Ecclésiaste

Ecclésiaste; ou, le prédicateur

 

CHAPITRE 1

La vanité des choses du monde.

1 Paroles du prédicateur, fils de David, roi à Jérusalem.

2 Vanité des vanités, dit le Prédicateur, vanité des vanités ; tout est vanité.

3 Quel profit un homme a-t-il de tout son travail qu'il fait sous le soleil ?

4 Une génération passe, et une autre génération vient ; mais la terre demeure éternellement.

5 Le soleil aussi se lève, et le soleil se couche, et se hâte vers le lieu où il s'est levé.

6 Le vent va vers le sud et tourne vers le nord ; il tourbillonne sans cesse, et le vent revient encore selon ses circuits.

7 Tous les fleuves se jettent dans la mer ; pourtant la mer n'est pas pleine; jusqu'au lieu d'où viennent les fleuves, là ils retournent encore.

8 Toutes choses sont pleines de travail; l'homme ne peut pas le dire ; l'œil n'est pas satisfait de voir, ni l'oreille remplie d'entendre.

9 Ce qui a été, c'est ce qui sera ; et ce qui est fait est ce qui doit être fait; et il n'y a rien de nouveau sous le soleil.

10 Y a-t-il quelque chose dont on puisse dire : Voyez, ceci est nouveau ? c'était déjà l'ancien temps qui était avant nous.

11 Il n'y a aucun souvenir des choses antérieures; et il n'y aura aucun souvenir des choses à venir avec celles qui viendront après.

12 Moi, le Prédicateur, j'étais roi sur Israël à Jérusalem.

13 Et j'ai donné mon coeur pour chercher et sonder par la sagesse tout ce qui se fait sous le ciel; Dieu a donné ce dur labeur aux fils de l'homme pour qu'ils s'y exercent.

14 J'ai vu toutes les oeuvres qui se font sous le soleil; et voici, tout est vanité et tourment d'esprit.

15 Ce qui est courbé ne peut être redressé ; et ce qui manque ne se compte pas.

16 J'ai communié avec mon propre cœur, disant : Voici, je suis venu à un grand état, et j'ai acquis plus de sagesse que tous ceux qui ont été avant moi à Jérusalem ; oui, mon cœur avait une grande expérience de la sagesse et de la connaissance.

17 Et j'ai donné mon coeur pour connaître la sagesse, et pour connaître la folie et la folie; J'ai perçu que c'est aussi une vexation d'esprit.

18 Car il y a beaucoup de sagesse dans beaucoup de chagrin; et celui qui augmente la connaissance augmente la douleur.


CHAPITRE 2

La vanité du plaisir mondain et du travail humain.

1 J'ai dit dans mon cœur : Va maintenant, je t'éprouverai avec joie ; donc jouissez du plaisir; et voici, c'est aussi de la vanité.

2 J'ai dit du rire, C'est fou; et de la gaieté, qu'est-ce que cela fait?

3 J'ai cherché dans mon cœur à me donner au vin, tout en familiarisant mon cœur avec la sagesse ; et de saisir la folie, jusqu'à ce que je voie ce qui était bon pour les fils des hommes, ce qu'ils feraient sous le ciel tous les jours de leur vie.

4 Je me suis fait de grandes oeuvres; je me suis construit des maisons; j'ai planté des vignes;

5 Je me suis fait des jardins et des vergers, et j'y ai planté des arbres de toutes sortes de fruits ;

6 Je me suis fait des bassins d'eau, pour arroser le bois qui produit les arbres;

7 Je me suis procuré des serviteurs et des servantes, et j'ai fait naître des serviteurs dans ma maison; aussi j'avais de grandes possessions de gros et de petit bétail au-dessus de tout ce qui était à Jérusalem avant moi;

8 J'ai aussi amassé de l'argent et de l'or, et le trésor particulier des rois et des provinces; Je me suis donné des chanteurs et des chanteuses, et les délices des fils des hommes, comme instruments de musique, et cela de toutes sortes.

9 Ainsi j'ai été grand, et j'ai grandi plus que tous ceux qui étaient avant moi à Jérusalem; aussi ma sagesse est restée avec moi.

10 Et tout ce que mes yeux désiraient, je ne les ai pas cachés, je n'ai privé mon cœur d'aucune joie; car mon coeur s'est réjoui de tout mon travail; et c'était ma part de tout mon travail.

11 Alors je regardai toutes les œuvres que mes mains avaient faites, et le travail que j'avais travaillé à faire ; et voici, tout était vanité et tourment d'esprit, et il n'y avait aucun profit sous le soleil.

12 Et je me retournai pour voir la sagesse, et la folie, et la folie ; car que peut faire l'homme qui vient après le roi? même ce qui a déjà été fait.

13 Alors j'ai vu que la sagesse surpasse la folie, autant que la lumière surpasse les ténèbres.

14 Les yeux du sage sont dans sa tête ; mais le sot marche dans les ténèbres; et je m'aperçus aussi moi-même qu'un événement leur arrivait à tous.

15 Alors j'ai dit en mon cœur : Comme il arrive à l'insensé, il m'arrive de même ; et pourquoi étais-je alors plus sage ? Alors j'ai dit dans mon cœur que c'est aussi de la vanité.

16 Car il n'y a pas de souvenir du sage plus que du sot pour toujours; voyant ce qui est maintenant dans les jours à venir, tout sera oublié. Et comment meurt le sage ? comme le fou.

17 C'est pourquoi j'ai haï la vie; parce que l'oeuvre qui se fait sous le soleil m'est pénible; car tout est vanité et vexation d'esprit.

18 Oui, j'ai haï tout mon travail que j'avais fait sous le soleil, parce que je le laisserais à l'homme qui sera après moi.

19 Et qui sait s'il sera sage ou insensé ? mais il dominera sur tout mon travail dans lequel j'ai travaillé et dans lequel je me suis montré sage sous le soleil. C'est aussi de la vanité.

20 C'est pourquoi j'allais jusqu'à faire désespérer mon coeur de tout le travail que j'avais fait sous le soleil.

21 Car il y a un homme dont le travail est dans la sagesse, et dans la connaissance, et dans l'équité ; mais à celui qui n'y aura pas travaillé, il le laissera pour sa part. C'est aussi de la vanité et un grand mal.

22 Car qu'est-ce que l'homme a de tout son travail et de l'ennui de son coeur, dans lequel il a travaillé sous le soleil?

23 Car tous ses jours sont des douleurs, et son travail est une douleur; oui, son cœur ne se repose pas la nuit. C'est aussi de la vanité.

24 Il n'y a rien de mieux pour un homme que de manger et de boire, et de faire jouir son âme du bien dans son travail. Ceci aussi je le vis, que cela venait de la main de Dieu.

25 Car qui peut manger, ou qui peut se hâter plus que moi ?

26 Car Dieu donne à l'homme qui est bon à ses yeux, la sagesse, et la connaissance, et la joie ; mais au pécheur, il donne du travail, pour amasser et entasser, afin qu'il donne à celui qui est bon devant Dieu. C'est aussi vanité et vexation d'esprit.


CHAPITRE 3

Changement nécessaire des temps — Excellence dans les œuvres de Dieu.  

1 Il y a un temps pour toute chose, et un temps pour toute chose sous les cieux;

2 Un temps pour naître, et un temps pour mourir ; un temps pour planter, et un temps pour arracher ce qui est planté ;

3 Un temps pour tuer, et un temps pour guérir ; un temps pour décomposer et un temps pour construire ;

4 Un temps pour pleurer, et un temps pour rire ; Un temps pour pleurer, et un temps pour danser;

5 Un temps pour jeter des pierres, et un temps pour ramasser des pierres; un temps pour embrasser, et un temps pour s'abstenir d'embrasser ;

6 Un temps à gagner et un temps à perdre ; un temps pour garder et un temps pour rejeter;

7 Un temps pour déchirer, et un temps pour coudre ; un temps pour se taire et un temps pour parler ;

8 Un temps pour aimer, et un temps pour haïr ; un temps de guerre et un temps de paix.

9 Quel profit a celui qui travaille dans ce dans quoi il travaille ?

10 J'ai vu le travail que Dieu a donné aux fils des hommes pour s'y exercer.

11 Il a tout embelli en son temps; aussi il a placé le monde dans leur cœur, afin que personne ne puisse découvrir l'œuvre que Dieu fait depuis le commencement jusqu'à la fin.

12 Je sais qu'il n'y a de bien en eux que pour l'homme de se réjouir et de faire du bien dans sa vie.

13 Et aussi que chacun mange et boive, et jouisse du bien de tout son travail, c'est le don de Dieu.

14 Je sais que tout ce que Dieu fait, ce sera pour toujours ; on ne peut rien y mettre, ni rien en retrancher ; et Dieu le fait, afin que les hommes craignent devant lui.

15 Ce qui a été est maintenant ; et ce qui doit être a déjà été, et Dieu exige ce qui est passé.

16 Et de plus je vis sous le soleil le lieu du jugement, que la méchanceté était là; et le lieu de la justice, cette iniquité était là.

17 J'ai dit dans mon cœur : Dieu jugera le juste et le méchant ; car il y a là un temps pour chaque dessein et pour chaque œuvre.

18 J'ai dit dans mon cœur concernant les biens des fils des hommes, afin que Dieu les manifeste, et qu'ils voient qu'ils sont eux-mêmes des bêtes.

19 Car ce qui arrive aux fils des hommes arrive aux bêtes; même une chose leur arrive; comme l'un meurt, l'autre meurt ; oui, ils ont tous un souffle; de sorte qu'un homme n'a aucune prééminence sur une bête; car tout est vanité.

20 Tous vont au même endroit; tous sont de la poussière, et tous redeviennent poussière.

21 Qui connaît l'esprit de l'homme qui monte, et l'esprit de la bête qui descend vers la terre ?

22 C'est pourquoi je vois qu'il n'y a rien de mieux qu'un homme se réjouisse de ses propres œuvres ; car c'est sa part; car qui l'amènera pour voir ce qui sera après lui?


CHAPITRE 4

La vanité est augmentée par l'oppression, l'envie, l'oisiveté, la convoitise, la solitude et l'obstination.

1 Et je revins, et considérai toutes les oppressions qui se commettent sous le soleil ; et voici les larmes de ceux qui étaient opprimés, et ils n'avaient pas de consolateur; et du côté de leurs oppresseurs il y avait le pouvoir ; mais ils n'avaient pas de consolateur.

2 C'est pourquoi j'ai loué les morts qui sont déjà morts, plus que les vivants, qui sont encore vivants.

3 Oui, il vaut mieux qu'eux deux, qui n'a pas encore été, qui n'a pas vu le mal qui se fait sous le soleil.

4 De plus, j'ai considéré tout travail, et tout travail juste, que pour cela un homme est envié de son prochain. C'est aussi vanité et vexation d'esprit.

5 Le sot joint ses mains et mange sa propre chair.

6 Mieux vaut une poignée de calme, que les deux mains pleines de travail et de tourment d'esprit.

7 Puis je suis revenu, et j'ai vu la vanité sous le soleil.

8 Il y en a un seul, et il n'y en a pas un second; oui, il n'a ni enfant ni frère; pourtant il n'y a pas de fin à tout son travail ; son œil n'est pas non plus satisfait des richesses ; et il ne dit pas non plus : Pour qui est-ce que je travaille et prive mon âme du bien ? C'est aussi de la vanité, oui, c'est un dur labeur.

9 Deux valent mieux qu'un; parce qu'ils ont une bonne récompense pour leur travail.

10 Car s'ils tombent, l'un relèvera son compagnon; mais malheur à celui qui est seul quand il tombe ; car il n'en a pas d'autre pour l'aider à se relever.

11 Encore une fois, si deux couchent ensemble, alors ils ont de la chaleur; mais comment peut-on être au chaud tout seul ?

12 Et si l'un l'emporte sur lui, deux lui résisteront ; et un cordon triple ne se rompt pas rapidement.

13 Mieux vaut un enfant pauvre et sage, qu'un roi vieux et insensé, qui ne sera plus réprimandé.

14 Car c'est de prison qu'il vient pour régner; tandis que celui qui est né dans son royaume devient pauvre.

15 J'ai considéré tous les vivants qui marchent sous le soleil, avec le deuxième enfant qui se lèvera à sa place.

16 Il n'y a pas de fin pour tout le peuple, même pour tous ceux qui ont été avant eux ; eux aussi ceux qui viendront après ne se réjouiront pas en lui. Assurément, c'est aussi de la vanité et de la vexation d'esprit.


CHAPITRE 5

Vanités dans le service divin — Murmures et richesses.

1 Garde ton pied quand tu vas à la maison de Dieu, et sois plus disposé à écouter qu'à donner le sacrifice des insensés ; car ils ne considèrent pas qu'ils font le mal.

2 Ne sois pas téméraire avec ta bouche, et que ton cœur ne se hâte pas de dire quoi que ce soit devant Dieu ; car Dieu est au ciel, et toi sur la terre; que tes paroles soient donc peu nombreuses.

3 Car un rêve vient à travers la multitude d'affaires; et la voix d'un sot est connue par une multitude de mots.

4 Quand tu fais un vœu à Dieu, ne tarde pas à l'acquitter ; car il n'a aucun plaisir dans les insensés; paie ce que tu as voué.

5 Mieux vaut ne pas vouer, que de vouer et de ne pas payer.

6 Ne permets pas à ta bouche de faire pécher ta chair ; et ne dis pas devant l'ange que c'était une erreur; Pourquoi Dieu serait-il en colère contre ta voix et détruirait-il l'ouvrage de tes mains ?

7 Car dans la multitude des songes et des paroles nombreuses, il y a aussi diverses vanités ; mais craignez Dieu.

8 Si tu vois l'oppression des pauvres et la perversion violente du jugement et de la justice dans une province, ne t'étonne pas de cela ; car celui qui est plus haut que le plus haut regarde; et il y en a plus qu'eux.

9 De plus, le profit de la terre est pour tous ; le roi lui-même est servi par le champ.

10 Celui qui aime l'argent ne se rassasiera pas d'argent; ni celui qui aime l'abondance avec l'accroissement; c'est aussi de la vanité.

11 Quand les biens augmentent, ils augmentent ceux qui les mangent ; et à quoi bon leurs propriétaires, sauf à les voir de leurs yeux ?

12 Le sommeil du travailleur est doux, qu'il mange peu ou beaucoup; mais l'abondance des riches ne le laissera pas dormir.

13 Il y a un mal douloureux que j'ai vu sous le soleil, à savoir, les richesses gardées pour leurs propriétaires à leur détriment.

14 Mais ces richesses périssent par un mauvais travail; et il engendre un fils, et il n'y a rien dans sa main.

15 Comme il est sorti du sein de sa mère, il retournera nu pour aller comme il est venu, et il ne prendra rien de son travail, qu'il puisse emporter dans sa main.

16 Et c'est aussi un grand mal, qu'en toutes choses comme il est venu, ainsi il ira ; et quel profit a celui qui a travaillé pour le vent?

17 Tous ses jours aussi, il mange dans les ténèbres, et il a beaucoup de chagrin et de colère à cause de sa maladie.

18 Voici ce que j'ai vu; il est bon et agréable pour quelqu'un de manger et de boire, et de jouir du bien de tout son travail qu'il prend sous le soleil tous les jours de sa vie, que Dieu lui donne ; car c'est sa part.

19 Tout homme aussi à qui Dieu a donné des richesses et des richesses, et lui a donné le pouvoir d'en manger, de prendre sa part et de se réjouir de son travail; c'est le don de Dieu.

20 Car il ne se souviendra pas beaucoup des jours de sa vie ; car Dieu lui répond dans la joie de son coeur.


CHAPITRE 6

La vanité des richesses - La conclusion des vanités.

1 Il y a un mal que j'ai vu sous le soleil, et il est commun aux hommes ;

2 Un homme à qui Dieu a donné la richesse, la richesse et l'honneur, de sorte qu'il ne manque rien à son âme de tout ce qu'il désire, mais Dieu ne lui donne pas le pouvoir d'en manger, mais un étranger en mange; c'est de la vanité, et c'est une mauvaise maladie.

3 Si un homme engendre cent enfants et vit de nombreuses années, de sorte que les jours de ses années soient nombreux, et que son âme ne soit pas remplie de bien, et aussi qu'il n'ait pas de sépulture ; Je dis qu'une naissance prématurée vaut mieux que lui.

4 Car il entre avec vanité, et s'en va dans les ténèbres, et son nom sera couvert de ténèbres.

5 De plus, il n'a pas vu le soleil, ni rien connu; celui-ci a plus de repos que l'autre.

6 Oui, bien qu'il ait vécu mille ans deux fois, il n'a pourtant rien vu de bon ; ne vont-ils pas tous au même endroit ?

7 Tout le travail de l'homme est pour sa bouche, et pourtant l'appétit n'est pas rassasié.

8 Car qu'est-ce que le sage a de plus que l'insensé ? qu'a le pauvre qui sait marcher devant les vivants ?

9 Mieux vaut la vue des yeux que l'errance du désir ; c'est aussi vanité et vexation d'esprit.

10 Ce qui a été est déjà nommé, et on sait que c'est l'homme ; il ne peut pas non plus lutter contre celui qui est plus puissant que lui.

11 Puisqu'il y a beaucoup de choses qui augmentent la vanité, qu'est-ce que l'homme vaut de mieux ?

12 Car qui sait ce qui est bon pour l'homme dans cette vie, tous les jours de sa vie vaine qu'il passe comme une ombre ? car qui peut dire à un homme ce qui sera après lui sous le soleil ?


CHAPITRE 7

Remèdes contre la vanité — La difficulté d'acquérir la sagesse.

1 Une bonne réputation vaut mieux qu'un parfum précieux ; et le jour de la mort que le jour de sa naissance.

2 Il vaut mieux aller à la maison de deuil qu'à la maison de festin ; car c'est la fin de tous les hommes; et les vivants la mettront sur son coeur.

3 Le chagrin vaut mieux que le rire ; car par la tristesse du visage le cœur s'en trouve amélioré.

4 Le cœur des sages est dans la maison de deuil ; mais le cœur des insensés est dans la maison de la joie.

5 Mieux vaut entendre la réprimande des sages que d'entendre le chant des insensés;

6 Car comme le crépitement des épines sous un pot, ainsi est le rire du sot ; c'est aussi de la vanité.

7 Certes, l'oppression rend fou le sage; et un don détruit le cœur.

8 Mieux vaut la fin d'une chose que son commencement; et le patient d'esprit vaut mieux que l'orgueilleux d'esprit.

9 Ne te hâte pas d'être en colère; car la colère repose dans le sein des insensés.

10 Ne dis pas : Quelle est la cause pour laquelle les jours précédents étaient meilleurs que ceux-ci ? car tu ne t'enquiers pas sagement à ce sujet.

11 La sagesse est bonne avec un héritage; et par elle il y a profit à ceux qui voient le soleil.

12 Car la sagesse est une défense, et l'argent est une défense ; mais l'excellence de la connaissance est que la sagesse donne la vie à ceux qui la possèdent.

13 Considérez l'œuvre de Dieu ; car qui peut redresser ce qu'il a fait de travers?

14 Au jour de la prospérité, réjouissez-vous, mais au jour de l'adversité, réfléchissez ; Dieu aussi a opposé l'un à l'autre, afin que l'homme ne trouve rien après lui.

15 J'ai tout vu aux jours de ma vanité; il y a un juste qui périt dans sa justice, et il y a un méchant qui prolonge sa vie dans sa méchanceté.

16 Ne sois pas trop juste, et ne te rends pas trop sage ; pourquoi devrais-tu te détruire?

17 Ne sois pas trop méchant, et ne sois pas insensé ; pourquoi devrais-tu mourir avant ton temps?

18 Il est bon que tu t'en empares ; oui, de cela aussi ne retire pas ta main; car celui qui craint Dieu sortira d'eux tous.

19 La sagesse fortifie les sages plus que dix hommes forts qui sont dans la ville.

20 Car il n'y a pas un homme juste sur la terre qui fasse le bien et ne pèche pas.

21 Et ne vous souciez pas non plus de toutes les paroles qui sont prononcées ; de peur que tu n'entendes ton serviteur te maudire;

22 Car souvent aussi ton cœur sait que toi aussi tu as maudit les autres.

23 Tout cela, je l'ai prouvé par la sagesse; J'ai dit, je serai sage; mais c'était loin de moi.

24 Ce qui est loin et extrêmement profond, qui peut le découvrir ?

25 J'ai appliqué mon cœur à connaître, et à sonder, et à rechercher la sagesse, et la raison des choses, et à connaître la méchanceté de la folie, même de la folie et de la folie ;

26 Et je trouve plus amère que la mort la femme, dont le cœur est comme des pièges et des filets, et ses mains comme des liens ; qui plaît à Dieu lui échappera; mais le pécheur sera pris par elle.

27 Voici, j'ai trouvé ceci, dit le prédicateur, en comptant un par un, pour trouver le compte;

28 Ce que mon âme cherche encore, mais je ne trouve pas ; j'ai trouvé un homme entre mille ; mais je n'ai pas trouvé de femme parmi toutes.

29 Voici, je n'ai trouvé que cela, c'est que Dieu a rendu l'homme droit; mais ils ont recherché de nombreuses inventions.


CHAPITRE 8

Rois à respecter — Providence divine à observer. 

1 Qui est comme le sage ? et qui connaît l'interprétation d'une chose? la sagesse d'un homme fait briller son visage, et l'audace de son visage sera changée.

2 Je te conseille de garder le commandement du roi, et cela en ce qui concerne le serment de Dieu.

3 Ne te hâte pas de t'éloigner de lui; ne restez pas dans une mauvaise chose; car il fait tout ce qui lui plaît.

4 Là où est la parole d'un roi, là est la puissance; et qui lui dira : Que fais-tu ?

5 Quiconque garde le commandement ne sentira rien de mal; et le cœur d'un homme sage discerne à la fois le temps et le jugement.

6 Parce que pour tout dessein il y a du temps et du jugement, c'est pourquoi la misère de l'homme est grande sur lui.

7 Car il ne sait pas ce qui arrivera ; car qui peut lui dire quand ce sera?

8 Il n'y a personne qui ait pouvoir sur l'esprit pour retenir l'esprit ; il n'a pas non plus de pouvoir au jour de la mort; et il n'y a pas de décharge dans cette guerre; et la méchanceté ne délivrera pas ceux qui lui sont donnés.

9 J'ai vu tout cela, et j'ai appliqué mon coeur à tout travail qui se fait sous le soleil; il y a un temps où un homme règne sur un autre à son propre détriment.

10 Et ainsi je vis les méchants enterrés, qui étaient venus et repartis du lieu saint, et ils furent oubliés dans la ville où ils avaient agi ainsi ; c'est aussi de la vanité.

11 Parce que la condamnation d'une mauvaise œuvre n'est pas exécutée promptement, c'est pourquoi le cœur des fils des hommes est pleinement déterminé à faire le mal.

12 Même si un pécheur fait cent fois le mal, et que ses jours se prolongent, je sais cependant que ce sera bien pour ceux qui craignent Dieu, qui craignent devant lui;

13 Mais le méchant ne sera pas heureux, et il ne prolongera pas ses jours, qui sont comme une ombre; parce qu'il ne craint pas Dieu.

14 Il y a une vanité qui se fait sur la terre ; qu'il y ait des hommes justes auxquels il arrive selon l'oeuvre des méchants; de plus, il y a des hommes méchants, à qui il arrive selon l'oeuvre des justes; J'ai dit que c'est aussi de la vanité.

15 Alors j'ai loué la gaieté, parce qu'il n'y a rien de mieux pour l'homme sous le soleil que de manger, de boire et de se réjouir; car cela lui restera de son travail les jours de sa vie, que Dieu lui donne sous le soleil.

16 Quand j'appliquais mon coeur à connaître la sagesse, et à voir les affaires qui se font sur la terre; (car aussi il y a que ni le jour ni la nuit ne voient dormir de ses yeux ;)

17 Alors je vis toute l'oeuvre de Dieu, qu'un homme ne peut découvrir l'oeuvre qui se fait sous le soleil; parce que même si un homme travaille à le chercher, il ne le trouvera pas ; oui plus loin; même si un homme sage pense le savoir, il ne pourra pas le trouver.


CHAPITRE 9

Comme les choses arrivent à tous — la providence de Dieu règne sur tout — la sagesse vaut mieux que la force.

1 Car j'ai considéré tout cela dans mon cœur, jusqu'à déclarer tout ceci, que les justes et les sages, et leurs œuvres, sont entre les mains de Dieu ; aucun homme ne connaît ni l'amour ni la haine par tout ce qui est devant lui.

2 Toutes choses se ressemblent pour tous ; il y a un événement pour le juste et pour le méchant; aux bons et aux purs et aux impurs; à celui qui sacrifie et à celui qui ne sacrifie pas; tel est le bon, tel est le pécheur; et celui qui jure, comme celui qui craint un serment.

3 C'est un mal parmi toutes les choses qui se font sous le soleil, qu'il y ait un événement pour toutes ; oui, aussi le coeur des fils des hommes est plein de mal, et la folie est dans leur coeur pendant qu'ils vivent, et après cela ils vont aux morts.

4 Car pour celui qui est uni à tous les vivants il y a de l'espérance ; car un chien vivant vaut mieux qu'un lion mort.

5 Car les vivants savent qu'ils mourront; mais les morts ne savent rien, ils n'ont plus de récompense non plus ; car leur souvenir est oublié.

6 Aussi leur amour, et leur haine, et leur envie, sont maintenant péris ; ils n'ont plus de part pour toujours dans tout ce qui se fait sous le soleil.

7 Va, mange ton pain avec joie, et bois ton vin de bon cœur ; car Dieu accepte maintenant tes oeuvres.

8 Que tes vêtements soient toujours blancs ; et que ta tête ne manque pas de parfum.

9 Vis joyeusement avec la femme que tu aimes tous les jours de la vie de ta vanité, qu'il t'a donnée sous le soleil, tous les jours de ta vanité ; car c'est ta part dans cette vie et dans ton travail que tu fais sous le soleil.

10 Tout ce que ta main trouve à faire, fais-le avec ta force; car il n'y a ni œuvre, ni artifice, ni connaissance, ni sagesse dans la tombe où tu vas.

11 Je suis revenu, et j'ai vu sous le soleil, que la course n'est pas pour les rapides, ni la bataille pour les forts, ni encore le pain pour les sages, ni encore la richesse pour les intelligents, ni encore la faveur pour les habiles ; mais le temps et le hasard leur arrivent à tous.

12 Car l'homme ne connaît pas non plus son temps; comme les poissons qui sont pris dans un mauvais filet, et comme les oiseaux qui sont pris au piège ; de même les fils des hommes sont pris au piège dans un mauvais temps, quand il tombe soudainement sur eux.

13 J'ai aussi vu cette sagesse sous le soleil, et elle m'a semblé grande;

14 Il y avait une petite ville, et peu d'hommes à l'intérieur ; et un grand roi vint contre elle, l'assiégea et bâtit contre elle de grands remparts.

15 Or il s'y trouva un pauvre homme sage, et il délivra la ville par sa sagesse; pourtant personne ne se souvenait de ce même pauvre homme.

16 Alors j'ai dit: La sagesse vaut mieux que la force; néanmoins la sagesse du pauvre est méprisée et ses paroles ne sont pas entendues.

17 Les paroles des sages sont entendues dans le silence plus que le cri de celui qui domine sur les insensés.

18 La sagesse vaut mieux que les armes de guerre; mais un seul pécheur détruit beaucoup de bien.   


CHAPITRE 10

De sagesse et de folie.

1 Les mouches mortes donnent à l'onguent de l'apothicaire une odeur nauséabonde ; de même un peu de folie celui qui est en réputation de sagesse et d'honneur.

2 Le cœur du sage est à sa droite ; mais un cœur d'imbécile à sa gauche.

3 Oui aussi, quand celui qui est insensé marche en chemin, sa sagesse lui fait défaut, et il dit à tout le monde qu'il est insensé.

4 Si l'esprit du prince s'élève contre toi, ne quitte pas ta place ; pour avoir cédé pacifie de grandes offenses.

5 Il y a un mal que j'ai vu sous le soleil, comme une erreur qui vient du chef ;

6 La folie est placée en grande dignité, et les riches sont assis en bas.

7 J'ai vu des serviteurs sur des chevaux, et des princes marchant comme serviteurs sur la terre.

8 Celui qui creuse une fosse y tombera; et quiconque brise une haie, un serpent le mordra.

9 Quiconque enlève des pierres en sera blessé; et celui qui fend du bois en sera mis en danger.

10 Si le fer est émoussé, et qu'il n'aiguise pas le tranchant, alors il faut qu'il augmente sa force ; mais la sagesse est profitable à diriger.

11 Certes, le serpent mordra sans enchantement; et un bavard n'est pas mieux.

12 Les paroles de la bouche du sage sont pleines de grâce ; mais les lèvres d'un sot s'engloutiront lui-même.

13 Le commencement des paroles de sa bouche est une folie ; et la fin de son discours est une folie espiègle.

14 L'insensé aussi est plein de paroles ; un homme ne peut pas dire ce qui arrivera ; et que sera-t-il après lui, qui peut le lui dire ?

15 Le travail des insensés fatigue chacun d'eux, parce qu'il ne sait comment aller à la ville.

16 Malheur au pays, quand ton roi est enfant et que tes princes mangent le matin !

17 Tu es béni, ô pays, quand ton roi est fils de nobles, et que tes princes mangent en temps voulu, pour se ressourcer, et non pour s'enivrer !

18 A force de paresse, l'édifice se décompose; et par l'oisiveté des mains la maison passe.

19 Un festin est fait pour rire, et le vin rend joyeux; mais l'argent répond à tout.

20 Ne maudis pas le roi, non pas dans ta pensée; et ne maudis pas les riches dans ta chambre à coucher; car un oiseau du ciel portera la voix, et celui qui a des ailes dira la chose.   


CHAPITRE 11

Charité — Mort — Jour du jugement.

1 Jette ton pain sur les eaux ; car tu le trouveras après plusieurs jours.

2 Donnez une part à sept, et aussi à huit; car tu ne sais pas quel malheur sera sur la terre.

3 Si les nuages sont pleins de pluie, ils se vident sur la terre ; et si l'arbre tombe vers le sud ou vers le nord, à l'endroit où l'arbre est tombé, il sera là.

4 Celui qui observe le vent ne sèmera pas; et celui qui regarde les nuages ne moissonnera pas.

5 Comme tu ne sais pas quelle est la voie de l'esprit, ni comment les os croissent dans le ventre de celle qui est enceinte ; de même tu ne connais pas les oeuvres de Dieu qui fait tout.

6 Le matin sème ta semence, et le soir ne retire pas ta main; car tu ne sais pas si ceci ou cela réussira, ou si les deux seront pareillement bons.

7 Vraiment la lumière est douce, et il est agréable aux yeux de contempler le soleil ;

8 Mais si un homme vit de nombreuses années et s'en réjouit tous; mais qu'il se souvienne des jours de ténèbres ; car ils seront nombreux. Tout ce qui vient est vanité.

9 Réjouis-toi, jeune homme, dans ta jeunesse; et que ton coeur t'égaie dans les jours de ta jeunesse, et marche dans les voies de ton coeur, et à la vue de tes yeux; mais sache que, pour toutes ces choses, Dieu te fera passer en jugement.

10 C'est pourquoi ôte la tristesse de ton coeur, et ôte le mal de ta chair; car l'enfance et la jeunesse sont vanité.   


CHAPITRE 12

Le Créateur dont il faut se souvenir — La crainte de Dieu, le principal antidote de la vanité.

1 Souviens-toi maintenant de ton Créateur dans les jours de ta jeunesse, tandis que les mauvais jours ne viennent pas, ni que les années approchent, quand tu diras : Je n'y prends pas plaisir ;

2 Tant que le soleil, ou la lumière, ou la lune, ou les étoiles ne s'obscurcissent pas, ni que les nuages reviennent après la pluie ;

3 Le jour où les gardiens de la maison trembleront, et les hommes forts se prosterneront, et les broyeurs cesseront parce qu'ils sont peu nombreux, et ceux qui regardent par les fenêtres seront obscurcis.

4 Et les portes seront fermées dans les rues, quand le bruit du grincement sera bas, et il se lèvera au chant de l'oiseau, et toutes les filles de la musique seront abattues ;

5 Et quand ils auront peur de ce qui est élevé, et que des craintes seront sur le chemin, et que l'amandier fleurira, et que la sauterelle sera à charge, et que le désir manquera ; parce que l'homme s'en va dans sa longue demeure, et que les personnes en deuil vont dans les rues ;

6 Ou que la corde d'argent soit déliée, ou que la coupe d'or soit brisée, ou que la cruche soit brisée à la fontaine, ou que la roue soit brisée à la citerne.

7 Alors la poussière retournera sur la terre comme elle était; et l'esprit retournera à Dieu qui l'a donné.

8 Vanité des vanités, dit le Prédicateur ; tout est vanité.

9 Et de plus, parce que le prédicateur était sage, il enseignait encore au peuple la connaissance ; oui, il a fait attention, et a recherché et mis en ordre de nombreux proverbes.

10 Le prédicateur a cherché à trouver des mots acceptables ; et ce qui était écrit était droit, même des paroles de vérité.

11 Les paroles des sages sont comme des aiguillons et comme des clous fixés par les maîtres des assemblées, qui sont donnés par un seul berger.

12 Et de plus, par ceux-ci, mon fils, sois averti ; de faire beaucoup de livres il n'y a pas de fin ; et beaucoup d'étude est une lassitude de la chair.

13 Écoutons la conclusion de toute l'affaire ; Craignez Dieu et gardez ses commandements; car c'est tout le devoir de l'homme.

14 Car Dieu amènera toute oeuvre en jugement, avec toute chose secrète, soit bonne, soit mauvaise.  


[Le manuscrit de la version inspirée déclare que "Les Cantiques de Salomon ne sont pas des écrits inspirés."]

Bibliothèque des Ecritures :

Astuce de recherche

Tapez un seul mot ou utilisez des guillemets pour rechercher une phrase entière (par exemple "car Dieu a tant aimé le monde").

The Remnant Church Headquarters in Historic District Independence, MO. Church Seal 1830 Joseph Smith - Church History - Zionic Endeavors - Center Place

Pour des ressources supplémentaires, veuillez visiter notre Ressources pour les membres page.