

Du sacerdoce de Melchisédek et d'Aaron.

1 Pour ce Melchisédek, roi de Salem, sacrificateur du Dieu très-haut, qui rencontra Abraham revenant de la tuerie des rois, et le bénit ;

2 A qui Abraham donna aussi la dixième partie de tout; étant d'abord par interprétation Roi de justice, et ensuite aussi Roi de Salem, c'est-à-dire Roi de paix;

3 Car ce Melchisédek a été ordonné prêtre selon l'ordre du Fils de Dieu, lequel ordre était sans père, sans mère, sans descendance, n'ayant ni commencement de jours, ni fin de vie. Et tous ceux qui sont ordonnés à ce sacerdoce sont rendus semblables au Fils de Dieu, demeurant prêtre continuellement.

4 Considérez maintenant combien était grand cet homme, à qui même le patriarche Abraham a donné le dixième du butin.

5 Et en vérité, ceux qui sont des fils de Lévi, qui reçoivent l'office de la prêtrise, ont le commandement de prélever la dîme du peuple selon la loi, c'est-à-dire de leurs frères, même s'ils sortent des reins d'Abraham. ;

6 Mais celui dont la descendance n'est pas comptée d'eux a reçu la dîme d'Abraham, et a béni celui qui avait les promesses.

7 Et sans contredit le moins est béni du mieux.

8 Et ici, les hommes qui meurent reçoivent la dîme ; mais c'est là qu'il les reçoit, dont il est attesté qu'il vit.

9 Et comme je puis le dire ainsi, Lévi aussi, qui perçoit la dîme, a payé la dîme à Abraham.

10 Car il était encore dans les reins de son père, lorsque Melchisédek le rencontra.

11 Si donc la perfection était par le sacerdoce lévitique, (car sous lui le peuple recevait la loi), qu'y avait-il encore besoin qu'un autre sacrificateur se lève selon l'ordre de Melchisédek, et ne soit pas appelé selon l'ordre d'Aaron ?

12 Car le sacerdoce étant changé, il se produit nécessairement aussi un changement de loi.

13 Car celui dont ces choses sont dites appartient à une autre tribu, dont personne n'a assisté à l'autel.

14 Car il est évident que notre Seigneur est sorti de Juda ; dont Moïse n'a rien dit concernant le sacerdoce.

15 Et c'est encore bien plus évident ; car après la ressemblance de Melchisédek, surgit un autre sacrificateur,

16 Qui est fait, non selon la loi d'un commandement charnel, mais selon la puissance d'une vie sans fin.

17 Car il atteste que tu es sacrificateur pour toujours selon l'ordre de Melchisédek.

18 Car il y a vraiment une annulation du commandement qui précède, à cause de sa faiblesse et de son inutilité.

19 Car la loi a été administrée sans serment et n'a rendu rien parfait, mais n'était que l'introduction d'une meilleure espérance; par lequel nous nous approchons de Dieu.

20 Dans la mesure où ce souverain sacrificateur n'était pas sans serment, d'autant Jésus était devenu le garant d'un meilleur testament.

21 (Car ces sacrificateurs ont été faits sans serment; mais cela avec un serment par celui qui lui a dit: Le Seigneur a juré et ne se repentira pas, tu es sacrificateur pour toujours selon l'ordre de Melchisédek;)

22 Et ils étaient vraiment beaucoup de prêtres, parce qu'ils n'avaient pas été laissés subsister à cause de la mort ;

23 Mais cet homme, parce qu'il demeure toujours, a un sacerdoce immuable.

24 C'est pourquoi il peut aussi sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur.

25 Car un tel souverain sacrificateur nous est devenu, qui est saint, innocent, sans souillure, séparé des pécheurs, et établi sur les cieux ;

26 Et non pas comme ces souverains sacrificateurs qui offraient chaque jour des sacrifices, d'abord pour leurs propres péchés, puis pour les péchés du peuple ; car il n'a pas besoin d'offrir de sacrifice pour ses propres péchés, car il n'a connu aucun péché; mais pour les péchés du peuple. Et cela, il l'a fait une fois, lorsqu'il s'est offert.

27 Car la loi fait des souverains sacrificateurs qui ont l'infirmité; mais la parole du serment, qui était depuis la loi, fait le Fils, qui est consacré pour toujours.


CHAPITRE 8

Du sacerdoce — La nouvelle alliance.

1 Or, des choses dont nous avons parlé, voici la somme ; nous avons un tel souverain sacrificateur, qui est assis à la droite du trône de la Majesté dans les cieux ;

2 Un ministre du sanctuaire et du véritable tabernacle, que l'Éternel a dressé, et non un homme.

3 Car tout souverain sacrificateur est ordonné d'offrir des offrandes et des sacrifices; c'est pourquoi il est nécessaire que cet homme ait aussi quelque chose à offrir.

4 C'est pourquoi, pendant qu'il était sur la terre, il offrit en sacrifice sa propre vie pour les péchés du peuple. Maintenant, chaque sacrificateur sous la loi doit nécessairement offrir des dons ou des sacrifices, selon la loi.

5 Qui servent à l'exemple et à l'ombre des choses célestes, comme Moïse fut averti par Dieu lorsqu'il était sur le point de construire le tabernacle ; car : Veille, dit-il, à faire toutes choses selon le modèle qui t'a été montré sur la montagne.

6 Mais maintenant il a obtenu un ministère plus excellent, d'autant plus qu'il est le médiateur d'une meilleure alliance, qui a été établie sur de meilleures promesses.

7 Car si cette première alliance avait été irréprochable, on n'aurait pas dû chercher de place pour la seconde.

8 Pour les avoir trouvés fautifs, il dit : Voici, les jours viennent, dit l'Éternel, où je traiterai une nouvelle alliance avec la maison d'Israël et avec la maison de Juda ;

9 Non selon l'alliance que j'ai traitée avec leurs pères, le jour où je les ai pris par la main pour les faire sortir du pays d'Égypte ; parce qu'ils n'ont pas persévéré dans mon alliance, et que je ne les ai pas regardés, dit l'Éternel.

10 Car c'est ici l'alliance que je traiterai avec la maison d'Israël après ces jours-là, dit l'Éternel; je mettrai mes lois dans leur esprit, et je les écrirai dans leur cœur; et je serai pour eux un Dieu, et ils seront pour moi un peuple;

11 Et ils n'enseigneront pas chacun son prochain, et chacun son frère, en disant : Connaissez le Seigneur ; car tous me connaîtront, du plus petit au plus grand.

12 Car je ferai miséricorde à leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leurs péchés et de leurs iniquités.

13 En ce qu'il dit : Une nouvelle alliance, il a rendu la première ancienne. Maintenant, ce qui se décompose et vieillit est prêt à disparaître.


CHAPITRE 9

Ordonnances de la première alliance — Homme rendu parfait par la nouvelle alliance.

1 Alors, en vérité, la première alliance avait aussi des ordonnances de service divin et un sanctuaire mondain.

2 Car il y avait un tabernacle fait; le premier, où étaient le chandelier, et la table, et les pains de proposition ; qu'on appelle le sanctuaire.

3 Et après le second voile, le tabernacle qui est appelé le plus saint de tous ;

4 qui avait l'encensoir d'or, et l'arche de l'alliance recouverte tout autour d'or, où étaient le pot d'or qui contenait la manne, et la verge d'Aaron qui avait fleuri, et les tables de l'alliance ;

5 Et au-dessus, les chérubins de gloire ombrageant le propitiatoire ; dont nous ne pouvons pas parler maintenant en particulier.

6 Or, quand ces choses étaient ainsi ordonnées, les sacrificateurs allaient toujours dans le premier tabernacle, accomplissant le service de Dieu.

7 Mais dans la seconde, le souverain sacrificateur entrait seul une fois par an, non sans sang, qu'il offrait pour lui-même et pour les fautes du peuple ;

8 Le Saint-Esprit signifiant ceci que le chemin vers le lieu très saint n'était pas encore manifesté, tandis que le premier tabernacle était encore debout ;

9 Ce qui était une figure pour le temps alors présent, dans laquelle étaient offerts à la fois des dons et des sacrifices, qui ne pouvaient pas rendre parfait celui qui accomplissait le service, comme appartenant à la conscience ;

10 Qui ne consistait qu'en viandes et boissons, et diverses ablutions, et ordonnances charnelles, qui leur furent imposées jusqu'au temps de la réformation.

11 Mais Christ étant venu souverain sacrificateur des biens à venir, par un tabernacle plus grand et plus parfait, non fait de main d'homme, c'est-à-dire non de cette construction ;

12 Ce n'est pas par le sang des boucs et des veaux, mais par son propre sang qu'il est entré une fois dans le lieu saint, ayant obtenu pour nous une rédemption éternelle.

13 Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d'une génisse aspergeant l'impur, sanctifie pour la purification de la chair;

14 Combien plus le sang de Christ, qui par l'Esprit éternel s'est offert sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes pour servir le Dieu vivant ?

15 Et c'est pourquoi il est le médiateur de la nouvelle alliance, afin que, par le moyen de la mort, pour le rachat des transgressions commises sous la première alliance, ceux qui sont appelés reçoivent la promesse de l'héritage éternel.

16 Car là où il y a alliance, il faut aussi nécessairement la mort de la victime.

17 Car une alliance est en vigueur après la mort de la victime ; sinon, il n'a aucune force tant que la victime vit.

18 Sur quoi ni la première alliance ne fut consacrée sans sang.

19 Car lorsque Moïse eut dit chaque précepte à tout le peuple selon la loi, il prit du sang de veaux et de boucs, avec de l'eau, et de la laine cramoisie, et de l'hysope, et aspergea le livre et tout le peuple,

20 Disant : Ceci est le sang de l'alliance que Dieu vous a prescrite.

21 De plus, il aspergea également de sang le tabernacle et tous les ustensiles du ministère.

22 Et presque toutes choses sont purifiées dans le sang par la loi ; et sans effusion de sang il n'y a pas de rémission.

23 Il était donc nécessaire que les modèles des choses dans les cieux soient purifiés avec ceux-ci ; mais les choses célestes elles-mêmes avec de meilleurs sacrifices que ceux-ci.

24 Car Christ n'est pas entré dans les lieux saints faits de mains, qui sont les figures des vrais ; mais dans le ciel même, pour apparaître maintenant en présence de Dieu pour nous;

25 Ni qu'il s'offrît souvent, comme le souverain sacrificateur entre chaque année dans le lieu saint avec le sang des autres ;

26 Car il faut donc qu'il ait souvent souffert depuis la fondation du monde ; mais maintenant une fois au midi des temps il est apparu pour ôter le péché par le sacrifice de lui-même.

27 Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, mais après cela vient le jugement ;

28 Ainsi Christ a été offert une fois pour porter les péchés de plusieurs; et il apparaîtra une seconde fois, sans péché, pour le salut de ceux qui l'attendent.


CHAPITRE 10

La faiblesse de la loi - Le sacrifice de Christ - Une exhortation à garder la foi.

1 Car la loi, ayant une ombre de bonnes choses à venir, et non l'image même des choses, ne peut jamais, avec ces sacrifices qu'ils offraient continuellement d'année en année, rendre parfaits ceux qui y arrivent.

2 Car alors n'auraient-ils pas cessé d'être offerts ? parce que les adorateurs une fois purgés n'auraient plus eu conscience des péchés.

3 Mais dans ces sacrifices, il y a chaque année un nouveau souvenir des péchés.

4 Car il n'est pas possible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés.

5 C'est pourquoi, quand il vient dans le monde, il dit : Tu n'as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m'as formé un corps ;

6 Tu n'as pas pris plaisir aux holocaustes et aux sacrifices pour le péché.

7 Alors j'ai dit : Voici, je viens (dans le volume du livre il est écrit de moi) pour faire ta volonté, ô Dieu.

8 Ci-dessus, lorsqu'il a dit : Tu n'as voulu ni sacrifice, ni offrande, ni holocaustes, ni offrande pour le péché, et tu n'y as pas pris plaisir ; qui sont offerts par la loi;

9 Alors il dit : Voici, je viens faire ta volonté, ô Dieu. Il enlève le premier, afin d'établir le second.

10 Par quelle volonté nous sommes sanctifiés par l'offrande unique du corps de Jésus-Christ.

11 Et chaque sacrificateur se tient chaque jour, faisant le service et offrant souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés ;

12 Mais cet homme, après avoir offert pour toujours un seul sacrifice pour les péchés, s'assit à la droite de Dieu ;

13 désormais régner jusqu'à ce que ses ennemis soient devenus son marchepied.

14 Car par une seule offrande il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés.

15 Dont aussi le Saint-Esprit nous rend témoignage ; car après cela il avait dit auparavant,

16 C'est ici l'alliance que je traiterai avec eux après ces jours-là, dit l'Éternel; Je mettrai mes lois dans leur cœur, et dans leur esprit je les écrirai ;

17 Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés et de leurs iniquités.

18 Là où est la rémission de ceux-ci, il n'y a plus d'offrande pour le péché.

19 Ayant donc, frères, l'audace d'entrer dans le lieu très saint par le sang de Jésus,

20 Par une voie nouvelle et vivante qu'il nous a consacrée, à travers le voile, c'est-à-dire sa chair ;

21 Et ayant un tel souverain sacrificateur sur la maison de Dieu ;

22 Approchons-nous avec un cœur sincère, dans la pleine assurance de la foi, ayant nos cœurs purifiés d'une mauvaise conscience, et nos corps lavés d'une eau pure.

23 Retenons fermement la profession de notre foi ; car il est fidèle celui qui a promis;

24 Et considérons-nous les uns les autres pour nous provoquer à l'amour et aux bonnes œuvres ;

25 N'abandonnant pas de nous assembler, comme c'est la manière de certains; mais s'exhortant les uns les autres; et d'autant plus que vous voyez le jour approcher.

26 Car si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés,

27 Mais une certaine attente terrible du jugement et un feu d'indignation, qui dévorera les adversaires.

28 Celui qui méprisait la loi de Moïse mourut sans miséricorde sous deux ou trois témoins ;

29 De quel châtiment plus sévère, pensez-vous, sera jugé digne celui qui a foulé aux pieds le fils de Dieu, et a compté le sang de l'alliance, par lequel il a été sanctifié, comme une chose impie, et a agi malgré l'Esprit. de grâce ?

30 Car nous connaissons celui qui a dit : La vengeance m'appartient, je rendrai, dit l'Éternel. Et encore, le Seigneur jugera son peuple.

31 C'est une chose terrible de tomber entre les mains du Dieu vivant.

32 Mais rappelez-vous les jours précédents, au cours desquels, après avoir été illuminés, vous avez enduré un grand combat d'afflictions ;

33 En partie, tandis que vous étiez devenus un objet d'observation à la fois par les reproches et par les afflictions ; et en partie, pendant que vous deveniez les compagnons de ceux qui étaient si utilisés.

34 Car vous avez eu pitié de moi dans mes liens, et vous avez pris avec joie le pillage de vos biens, sachant en vous-mêmes que vous avez dans le ciel une substance meilleure et durable.

35 Ne rejetez donc pas votre confiance, qui a une grande récompense de récompense.

36 Car vous avez besoin de patience, afin qu'après avoir fait la volonté de Dieu, vous receviez la promesse.

37 Encore un peu de temps, et celui qui viendra viendra, et ne tardera pas.

38 Maintenant, le juste vivra par la foi ; mais si quelqu'un recule, mon âme n'aura aucun plaisir en lui.

39 Mais nous ne sommes pas de ceux qui reculent vers la perdition ; mais de ceux qui croient au salut de l'âme.


CHAPITRE 11

La foi et ses fruits.

1 Or la foi est l'assurance des choses qu'on espère, la preuve de celles qu'on ne voit pas.

2 Car par elle les anciens ont obtenu un bon rapport.

3 Par la foi, nous comprenons que les mondes ont été formés par la parole de Dieu, de sorte que les choses qui se voient n'ont pas été faites de choses qui apparaissent.

4 Par la foi, Abel offrit à Dieu un sacrifice plus excellent que Caïn, par lequel il obtint le témoignage qu'il était juste, Dieu témoignant de ses dons ; et par elle, étant mort, il parle encore.

5 C'est par la foi qu'Énoch fut transporté pour qu'il ne voie pas la mort ; et n'a pas été trouvé, parce que Dieu l'avait déplacé; car avant sa traduction il avait ce témoignage qu'il plaisait à Dieu.

6 Mais sans la foi, il est impossible de lui plaire ; car celui qui vient à Dieu doit croire qu'il l'est, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent avec diligence.

7 Par la foi, Noé, averti par Dieu de choses qu'on ne voyait pas encore, ému de crainte, prépara une arche pour sauver sa maison ; par laquelle il condamna le monde, et devint héritier de la justice qui s'obtient par la foi.

8 C'est par la foi qu'Abraham, lorsqu'il fut appelé à sortir pour un lieu qu'il devait ensuite recevoir en héritage, obéit ; et il sortit sans savoir où il allait.

9 Par la foi, il séjourna dans le pays de la promesse, comme dans un pays étranger, demeurant dans des tabernacles avec Isaac et Jacob, héritiers avec lui de la même promesse ;

10 Car il cherchait une ville qui a des fondations, dont l'architecte et le constructeur est Dieu.

11 Par la foi, Sarah elle-même reçut la force de concevoir une semence, et accoucha d'un enfant alors qu'elle était âgée, parce qu'elle avait jugé fidèle celui qui avait promis.

12 C'est pourquoi il y eut là même d'un seul, et lui presque mort, autant que les étoiles du ciel en multitude, et comme le sable qui est innombrable au bord de la mer.

13 Ceux-ci moururent tous dans la foi, n'ayant pas reçu les promesses, mais les ayant vues de loin, et ayant été persuadés d'eux, et les embrassant, et confessant qu'ils étaient des étrangers et des pèlerins sur la terre.

14 Car ceux qui disent de telles choses déclarent clairement qu'ils cherchent un pays.

15 Et vraiment, s'ils s'étaient souvenus de ce pays d'où ils sont sortis, ils auraient peut-être eu l'occasion d'y retourner.

16 Mais maintenant ils désirent une patrie meilleure, c'est-à-dire une patrie céleste ; c'est pourquoi Dieu n'a pas honte d'être appelé leur Dieu; car il leur a préparé une ville.

17 C'est par la foi qu'Abraham, lorsqu'il fut éprouvé, offrit Isaac; et celui qui avait reçu les promesses offrit son fils unique,

18 Dont il a été dit qu'en Isaac ta semence sera appelée;

19 Compte que Dieu a pu le ressusciter, même d'entre les morts ; d'où aussi il le reçut en figure.

20 C'est par la foi qu'Isaac bénit Jacob et Esaü pour les choses à venir.

21 C'est par la foi que Jacob, mourant, bénit les deux fils de Joseph ; et adoré, appuyé sur le haut de son bâton.

22 C'est par la foi que Joseph, lorsqu'il mourut, fit mention du départ des enfants d'Israël ; et donna un commandement concernant ses os.

23 C'est par la foi que Moïse, lorsqu'il naquit, fut caché trois mois à ses parents, parce qu'ils virent qu'il était un enfant particulier ; et ils n'avaient pas peur du commandement du roi.

24 C'est par la foi que Moïse, arrivé à des années de discernement, refusa d'être appelé fils de la fille de Pharaon ;

25 Choisir plutôt de souffrir l'affliction avec le peuple de Dieu, que de jouir des plaisirs du péché pendant un temps ;

26 Considérant l'opprobre de Christ comme une richesse plus grande que les trésors de l'Égypte ; car il avait du respect jusqu'à la récompense de la récompense.

27 C'est par la foi qu'il quitta l'Égypte, ne craignant pas la colère du roi ; car il a enduré, comme voyant celui qui est invisible.

28 C'est par la foi qu'il a célébré la Pâque et l'aspersion de sang, de peur que celui qui a fait périr les premiers-nés ne les touche.

29 Par la foi, ils traversèrent la mer Rouge comme à sec ; ce que les Égyptiens qui essayaient de faire furent noyés.

30 C'est par la foi que les murailles de Jéricho tombèrent, après qu'elles furent encerclées environ sept jours.

31 Par la foi, la prostituée Rahab n'a pas péri avec ceux qui n'ont pas cru, après avoir reçu les espions avec paix.

32 Et que dirai-je de plus ? car le temps me manquerait pour parler de Gédéon, et de Barak, et de Samson, et de Jephté; de David aussi, et de Samuel, et des prophètes;

33 qui, par la foi, a soumis des royaumes, pratiqué la justice, obtenu des promesses, fermé la gueule des lions,

34 Éteint la violence du feu, échappé au tranchant de l'épée, par faiblesse ont été rendus forts, cirés vaillants dans le combat, ont mis en fuite les armées des étrangers.

35 Les femmes ont reçu leurs morts ressuscités; et d'autres ont été torturés, n'acceptant pas la délivrance; afin qu'ils obtiennent la première résurrection ;

36 Et d'autres eurent à subir des moqueries cruelles et des flagellations, oui, de plus des liens et de l'emprisonnement ;

37 Ils ont été lapidés, ils ont été sciés, ils ont été tentés, ils ont été tués par l'épée; ils erraient en peaux de mouton et de chèvre ; être démuni, affligé, tourmenté;

38 De qui le monde n'était pas digne; ils ont erré dans les déserts, et dans les montagnes, et dans les repaires et les cavernes de la terre.

39 Et ceux-ci tous, ayant obtenu un bon rapport par la foi, n'ont pas reçu les promesses ;

40 Dieu leur ayant pourvu de meilleures choses par leurs souffrances, car sans souffrances ils ne pourraient être rendus parfaits.


CHAPITRE 12

Une exhortation à une foi constante, à la patience et à la piété - La nouvelle alliance meilleure que l'ancienne.

1 C'est pourquoi, voyant que nous aussi sommes entourés d'une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau et le péché qui nous assaille si facilement, et courons avec patience la course qui nous est proposée,

2 Regardant vers Jésus l'auteur et le consommateur de notre foi ; qui, à cause de la joie qui lui était réservée, a enduré la croix, méprisé la honte, et s'est assis à la droite du trône de Dieu.

3 Car considérez celui qui a enduré une telle contradiction des pécheurs contre lui-même, de peur que vous ne vous lassiez et ne perdiez l'esprit.

4 Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang, en combattant contre le péché.

5 Et vous avez oublié l'exhortation qui vous est adressée comme à des enfants : Mon fils, ne méprise pas le châtiment du Seigneur, et ne faiblis pas quand tu es réprimandé par lui ;

6 Pour qui le Seigneur aime, il châtie et flagelle tout fils qu'il reçoit.

7 Si vous endurez le châtiment, Dieu vous traite comme des fils ; car quel est le fils de celui que le père ne châtie pas ?

8 Mais si vous êtes sans châtiment, auquel tous ont part, alors vous êtes des bâtards, et non des fils.

9 De plus, nous avons eu des pères de notre chair qui nous ont corrigés, et nous leur avons donné du respect ; ne devrions-nous pas plutôt être soumis au Père des esprits, et vivre ?

10 Car en vérité, pendant quelques jours, ils nous ont châtiés selon leur propre plaisir ; mais lui pour notre profit, afin que nous puissions participer à sa sainteté.

11 Or aucun châtiment pour le présent ne semble être joyeux, mais douloureux ; néanmoins, par la suite, elle donne le fruit paisible de la justice à ceux qui s'y exercent.

12 C'est pourquoi, élevez les mains qui pendent, et fortifiez les genoux affaiblis;

13 Et tracez des voies droites pour vos pieds, de peur que ce qui est boiteux ne soit détourné du chemin ; mais qu'il soit plutôt guéri.

14 Recherchez la paix avec tous et la sainteté, sans laquelle personne ne verra le Seigneur ;

15 Veillant attentivement à ce que personne ne manque de la grâce de Dieu ; de peur qu'aucune racine d'amertume ne vous trouble, et qu'ainsi beaucoup ne soient souillés ;

16 De peur qu'il n'y ait un fornicateur ou un profane comme Ésaü, qui, pour un morceau de viande, a vendu son droit d'aînesse.

17 Car vous savez comment, après avoir hérité de la bénédiction, il a été rejeté ; car il n'a trouvé aucun lieu de repentir, bien qu'il l'ait cherché avec soin avec des larmes.

18 Car vous n'êtes pas venus vers la montagne qui pourrait être touchée et qui brûle au feu, ni vers les ténèbres, les ténèbres et la tempête,

19 Et le son de la trompette, et la voix des paroles ; quelle voix ceux qui ont entendu ont supplié que le mot ne leur soit plus dit;

20 (Car ils n'ont pas pu supporter ce qui a été commandé, et si une bête touche la montagne, elle sera lapidée ou transpercée d'un dard;

21 Et le spectacle était si terrible, que Moïse dit : Je crains et tremble extrêmement ;)

22 Mais vous êtes venus à la montagne de Sion, et à la ville du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, et à une innombrable troupe d'anges,

23 À l'assemblée générale et à l'assemblée des premiers-nés, qui sont écrites dans les cieux, et à Dieu, le juge de tous, et aux esprits des justes rendus parfaits,

24 Et à Jésus, le médiateur de la nouvelle alliance, et au sang de l'aspersion, qui parle mieux que celui d'Abel.

25 Veillez à ne pas rejeter celui qui parle ; car s'ils n'ont pas échappé ceux qui ont refusé celui qui parlait sur la terre, à plus forte raison n'échapperons-nous pas, si nous nous détournons de celui qui parle du ciel;

26 Dont la voix alors fit trembler la terre; mais maintenant il a promis, en disant: Encore une fois j'ébranle non seulement la terre, mais aussi le ciel.

27 Et ce mot, encore une fois, signifie l'enlèvement des choses qui sont ébranlées, comme des choses qui sont faites, afin que les choses qui ne peuvent être ébranlées demeurent.

28 C'est pourquoi, nous qui recevons un royaume inébranlable, devrions avoir la grâce, par laquelle nous pouvons servir Dieu d'une manière acceptable avec révérence et crainte de Dieu ;

29 Car notre Dieu est un feu dévorant.


CHAPITRE 13

Admonestations quant à la charité, l'honnêteté, la convoitise ; en ce qui concerne les prédicateurs, confesser le Christ, faire l'aumône.

1 Que l'amour fraternel continue.

2 N'oublie pas de divertir les étrangers ; car ainsi certains ont amusé des anges à leur insu.

3 Souvenez-vous de ceux qui sont liés, comme liés avec eux ; et ceux qui souffrent l'adversité, comme étant vous-mêmes aussi du corps.

4 Le mariage est honorable en tous, et le lit sans souillure ; mais Dieu jugera les impudiques et les adultères.

5 Que vos consécrations soient sans convoitise ; et contentez-vous de donner ce que vous avez; car il a dit: Je ne te quitterai jamais, ni ne t'abandonnerai.

6 Afin que nous puissions dire avec assurance : Le Seigneur est mon aide, et je ne crains pas ce que l'homme me fera.

7 Souvenez-vous de ceux qui ont le pouvoir sur vous, qui vous ont annoncé la parole de Dieu ; dont la foi suit, compte tenu de la fin de leur conversation.

8 Jésus-Christ le même hier, aujourd'hui et éternellement.

9 Ne vous laissez pas emporter par des doctrines diverses et étranges ; car il est bon que le cœur soit affermi par la grâce ; pas avec des viandes, qui n'ont pas profité à ceux qui y ont été occupés.

10 Nous avons un autel dont ils n'ont pas le droit de manger qui servent au tabernacle.

11 Car les corps de ces bêtes, dont le sang est apporté dans le sanctuaire par le souverain sacrificateur pour le péché, sont brûlés hors du camp.

12 C'est pourquoi Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte.

13 Allons donc vers lui hors du camp, portant son opprobre.

14 Car ici nous n'avons pas de ville permanente, mais nous en cherchons une à venir.

15 Par lui donc, offrons continuellement à Dieu le sacrifice de louange, c'est-à-dire le fruit de nos lèvres, rendant grâces à son nom.

16 Mais pour faire le bien et pour communier, n'oubliez pas ; car de tels sacrifices font plaisir à Dieu.

17 Obéissez à ceux qui dominent sur vous, et soumettez-vous ; car ils veillent sur vos âmes, comme ceux qui doivent rendre compte, afin qu'ils le fassent avec joie, et non avec chagrin; car cela ne vous est pas profitable.

18 Priez pour nous ; car nous croyons que nous avons une bonne conscience, en toutes choses désireux de vivre honnêtement.

19 Mais je vous supplie plutôt de faire cela, afin que je vous sois rendu le plus tôt possible.

20 Or le Dieu de paix, qui a ramené d'entre les morts notre Seigneur Jésus, ce grand berger des brebis, par le sang de l'alliance éternelle,

21 Vous rendre parfaits en toute bonne oeuvre pour faire sa volonté, faisant en vous ce qui est agréable à ses yeux, par Jésus-Christ; à qui soit la gloire pour toujours et à jamais. Amen.

22 Et je vous en supplie, frères, souffrez la parole d'exhortation; car je vous ai écrit une lettre en peu de mots.

23 Sachez que notre frère Timothée est remis en liberté ; avec qui, s'il vient bientôt, je te verrai.

24 Saluez tous ceux qui ont le pouvoir sur vous, et tous les saints. Ceux d'Italie vous saluent.

25 Que la grâce soit avec vous tous. Amen. Écrit aux Hébreux d'Italie par Timothée.

Bibliothèque des Ecritures :

Astuce de recherche

Tapez un seul mot ou utilisez des guillemets pour rechercher une phrase entière (par exemple "car Dieu a tant aimé le monde").

The Remnant Church Headquarters in Historic District Independence, MO. Church Seal 1830 Joseph Smith - Church History - Zionic Endeavors - Center Place

Pour des ressources supplémentaires, veuillez visiter notre Ressources pour les membres page.